NITA Fond Site Web 675 x 240

General Salou Souleymane

L’ancien chef d’Etat major des Armées, le général Salou Souleymane est libre depuis ce mardi 24 octobre, sur décision de la justice et après révision de son procès. Arrêté en 2015 pour soupçon de coup d’Etat et condamné en 2018 à quinze (15) an de prison pour « complot contre l’Etat » et radié de l’armée, l’ancien pilote militaire au brillant parcours et Inspecteur général des Armées au moment des faits, 70 ans aujourd’hui,  a toujours clamé son innocence dans cette affaire où son fils et plusieurs autres officiers ont été arrêtés, jugés et condamnés malgré les nombreuses zones d’ombres que le procès n’a pas permis d’éclaircir.

Zeyna commission0

C’est désormais en homme libre que le général Salou Souleymane, 70 ans, va poursuivre ses soins,  dans l’institution médicale de son choix, lui qui a multiplié ces derniers temps les allers-retours  entre les hôpitaux de Niamey et la cellule de détention où il est sans cesse ramené malgré son âge avancé et surtout contre l’avis de ses médecins qui s’inquiétaient de plus en plus sur l’état dégradant de sa santé.

L’ancien officier général de l’armée de l’air dont il fut également chef d’état-major après avoir pendant de longues années été aux manettes du Mont Baguezan, l’ancien avion présidentiel, a été élargi mardi dernier par la justice après réexamen de son dossier.

Une véritable délivrance pour le général Salou Souleymane, chef d’état-major de l’armée sous la transition militaire du CSRD (2010-2011), qui a été arrêté en décembre 2015, à quelques mois d’une retraite bien méritée, dans l’affaire de la « tentative de coup d’Etat avortée » que le président de l’époque, Mahamadou Issoufou, a publiquement dévoilé lors du message à la nation qu’il a adressé le 17  décembre 2015, à la veille de la commémoration de la fête de la proclamation de la République. Inspecteur général des armées au moment des faits, il a été détenu pendant plusieurs années en compagnie de plusieurs autres officiers des forces armées nigériennes (FAN) et de son fils, Niandou Salou dit « Papus », accusés également dans le même dossier.

Le procès qui s’est tenu en 2018 s’est soldé par la condamnation par le Tribunal militaire des militaires accusés de « complot contre l’Etat », à de lourdes peines allant de cinq (5) à quinze (15) ans. Considéré comme le cerveau de l’opération, le général Salou Souleymane qui n’a cessé de clamer son innocence durant toute l’instruction et le procès, a écopé de la peine la plus lourde (15 ans). Une peine confirmée par la suite par la Cour de cassation malgré les différentes tentatives de ses avocats d’annuler le procès à travers la saisine des juridictions compétentes notamment la Cour constitutionnelle.

Depuis, le général Salou Souleymane, qui a été entre temps radié des effectifs de l’armée au même titre que les autres officiers condamnés dans l’affaire, croupissait en prison. En dépit de son âge avancé et de la maladie qui le rongeait ainsi que de nombreuses sollicitations qui plaidaient sa cause, il n’a pas pu bénéficier de grâce, bien qu’à plusieurs reprises, il remplissait les critères selon les dispositions légales notamment lors de la Covid-19 ou à l’occasion des nombreuses célébrations des fêtes nationales. Il faut dire qu’entre temps, et de toute évidence pour le maintenir en détention, des dispositions de certains textes sur la grâce présidentielle ont été spécialement modifiés, ce qui a amplifié la sympathie de l’opinion pour le cas de cet officier très respecté pour son brillant parcours académique et militaire ainsi que  son professionnalisme au sein de la grande muette, au Niger et au delà.

Après presque huit (8) années passé en prison, le général Salou Souleymane est donc désormais libre et va être rétablit dans ses droits. La fin d’un cauchemar pour sa famille qui va pouvoir afin véritablement tourner cette page, après la libération en janvier 2021 de Niandou Salou, qui a été lui condamné à 5 ans de prison.

Il reste que beaucoup de zones d’ombres de cette affaire, qui a fait couler beaucoup d’encre, restent à éclaircir, ce qui permettra également aux autres officiers de l’armée encore en détention de voir leur cas aussi réexaminer avec l’espoir que la justice soit enfin et véritablement rendue. C’est  la seule alternative pour solder ce dossier et certainement avec les vents qui ont tourné depuis les évènements du 26 juillet, des langues commenceront à se délier pour que la lumière soit faite sur les dessous d’un complot ou plutôt d’une affaire d’état sur lequel les doutes persistent  encore. Comme beaucoup d’autres du même genre d’ailleurs…

A.Y. Barma (actuniger.com)



Commentaires

1
mohammed
6 mois ya
alors les por putchistes???? vous fermez votre gueule???
Like J'aime angry 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Justice
6 mois ya
Le cas de Salou Souleymane révèle l’hypocrisie de Tchiani et de la CNSP. Si véritablement les arguments de Tchiani et la CNSP étaient sincères, ils auraient dû supporter le coup de Salou et arrêter la dégradation de la situation sécurité et socio-économique qu’ils avancent pour justifier le coup d’état. Mais non, il fallait s’enrichir d’abord en côtoyant Issoufou pour après faire la même chose pour laquelle plusieurs sont en prison aujourd’hui. La vérité est que la hiérarchie militaire des FANs est plus motivée par la recherche du pouvoir que d’accomplir leurs premiers devoirs. Ceci relève le manque de professionnalisme de notre armée malgré les années d’éducation militaire.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Saliou
6 mois ya
Barka General. Tu as renverse tandja pour remettre betement le pouvoir a des monstres sans foi ni loi qui ont ensuite voulu te finir sans etat d'ame. N'eut ete le CNSP c'est ton cadavre qui sortirait en prison. Le CNSP doit liberer tous ceux qui sont encore dans nos geoles pour des raisons politiques y compris les militaires accuses de coup d'etat contre le systeme malfaisant precedent. Le proces bancal du dernier putch dans lequel Tiani et Issoufou sont nommement cites revele des faux montages et donc des condamnations a dessein. Pour permettre a tous les nigeriens de panser leur plaie, il faut rendre la liberte a tous ceux la. Tiani, tu grandirais en le faisant et surement ils te pardonneront tes complicites dans leur enfermement injuste. La refondation du Niger passe par l'assainissement a tous les niveaux et surtout judiciaire.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Le Paysan
6 mois ya
Ta confusion trahit ta mauvaise foi: Salou Djibo, pas Salou Souleymane, a renversé Tandja et il n’a jamais été inquiété par la nouvelle constitution leur a donné l’amnistie. Salou Souleymane a été arrêté après que Tchiani et la garde présidentielle de Issoufou ont déjoué sa tentative de coup d’état. Pour la petite histoire, le Conseil nationale pour la restauration de la démocratie de Salou Djibo comptait parmi ses membres les mêmes têtes qu’on revoit aujourd’hui: Salifou Modi, Djibril Pelé etc. Si l’armée était un parti politique, c’est ça même le népotisme.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Antoine djaffa
6 mois ya
Rituel de richesse
Whatsapp :+229 67689066

Le succès est quelque chose qui n'est pas facile.
Tout le monde veux réussir; beaucoup essaient mais ils ne réussissent pas, ils ont des frustrations;leur travail ne mâche plus leur entreprise fais sombres dans la faîte ; il non plus de clientèle. oui vous avez encore le choix de de fais relancer vos affaires et assurer votre protection et celui de votre famille grâce a notre
BAGUE MAGIE DE SUCCÈS succès et de protection. votre vie changera car toute les étoiles serons a votre faveur et le succès a votre porter, tout vos rêves deviendrons réalité.


POUR CEUX QUI SONT INTÉRESSER VEUILLEZ
Me contacter sur whatsapp
+229 67689066

https://portemonnai8831.onlc.fr
Like J'aime angry 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1684 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages