NITA Fond Site Web 675 x 240

nigerens rapatries du soudan

Les quarante-deux (42) nigériens exfiltrés de Khartoum, au Soudan, grâce à l'appui de la France, ont regagné Niamey, hier mercredi 26 avril 2023 peu avant minuit. Ils ont été accueillis sur le tarmac de l'Aéroport international Diori Hamani par le ministre des Affaires étrangères Hassoumi Massaoudou et l'Ambassadeur de France au Niger Sylvain Itté. Les autorités nigériennes ont tenu à remercier leurs homologues français pour cette collaboration et ont annoncé suivre l'évolution de la situation au Soudan notamment le cas des ressortissants nigériens qui attendent d'être secourus pour sortir du pays où, malgré les tentatives de médiation et la trêve que tentent de négocier plus particulièrement les Nations unies et les USA, les combats ne semblent pas faiblir entre l'armée loyaliste et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR).

Zeyna commission0

C'est dans une ambiance pleine d'émotion et de la joie à peine contenue sur leur visage, que les 42 premiers ressortissants évacués lundi dernier de Khartoum avec l'appui de la France, ont foulé, dans la nuit du mercredi 23 avril peu avant minuit, le sol natal. Ils ont été accueillis au bas de la passerelle de l'avion militaire qui venait de les ramener de Djibouti, par le chef de la diplomatie nigérienne, le ministre d'Etat Hassoumi Massaoudou, accompagné pour la circonstance par l'Ambassadeur de la France au Niger Sylvain Itté.

Peu après l'accueil protocolaire et les premiers échanges avec les officiels, le représentant du groupe des évacués, l'Ambassadeur de France ainsi que le chef de la diplomatie nigérienne ont livré leurs premières impressions aux médias invités pour la circonstance. 

"Au nom de l'ensemble des personnes qui viennent d'être évacuées, nous tenons à remercier et à féliciter très sincèrement le gouvernement nigérien et les autorités françaises pour la réussite de cette opération qui a été à vrai dire une opération d'évacuation. Nous étions sur le terrain et nous avions été témoins combien cette mission a été dangereuse pour ne pas dire périlleuse. Notre consulat à Khartoum se trouve à moins d'un kilomètre de l'Ambassade de France dans la capitale soudanaise mais c'était toute une gageure pour la franchir car nous avons dû marcher à pied avec des enfants et des femmes alors que les balles pleuvaient. C'est lieu de remercier particulièrement le ministre d'Etat en charge des Affaires étrangères pour son implication personnelle ainsi que sa détermination depuis le début de la crise pour s'assurer que l'opération se déroule dans les meilleures conditions. Nous tenons également à exprimer notre gratitude aux autorités françaises ainsi qu'à la cellule de crise du Quai d'Orsay [Ministère français des Affaires étrangères, NDLR] ainsi que les éléments des forces françaises de Djibouti pour toute la sollicitude dont nous avons fait l'objet durant cette opération".  M. Tahirou Boureima, Conseiller d'affaires à l'Ambassade du Niger à Khartoum.

nigerens rapatries du soudan

"C'est un moment émouvant pour nous de voir ces compatriotes nigériens regagner le sol de leur pays et cela d'autant plus qu'ils sont arrivés en bonne santé. Depuis le dimanche, nous avons été en contact permanent avec le ministre des Affaires étrangères pour nous assurer de la réussite de cette mission qui, il faut le dire, s'est déroulée dans des conditions extrêmement difficiles. Je dois d'ailleurs féliciter les personnes évacuées pour leur courage car il faut vraiment le signaler, elles ont traversé une douloureuse épreuve puisque durant le ralliement de l'Ambassade de France à Khartoum, elles ont même essuyé des tirs. Cependant, malgré ces conditions difficiles, nous avons tenu à assurer la mission qui nous a été confiée par la ministre française des Affaires étrangères sur instruction du Président de la République Emmanuel Macron qui a tenu à ce que les ressortissants des pays amis dont le Niger, soient secourus. Cela démontre à juste titre l'exemplarité des relations assez solides entre la France et le Niger". SE. Sylvain Itté, Ambassadeur de la France au Niger.

nigerens rapatries du soudan

"Je voudrais souhaiter la bienvenue à ces compatriotes nigériens qui viennent de regagner leur pays dans des conditions extrêmement difficiles. Il s'agit d'un groupe de quarante deux (42) nigériens qui ont été exfiltrés de Khartoum par les Forces spéciales françaises basés à Djibouti. C'est l'occasion pour nous, au nom du gouvernement, d'exprimer notre profonde gratitude aux autorités françaises pour avoir accéder à notre demande de sécuriser et d'évacuer nos compatriotes et d'exprimer à l'ensemble de tous les acteurs qui se sont particulièrement impliqués pour la réussite de cette opération. il s'agit notamment des éléments des forces spéciales pour la mission qu'ils ont effectuées parfois au péril de leur vie, du commandant de la base aérienne française de Djibouti pour la prise en charge qui leur a été assuré et particulièrement à l'Ambassadeur de la France de France au Niger pour son implication et sa disponibilité qui ont été déterminants pour la réussite de l'opération. Je tiens à noter que c'est le premier groupe de ressortissants d'Afrique subsaharienne à regagner le bercail, bien que d'autres sont  en route, et plus important encore, nos compatriotes sont le groupe le plus important à être évacué par la France après les ressortissants français. Ce premier groupe est composé de personnels de l'Ambassade et des membres de leurs familles, comme les autres pays ont eu à le faire également pour leurs diplomates, ainsi que des officiers stagiaires de la Gendarmerie et de la Garde nationale et de quelques étudiants. Nous avons encore des compatriotes au Soudan, essentiellement des étudiants qui sont au nombre d'une quarantaine, et nous sommes en train de travailler pour leur évacuation. Je tiens à les assurer et rassurer nos compatriotes de notre ferme volonté et notre détermination à faire en sorte que malgré les conditions difficiles, que nos ressortissants soient sécurisés et ramenés au pays en bonne santé". SEM. Hassoumi Massaoudou, ministre des Affaires étrangères.

Mission exfiltration avec le concours de la France

Les ressortissants nigériens ont été exfiltrés de Khartoum dans la nuit du dimanche à lundi dernier grâce à la mobilisation des équipes françaises civiles et militaires. Ils ont été évacués d'abord dans la capitale Djiboutienne où ils ont été pris en charge par les Forces françaises à Djibouti avant d'être rapatrier par la suite à Niamey dans la nuit de mercredi à jeudi.

Dans un communiqué publié le lundi 25 avril 2023, le ministère des Affaires étrangères a annoncé qu’en collaboration avec les autorités Françaises, "ce sont 38 nigériens, membres du personnel du Consulat général, étudiants et militaires en formation au Soudan, regroupés audit Consulat, qui ont pu être exfiltrés par les militaires des Forces Spéciales Françaises à Djibouti", avant de regagner par la suite la capitale nigérienne par vol spécial. En cette circonstance particulière, a poursuivi le communiqué, le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a tenu à exprimer, au nom du Président de la République et du gouvernement, "sa profonde gratitude aux autorités françaises, aux équipes de l’Ambassade de France à Khartoum, et M. l’Ambassadeur de France au Niger dont la contribution a été très remarquable pour l’aboutissement de cette initiative, ayant permis de réussir une telle opération dans un contexte très difficile". Selon le chef de la diplomatie nigérienne, "ceci témoigne, s’il en est encore besoin, de l’exemplarité des relations entre le Niger et la France, et de la qualité du partenariat entre les deux pays, dans différents domaines d’intérêt commun".

Il faut noter que selon les Nations unies, le bilan à la date du lundi 24 avril 2023 du conflit qui sévit au Soudan depuis le 15 avril, fait état de 427 morts et plus de 3.700 blessés. Malgré une trêve négociée par les Etats-Unis ainsi que plusieurs tentatives de médiation jusque-là infructueuses, les combats se poursuivent dans le pays avec de violents affrontements à Khartoum, la capitale, où beaucoup de pays tentent de faire évacuer leurs ressortissants.

nigerens rapatries du soudan

nigerens rapatries du soudannigerens rapatries du soudannigerens rapatries du soudan

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

2
TOTO A DIT
1 année ya
:o :o :o :o Quelqu'un pour
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
TOTO A DIT
1 année ya
:D 8) QUELLE BANDE DE NOVICE AMATEUR INCONS
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Emile
1 année ya
Vive la coop
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
[quote name="Emile"]Vive la coop
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
8) :-* TO ALL YOU FRENCH TROLLS PARROT!!!!

TOTO A DIT and most Africans said, resaid and mean it , to you frenchiesmen ,
again , WHAT DON'T YOU UNDERSTAND ..... BY F U C K I N G OFF OUT OF AFRICA?

SINCE WHEN Partnership is forced upon you ??
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Quand Macron ,son
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 1
Cette note est sign
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 2 et fin
Ces derniers jours, l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Lire plut
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
:-* 8) QUELLE CONSTRASTE!!!!
De l'
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 1 et fin
Aux dires du ministre,
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
LA VERITE
1 année ya
vive le Niger,et le gouvernement Nigeriens ,vive Bazoum abas ce qui veut pas de ce gouvernement et de Bazoum,vous finissez en enfer bande de salauts et ingrade le Bon Dieu n'aime pas de genre comme vous.

Depuis quand coop
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
LA VERITE
1 année ya
vive le Niger,et le gouvernement Nigeriens ,vive Bazoum abas ce qui veut pas de ce gouvernement et de Bazoum,vous finissez en enfer bande de salauts et ingrade le Bon Dieu n'aime pas de genre comme vous.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2610 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
569 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
362 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
509 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
400 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
386 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2287 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages