NITA Fond Site Web 675 x 240

Alessandro GERBINO

Le Projet italien "LabInnova" a été lancé cette année dans trois (03) pays du Sahel central notamment le Burkina, le Mali et l'Initiative et sera mis en œuvre à travers deux composantes : "LabInnova Sahel Agribusiness" et "LabInnova Aviculture". Parlez-nous de cette initiative et de l'Agence Italienne de promotion du commerce extérieur (ITA), dont vous dirigez le bureau d'Accra et qui est chargée de sa mise en œuvre...

ITALIAN TRADE AGENCY (ITA) est l'Agence de promotion du gouvernement du "Made in Italy" dans le monde. C'est donc l'agence qui est chargée d'aider les entreprises italiennes et étrangères pour qu'elles collaborent, qu'elles fassent plus d'exports et des investissements. Notre siège est à Rome, en Italie, et nous avons un réseau dans le monde d'à peu près 80 bureaux qui nous permet de réaliser plus de 1000 initiatives de promotion par année. Le projet "LabInnova Africa" est une initiative du Ministère italien des Affaires étrangères à travers l'Agence de coopération italienne (IAC) qui nous a permis de développer le plus notre support en Afrique. Nous l'avons déjà réalisé dans 10 pays d'Afrique sub-saharienne et nous touchons maintenant cette année le Mali, le Niger et le Burkina Faso avec cette initiative, "LabInnova Sahel" de formation destinée aux entreprises soit dans le secteur de l'agrobusiness avec "LabInnova Sahel Agrobusiness" que dans celui de l'aviculture avec "LabInnova Aviculture".

 

Vous avez d'abord lancé, en début de ce mois, "LabInnova Sahel Agribusiness". Pourquoi le choix de ce secteur et quels sont les objectifs visés à travers le projet pour les producteurs de la sous-région ?

Le point de départ de "LabInnova Agribusiness" est l'expérience acquise par nos entreprises en Italie dans ce secteur. Les standards que nous respectons sont du plus haut niveau du point de vue de la qualité des produits, de la protection des consommateurs. C'est cette expérience que nous allons partager ainsi que celle de nos entreprises avec les entreprises du Sahel afin qu'elles puissent adopter des systèmes qui vont augmenter leur productivité et la qualité de leur production. Nous sommes convaincus que grâce à l'outil de la formation, nous allons pouvoir instaurer un partenariat sur lequel il sera possible et plus facile de construire des relations entre les entreprises des deux pays grâce à une plus grande coopération dans le domaine surtout de la technologie, mais aussi du partage de la connaissance et du savoir-faire italien.

Les thèmes qui sont développés tiennent aux projets qui ont déjà eu lieu dans d'autres pays et qui ont donné la possibilité aux entreprises de nouer des partenariats grâce à l'accompagnement dont ils ont bénéficié. Cela à l'occasion des initiatives menées dans le cadre du projet mais aussi d’autres initiatives qui ont lieu soit en Italie, soit localement et qui constituent des opportunités pour établir ce genre de relations et de construire des relations stables comme c'est le cas avec bon nombre d'entreprises italiennes.

 

Au Sahel, le projet "LabInnova Aviculture" a été lancé et c'est une première en Afrique dans le cadre de l'initiative italienne. Quels sont les enjeux pour ce secteur ?

Au Sahel, "LabInnova Aviculture" est pour nous un projet pilote dans le domaine de l'aviculture. Notre activité s'intéresse en réalité à tous les secteurs principaux de l'économie dans lesquels nous pouvons explorer des synergies entre l'Italie et les pays du Sahel. Cependant, "LabInnova Aviculture" et l'innovation de cette année. C'est la première fois que nous la proposons en Afrique subsaharienne. Cela nous ouvre de nouveaux horizons surtout grâce à la collaboration avec la foire "FierAvicola" qui se déroule en Italie et qui nous permet de compter sur un réseau d'entreprises italienne qui œuvrent dans la technologie de ce secteur et nous ouvre la piste pour beaucoup plus de coopération entre l'Italie et les pays du Sahel. Après les session de formation, un certain nombre d'entreprises seront invitées à participer à un voyage d'étude en Italie au mois de mai à l'occasion de "Fieravicola" pour y participer et aussi rencontrer les entreprises exposantes, mais aussi pour effectuer un voyage d'étude avec des visites, des sites d'intérêts, des sites productifs, des marchés Italien et voir comment cela se passe chez nous. Environ 50 entreprises du Sahel, du Mali, Niger et Burkina Faso vont prendre part à cette session de formation et une partie d'entre elles vont aussi effectuer le voyage en Italie au mois de Mai. Le nombre plutôt limité de participants à cette formation est dû au fait que nous avons un objectif de maintenir un niveau très élevé d'interaction entre les formateurs et les participants pour faire en sorte d'avoir une très grande qualité pour ce qui est de la formation et une attention au besoin pour tous les participants. Le but est aussi celui de commencer à construire une relation qui ira nous l'espérons au-delà des formations dans le cadre du projet "LabInnova".

"Le projet LabInnova Aviculture" touche plusieurs aspects de la gestion des entreprises avicoles, des aspects de technologie, de nutrition, de biosécurité, de transformation. Le but est donc celui d'augmenter la qualité et la quantité de la production à travers une réduction du coût et une augmentation de la productivité.

 

Selon les explications, le projet "LabInnova Africa" a été menée dans plusieurs autres pays africains avec des résultats satisfaisants. Comment appréciez-vous ces résultats et quel véritable impact attendre pour les entreprises bénéficiaires au delà du projet ?

Un résultat concret dans la mesure où l'initiative "LabInnova" a eu un impact positif pour un nombre d'entreprises avec par exemple la participation des entreprises africaines à "MACFRUT" en Italie. Il y a aujourd'hui beaucoup d'exposants africain qui cherchent à saisir les opportunités sur les marchés italiens et sont dans la mesure de commercialiser leurs produits en Europe grâce au parcours qu'ils ont fait avec nous et qui a commencé avec "Lab Innova". Aujourd'hui, nous avons des dizaines d'entreprises africaines qui sont justement au salon international "Macfrut" en Italie grâce à cette initiative.

 (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2047 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
531 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
329 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
475 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
361 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages