Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Cloture RAC2022 BIS2

Après deux jours d'intenses travaux, l'atelier de la Revue Annuelle Conjointe 2022 (RAC 2022) du secteur de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, et du Développement Agricole Durable (SAN/DAD), a pris fin mercredi 22 mars à l'hôtel Radisson Blu de Niamey. Organisée par le Haut-commissariat l'Initiative 3 N – les Nigériens Nourrissent le Nigériens (HCI3N), l'édition 2022 de la Revue globale a permis à l’ensemble des parties prenantes du secteur SAN/DAD d’échanger et de débattre sur les résultats atteints et les leçons apprises dans la mise en œuvre de l’Initiative 3N à travers ses dix (10) programmes opérationnels et de formuler des recommandations opérationnelles pour 2023, une année qui s'annonce comme celle de croisière de la mise en œuvre du Plan d'action 2021-2025 de la SAN-DAD.

Zeyna commission0

C'est sur une véritable note de satisfaction qu'ont pris fin les travaux de la Revue Annuelle Conjointe (RAC 2022) sectorielle de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, et du Développement Agricole Durable (SAN/DAD). Après deux jours de travaux, les 21 et 22 mars à l'hôtel Radisson Blu de Niamey, la rencontre qui se tient à l'initiative du Haut-commissariat l'Initiative 3 N – les Nigériens Nourrissent le Nigériens (HCI3N), a tenu toutes ses promesses comme en témoignent les résultats atteints avec les recommandations et résolutions formulées à la clôture de la Revue dont l'édition de cette année s'est déroulée sous le thème central: "Création des conditions favorables à la modernisation du secteur de la SAN/DAD au Niger".

Les revues sectorielles annuelles constituent, en effet,  pour le HC3N, les ministères et structures impliqués, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), la Société Civile et le Secteur Privé des opportunités d'échanges sur la politique du secteur SAN-DAD. Elles permettent également d'échanger sur la qualité de la programmation des activités prévues, leur mise en œuvre mais également sur la mobilisation effective des ressources et la qualité des dépenses effectuées en plus de favoriser l'analyse des performances sur la base des progrès réalisés ainsi que des faiblesses et difficultés rencontrées. Aussi, l'analyse conjointe des performances permet de tirer des conclusions et de formuler des recommandations consensuelles pour les années suivantes.

Cette année et comme il a été mis en évidence à l'occasion de l'ouverture officielle, la Revue annuelle conjointe présente la particularité de se tenir deux mois et demi seulement après la précédente RAC qui s'est tenue au mois de janvier 2023. "Cela témoigne de la volonté des autorités du pays à tous les niveaux, de faire de la RAC un performant outil de décision aussi bien pour le Gouvernement que pour l'ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de l'initiative 3N" a déclaré à juste titre  le Haut-commissaire à l'Initiative 3 N, le ministre Ali Bety. En plus de renouer avec le rythme normal d'édition des Revues, la RAC 2022 s'est caractérisée aussi par une meilleure appropriation de la méthodologie et du processus d'évaluation des performances par les maîtres d'ouvrage et une plus grande implication des Acteurs Non Etatiques (ANE). Il s'agit-là de deux facteurs déterminants qui ont permis de boucler le processus dans un délai raisonnable de moins de trois mois pour ce cinquième exercice de RAC qui s'est déroulée en deux principales étapes dont une plénière articulée autour d'une demi-douzaine de présentations suivies d’échanges et des travaux de groupes sur le thème principal et ses quatre (4) sous- thématiques.

Cloture RAC2022 BIS2

Des performances à consolider mais aussi des défis à relever

Les présentations et les échanges qui s'en sont suivies lors de la plénière de l'atelier national sur la Revue Conjointe globale du secteur SAN-DAD, ont permis, entre autre, le partage du niveau de mise en œuvre des recommandations de la précédente revue (RAC2021); l'analyse des performances de la mise en œuvre de l'an 2 du Plan d'Action 2021-2025 de l'initiative 3N ainsi que la contribution des Acteurs Non Étatiques à la mise en œuvre de la politique sectorielle. Globalement, l'atelier a permis de mettre en évidence une nette progression dans la mise en œuvre du Plan d'Action 2021-2025 de la Stratégie de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et du Développement Agricole Durable (SAN-DAD) ou initiative 3N. Cette progression s'est traduite par la réalisation de plusieurs actions concourant fortement à l'atteinte des objectifs poursuivis par la stratégie.

En effet, l'année 2022 a connu le démarrage de plusieurs chantiers de réalisations physiques pour tous les cinq (5) programmes stratégiques de l'I3N et il est ressorti que 101 indicateurs sur les 185 programmés ont un taux de réalisation physique supérieur à 75%. En outre, par rapport à la performance financière, ce sont au total quelques 493 641,445 milliards de francs CFA qui ont été mobilisés pour la mise en œuvre des 10 programmes opérationnels du plan d'action 2021-2025 de l'initiative 3N sur un montant total prévu de 614,249 milliards de francs CFA, soit un taux de réalisation financière globale de 80,36%.

Cependant, comme il a été particulièrement souligné lors des travaux, "cette belle performance ne doit pas faire perdre de vue la persistance de difficultés majeures déjà évoquées dans le cadre de la revue de 2021". Il s'agit notamment  de la mobilisation de l'eau pour les productions, la restauration des terres, la mise en place de la maison du paysan, le développement ou encore l'amélioration de la nutrition qui continue d'afficher de très faibles performances. Par ailleurs, des défis ont aussi été identifiés, parmi lesquels il a été relevé  l'insuffisance des ressources humaines au niveau de la maitrise d'ouvrage des PO, l'insécurité civile qui affecte la mise en œuvre des activités sur le terrain ou encore la canalisation des financements vers des actions à même de renverser la faible performance des indicateurs renseignant l'état nutritionnel et la situation générale de malnutrition. Enfin, les participants à la RAC 2022, à travers les fructueux échanges ont évoqué les perspectives qui s'annoncent pour l'année en cours (2023) avec comme actions phares : l'alignement des programmes budgétaires aux nouvelles orientations contenues dans la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement ; la mise en œuvre du Programme Pôle Agro-industriel ; et le démarrage effectif de grands chantiers de mobilisation de l'eau et d'aménagement hydro-agricole. Ces actions, en plus de s'attaquer aux deux principales priorités du Programme de Renaissance acte Ill de SEM le Président de la République, feront de 2023 l'année de croisière de la mise en œuvre du PA-2021-2025 de la SAN-DAD.

Il convient de noter que parallèlement aux résultats atteints lors de la séance plénière, l'atelier de la RAC 2022 a aussi été l'occasion de mener des réflexions par groupe autour de la thématique centrale. Quatre groupes ont été mis en place et ont travaillé sur 4 sous-thématiques dont la première a porté sur "l'Approche programme, mécanismes communs de financement, fonds communs sous sectoriels et sectoriels dans le secteur de la SAN-DAD", la seconde sur "l'Approche inclusive et équitable dans le développement des chaînes des valeurs agro-sylvo-pastorales et halieutiques", la troisième axée sur "l'Amélioration de la Qualité de la chaine de collecte des données et des informations du secteur de la SAN-DAD en valorisant les NTIC", et enfin, la quatrième sur "la Redevabilité dans le secteur de la SAN-DAD au Niger: Gouvernement, PTF, ANE, etc."

En marge des travaux en plénière et en groupes, l'un des faits marquants de la RAC 2022 a été comme pour les précédentes éditions, la tenue du Dialogue Politique entre l'Etat et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) intervenant dans le Secteur de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et du Développement Agricole Durable dans le cadre de la mise en œuvre de l'Initiative 3N. Un Dialogue franc, constructif et enrichissant qui a été tenu en présence du Haut-commissaire à l'initiative 3 N et des différents ministres sectoriels ainsi que des représentants des PTF et à l'issue duquel, de nouveaux engagements ont été pris pour améliorer le plaidoyer et la mobilisation des financements mais aussi et surtout accélérer la mise en œuvre du Plan d'action et du programme d'activités pour garantir l'atteinte des objectifs nationaux fixés ainsi que ceux des ODD convenus d'un commun accord à travers le partenariat conjoint Etat-PTF.

Dialogue Politique Rac2022

Consolider les acquis et améliorer les performances pour accélérer la mise en œuvre du Plan d'action de la stratégie

Lors de la clôture des travaux de la RAC 2022, le Haut-commissaire à l'initiative 3 N s'est félicité des résultats atteints ainsi que de la pertinence des conclusions issues des deux journées. En ce sens, M. Ali Bety s'est particulièrement réjoui de la performance financière qui a été évaluée à 80% et qui est relativement satisfaisante puisque même si elle loin de celle de 2021, "nous pouvons mieux faire", a -t-il estimé. Aussi le Haut-commissaire a insisté sur des défis extrêmement importants qu'il va falloir encore relever parce que, a-t-il indiqué, « les programmes prioritaires du Plan d'action restent des programmes pour lesquels il faut mettre beaucoup de ressources pour que les ministères puissent améliorer leurs taux d'exécution dans le cadre de la mise en œuvre du programme". Il s'agit, en particulier, du programme qui porte la maîtrise de l'eau pour développer les productions agro sylvopastorales et halieutiques, de celui axé sur  la gestion durable des terres ou les programmes liés aux infrastructures et à la nutrition. "Les principaux défis, c'est donc autour de ces programmes-là car en dépit des performances que nous avons obtenues, il y a des choses à améliorer pour espérer changer les tendances entre 2023 et 2025 et aussi pour améliorer les performances de la mise en œuvre de nos programmes et assurer cette modernisation du secteur en vue de la modernisation du monde rural qui est un programme important dans le cadre du plan de développement économique et social", a souligné M. Ali Bety qui a saisi l'occasion pour rappeler qu'il est attendu beaucoup de la contribution de l'agriculture à la réalisation du taux de croissance de 8 % de l'économie nationale dans le cadre du PDES 2021-2026 pour faire passer le niveau de pauvreté de 40,3% à 25 % d'ici 2026 sachant que plus de 80 % des populations travaillent à produire leurs revenus, leurs nourritures et nourrir aussi les 100 % de nigériens à partir de cette activité. "Les progrès que nous enregistrons dans ce secteur de la SANDAD sont des progrès qui vont permettre à l'économie nationale de croître davantage et d'améliorer notre taux de pauvreté comme nous avions pu le voir avec les efforts consentis dans les précédents Plans d'action où nous avions pu réduire la pauvreté rurale de 10 points dans le cadre des deux précédents plans d'action. Donc en faisant beaucoup d'efforts, nous pouvons atteindre les objectifs à nous assignés dans le cadre de ceux du Plan de développement économique et social (PDES)", a conclu M. Ali Bety, Haut-commissaire à l'Initiative 3N.

Intervenant au nom des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du secteur de la SAN-DAD, Mme Magdalena Pruna, Cheffe de Section Développement Rural de la Délégation de l'Union Européenne (UE) a tenu à remercier le Haut-commissariat à l'Initiative 3 N (HCI3N) pour cette initiative ainsi que les efforts et la mobilisation pour la parfaite réussite de cette RAC 2022. Abordant le bilan des deux journées, elle a salué la qualité des échanges ainsi que des conclusions qui en sont issues.  " Pour répondre aux différentes problématiques soulevées, des efforts seront nécessaires, particulièrement dans le sens de la mobilisation des ressources domestiques et leur utilisation tant au niveau central qu'au niveau déconcentré. En outre, la redevabilité et la transparence en matière de moyens mis à disposition contribueront sans nul doute, à l'efficacité et l'efficience des différentes actions engagées et par conséquent, l'amélioration des conditions de vie des populations nigériennes et, particulièrement celles vivant en milieu rural", a-t-elle souligné avant d'encourager, au nom de l'ensemble des PTFs sectoriels dont l'UE est le chef de file, l'ensemble des acteurs pour la poursuite d'un tel exercice de redevabilité mutuelle, "qui permet d'analyser de manière conséquente et opportune les résultats de la politique SANDAD et l'avancement des réformes en cours en se projetant sur les défis à venir". Elle a enfin tenu à réaffirmer l'engagement des PTF à accompagner le HC3N dans cet exercice de redevabilité mutuelle.

Dialogue Politique Rac2022

Notons enfin que la cérémonie de clôture de la RAC 2022 s'est déroulée sous la présidence du  Haut-Commissaire à l'Initiative 3N, M. Ali Bety et en présence de Mme Pruna Madgalena, Représentante de la Délégation de l'UE au Niger et Cheffe de file des Partenaires techniques et financiers (PTF) du secteur de la SANDAD, les Représentants des acteurs non Étatiques (ANE), les secrétaires généraux et cadres des ministères sectoriels, les conseillers à la Présidence de la République et à la Primature ainsi que les Présidents des conseillers régionaux, les directeurs généraux et les directeurs régionaux des institutions et structures du secteur de la SANDAD. 

Cloture RAC2022 BIS2

A.K. Moumouni (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
944 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
482 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
263 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
416 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
300 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages