NITA Fond Site Web 675 x 240

Atelier UNCDF SESNFI BIS2

La capitale nigérienne a abrité, mardi 1er mars 2023, le premier Atelier international sur la protection des consommateurs de services financiers numériques au Niger, un évènement co-organisé par United Nations Capital Development Fund (UNCDF), le Secrétariat exécutif de la Stratégie Nationale pour la Finance Inclusive (SE-SNFI), et l'Observatoire de la Qualité des Services Financiers du Niger (OQSF-NE). L'objectif de cet atelier qui a enregistré la participation des experts de plusieurs pays est de contribuer à proposer des actions adaptées aux mesures existantes sur les standards internationaux ; d'établir un dialogue constructif sur les offres de services financiers numériques et l'éducation financière, afin de mettre en place un cadre règlementaire et tenir informés les consommateurs de leurs droits au Niger.

Zeyna commission0

Au Niger, depuis la Covid-19, l'utilisation des services financiers numériques a connu une fulgurante évolution. Le secteur, enregistrant de plus en plus d'utilisateurs, requiert des réformes appropriées à la législation du pays ainsi qu'aux règles récentes de l'UEMOA en matière de protection des consommateurs. Par ailleurs, la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) au Niger, prévoit à travers son axe 1 consacré à la « structuration de la demande, éducation Financière et protection des membres clients », la mise en œuvre des actions concourant à la protection des consommateurs des produits et services financiers inclusifs.

C'est dans ce cadre et en alignement avec la SNFI, s'est tenu le mardi 1er mars à l'hôtel Bravia de Niamey, un atelier international qui vise à établir un état des lieux du dispositif de protection des consommateurs de services financiers numériques au Niger. L'atelier répond également aux missions du programme "Tirer parti de la finance numérique pour accroître la résilience dans les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP)" ; mis en œuvre par UNCDF et financé par l'OEACP et l'Union Européenne.

A cette occasion, des experts de l'observatoire de la qualité des services financiers du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, ainsi que les experts UNCDF du Cameroun, de l'Europe et du Sénégal, ont animé des sessions avec des responsables de la protection des consommateurs et les parties prenantes de l'écosystème des services financiers au Niger, qui ont permis d'aborder les questions urgentes auxquelles est confronté le marché Nigérien.

Atelier UNCDF SESNFI BIS2

Mieux protéger les consommateurs pour accélérer l'inclusion financière au Niger

La cérémonie d'ouverture de l'atelier s'est déroulée en présence de plusieurs personnalités au rang desquelles le Représentant résident de UNCDF au Niger, le Secrétaire exécutif de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers du Niger (OQSF), les Responsables de l’OQSF Sénégal et l’OQSF Côte d’Ivoire, les acteurs de la Finance inclusive au Niger ainsi que plusieurs invités.

Dans l'allocution d'ouverture qu'il a prononcée à cette occasion, le Secrétaire exécutif du SNFI, Dr. Mahamane Makaou, a au nom du ministre des Finances de la République du Niger Dr Ahmat JIDOUD, souhaité la chaleureuse bienvenue à tous les participants à l'atelier international sur la protection des consommateurs de services financiers numériques. Il a souligné par la même occasion que cet atelier qui a été placé sous le thème : « Etat des lieux et réponse en matière de protection des consommateurs des Services Financiers Numériques (SFN) pour garantir une meilleure inclusion financière au Niger", représente pour le pays une première de cette envergure.

Selon le Secrétaire exécutif de la SNFI, un grand défi auquel le Niger est confronté dans le domaine de la protection des consommateurs au Niger, est de faire en sorte que l’actuelle transition vers l’usage croissant des services financiers numériques profite à toutes les couches de la population. Car, a-t-il relevé, "aujourd'hui, la monnaie électronique, partie intégrante de presque tous les secteurs de l'économie nigérienne exige des réformes ou adaptations appropriées en termes de régulation". Dr Mahamane Makaou de rappeler que "le gouvernement du Niger reste conscient de ce que la meilleure façon de protéger les intérêts des consommateurs est d'avoir des marchés de services financiers numériques qui fonctionnent efficacement et qui sont constitués d'entreprises durables, résilientes, bien administrées, des entreprises agissant dans le meilleur intérêt de leurs clients que sont les consommateurs et qui leur offrent disponibilité et choix". En outre, a-t-il ajouté, "il faut que les consommateurs soient habilités à prendre des décisions en connaissance de cause et que les règles et réglementations offrent aux utilisateurs des services financiers numériques du Niger, un niveau de protection approprié".

Poursuivant son discours d'ouverture, Dr Mahamane Makaou a rappelé les dispositions de l’Instruction n°008-05-2015 du 21 mai 2015 du Gouverneur de la BCEAO, relative à la monnaie électronique qui, en son article 18, impose aux émetteurs de s’assurer que leurs distributeurs affichent de manière visible des informations lisibles telles que le nom et les coordonnées de l’émetteur qui les mandate. Elle stipule également, a-t-il précisé, que les émetteurs sont légalement responsables vis-à-vis de leurs clients et des tiers des opérations réalisées par l’agent dans le cadre de la fourniture des services pour lesquels ils sont mandatés, ainsi que de l’intégrité et de la traçabilité des transactions réalisées par l’agent.  De même, a relevé Dr Makaou, la Stratégie Nationale de la Finance Inclusive révisée a prévu à travers son axe 1 « Structuration de la Demande, Education Financière et Protection des Membres Clients », la mise en oeuvre des actions concourant à la protection des consommateurs des produits et services financiers. Ainsi, a-t-il poursuivi, "le bienfondé de cet atelier, coorganisé par le SE-SNFI, l’UNCDF et l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers du Niger (OQSF-NE), est de passer en revue notre actif en la matière ; débattre des opportunités et risques avec nos experts venus de la sous-région et de l’Europe, afin qu’ensemble nous définissons des règlements prenant en compte les droits des utilisateurs de la finance numérique".

Selon le Secrétaire exécutif de la SNFI, à l’instar du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, qui sont représentés à l’atelier, « nous voulons mieux comprendre, anticiper et être tournés vers l'avenir tout en restant réactifs sur la question de la protection des consommateurs, face aux changements profonds qui se produisent dans le domaine des services financiers numériques". C'est pourquoi, il a tenu à encourager un débat ouvert et approfondi sur les questions structurelles, les reprécisions des rôles de chaque entité sur la base des expériences de nos pairs, de sorte que les nouvelles lois, puissent être adoptées et respectées par tous les acteurs de la finance numérique, partout au Niger.

"Au Niger, bien que nous soyons en marche vers le progrès en matière de protection des consommateurs au cours des dernières années, il urge que nous travaillons de concert car nous restons convaincus qu’une réglementation structurée facilitera les procédures et activités du secteur sur le marché nigérien. C’est pourquoi le gouvernement, ainsi que tous les acteurs de la finance inclusive ici présent, n’auront de cesse à fournir des efforts afin d'aider les utilisateurs de services financiers numériques au Niger, à en tirer le meilleur parti". Dr. Mahamane Makaou, Secrétaire exécutif SE-SNFI

Après la cérémonie solennelle d’ouverture, les travaux de l'atelier ont démarré avec une présentation sur la protection des consommateurs et une restitution d'une enquête d'évaluation ainsi que des échanges entre les participants. Par la suite, les travaux se sont poursuivis avec des présentations sur les Association des banques, micro finances et assurances au Niger ainsi que l'état de la protection des consommateurs des SFN/EME. S'en est suivie une présentation de l'Association des Consommateurs à travers ses activités et quelques cas pratiques puis celle des missions de l'Observatoire sur la qualité des services financiers du Niger (OQSF) ainsi que ses homologues de Côte d'ivoire et du Sénégal.  L'atelier a aussi été marqué par des travaux de groupes ainsi que l'adoption des recommandations qui ont été formulées au cours des échanges.

Atelier UNCDF SESNFI BIS2Atelier UNCDF SESNFI BIS2

Abdoul Karim Moumouni (actuniger.com)



Commentaires

0
TOTO A DIT
1 année ya
8) :-* Quand le Soldat Assimi Goita lorgne les portes des BRICS et que TOTO A DIT partage, et aller
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 1
A en croire le ministre russe des Affaires
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 2 et fin
Selon les estimations du Fonds mon
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1660 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
305 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
337 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
345 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages