NITA Fond Site Web 675 x 240

Atelier guide Shep Dosso BISé

Après la région de Niamey en juillet 2022, c'est autour des petits producteurs horticoles ainsi que des acteurs de la chaine agricole de la région de Dosso d'être outillés sur l’approche « Smallholder Horticulture Empowerment and Promotion (SHEP) » ou Autonomisation des petits exploitants horticoles, à l'initiative du Projet d'Amélioration du Système de Vulgarisation Agricole au Niger (PASVA), un projet financé par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA). La capitale des Djermakoye a ainsi abrité un atelier de diffusion et d'internalisation du guide de l'approche "SHEP", une approche qui résulte de trois (03) années de mise en œuvre de ce projet qui a démarré en 2019 et qui se veut un support pédagogique pour une production orientée vers le marché, une des priorité du  PASVA dont l'objectif est l'amélioration du système de vulgarisation agricole à travers l'autonomisation des petits producteurs horticoles par un changement de comportement et de pratiques.

Zeyna commission0

La cérémonie d'ouverture de l'atelier qui s'est déroulée dans la salle de réunion de l'hôtel Galaxie de Dosso a été présidée par le Secrétaire général du Gouvernorat de la Région, M. Soumana Karimoune, en présence du Représentant de la JICA au Niger, M. Abdou Assoumana, de la Directrice de la Promotion de la Chaine de valeur Agricole, Mme Amina Abass, des Cadres centraux ainsi que les Directeurs régionaux et départementaux du ministère de l'agriculture, les responsables et experts du PASVA, les maitres-formateurs sur l'approche SHEP, les Coordonnateurs et représentants des projets, ONGs et OSC; les chefs des services régionaux de vulgarisation et de Transfert de Technologies de Niamey, Dosso et de Tillabéri et les responsables et représentants des Organisations de Producteurs.

Atelier guide Shep Dosso BISé

Autonomisation des petits producteurs horticoles

En procédant à l'ouverture officielle des travaux de l'atelier, le Secrétaire général de la Région de Dosso a tenu tout d'abord à exprimer sa joie de présider cet atelier de promotion de l'approche SHEP organisé par le Projet d'Amélioration du Système de Vulgarisation Agricole au Niger (PASVA), projet dont le financement a été sollicité et obtenu de la Coopération Japonaise par le Gouvernement du Niger. Pour rappel, a souligné M. Soumana Karimoune, l'objectif principal de ce projet est de contribuer à améliorer la qualité des services de vulgarisation agricole au Niger par l'adoption de l'approche Smallholder Horticulture Empowerment and Promotion (SHEP) ou Autonomisation des petits Producteurs Horticoles dans sa politique de vulgarisation agricole.

En effet, a-t-il poursuivi, l'horticulture est un sous-secteur en constante progression au Niger, particulièrement depuis la mise en œuvre de l'initiative 3N « les Nigériens nourrissent les Nigériens ». "Et pour faire jouer pleinement son rôle à ce sous-secteur, le Ministère de l'Agriculture a mis en œuvre plusieurs actions permettant de renforcer la productivité, de poursuivre les efforts consentis dans le domaine de la structuration des filières et de la mise en place d'infrastructures de stockage et de conservation, d'améliorer le conditionnement, mais aussi et surtout d'innover dans le domaine de la commercialisation", a indiqué M. Karimoune. Cependant, a ajouté le SG de la région de Dosso, "les efforts visant à accroître la productivité et à promouvoir une augmentation significative de l'offre ne produiront pas les effets attendus, si les liens entre les petits exploitants et les marchés ne sont pas renforcés, d'où la nécessité d'améliorer le système de commercialisation des productions horticoles". C'est ce qui justifie, selon le SG de Dosso, l'option prise en mars 2016 par les Autorités du Niger, à travers le Ministère en charge de l'Agriculture, de mettre en œuvre l'approche "Smallholder Horticulture Empowerment Promotion" (SHEP), dans le cadre de la coopération technique entre le Gouvernement du Niger et l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

"Cette approche SHEP du PASVA cadre parfaitement avec les orientations de l'Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » qui constitue notre révolution verte pour transformer radicalement les systèmes de production agricoles afin d'améliorer significativement les productions et les revenus des producteurs. Aussi, pour faciliter sa mise en œuvre, un guide national a été élaboré à l'intention principalement des responsables des structures en charge de l'appui conseil aux producteurs en général et des horticulteurs en particulier, des responsables des projets et programmes, des Fédérations des Sociétés Coopératives, des producteurs agricoles notamment les horticulteurs, des prestataires de services (ONG, GIE, GSC)".

Poursuivant son allocution d'ouverture, le SG de la Région de Dosso a tenu ensuite à rappeler que le guide "SHEP" a été élaboré et validé avec plusieurs acteurs qui interviennent dans la petite irrigation et a été approuvé par le ministère de l'agriculture qui a adopté la démarche SHEP comme approche de vulgarisation. "L'approche SHEP est un outil pertinent qui permet d'apporter une réponse à la lancinante problématique de la commercialisation des produits horticoles", a souligné M. Soumana Karimoune qui a ajouté "qu'il contribue aussi par l'amélioration des revenus des petits exploitants au développement de l'économie rurale à travers la mise en réseau des acteurs de la chaine agricole et le développement des pôles économiques". Aussi, a-t-il poursuivi, "c'est aussi un outil pertinent d'impulsion de la zone de libre-échange économique continental africain (ZLECAF)".

Le SG de la région de Dosso n'a pas manqué de relever qu'à l'image des pays pionniers notamment le Kenya et le Sénégal en 2006, l'approche promue par le PASVA a fait l'objet d'élaboration d'un guide pour permettre une bonne mise en œuvre par tous les partenaires qui œuvrent dans le développement de l'horticulture. "C'est dans ce cadre qu'aujourd'hui nous vous présentons ce document pour appropriation et utilisation efficace et efficiente en vue de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des populations", a expliqué M. Soumana Karimoune qui a demandé à tous les participants d'être très attentifs pour mieux cerner le contour de l'approche afin de mieux la mettre en œuvre. En terminant ses propos, le SG de la Région de Dosso a tenu à se féliciter de l'excellence de la coopération entre le Niger et le Japon, occasion pour M. Soumana Karimoune de remercier au nom du Ministre de l'Agriculture, le Gouvernement du Japon à travers la JICA pour tous les efforts qu'il ne cesse de consentir pour accompagner le Niger dans le cadre de la mise en œuvre de nos programmes de développement agricole.

Mobilisation pour la généralisation de l'approche "SHEP", une méthode qui a fait ses preuves au Niger et ailleurs en Afrique

Auparavant, le Chargé des Programmes et Représentant de la JICA au Niger a lui aussi rappeler que l'approche SHEP est une méthode de vulgarisation conçue pour améliorer la capacité de commercialisation des agriculteurs individuels. "Sa philosophie sous-jacente est de changer l'état d'esprit de "Produire puis vendre" à "Produire pour vendre", a souligné M. Abdou Soumana pour qui cette méthode, optimisée par l'équipe PASVA est basée sur les capacités des agriculteurs nigériens et sur le milieu agricole.  Le Guide SHEP consiste en des méthodes simples pour améliorer la rentabilité des petits producteurs nigériens, a-t-il expliqué avant de faire remarquer qu'il s'agit de "l'une des formations post-techniques à entreprendre, en particulier pour les agriculteurs qui ont acquis des compétences agricoles de base grâce au Champ Ecole Paysan, qui est le plus répandu au Niger".

Atelier guide Shep Dosso BISé

Selon le Représentant de la JICA Niger, le Guide SHEP préparé par l'équipe PASVA a été approuvé par le gouvernement du Niger l'année dernière. Le projet PASVA s'achève d'ici février 2024, et pour le reste de la durée du projet, il est prévu un soutien à la transition vers un système de diffusion du SHEP dirigé par le gouvernement nigérien lui-même. Pendant cette période de transition, a-t-il poursuivi, le Projet continuera d'apporter un appui technique aux activités de diffusion du SHEP financées par le gouvernement. "Nous voudrions demander aux participants de ce séminaire leur compréhension et leur coopération pour soutenir l'approche SHEP afin qu'elle soit profondément ancrée au Niger et offre des opportunités continues aux agriculteurs locaux pour améliorer leur capacité de commercialisation et leur rentabilité", a fait savoir M. Abdou Soumana.

Dans son intervention, il a aussi rappelé que l'approche SHEP a déjà été mise en œuvre dans de nombreux pays africains, et le Niger a commencé l'introduction de SHEP tout récemment comparativement à d'autres pays. D'après ses explications, "une équipe de mission du siège de la JICA à Tokyo a récemment visité le Niger pour mener une évaluation à mi-parcours du projet PASVA, et elle a hautement apprécié les progrès réalisés dans la diffusion du SHEP, y compris l'adoption du guide SHEP et la programmation d'un budget pour la diffusion du SHEP, beaucoup plus qu'ils ne l'avaient prévu". En particulier, a-t-il mis en évidence, l'initiative SHEP dans la région de Dosso a été très appréciée comme une bonne pratique qui peut être utilisée comme référence pour d'autres pays. "Bien que le Niger ait tardé à introduire le SHEP, on peut dire que le pays fait déjà des efforts avancés, y compris l'institutionnalisation du SHEP, et c'est quelque chose dont il faut en être confiant et fier. Nous espérons que la population de la région de Dosso, qui est au- devant des meilleures initiatives dans ce domaine, poursuivra ses efforts", a-t-il estimé avant d'émettre, à la fin de son intervention le voeu, "de voir une grande mobilisation du gouvernement du Niger, des partenaires techniques et financiers et de tous les acteurs pour une généralisation de la vulgarisation de l'approche SHEP dans tout le territoire". 

Engagement pour la pérennisation des acquis

Il faut noter qu'en prélude à cet atelier, le site maraicher de la coopérative "Kichin Kay" de Kouka, dans le département de Tibiri, toujours dans la région de Dosso, a servi de cadre, mardi 14 février 2023, pour une Journée Portes ouvertes de vulgarisation des résultats enregistrés par les producteurs horticoles locaux grâce à la mise en œuvre de l'approche SHEP. "L'approche SHEP est une approche qui s'appuie sur des activités qui permettent aux producteurs de comprendre les besoins et les exigences des marchés, à la fois en quantité, et en qualité. C'est une approche qui commence par le marché, et qui termine par le marché, c'est-à-dire de la posture produire et vendre à la posture produire pour vendre", a apprécié le Directeur de l’Agriculture de Dosso qui a rappelé que dans la région de Dosso, la mise en œuvre de l'approche SHEP a commencé en 2020 avec la formation de 62 agents de base avant d'être déployée au niveau de deux (02) départements et six (06) communes avec au total, 178 producteurs qui ont été encadrés.

De son coté, la Directrice de la Promotion de la Chaine de valeur Agricole, Représentante du ministère de l’agriculture a tenu, au nom du ministre de l'Agriculture, à adresser ses remerciements aux autorités de la région de Dosso, et également les partenaires techniques et financiers notamment la JICA pour la promotion de l'approche "SHEP" au Niger. Mme Amina Abass s'est aussi félicitée du fait que c'est une approche que le gouvernement a beaucoup soutenue et qu'il est en train d'accompagner, car il cadre avec le développement des chaînes de valeur agro Sylvio-pastoraux comme inscrit dans les documents de politique notamment la politique de la stratégie de l'initiative 3 N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens). "Il faut aussi savoir que tout récemment, le gouvernement a adopté l'approche guide SHEP comme un outil d'appui à la vulgarisation des bonnes pratiques et d'accompagnement des produits producteurs pour l'accompagnement pour l'accès au marché", a-t-elle poursuivi ajoutant que "de grands efforts sont également en train d'être fait avec des lignes budgétaires qui sont déjà inscrites au niveau du ministère de l'Agriculture pour permettre de continuer cette approche qui nous a été introduite par le partenaire JICA à travers le PASVA et qui s'est traduite par des résultats très probants".

Atelier guide Shep Dosso BISé

A.K.Moumouni (actuniger.com)



Commentaires

0
Loozap
1 année ya
Il est tr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2047 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
531 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
329 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
475 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
361 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages