jeudi 9 février 2023

2906 lecteurs en ligne -

fraren

Energie : le Président Bazoum procèdera demain mercredi à l'inauguration de la centrale thermique de Zinder d'une capacité de 22 Mégawatts

Centrale thermique Zinder

Le Chef de l'Etat et la délégation qui l’accompagne procédera, dès son arrivée, à l'inauguration de la Centrale Thermique de Zinder-Kanya. D’un coût total de 66,252 milliards de FCFA, cette infrastructure lancée le 3 août 2021 par le Chef de l’Etat, en marge de la fête de l’arbre, aura une capacité fonctionnelle de 22 Mégawatts pour des besoins estimés à 16 Mégawatts.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Elle a été réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) avec le maitre d’œuvre, la société mauritanienne ISTITHMAR West Africa, afin de résorber le déficit d’offres énergétiques, assurer totalement l’autonomie énergétique de la région et l’excédent permettra de couvrir même les besoins de la zone Niger Centre-Est (régions de Tahoua et Maradi). Ce déploiement énergétique relancera la croissance économique et débridera les initiatives entrepreneuriales de ces régions qui seront autosuffisantes à terme.

Les moyens conséquents consacrés durant les Programmes Renaissance acte I, II et III en amorce ont permis de relever le niveau d’accès à l’électricité de 8% en 2011 à 20% en 2022.

.

Commentaires  

-2 #1 Nullisimo 28-12-2022 11:00
Il part inaugurer une réalisation dont il ne sait rien. Bazoum est un échec lamentable. Bientôt 2 ans qu'il ne fait que jouir des plaisirs du pouvoir et couvrir les pires crimes économiques, financiers, de sang etc. Pathétique
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 TOTO A DIT 29-12-2022 21:29
Quand TOTO A DIT partage le jugement et la libération des 46 soldats Ivoiriens sans aucune pression et son propre vouloir ,aller à la ligne reste un choix.

Les 46 soldats ivoiriens soupçonnés d’être des « mercenaires » et détenus au Mali depuis juillet ont été jugés aujourd’hui, jeudi 29 décembre 2022 à la cour d’appel de Bamako avant d’être remis en liberté par les autorités judiciaires maliennes.

46 soldats libres, mais condamnés avec sursis

Le Tribunal a condamné les 46 soldats avec sursis et ils ont été mis en liberté.
Aux yeux de la junte malienne, ils sont coupables d’ ‘’association de malfaiteurs, attentat et complot contre le gouvernement, atteinte à la sûreté de l’Etat malien, détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou terreur et de complicité’’.

Le 10 juillet 2022, 49 soldats ivoiriens avaient été arrêtés au Mali puis inculpés mi-août pour « tentative d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat » et formellement écroués. Trois femmes ont été libérées par la suite le 3 septembre 2022.
Le gouvernement ivoirien assurait que ces soldats étaient en mission pour l’ONU, dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la mission des Nations unies au Mali (Minusma) et avaient exigé leur libération.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com