jeudi 9 février 2023

2976 lecteurs en ligne -

fraren

Algérie : Ouverture à Alger des travaux du colloque international « Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al Maghili : gouvernance, unité et stabilité des sociétés africaines »

colloque Alger 12 10 2022

Le Centre international des conférences (CIC) "Abdellatif Rahal" d’Alger abrite depuis ce lundi 12 décembre 2022, les travaux d’un colloque international placé sous le thème : « Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al Maghili : gouvernance, unité et stabilité des sociétés africaines ». Organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur en collaboration avec celui des Affaires religieuses et des Wakfs, ce colloque de 48h qui  entre dans le cadre de la célébration des legs des martyrs de l’Algérie à l’occasion des 60 ans d’Indépendance réunit des délégations de plus de 40 pays, dont le Niger a pour but de rappeler les principes de tolérance de l'Islam à travers l'examen d'un certain nombre de valeurs qui ont marqué la vie et les actions de l'Imam al-Maghili, la consolidation des liens de fraternité et de coexistence pacifique entre le peuple africain et le reste du monde, tout en jetant les bases d’une communication culturelle.

Le choix du thème de cette conférence scientifique s’explique par le fait que l'Imam Muhammad b. Abdul Karim al-Maghili est perçu comme un symbole unificateur, un guide inspirateur et le dénominateur commun entre les algériens et leurs frères des peuples du continent et du reste du monde. Les écrits de ce grand érudit musulman originaire de la ville de Tlemcen, située en Algérie malgré leur ancienneté restent d’une surprenante actualité, et constitue une précieuse source d’inspiration pour les sociétés modernes. 

La cérémonie d’ouverture de ce rendez-vous international placée sous le haut patronage du Président de la République algérienne, M. Abdelmadjid Tebboune a été présidée par le ministre des affaires religieuses dans une salle du Centre international des conférences (CIC) archicomble, en présence du président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Ibrahim Boughali, du président de la Cour constitutionnelle, des membres du gouvernement, des conseillers du président de la République, les membres du corps diplomatique accrédité en Algérie, des cheikhs et des érudits algériens et étrangers, des universitaires et des chercheurs, des descendants de l'Imam Al Maghili, ainsi que des journalistes.

colloque Alger 12 10 2022

Le Sultan de l’Aïr, l’honorable Oumarou Ibrahim Oumarou, à la tête d’une importante délégation nigérienne, a également pris part à cette cérémonie.

colloque Alger 12 10 2022

Au cours du forum, les participants vont échanger sur près de dix (10) grands axes dont entre autres : « l'Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al Maghili: biographie et parcours », « la dimension réformatrice et libératrice dans la pensée d'Al Maghili, et ses prolongations régionales et internationales », « l'approche d'Al Maghili pour l'unité et la paix en Afrique » etc... 

Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al Maghili, éminente personnalité scientifique et auteur d'un projet réformateur intégré

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, M. Youcef Belmehdi, représentant le président de la République a déclaré que le président comme le peuple algérien reconnaissent les qualités de l'Imam Al Maghili qui a inscrit « son nom dans l'histoire ». Il a ensuite évoqué le parcours de l'Imam Al Maghili, entamé par une formation scientifique auprès d'éminents érudits algériens, avant de poursuivre la voie du bien en surpassant toutes les difficultés et les épreuves.

« Grâce à lui et à ses pairs, parmi les érudits à l'instar du Cheikh Sidi Ahmed El Tidjani, Sidi Abderrahmane El Akhdari et bien d'autres, l'islam s'est propagé dans de vastes contrées du continent africain, à l'exemple du Mali, du Niger, du Tchad et d'autres régions », a ajouté le représentant du président algérien.

« L'histoire a retenu ses contributions dans le domaine de l'enseignement, de l'orientation, du conseil et de la réforme, l'imam ayant contribué à asseoir les règles d'institutions scientifiques et des cités culturelles dans différentes régions de l'Afrique. Ces démarches ont conduit ces sociétés à s'intéresser à l'enseignement, à l'ouverture d'écoles et à la prise en charge des étudiants. Sa production scientifique a été diffusée et fait l'objet d'un intérêt particulier. Elle a contribué au développement du Fikh, du soufisme et des sciences de la langue arabe », M. Youcef Belmehdi, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs.

Le représentant du président Abdelmadjid Tebboune d’affirmer que l'histoire a retenu les contributions de cet érudit dans le pays, « des contributions qui ont influencé nombre de scientifiques, d'auteurs et de chercheurs dans le passé et le présent », précisant que « le projet réformateur intégré de l'Imam Al Maghili a dépassé la dimension éducative, d'enseignement ou celle en lien avec la daaoua, pour porter sur les domaines de la bonne gouvernance en vue de préserver la stabilité et la sécurité sociale ».

M. Youcef Belmehdi a également souligné l'importance pour les pays, particulièrement ceux de la région du Sahel de s'inspirer des valeurs et principes de l’imam afin de faire face aux différents défis, particulièrement l'extrémisme.

« L'Algérie nouvelle est consciente du choix stratégique que représente la dimension africaine, un choix qui permettra à notre peuple de réaliser les aspirations escomptées à travers le renforcement de l'action diplomatique, la relance du tourisme religieux, tout en tirant parti de la profondeur des tarikat du soufisme et ses prolongations en Afrique » a déclaré le ministre, ajoutant que cela permettra « de parvenir à une cohésion des positions politiques, à l'activation de la coopération économique, à la promotion des échanges scientifiques et culturelles, et à assoir la stabilité, la sécurité et la paix ».

Le ministre a terminé ses propos en rassurant les participants que « l'Algérie qui a servi dans le passé l'Afrique continuera sur cette voie dans le présent et à l'avenir, s'inspirant en cela de la gloire des ancêtres ".

colloque Alger 12 10 2022

Plusieurs personnalités dont le président du comité scientifique, le Président de l'Assemblée populaire nationale (APN) M. Ibrahim Boughali, l’Émir de Kano Aminu Ado Bayero, ont pris la parole au cours de cette cérémonie d'ouverture du forum pour saluer la mémoire de l’illustre érudit et magnifier ses actions et œuvres.

colloque Alger 12 10 2022

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a été également distingué par les descendants de l’Imam Al Maghili pour ses efforts en faveur de la valorisation et la sauvegarde de l’héritage de l’érudit.

Né à Tlemcen, la métropole des sciences et des savants, en l'an 820 AH (1417) après JC, selon ce qu'a rapporté Ahmad ibn al-Qadi dans le Livre des Morts, l'Imam El Maghili a étudié à Bejaia puis à Alger. Cet érudit musulman algérien a contribué à la propagation de la diffusion de Tarika El Kadiria dans les pays du sud du Grand Maghreb. Après une grande tournée dans la région du Sahel notamment à Agadez au Niger, il est décédé en 1504 à Adrar et fut inhumé à la Zaouia Kounta, laissant un héritage de plus de 24 ouvrages.  

A. Karim, envoyé spécial (actuniger.com)

.

Commentaires  

0 #1 Adam 13-12-2022 08:46
Le choix du thème de cette conférence scientifique s’explique par le fait que l'Imam Muhammad b. Abdul Karim al-Maghili est perçu comme un symbole unificateur, un guide inspirateur et le dénominateur commun entre les algériens et leurs frères des peuples du continent et du reste du monde.

Cet imam qui est celebre en presence de quelques esclaves noirs est il arabe ou noir ? Quand ces maghrebins parlent des subsahariens comme des freres c'est qu'ils cherchent d'eux quelque chose.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 RacismeInversé 13-12-2022 10:05
Citation en provenance du commentaire précédent de Adam :
Le choix du thème de cette conférence scientifique s’explique par le fait que l'Imam Muhammad b. Abdul Karim al-Maghili est perçu comme un symbole unificateur, un guide inspirateur et le dénominateur commun entre les algériens et leurs frères des peuples du continent et du reste du monde.

Cet imam qui est celebre en presence de quelques esclaves noirs est il arabe ou noir ? Quand ces maghrebins parlent des subsahariens comme des freres c'est qu'ils cherchent d'eux quelque chose.


Tant de racisme et de xénophobie en quelques mots... Comment peux-tu te plaindre d'un mal quand toi même tu te nourris du même mal ? L'esclavage est reconnu et légiféré par l'islam et le coran est intemporel. Tu vas rejeter l'islam ? Il faut savoir se détacher des pièges de satan. Les autres musulmans ne sont pas tes ennemis. Si tu es jaloux de ce que Dieu a donné a quelqu'un et t'a laissé derrière, poses toi des questions sur ta foi. Dieu choisit qui il veut, donne a qui il veut et guide qui il veut. Si tu doutes de l'amour de Dieu pour toi alors tu es vraiment perdu. Tu t'appelles Adam ? Saches que le premier péché de Satan c'était la jalousie envers Adam qui a été choisi par Dieu et on sait ou ça l'a amené.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Africain 13-12-2022 11:18
Citation en provenance du commentaire précédent de RacismeInversé :
Citation en provenance du commentaire précédent de Adam :
Le choix du thème de cette conférence scientifique s’explique par le fait que l'Imam Muhammad b. Abdul Karim al-Maghili est perçu comme un symbole unificateur, un guide inspirateur et le dénominateur commun entre les algériens et leurs frères des peuples du continent et du reste du monde.

Cet imam qui est celebre en presence de quelques esclaves noirs est il arabe ou noir ? Quand ces maghrebins parlent des subsahariens comme des freres c'est qu'ils cherchent d'eux quelque chose.


.... L'esclavage est reconnu et légiféré par l'islam et le coran est intemporel. Tu vas rejeter l'islam ? .....


Enfin un arabe qui dit la triste verite au sujet de sa religion... Les mots racismes et xenophobie sonnent bien dans vos grandes gueules d'arabes complexes. Nous les africains savons ce que vous avez toujours ete pour nous a savoir le mal absolu et ce n'est pas l'islam qui vous a ete impose comme a nous qui va changer quoique ce soit. Pauvre merde.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 14-12-2022 02:25
TOTO A DIT bien qu'en novice et parfait idiot en religion , dit de ne pas faire l'amalgame entre le monde musulman et le monde arabe ... l'Islam se révèle la région prédominante du monde arabe mais les arabes ne représentent qu'une infirme minorité allant de 10 à 20 % de la population musulmane, selon les données..
Convient il de dire que l'on puisse être être musulman sans être arabe et être arabe sans être musulman,.

Fort de ce détail , TOTO A DIT dit, quand l'on se dit Musulman, un Soumis au Créateur JAH, il n'y a pas de couleur de peau , d'origine, de racisme ou xénophobie mais seulement des confrères et consoeurs en religion , des frères et des soeurs en foi ,s'appelant Musulmans et Musulmans.

TOTO A DIT croit bien que n'ayant pas le monopole de la croyance que penser autrement c'est mal comprendre ou être mal enseigné cette religion ..

Quand tu te dis Musulman, tu ne vois pas ton prochain en foi en Musulman Noir, Arabe , Chinois, Indonésien, Pakistanais, Blanc ou autres attributs sélectifs , c'est juste un frère ou une soeur en Islam. point barre ....
En Islam donc , disparaît la notion de race, de rang ,de classe sociale, de titre d'étrangers, d'autoctones de gnagna gnagna et gnogno gnogno mais simplement des Musulmans et des Musulmanes...

Ce n'est pas parce qu'un arabe ou n'importe quel inculte ignorant religieux dans n'importe quelle partie du monde fait étalage
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 TOTO A DIT 14-12-2022 02:28
Suite 1
de son ignorance des textes en traitant un autre Musulman de mots dérogatoires
et qu'ill faut pointer le doigt sur le monde arabe ou noir dont il est issu , beaucoup parmi eux bien que parlant l'arabe ,ne connaissent pas la beauté et le message du Quran ...

Faudrait il donc les comprendre et les pardonner et arrêter de suvre ces incultes dans cette pente glissante qu'est la xénophobie,la haine de l'étranger,le racisme et autres tares inhérentes et autres stéréotypes propre à l'homme ...

TOTO A DIT ne cesse de le dire et à d'aucuns de le confirmer ou infirmer, il y a plus de sérieux et suivi dans la pratique et peur de JAH , au Niveau des Musulmans évoluant aux USA , voire en Occident bien qu'une infirme minorité dans la population occidentale que dans beaucoup de pays arabes voire en Afrique ou des pays se disent à 99,+ musulmans,
,TOTO A DIT dit des dit Musulmans seulement de nom, et de bouche qui ne se gênent pas de voler les biens de la masse ,d'escroquer son prochain, envoyer en l'air les prostituées, boire comme des chiffons...

Dans combien de pays dits musulmans et Afrique ,voit on des adolescents dire celle là c'est sa copine , c'est sa GO ,ou celui-ci c'est son pote ,copain koï ou organiser des parties de dance appelés Invitation au vu et au su des parents avec une connaissance limitée de la religion .... prenant le contre-pied de l'Islam.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 TOTO A DIT 14-12-2022 02:31
Suite et fin
Et en essayant de dialoguer avec certains,ils te diront ATTENTION !!! tu crois que quoi ,ils pratiquent l'islam avant que tu ne sois né , le pratiquer est ce réellement le connaître ,savoir sa substance ?

Au finish adore et chérit cette citation de
Muhammad Abduh, ce Savant Égyptien en relligion qui disait .. :

"I went to the West and saw Islam, but no Muslims; I got back to the East and saw Muslims, but not Islam."
que
TOTO A DIT va essayer de traduire par .. à peu près....
Je suis parti vers l'Ouest et j'ai vu l'Islam mais sans les Musulmans, je suis revenu vers l'Est ,j'ai vu les Musulmans mais pas d'Islam..

Et sa réflexion résume tout ... déduit TOTO A DIT
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 TOTO A DIT 14-12-2022 09:35
Lire plutôt
au post #4

l'Islam se révèle la RELIGION prédominante du monde arabe mais les arabes ne représentent qu'une infirme minorité allant de 10 à 20 % :zzz :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com