dimanche 4 décembre 2022

2717 lecteurs en ligne -

fraren

Statut de blogueur au Niger : la validation de l’ébauche de textes au centre d’un atelier à Niamey

Atelier ABCA 25 10 2022

L'Association des Blogueurs pour une Citoyenneté Active (ABCA) organise depuis ce matin dans ses locaux à Niamey, un atelier de validation de l'ébauche de textes régissant le statut de blogueur au Niger. En effet, après une première ébauche de textes régissant le statut du blogueur au Niger qui a été élaborée entre le 10 septembre 2022 et le 11 octobre 2022 par un blogueur, un journaliste et un juriste, les participants à cet atelier de deux jours, vont se pencher sur le document qui leur est présenté pour apporter des remarques ou des contributions. Le document issu de ce présent atelier sera soumis aux institutions compétentes pour un amendement à l’assemblée Nationale à travers un processus de plaidoyer.

Organisé par l'Association des Blogueurs pour une Citoyenneté Active (ABCA) grâce au soutien financier du Fonds Canadien d'Initiative Locale (FCIL) dans le cadre de la mise en œuvre du projet, intitulé: « La promotion de la paix, de la sécurité et des droits de la personne dans un contexte numérique par le biais de quatre e-campagne de renforcement de capacités et un atelier visant à doter le Niger de textes régulant l'activité du blogueur », les  présentes assises ont pour objectif : la validation de l’ébauche de texte de loi élaboré par trois les consultants (blogueur, journaliste et juriste).

La cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier s’est tenue dans les locaux de l’ABCA, en présence de la Présidente de l’ABCA, Mme Samira Sabou, des représentants des Institutions de la République, des organisations socioprofessionnelles des Médias, des organisation de la Société Civile et organes de médias en ligne. Le représentant de l’Ambassade du Canada, M. Farid Ayoub et le coordonnateur du Fonds Canadien d'Initiative Locale, M.Youssouf Keita, ont également pris part aux assises, depuis Bamako par Visioconférence. 

Le chargé d'affaires à l'ambassade du Canada à Bamako, accréditée au Niger, représentant l’ambassade du Canada, a salué cette initiative de l'ABCA qui s'inscrit dans le cadre du projet intitulé : « La promotion de la paix, de la sécurité et des droits de la personne dans un contexte numérique par le biais de quatre e-campagne de renforcement de capacités et un atelier visant à doter le Niger de textes régulant l'activité du blogueur ». Farid Ayoub a précisé que « les projets financés par le FCIL sont généralement conçus et mis en œuvre à l’échelle locale, ce qui conduit le fonds à être très réactif aux besoins et aux intérêts locaux ».

Le représentant de l’ambassade du Canada a expliqué les raisons de cet appui envers l’ABCA. En effet, a-t-il dit, « le numérique occupe une place de choix dans ce monde moderne. Grace aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, plusieurs personnes exercent des activités professionnelles à travers les médias et impulsent la " démocratisation de la publication " ». Cependant a reconnu M Ayoub, « malgré ce rôle important qu’ils jouent, certains de ces acteurs exercent de façon informelle et ne disposent pas de mécanisme de protection dans certains pays, tel que le Niger. Il est alors nécessaire d’avoir un texte qui les reconnait et qui régit leurs activités ».

« L'ambassade du Canada est fière de vous accompagner pour réaliser le présent projet qui a pour but de contribuer à accentuer la gouvernance inclusive, promouvoir les droits des personnes, tout en mettant un accent particulier sur la paix et la sécurité », a ajouté le représentant de l’ambassade du Canada.

Pour sa part, le représentant de l'Association des Blogueurs pour une Citoyenneté Active (ABCA), M. Mamoudou Djibo Hamani a dans son allocution rappelé que les médias sociaux sont devenus des outils de communication incontournables, dans un contexte d’incertitudes, de menaces sécuritaires, de flux d’informations et de manipulation par divers acteurs. « De ces faits, la nécessité d’une utilisation responsable et à bon escient des outils des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) se pose avec acuité. Face à cette situation, les acquis démocratiques sont régulièrement remis en cause », a-il-expliqué.

Selon M. Mamoudou Djibo, c’est pour répondre à plusieurs préoccupations sur les activités en ligne, comme le bloguing ou le journalisme en ligne qui « sont tolérées mais pas légiférées », que l’Association des Bloggeurs pour une Citoyenneté Active avec l’appui du Fond canadien d’initiatives locale (FCIL) a initié ce travail de rédaction d’une ébauche de loi portant sur le statut du blogueur au Niger. En effet, le représentant de ABCA a dénoncé les insuffisances et irrégularités de la loi sur la cybercriminalité, qui « tente de réguler la blogosphère ».

A.Karim (actuniger.com)

.

Commentaires  

0 #1 TOTO A DIT 27-10-2022 02:05
8) :-* Et c'est quoi même bloguer ou bloguement ... pour les novices ne faudrait il éclairer et éduquer ? :zzz :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com