jeudi 8 décembre 2022

3495 lecteurs en ligne -

fraren

Promouvoir le leadership féminin : les filles prennent les commandes dans les institutions publiques au Niger (Communiqué de presse)

Meram CHITOU 1

Niamey, NIGER- 20 octobre 2022. A l’occasion de la Journée Internationale de la Fille célébrée chaque 11 octobre, Plan international organise une campagne mondiale ‘Pouvoir Egal Maintenant’ qui vise à promouvoir le leadership féminin notamment l’Egalite de la jeune fille. A cette occasion, Plan international a organisé une activité ‘les Filles aux commandes’ pour permettre aux filles de développer leur leadership. Plus de 1000 filles ont symboliquement pris le pouvoir dans 70 pays, y compris au Niger. Ministres d’Etat, dirigeants d’entreprises…. ont cédé leur fauteuil à une jeune fille qui a assumé leur responsabilité pendant quelques heures pour marteler le même message : l'heure est venue, nos droits notre avenir.

Plus qu'un simple geste symbolique, la campagne ‘Pouvoir Egal Maintenant’ entend rappeler aux dirigeants que la situation des filles reste bien difficile à travers le monde alors qu’elles ont le droit de prendre part aux décisions qui affectent leur vie. Dans le monde entier, les filles et les jeunes femmes sont exclues des décisions qui ont un impact sur leur vie. En raison de leur sexe et de leur âge, les filles restent rarement écoutées et respectées alors qu'elles endurent encore les pires discriminations. Ainsi, dans le monde : 1 fille mineure sur 4 a été victime d'abus sexuel. Toutes les 2 secondes, une fille mineure est mariée dans le monde. Les grossesses et les complications à l'accouchement sont la 1ère cause de décès chez les adolescentes. 64 millions de filles âgées de 6 à 14 ans ne vont pas à l'école, et les femmes représentent la grande majorité des illettrés dans le monde. Au moins 200 millions de femmes vivent aujourd'hui avec une mutilation génitale (source Plan International). Les filles sont les premières victimes des crises humanitaires et leurs besoins spécifiques ne sont pas pris en considération.

En 2021, Plan International a réalisé une enquêté auprès de 29 000 filles et jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans issues de 29 pays sur leur participation à la vie politique. Cette enquête comprend également des entretiens approfondis avec 94 filles et jeunes femmes issues de 18 pays. Les conclusions et les recommandations formulées par les filles et les jeunes femmes montrent clairement que les décideurs à tous les niveaux doivent faire davantage pour défendre les droits des filles à participation. 40% des participantes à l’enquête conviennent que les femmes politiques sont victimes d’abus et d’intimidation et qu’elles sont jugées pour leur apparence ou leur tenue vestimentaire. 94% des participantes à l’enquête ont indiqué l’existence d’obstacles concernant leur participation à la vie politique (source : The State of the World’s Girls 2022 de Plan International). Cette situation n'est pas une fatalité ! Partout dans le monde, Plan International fait chaque jour reculer les discriminations à l'égard des filles. En favorisant leur leadership, leur scolarisation, en luttant contre les mariages précoces, l'excision, les stéréotypes de genre ou encore en priorisant leurs besoins dans les réponses aux catastrophes humanitaires. A titre d’exemple au Niger, Plan International Niger met en œuvre le projet Téléthon, ‘Filles pas épouses’ visant à lutter contre le mariage précoce à travers la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l’école. De l'éducation à la pauvreté en passant par l'environnement et le changement climatique, les filles veulent être reconnues et valorisées en tant que moteurs d'un changement politique durable. Ainsi, de nombreuses jeunes filles ont pris les commandes dans plusieurs ministères pour faire entendre leurs voix.

A Niamey, Aichatou Karimou, Meram Chitou, Oumou Aboubacar Yaye Ali, Nadia Amadou, Salima Nana et Djamila Gouro ont joué respectivement les rôles du ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, du ministre de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, du ministre de l’Education Nationale, du ministre de la Jeunesse et des Sports, du Directeur General du Cipmen, du Directeur General d’Airtel et du Directeur de Plan International Niger.

   Passation entre le ministre de lEducation nationale et Meram Chitou

Passation entre le ministre de l’Education nationale et Meram Chitou

‘J'ai eu l'insigne honneur d'occuper le fauteuil du ministre de l'Education nationale du Niger, Pr Ibrahim Natatou pour quelques heures. Pendant toute la journée d'hier, les gens m'appelaient ministre de l'Education nationale, j'étais toute excitée. Je me dis que ce poste me va bien en tant que jeune fille qui œuvre pour la défense des droits des filles/femmes et pour l'éducation et le maintien des jeunes filles à l'école. J'ai discuté avec le ministre de l'Education nationale et j'ai formulé quelques recommandations qui sont entre autres, l'ouverture des écoles fermées dans les zones d'urgence (Maradi, Tahoua, Diffa et Tillaberi), le vote de la loi régissant la petite enfance de 0 à 6  (la création des crèches), la réception des fournitures pour les écoles avant la rentrée des classes, la suppression des classes en paillote, et surtout la concrétisation du projet sur la création des internats aux jeunes filles auxquelles il a apporté des réponses pertinentes. Pour ma part j'ai été émue de pouvoir m'asseoir sur ce fauteuil qui représente beaucoup de choses pour moi. Et un jour plaise à Dieu je l'occuperai’ a déclaré Meram Chitou.

La nouvelle ministre de lAction Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes Aichatou Karimou  

  La nouvelle ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, Aichatou Karimou

Le vendredi 14 octobre, Aichatou Karimou, jeune membre du CAF de l'Université Abdou Moumouni a joué avec assurance le rôle de la ministre de l'Action humanitaire et de la Gestion des Catastrophes à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la réduction des risques et des catastrophes. Aichatou Karimou a visité la cite des enseignants chercheurs aux côtes du représentant du Système des Nations et des partenaires techniques et financiers. Elle s’est entretenue avec les sinistrés des inondations de 2021 installés sur le site et a fait un communiqué sur le bilan des inondations à la presse. "J'ai vécu une très belle expérience en jouant le rôle du ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes car j'ai beaucoup appris sur la vie professionnelle d'un ministre. Je remercie Plan International Niger de m'avoir offert cette opportunité" Aichatou Karimou.

Aichatou Mamoudou

Aichatou Mamoudou, nouvelle ministre de l’Amenagement du Territoire et du Devleoppement Communautaire

Le ministre de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, Mr Maman Ibrahim Mahaman a cédé son siège à Mlle Aichatou Mamadou, membre du Cadre Consultatif Nigériens des Enfants et des Jeunes (CCNEJ) créé par Plan International Niger. Aichatou a reçu en audience la Directrice de Plan International Niger et s'est entretenue avec le directeur de la DONGAD, le Secrétaire Général, ainsi que d’autres cadres centraux du ministère pour préparer une visite terrain pour faire le bilan des activités de Plan International à Maradi.  Selon Aichatou Mamadou ‘les filles sont intelligentes, elles sont capables de faire de belles choses, d'occuper des postes de haute responsabilité. Il suffit simplement de leur faire confiance, de les impliquer dans les instances de prise de décision et elles apporteront des résultats qui feront développer leur pays’.

Mlle Nadia Amadou présidant la réunion du comité charge de lélaboration de la politique nationale du sport au ministre de la Jeunesse et des Sports

Mlle Nadia Amadou présidant la réunion du comité charge de l’élaboration de la politique nationale du sport au ministre de la Jeunesse et des Sports

Au ministère de la Jeunesse et des Sports, le ministre Doro Sékou a installé sur son fauteur Mme Nadia Amadou. Elle s’est entretenue avec la direction sportive pour évoquer l’état d’avancement de l’élaboration de la première politique nationale du sport en cours.

A Maradi, la préfète de Mayahi a lancé une opération de salubrité avec les autorités administratives et les partenaires. A Tahoua, Sherifatou Assoumane a joué le rôle du gouverneur de la région de Tahoua. Elle a reçu en audience la directrice régionale de la promotion de la femme et protection de l’enfant et le CCNEJ. ‘Avant d’occuper ce poste, je n’avais aucune idée du rôle du gouverneur. Je lance un appel à l’endroit des jeunes filles pour qu’elles se mobilisent davantage et s’engagent car les femmes ont les capacités d’occuper les postes occupés par des hommes. Je me battrai pour occuper ce poste’. Dans la région de Tillaberi, Maimouna Saley a exercé le rôle de la Directrice régionale de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant et a martelé que ‘si tous les droits des filles est respecté, leur avenir est plus que garantit’.

Dans le secteur privé, Oumou Aboubacar Yaye, nouvelle Directrice Générale du CIPMEN a organisé une réunion avec le personnel du centre au cours de laquelle plusieurs sujets ont été abordés notamment le développement des petites et moyennes entreprises au Niger. A Airtel, Salimata Nana, membre du CCNEJ a occupé le poste du Directeur General. Elle s'est entretenue avec les responsables des directions sur l'état d'avancement de leurs dossiers et a présidé la réunion du comité de direction. A l’African Development University (ADU), Salamatou Bibi a accueilli les étudiants le jour de la rentrée scolaire en qualité de Directrice Générale de l’université. ‘ADU offre des opportunités aux jeunes nigériens et cela nous inspire et nous empêche de baisser les bras car il y a un avenir pour ce pays et nous serons là relève et ADU la prépare. Je profite aussi pour remercier Plan International Niger pour l'énorme opportunité qu'elle m'a offerte. Cela n'arrive pas tous les jours" Salamatou Bibi. A l’occasion de la journée internationale de la fille, Djamila Gouro, a assuré le rôle de la Directrice de Plan International Niger. Dans son discours, elle a exhorté les décideurs à prendre des décisions concrètes pour faire respecter les droits des filles et leur participation dans les décisions politiques.

Contact presse :

Aminata KONE – Responsable du département Communication et Plaidoyer- Plan International Niger 

Angle Boulevard des Djermakoye et Rue de la Magia                                                                                         

Quartier Plateau, Niamey                                                                                                                                                              

Email :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

.

Commentaires  

+6 #1 Zombra 25-10-2022 17:01
Rien que du cinéma
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Dogari 25-10-2022 21:27
Helas, ce ne sont pas les plus méritantes qui sont retenues sinon ce pays et sa jeunesse ne seraient pas dans l’abîme actuel.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com