Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Procureur Daouda Mamane

À Maradi, 13 jeunes filles et 1 garçon, tous présumés appartenir à un réseau de lesbiennes et de gays sont entre les mains des autorités judiciaires de la Région. Le groupe a été appréhendé la semaine dernière, suite à une enquête menée par la gendarmerie. 

 

Zeyna commission0

Selon les premières informations, des lourdes sanctions pèseraient sur les prévenus pour la nature de leurs pratiques, totalement aux antipodes des mœurs et valeurs de la société nigérienne. Mais à la surprise générale, dans un point de presse animé ce dimanche 09 octobre pour besoin de clarification sur les chefs d’accusation qui pèsent sur les prévenus, le Procureur de la République au tribunal de Maradi M. Daouda Mamane, a balayé d’un revers de la main la question de l’orientation sexuelle  qui a été largement évoquée sur les réseaux sociaux. 

«A aucun moment, les prévenus n'ont été poursuivis pour leur orientation sexuelle» a déclaré le procureur de la République pour ainsi  mettre fin à la polémique qui tendait à faire croire qu'ils ont été gardés en prison à cause de l'étiquette de "lesbiennes" et "gay".

Selon des informations de nos confrères du « Souffle de Maradi », Tout serait parti d’une vidéo à caractère pornographique diffusée via WhatsApp par une partenaire qui serait ‘’cocufiée’’. Une plainte a été déposée à la police, selon toujours la même source, par la partie lésée, ce qui a déclenché une enquête judiciaire. De fil en aiguille, les enquêteurs réussissent à mettre la main sur un groupe de 13 filles âgées de vingt (20) à vingt-cinq (25) et d’un jeune homme, tous membres d’un groupe WhatsApp à caractère homosexuel.

"Ils sont poursuivis pour diffusion de données de nature à troubler l'ordre public", a précisé le Procureur Daouda Mamane.

Pour le Procureur, que le contenu des vidéos soit hétéro ou homosexuel, cela ne change rien. Ce qui change, c'est leur diffusion, qui elle, tombe sous le coup du code pénal et de la loi contre la cybercriminalité. Et c'est d'ailleurs pourquoi, expliquait le procureur, la plaignante est également incarcérée, car ayant elle-même diffusée une autre vidéo similaire.

Cette question d’orientation sexuelle a fait couler beaucoup d’encre et de salive et a créé une vive indignation au sein de l’opinion publique. Sur les réseaux sociaux notamment, ils sont nombreux à avoir  exprimé leur incompréhension,  sur cette pratique bannie par la religion et qui n’honore pas notre société.

 « Notre société a des valeurs cardinales qui tirent leurs sources de la religion, notamment islamique. L'attachement profond de nos compatriotes à ces valeurs ne tolère pas des telles pratiques. La laïcité ne veut pas dire la destruction des valeurs ou de légiférer sur des lois qui peuvent porter atteinte aux croyances » a déploré via son compte Facebook, le président du CPR inganci, le Ministre kassoum Moctar .

Le verdict de cette affaire rocambolesque est attendu pour le 20 octobre prochain.

Abdoul Wahab Issaka (actuniger.com)



Commentaires

5
Nigerien
1 année ya
1. Dans le Coran, parmi tous les proph
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Loozap
1 année ya
L'Etat doit toujours faire son travail si non ce pays sera du n'importe quoi !
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Razada
1 année ya
Des nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
ani
1 année ya
ces enfants doivent
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
YOUSSOUF MOURAD
1 année ya
Toute cette situation de perte des valeurs et de reperes est la resultante de la gourvernance du Gouri systeme.Tout ce qui est valeur fondatrice et socle commun de Niger et des Nigeriens etait mis
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
944 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
482 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
263 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
416 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
300 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages