dimanche 4 décembre 2022

3491 lecteurs en ligne -

fraren

Rentrée Scolaire 2022-2023 : au Niger, environ 4.000.000 d’élèves et 101 892 enseignants reprendront le chemin de l’école

eleves du Niger

Lundi 03 octobre 2022, ce sont quelques 4.000.000 d’élèves et 101 892 enseignants du préscolaire, du primaire et du secondaire, qui reprendront le chemin des 22 543 établissements scolaires tant du public que privé, répartis sur l’ensemble du territoire national. 

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

A cette occasion, le Ministre de l’Education Nationale Pr. Ibrahim Natatou, a livré un message ce dimanche 2 octobre 2022 dans lequel, il a annoncé que dans le cadre de la préparation de cette rentrée scolaire, le gouvernement a ‘’joué pleinement sa partition en s'acquittant de ses devoirs régaliens, à savoir, les affectations des enseignants intervenues depuis le mois d'août pour permettre à chacun de se préparer à de regagner son poste à temps, la mise en place d'une importante quantité de fournitures scolaires pouvant couvrir les besoins des 6 premiers mois de l'année scolaire et le paiement à terme échu des salaires et des pécules des enseignants contractuels sur toute l'étendue du territoire national’’.

‘’ Il reste à vous maintenant de jouer votre partition’’, a-t-il lancé aux enseignants, le ministre de l’Education Nationale a également appelé les acteurs à ‘’ contribuer, chacun en ce qui le concerne, à assoir une économie du savoir en mettant l'accent sur le développement du capital humain comme ressource pour notre pays qui aspire à l'émergence’’.

A cette occasion solennelle de la rentrée 2022-2023, poursuit-il ‘’il me plait également d'exprimer, à toutes et à tous, ma joie de m'adresser à vous, pour qu'ensemble, en unité d'esprit, nous puissions partager nos espérances mais aussi nos attentes face aux défis de la nouvelle année scolaire’’.

 Au Pr. Natatou de jeter un regard rétrospectif et critique sur l’année scolaire écoulée avant de vous faire part des perspectives qui s'annoncent à cette fin, ‘’il m'apparaît opportun de rappeler que l'année scolaire 2021-2022 avait été placée sous le thème : Quelles réformes pour relever les défis de la qualité et de la gouvernance de l'éducation au Niger ?’’

‘’Ce thème, faut-il le souligner, a été choisi pour cadrer avec les objectifs assignés à mon département ministériel par le Président de la République Bazoum Mohamed qui a déclaré que ‘’Notre système éducatif a besoin d'être repensé, et il le sera. Ce sera la traduction du contrat qui me lie au peuple nigérien’’, a révélé le Pr. Natatou. 

Au sujet de ces réformes, le ministre de l’Education Nationale souligne s'il faut ‘’se réjouir des progrès enregistrés dans la mise en œuvre de certaines d'entre elles, notamment la restructuration des écoles normales, le recrutement d'enseignants scientifiques à la fonction publique et le recours au service civique national, l'amélioration du cadre juridique de l'enseignement privé, l'amélioration de la gouvernance et du dialogue social, il n'en est pas de même pour les chantiers de la reforme curriculaire , des infrastructures scolaires, des internats des jeunes filles, des centres de regroupement dans les zones affectées par l’insécurité et de la numérisation, qui n'ont avancé que de manière timide au cours de l’année 2021-2022’’.

‘’Sur le plan de notre participation à l'effort d'intégration sous régionale et au renforcement de la coopération Internationale en matière d'éducation l’année scolaire 2021-2022 a été marquée par plusieurs événements, dont entre autres la signature, en décembre 2021, par les Chefs d'Etats des pays du G5 Sahel de la Déclaration de Nouakchott sur l’éducation’’, a indiqué le Pr. Ibrahim Natatou.

Egalement, la signature en mai 2022, du Manifeste de Freetown par les ministres en charge de l’éducation nationale de quatorze (14) pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre, à savoir le Burkina Faso, le Tchad, le Mali la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, le Nigeria, la Sierra Leone, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Liberia et la Tanzanie. Il s'agit, à travers ce Manifeste, de s'engager à promouvoir le leadership transformateur de genre, dans ces pays où les disparités en défaveur des filles dans le domaine de l’éducation sont des défis communs majeurs.

Selon le Pr. Natatou, la participation ‘’très remarquée de notre pays au Sommet Mondial sur la transformation de l’éducation, tenu à New York du 19 au 22 septembre 2022, en marge de la 77eme session de Assemblée Générale des Nations Unies A cette occasion, notre pays, grâce à un plaidoyer percutant du Président de la République, en personne, a réussi à obtenir d'importantes promesses fermes de financement dont celle relative à la construction de 100 internats de jeunes filles par la BADEA’’.

Sur le plan de la coopération bilatérale et multilatérale, souligne le ministre de l’Education Nationale, l'année scolaire écoulée a été ‘’l’occasion pour les partenaires traditionnels du système éducatif de poursuivre leurs précieux efforts en faveur du développement de l'éducation au Niger, avec pour preuve la mobilisation réussie autour de la dernière Revue conjointe du secteur de l'éducation et de la formation, tenue vers la mi-juillet 2022’’. 

‘’Je voudrais me féliciter de la qualité des contributions des Partenaires Techniques et Financiers et du bon climat de travail ayant prévalu à cette occasion. Les efforts consentis par ces partenaires ont contribué au renforcement de la qualité de l'enseignement et ont permis et permettront encore l'accroissement de la capacité d'accueil de notre système éducatif’’, a-t-il poursuivi.

‘’Tout en appréciant avec beaucoup d'humilité les avancées notables réalisées grâce à l’apport de tous, partenaires, acteurs nationaux et internationaux sans faire fi des faiblesses relevées, je voudrais vous inviter à partager le thème de l’année scolaire qui s'annonce, La transformation de notre système éducatif à travers un enseignement de qualité accessible à tous’’, a affirmé le Pr. Natatou.

 Pour le Ministre, Ce thème signifie que ‘’nous devons tous nous engager à nouveau et poursuivre nos efforts dans la quête de la qualité qui va consolider la performance retrouvée de notre école’’.

Il a par ailleurs, déclaré ‘’qu’après avoir été largement discuté, à l’interne lors de notre réunion annuelle des cadres tenue á Agadez du 5 au 7 septembre dernier, ce thème devra faire l'objet de réflexions au sein de toute la communauté éducative en vue de sa traduction dans les actes que nous allons poser tout au long de cette année’’.

‘’ Je note que l’année scolaire qui s'annonce va réaffirmer la volonté et la détermination du Gouvernement à faire de l’éducation un instrument de sa stratégie de développement du capital humain. Cette stratégie se fonde sur une vision qui accorde une attention particulière aux populations les plus défavorisées et les plus vulnérables en apportant une réponse à leurs besoins spécifiques’’, a conclu le Ministre de l’Education Nationale, le Pr. Ibrahim Natatou.

ANP

.

Commentaires  

0 #1 TOTO A DIT 03-10-2022 12:49
Bonne rentrée académique!!!

Ne dit on pas que les mêmes causes produisant les mêmes effets redondants ....encore ....encore et encore .....
Sans changement de paradigme et de vision , voila un autre taux académique D'ÉCHEC ACADÉMIQUE DE 73 % EN PERSPECTIVE comme enregistré dans les années antérieures......
Tout chose étant égale par ailleurs ......

Et à TOTO A DIT de se demander, de cette débâcle non honorante de résultat satisfaisant ....
La faute émane de qui ????

l'inadéquation des modules enseignées aux réalités Nigeriennes ???

L'incapacité des enseignants à transmettre le savoir ou se faire comprendre ?

La difficulté des élèves de cerner ce qui leur dispensé.....

L'un dans l'autre , quelle chose cloche, grippe .....

Et comment y remédier demeure le questionnement
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Liboto Dobou 03-10-2022 17:05
En réalité on a un problème d'enseignants
pendant longtemps l'ENS a suspendu la formation de prof de collège et les différents gouvernements se sont contentés d’étoffer avec tout venant- conséquence baisse de niveau général - comment y remédier? il faut d'abord stabiliser la situation en équipant les écoles de matériels didactique, y compris des cours televisés - pour tout dire la crise est profonde et il faut de la volonté
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 hervemaritonguainandarmelle 04-10-2022 13:09
iggn s 2020 2780 . 10 rue emile loubet 26400 crest , avocat alain soral.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com