lundi 3 octobre 2022

2547 lecteurs en ligne -

fraren

MIGRATIONS : l'OIM dote le Niger d’un centre de transit des migrants et des sinistrés d’une capacité de 500 places

reception centre Yaware BIS

Le ministre nigérien en charge de l’intérieur Hamadou Adamou Souley a présidé ce vendredi 19 août 2022, la cérémonie d’inauguration du centre de transit des migrants et victimes de catastrophes de Yawaré, localité située à 13 km de Niamey, sur la rive droite du fleuve Niger. Construit à hauteur de 1,2 million de dollars, soit à peu près 800 millions de francs CFA par l’organisation internationale pour les migrations (OIM) avec le soutien financier du gouvernement du Japon à travers l’agence japonaise de coopération internationale (JICA), le nouveau centre d’une capacité d’accueil de 500 places sera géré par le gouvernement du Niger à travers la Direction Générale de la Protection Civile.

Le centre permettra à 4 300 hommes, femmes et enfants de bénéficier chaque année d'une aide urgente, y compris un abri temporaire, ainsi qu'un soutien médical et psychosocial.

C’est un gigantesque bâtiment construit sur une superficie d’un hectare et demi, comprenant 10 compartiments d’hébergement, dont 7 sont destinés aux femmes et 3 aux hommes. Le centre dispose également d’un château d’eau de 30 mètres cubes au total, des sanitaires, des hangars de repos, des cuisines, d’un bloc administratif et une infirmerie. Son autonomie en énergie est assurée par un système solaire d’une puissance de 96 kilowattheures.  

Prise en charge des victimes de catastrophes dans les standards humanitaires

reception centre Yaware BIS

Ce centre se veut, d’une part, une réponse en temps réel et coordonnée afin de minimiser les conséquences humanitaires des catastrophes sur les populations sinistrées, et d’autre part de protéger les infrastructures scolaires qui constituent jusqu’alors les lieux de regroupement et d’accueil de sinistrés lors des catastrophes.

« D’une manière concrète, il s’agit de contribuer à la prise en charge des victimes de catastrophes dans les standards humanitaires à travers une réponse multidimensionnelle », a ajouté le directeur générale de la protection civile, autorité de tutelle directe dudit centre. 

Pour situer le bien-fondé de la création de ce centre, le ministre de l’intérieur, Adamou Souley a rappelé que « le Niger est au cœur des défis migratoires en tant que pays de départ, d’accueil et de transit de migrants ». Selon lui, le pays « enregistre des cas de migrations de départ vers les pays de la sous-région et de l’Occident, des migrants de transit qui traversent notre pays vers d’autres destinations, des réfugiés qui fuient l’insécurité dans leurs pays pour trouver l’asile au Niger ou des migrants de retour des pays d’accueil ». Aussi, a-t-il ajouté, « notre pays fait face également aux conséquences des changements climatiques marquées par la survenue des catastrophes diverses comme les inondations ». « Cette année encore, en raison de fortes pluies enregistrées, la situation demeure préoccupante avec des pertes en vies humaines, plus de 70.000 personnes sinistrées, de nombreuses habitations effondrées et des infrastructures socio-économiques et des moyens de production détruits », a précisé le ministre.

S’exprimant au nom de l’OIM, la coordinatrice résidente des systèmes des Nations Unies au Niger et le représentant de la JICA ont réitéré l’engagement de ces structures à accompagner les autorités nigériennes dans leurs ‘’efforts’’ en faveur des droits humaines.

Cette cérémonie d’inauguration, rappelle-t-on, est intervenue le jour de la journée mondiale d’aide humanitaire, célébrée également dans le pays où avec plusieurs activités ont eu lieu tôt dans la matinée.

actuniger.com Avec ANP

.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com