jeudi 1 décembre 2022

3457 lecteurs en ligne -

fraren

Démographie: avec 6,2 enfants en moyenne par femme en 2021 contre 7,6 en 2012, le Niger sur la voie de sa transition démographique (ENAFEME 2021)

Atelier INS ENAFEME 2021 Mardi

Le Niger semble amorcer sa transition démographique selon l'Enquête Nationale sur la Fécondité et la Mortalité des Enfants de moins de 5 ans (ENAFEME Niger 2021) dont les principaux résultats définitifs ont été présentés ce mardi 19 juillet au cours d'un atelier de dissémination au Centre international Mahatma Ghandi de Niamey. Réalisée à la demande du gouvernement par l'Institut National de la Statistique (INS), en partenariat avec le cabinet international UTICA, sur financement de la Banque mondiale, l'ENAFEME 2021 a fait ressortir entres autres, une baisse importante de l'Indice Synthétique de Fécondité (ISF), malgré un désir d'enfants encore élevé, et celle de la fécondité des adolescentes âgées entre 15 et 19 ans ainsi qu'un recul de l'âge médian du premier mariage et une forte baisse de la mortalité juvénile notamment celle des enfants de moins de 5 ans.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

L'objectif principal de cette étude réalisée par l'INS à la demande du gouvernement et sur financement de la Banque mondiale, à travers le Projet Données de Qualité nécessaires à la Prise de Décisions (PDQPD-IDA/BM), "est de permettre de déterminer le niveau de la fécondité et de la mortalité des enfants de moins de cinq (05) ans et leurs causes profondes au Niger, notamment les facteurs directs et indirects qui expliquent les niveaux actuels et les tendances des phénomènes démographiques". Dans le cadre de la réalisation de l'Enquête, qui a démarré en novembre 2019, l'INS s'est associé au Bureau d'études international UTICA, spécialisé dans les enquêtes démographiques et de santé, avec l'appui technique duquel un dispositif de contrôle de la qualité des données a été mis en place durant tout le processus, ce qui a permis d'obtenir des résultats fiables et de très bonne qualité.

Les principaux résultats de l'Enquête Nationale sur la Fécondité et la Mortalité des Enfants de moins de 5 ans (ENAFEME Niger 2021) ont été présentés ce mardi 19 juillet 2019 au cours d'un atelier qui s'est déroulé au Centre international Mahatma Ghandi de Niamey, en présence du Secrétaire général du ministère du Plan, M. Saadou Bakoye, celui du ministère de  la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, M. Hachimou Abdoulkarim ainsi que le Directeur général de l'INS, M. Ali China Kourgueni, et celui du cabinet UTICA, M. Muhammed Ayad. On notait également la présence à l'évènement de la Présidente du Réseau Parlementaire pour la Promotion de la Statistique au Niger (REPPSTAT Niger), du Représentant de la Banque Mondiale au Niger ainsi que ceux des partenaires techniques et financiers, les directeurs généraux et centraux des ministères sectoriels, les administrateurs et cadres de l'INS ainsi que les représentants de l'Association des Chefs Traditionnels du Niger (ACTN), du Réseau des Journalistes pour le Développement de la Statistique au Niger (RJDSN) et ceux des Radios communautaires du Niger.

Atelier INS ENAFEME 2021 BIS4

Des résultats édifiants sur l'évolution démographique du Niger de 2012 à 2021

De la présentation qui a été faite des principaux résultats définitifs de l' ENAFEME 2021 par la Coordinatrice technique de l'enquête, Mme Kamil Halimatou, il ressort que "le Niger semble bien avoir amorcé sa transition démographique" comme l'a estimé le Secrétaire général du ministère du Plan, M. Saadou Bakoye, à l'ouverture des travaux de l'atelier. Ainsi, l'enquête a fait ressortir une baisse importante de l'Indice Synthétique de Fécondité (ISF) ou nombre moyen d'enfants par femme, qui est passé de 7,6 enfants par femme en 2012, à 6,2 enfants en 2021 malgré que, sur la même période, le désir d'enfants reste encore élevé puisque celui-ci est passé de 9,2 enfants à 8,4%. La fécondité des adolescentes âgées de 15 a 19 ans a aussi connu une baisse importante en passant de 40,4% en 2012 à 24,7% en 2021. Aussi, l'âge médian du premier mariage qui était de 15,7 ans en 2012 a connu un recul en passant à 16,6 ans en 2021.

Autres indicateurs importants qui ressort des résultats ENAFEM Niger 2021, la nette amélioration des conditions d'accouchement des femmes nigériennes avec la proportion des naissances assistées par un prestataire formé est passée de 29% a 44% sur la même période au cours de laquelle, on note également une forte baisse de la mortalité juvénile, notamment celles des enfants âgées de 1 à 4 ans, dont le taux est passé de 81 pour mille en 2012 à 55 pour mille en 2021.

Il convient également de noter que d'autres indicateurs moins performants mais qui en donnent une large idée sur les défis et perspectives démographiques au Niger, c'est la hausse significative de la mortalité infantile, celle des enfants de moins d'un (1) an, qui est passé de 51 pour mille en 2012 à 73 pour mille en 2021. Egalement et sur la même période, entre 2012 et 2021, les résultats de l'enquête ont fait ressortir une quasi-stabilité de la mortalité infanto-juvénile, celle des enfants de moins de cinq (5) ans dont le taux est passé de 127 pour mille à 123 pour mille. L'utilisation actuelle de la contraception moderne a connu une légère baisse qui est passé de 12,2% à 10% en 10 ans. De 2012 à 2021, on a aussi enregistré une baisse significative du taux de couverture vaccinale des antigènes recommandés pour les enfants de 12 à 23 mois, qui est passé de 52% en 2012 à 33% en 2021 selon les résultats définitifs de l'ENAFEME 2021 présentés par Mme Kamil Halimatou, coordinatrice technique de l'enquête au niveau de l'INS.

Des données de qualité à la disposition des décideurs

Il faut noter qu'à l'ouverture de l'atelier de dissémination des résultats de l'ENAFEM Niger 2021, plusieurs allocutions ont été prononcées dont celle introductive du Directeur général de l'INS qui a tenu, tout d'abord, à remercier les personnalités et invités pour leur présence à l'évènement, ce qui pour M. Ali China Kourgueni, témoigne du grand intérêt qu'ils portent à la question statistique, en général, et aux activités organisées par l'INS, et les autres structures du Système Statistique National (SSN) de notre pays, en particulier ".

Le DG de l'INS a ensuite rappelé que le Niger a organisé sa première Enquête Démographique et de Santé (EDS), en 1992 suivie de la deuxième en 1998, la troisième en 2006, la quatrième en 2012, et la cinquième dont les résultats définitifs n'ont pas été publiés, en 2017. "L'ENAFEME 2021 est une enquête statistique par sondage. Elle a été réalisée sur tout le territoire national en 2021. Son objectif principal était de mettre à jour les principaux indicateurs sociodémographiques de notre pays, notamment les taux de mortalité des enfants de moins de cinq (5) ans, les indicateurs sur la nutrition des enfants de moins de cinq (5) ans et des femmes âgées de 15 à 49 ans", a-t-il indiqué avant de préciser que la collecte des données de l'ENAFEME 2021 a porté sur des échantillons de milliers de ménages, de femmes, et d'hommes. " Pour sa réalisation, pour disposer de données de qualité, les différentes équipes, mobilisées sur le terrain, ont bénéficié, sur le terrain, de l'assistance d'équipes de supervision, et du niveau central. Elles ont reçu aussi l'appui des différentes autorités politiques, administratives et coutumières régionales, départementales, communales et locales ", a poursuivi M. Ali China Kourgueni, pour qui, cette enquête a ainsi permis la mise à jour et l'actualisation des indicateurs sur la scolarisation et l'alphabétisation des populations nigériennes, et sur les conditions de vie des ménages nigériens, avec des indicateurs sur l'accès à l'eau salubre et aux conditions d’habitat, entre autres.

Atelier INS ENAFEME 2021 BIS5

"L'ENAFEME 2021 est une importante opération de collecte de données statistiques, principalement, pour le Gouvernement, les administrations publiques et parapubliques, et aussi, pour tous les utilisateurs des données statistiques de notre pays, les Partenaires au Développement, les chercheurs, les étudiants. Les données colletées, au cours de cette enquête, permettront de mesurer les progrès accomplis par notre pays, depuis 2012, dans différents secteurs socioéconomiques et démographiques". M. Ali China Kourgueni, Directeur général de l'Institut National de la Statique (INS)

 

"Il faut le souligner, dans tous les pays, la Statistique, avec un grand S, est un domaine stratégique et de souveraineté. Elle est très utile et très importante car, c'est un outil, indispensable, pour tout monde, pour chacune et chacun de nous, dans le processus de prise de décisions, dans nos activités de tous les jours", a conclu le DG de l'INS qui n'a pas manqué de saisir l'occasion pour remercier tous les partenaires ainsi que ceux qui ont, de près ou de loin, contribuer à la réussite de cette enquête, ce qui participe à doter le pays de données fiables et de qualité à disposition des décideurs.

Il faut noter qu'au cours de l'atelier, le DG de l'UTICA, Muhammad Ayad, a aussi pris la parole pour présenter son cabinet et l'expertise qu'il a acquise au fil des différentes enquêtes du genre menées dans plusieurs pays du monde, ce qui participe à garantir la fiabilité des données collectées ainsi que de l'ensemble du processus de l'ENAFEME 2021.

Atelier INS ENAFEME 2021 BIS5Atelier INS ENAFEME 2021 BIS5

 M. Abdoul Karim (actuniger.com)

.

Commentaires  

+2 #1 Hermano 20-07-2022 08:47
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Blackmarket 20-07-2022 09:26
Elucubrations de rigolos du tier-monde
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Haladou Hachimou 20-07-2022 11:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.


Je pense que vous vous trompez. D'abord parce que vos appréciations à vous ne reposent sur aucune étude. Elles reposent uniquement sur ce que vous croyez, vos préjugés. Vous êtes tout simplement convaincu que les choses sont ainsi mais vous n'avez aucun chiffre à leur opposer. Or, pour discuter, il faut amener vos propres chiffres pour les confronter à ceux que l'INS présente. Il ne suffit pas seulement d'etre convaincu d'une chose pour que ce soit vrai. Ce que vous croyez voir et savoir n'est pas nécessairement la vérité tant que ca ne s'appuie pas sur des études objectives. Ces chiffres de l"INS et de l'ENAFEME suivent d'autres chiffres produits par d'autres personnes sous d'autres régimes politiques. (A suivre)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Haladou Hachimou 20-07-2022 11:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.


Je pense que vous vous trompez. D'abord parce que vos appréciations à vous ne reposent sur aucune étude. Elles reposent uniquement sur ce que vous croyez, vos préjugés. Vous êtes tout simplement convaincu que les choses sont ainsi mais vous n'avez aucun chiffre à leur opposer. Or, pour discuter, il faut amener vos propres chiffres pour les confronter à ceux que l'INS présente. Il ne suffit pas seulement d'etre convaincu d'une chose pour que ce soit vrai. Ce que vous croyez voir et savoir n'est pas nécessairement la vérité tant que ca ne s'appuie pas sur des études objectives. Ces chiffres de l"INS et de l'ENAFEME suivent d'autres chiffres produits par d'autres personnes sous d'autres régimes politiques. (A suivre)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Haladou Hachimou 20-07-2022 11:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.


Je pense que vous vous trompez. D'abord parce que vos appréciations à vous ne reposent sur aucune étude. Elles reposent uniquement sur ce que vous croyez, vos préjugés. Vous êtes tout simplement convaincu que les choses sont ainsi mais vous n'avez aucun chiffre à leur opposer. Or, pour discuter, il faut amener vos propres chiffres pour les confronter à ceux que l'INS présente. Il ne suffit pas seulement d'etre convaincu d'une chose pour que ce soit vrai. Ce que vous croyez voir et savoir n'est pas nécessairement la vérité tant que ca ne s'appuie pas sur des études objectives. Ces chiffres de l"INS et de l'ENAFEME suivent d'autres chiffres produits par d'autres personnes sous d'autres régimes politiques. (A suivre)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Haladou Hachimou 20-07-2022 11:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.


Je pense que vous vous trompez. D'abord parce que vos appréciations à vous ne reposent sur aucune étude. Elles reposent uniquement sur ce que vous croyez, vos préjugés. Vous êtes tout simplement convaincu que les choses sont ainsi mais vous n'avez aucun chiffre à leur opposer. Or, pour discuter, il faut amener vos propres chiffres pour les confronter à ceux que l'INS présente. Il ne suffit pas seulement d'etre convaincu d'une chose pour que ce soit vrai. Ce que vous croyez voir et savoir n'est pas nécessairement la vérité tant que ca ne s'appuie pas sur des études objectives. Ces chiffres de l"INS et de l'ENAFEME suivent d'autres chiffres produits par d'autres personnes sous d'autres régimes politiques. (A suivre)
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Haladou Hachimou 20-07-2022 11:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.


Je pense que vous vous trompez. D'abord parce que vos appréciations à vous ne reposent sur aucune étude. Elles reposent uniquement sur ce que vous croyez, vos préjugés. Vous êtes tout simplement convaincu que les choses sont ainsi mais vous n'avez aucun chiffre à leur opposer. Or, pour discuter, il faut amener vos propres chiffres pour les confronter à ceux que l'INS présente. Il ne suffit pas seulement d'etre convaincu d'une chose pour que ce soit vrai. Ce que vous croyez voir et savoir n'est pas nécessairement la vérité tant que ca ne s'appuie pas sur des études objectives. Ces chiffres de l"INS et de l'ENAFEME suivent d'autres chiffres produits par d'autres personnes sous d'autres régimes politiques. (A suivre)
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Haladou Hachimou 20-07-2022 12:03
1) Ces chiffres de l"INS et de l'ENAFEME suivent d'autres chiffres produits par d'autres personnes sous d'autres régimes politiques depuis plusieurs décennies et il y a une concordance et une tendance qui se dégagent.
2) La baisse de la fécondité est universelle: ce n'est pas seulement au Niger qu'on l'observe. Le dernier rapport des Nations Unies sur la population trouve la même tendance dans tous les pays du monde.
3) Au Niger comme partout dans le monde, les déterminants de la baisse de la fécondité sont entre autres les suivants: l'augmentation du taux de scolarisation féminine et l'augmentation du taux d'urbanisation. Les filles scolarisées et les filles des villes se marient plus tard que les filles rurales et une fois mariées elles ont en moyenne moins d'enfants que les filles rurales et non scolarisées. Ce sont des faits établis par toutes les études scientifiques partout dans le monde. Des faits indéniables. Or, on observe ces phénomènes au Niger comme partout ailleurs dans le monde. Ce qui explique que la fécondité baisse au Niger, mais peut-être plus lentement qu'ailleurs.
4) Je suis d'accord avec vous qu'il y a probablement quelque chose de faux dans ces chiffre (le chiffre de départ de 7,8 enfants par femme me semble avoir été fabriqué pour des raisons politiques), mais je crois qu'en gros la tendance dégagée (baisse de la fécondité) reste vraie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Hermano 20-07-2022 13:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Haladou Hachimou :
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Cette baisse de 7.6 a 6.2 enfants par femme est tout simplement fausse et impossible dans un delai de 10 ans dans un pays ou la polygamie, les mariages des petites filles, les mentalites procreatrices ne font que s'amplifier sans compter la demission de l'etat. Ces chiffres sont tout aussi faux que les nombrs de classes construites ou les emplois de jeune crees par le regime des voleurs et des pilleurs de tombe de la decennie passee. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les fausses statistiques mais la tendance a mentir et a exhiber de fausses performances prejudiciables a l'objectif recherche. Si seulement c'etait des musulmans, j'aurai dit arreter au nom de dieu, vous faites mal au pays avec vos mensonges.


Je pense que vous vous trompez. D'abord parce que vos appréciations à vous ne reposent sur aucune étude. Elles reposent uniquement sur ce que vous croyez, vos préjugés. Vous êtes tout simplement convaincu que les choses sont ainsi mais vous n'avez aucun chiffre à leur opposer. Or, pour discuter, il faut amener vos propres chiffres pour les confronter à ceux que l'INS présente. Il ne suffit pas seulement d'etre convaincu d'une chose pour que ce soit vrai. Ce que vous croyez voir et savoir n'est pas nécessairement la vérité tant que ca ne s'appuie pas sur... (A suivre)


Vous avez raison sur le principe mais tout faux sur la realite sur le terrain que ces chiffres ne peuvent occulter.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 TOTO A DIT 21-07-2022 02:37
8) 8) :-* TOTO A DIT.... dit .. AFRICAINS et AFRICAINES......

Que chaque famille africaine fasse deux équipes de football ... au moins ( 11 + 11)

Si d'aucuns ne veulent pas d'enfant , ils n'ont qu'à aller se caster ..... C'est leur problème ....
Au contraire de beaucoup de pays de blancs que d'aucuns prennent comme référence à emuler avec leur population vieillissante et pour pallier à cette tare, ces pays encouragent la migration sélective ....

TOTO A DIT dit mariez vous à autant de femmes que vous voulez .... dans les normes de l'acceptable , et faites autant d'enfants que vous voulez , sont ce ces donneurs de leçons qui vous paient l'argent de la popote ,ou l'électricité ou l'eau , ou les ordonnances ou les loyers de maison , ou vous ont paye votre maison , ou qui assurent l'éducation de votre famille ou de vos enfants ....

Avec leur singisme du blanc ....tout ce qu'on leur dit , ils ne font que hurler comme comme des perroquets enivrés et enjaillés....
DON'T MIND THEM..... !!!

le jour où ces donneurs locaux de leçons , assuront à 100% la prise en charge sociale d'aide familiale comme dans les pays blancs , ils pourront en déboursant de l'argent pour accompagner ces familles, ils auront leur mot à dire , faute de cela , laisser les jaser.... C'est aussi le droit ...

Ou bien ils contrôlent votre zizi et vos poches ...)

TOTO A DIT n'a même pas lu l'article.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com