NITA Fond Site Web 675 x 240

AJ SEM Niger deuxieme phase

En 2021, à travers l’Association des Journalistes pour la Sécurité et les Migrations (AJ-SEM/Niger, « UNESCO Dakar » a appuyé techniquement et financièrement six médias (Bonferey TV, Labari TV, radio Garkoua de Maradi, radio Challenge FM de Niamey, les hebdomadaire LE Potentiel et l’Eclosion) à mettre en place des « desk migrations » au sein de leur rédaction pour favoriser la production et la diffusion régulière de contenus éditoriaux de qualité sur les divers aspects de la migration dans le contexte de la crise de la COVID-19.

Zeyna commission0

L’initiative de cet appui a été un grand succès. Les « desk migrations » des six médias retenus ont été mis en place et ont produit une centaine de contenus (reportages, enquêtes, interviews, articles d’analyse, magazines, microprogrammes…) diffusé en français et en langues nationales. Ces contenus ont porté sur divers aspects de la migration, parmi lesquels : la migration irrégulière, la migration circulaire, la migration économique, la protection des droits des migrants, la traite des personnes, la migration de retour, la migration féminine, le Protocole de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et d’établissement, l’impact de la COVID-19 sur les migrants, etc.

Tout comme la première, cette seconde phase qui débute à partir de ce mois de Décembre 2021, durera six mois et concernera également six médias (toutes catégories confondues). Ces médias seront sélectionnés sur la base de critères rigoureux, après analyse et évaluation des propositions de leurs plans de production et de diffusion qu’ils soumettront à l’AJ-SEM/Niger.

Le lancement de cette phase2 a commencé le 15 décembre 2021 avec l’organisation d’un forum d’échanges avec les journalistes sur l’information et les migrations, le fact checking dans le contexte de la crise de COVID-19, suivi d’un déjeuner de travail le 16 décembre avec les managers de presse.

La cérémonie d’ouverture du forum a été présidée par le secrétaire général du ministère de la communication chargé des relations avec les institutions M. Abdoulaye Coulibaly en présence du représentant du président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) le conseiller technique M. Souleymane Anza, de celui du directeur bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique du l’ouest (Sahel) M. Ousmane Djibo responsable national de projet au Niger et deux autres représentants de l’agence italienne pour la coopération au développement (AICS). On note aussi la présence d’autres acteurs étatiques comme le représentant de la direction de la migration au Ministère de l’Intérieur.

Dans son mot de bienvenue, le président de l’AJ-SEM/Niger a relevé la coïncidence de la tenue du forum dans la semaine de la célébration de la Journée Internationale des migrants, le 18 décembre. Monsieur Abdoul-Razak IDRISSA a rappelé que c’est une journée proclamée par l’assemblée générale des nations unies en décembre de l’an 2000 pour commémorer l’adoption de la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.A la demande du président de l’AJ-SEM/Niger, une minute de silence a été observée à la mémoire de Bouli Adamou Idé, animatrice principale du « desk migration » mis en place par sa télévisionBonferey TV dans le cadre de l’initiative. Elle a été rappelée à Dieu au mois de d’octobre quelques jours avant la clôture de la phase pilote. M.IDRISSA d’indiquer que « comme pour le reste du travail quotidien qu’elle abattait au sein de la télévision Bonferey, Bouli a été d’un professionnalisme et d’un sérieux remarquables dans les productions qu’elle a réalisée sur le projet ».

Le représentant du directeur du bureau régional de l’UNSECO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel), monsieur Ousmane Djibo a lui rappelé que l’initiative rentre dans le cadre d’un projet régional ambitieux de l’UNESCO – « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication » – financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement via le « Fondo Africa » du Ministère italien des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, mise en œuvre dans huit pays – à savoir le Sénégal, le Mali, le Niger, la Guinée-Conakry, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria et le Cameroun –et que l’objectif est de renforcer les capacités des journalistes et des professionnels des médias dans le traitement de l’éthique de l’information afin qu’ils puissent mieux informer les citoyens de la sous-région, notamment les jeunes sur les risques et les opportunités de la migration dans la sous-région et vers l’Europe. Depuis 2019, année de son lancement, ce projet a bénéficié à plus de 1.500 journalistes, hommes et femmes, et des centaines de médias des pays ciblés, en coopération étroite avec les parties prenantes. Ce projet contribue à atteindre l’Objectif de développement durable 16.10, en faveur duquel l’UNESCO joue le rôle de leader pour sa mise en œuvre au niveau mondial. Cet objectif, rappelons-le, vise à « garantir l’accès public à l’information et protéger les libertés fondamentales, conformément à la législation nationale et aux accords internationaux ».

Pour sa part le représentant du Conseil Supérieur de la Communication, M. Souleymane Anza, a indiqué que la question de la production et de la diffusion de contenus éditoriaux de qualité sur les migrants par les médias cadre parfaitement avec les orientations du document de politique nationale de lutte contre la migration et son plan d’actions, élaborés et adoptés récemment par le gouvernement nigérien. «Ce document prévoit en effet, une approche basée sur la communication pour le changement de comportement et le plaidoyer à destination des différents groupes cibles, concernés par la migration», a-t-il expliqué.

Prononçant le discours d’ouverture des travaux dudit forum, le secrétaire général du ministère de la Communication, Chargé des relations avec les institutions, M. Abdoulaye Coulibaly a rappelé qu’à la faveur de cet appui (première phase) six médias nigériens « disposent aujourd’hui chacun d’un « desk migration » au sein de leur rédaction. C’est dire qu’ils sont en voie de spécialisation sur la thématique. Toute chose que notre département ministériel salue à sa juste valeur. La spécialisation étant un levier important de la professionnalisation du métier de journaliste ». Il a alors remercier l’AJ-SEM/Niger et son partenaire l’UNSECO à travers son bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest/Sahel pour cette contribution à la spécialisation des journalistes nigériens.

Les participants ont eu droit à une série de présentations par des experts. D’abord un module sur le phénomène de la migration au Niger présenté par Bachirou AYOUBA TINNI GERMES/Université Abdou Moumouni de Niamey, ensuite un autre sur les bonnes pratiques du traitement de l’information sur les migrations, développé par ALbert Chaibou expert médias-migrations et enfin un module sur migration et fake news coanimé par Urbain Noukpo AGUEMON spécialiste des réseaux sociaux et formateur en communication digitaleet Souleymane Oumarou Brah journaliste fact-checker.

AJ SEM Niger deuxieme phase BIS1

Le forum a été aussi ponctuée de témoignages des journalistes qui ont animé les desks migrations dans le cadre de cet appui.  Témoignage de M. Mohamed de la radio GARKOUA « Je garde une expérience extraordinaire de projet car la production de ces contenus éditoriaux m’a permis de connaitre les vrais contours de cette migration au Niger particulièrement à Agadez et à MaradiLa diffusion de ces productions a suscité un intérêt particulier chez nos auditeurs qui en demandent à travers notre émission interactive « magana ga masu saouraré » qui veut dire littéralement en français la parole aux auditeurs qui est animée du lundi au jeudi de 11H à 12H. A travers cette émission les auditeurs ont souhaité parler de certaines thématiques. Et d’ajouter quen « réalité ce sont les auditeurs eux même à travers notre boite de messages qui déterminent le sujet à débattre. Donc c’est dire que la migration est un sujet qui touche toutes les sensibilités ».   Il a enfin souhaité que l’AJSEM/Niger et ses partenaires de continuent leur appui car cela permet à beaucoup de citoyen de mieux appréhender la question migratoire à travers les médias …

AJ SEM Niger deuxieme phase BIS

Le déjeuner de travail du 16 décembre a réuni une trentaine de managers de presse pour partager avec eux la démarche et les enjeux de l’initiative en vue de les amener à s’engager pour créer et/ou renforcer des « desk migrations » au sein de leurs médias. C’est ainsi qu’ils ont eu droit à la présentation des résultats de la phase 1 et des principales leçons tirées. A la suite de la présentation des activités prévues dans le cadre de la phase 2, un débat a été ouvert. Les participants ont fait des observations et poser des questions pour mieux en savoir sur cette initiative que beaucoup ont salué pour son originalité. Dans les questions, des appréhensions sur les chances des médias qui vont postuler face à ceux qui étaient dans la première phase, ont été dissipées avec les réponses de l’AJ-SEM/Niger qui les a assurés sur le caractère ouvert et transparent de l’appel à propositions de plans stratégiques qui sera lancé.

 

 



Commentaires

0
nathalie yamb
2 années ya
Soral r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
2 années ya
8) :-| Quand l'Alg
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
nunez belda ain harrouda km17
2 années ya
Resaux extremiste duplessis marc , dgse , delprat dgse , daniel et phillipe route de la ravine seche . Voisin gites romeo et du plus important avenue raymond barre .
vol primes reserviste segou , meurtres en reunion henri vadier richemont riviere devaux yoland et la baleine bernadette .
refus plainte viol d,huguette riviere par turpin dont frere en poste pissotiere jean rene a dit : il as mal tourner , en 2016.
pris en photo par turpin , et chasse a l,homme super u 97427 .
incitationbau depart par un troisieme pretendue proprietaire , dont d,argent en vue billet d,avion suite mis en cause leperier remule hoarau deboisvillier avec ressemblance morphofaciale .
avis d,iggn s 2020 2780 dans trafics de moeurs senny palanny gille clain pmu lio .
a primature .ml sur fonds infiltration mossade dans rsf , msf , croix rouge aupres azawad .
risque de meurtres imminent pmu lio , cause conflit d,interet entre armee francaise et colonie judeo teroriste.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1660 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
305 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
337 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
345 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages