mercredi 10 août 2022

3781 lecteurs en ligne -

fraren

Diffa N'Glaa: meurtrie par plusieurs année d'insécurité, la capitale du Manga amorce sa relance avec les festivités de la 63e édition de la Fête de la République

Diffa NGlaa 18 Decembre

Diffa, au bord du lac Tchad à 1.400 kms de Niamey dans l'extrême sud-est du pays, a accueilli ce samedi 18 Décembre 2021, les activités célébrant le 63e anniversaire de la Proclamation de la République du Niger. Avec à l'affiche un défilé civil et militaire et des activités culturelles et artistiques ainsi que des manifestations sportives pour marquer la Renaissance de cette ville, symbole de la résilience du Niger et particulièrement des populations de la région face à la crise multiforme engendrée par les agissements  de la secte Boko Haram et de ses factions dans la zone du Lac Tchad. Avec à la clé, le programme de renforcement et de modernisation des infrastructures de la capitale du Manga, " Diffa N'Glaa", adossé à  une enveloppe de 72 milliards sur trois (3) ans.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 La Fête de la République a été belle à Diffa ce samedi 18 décembre 2021 avec la grandiose cérémonie qui s'est déroulée sur l'esplanade de la nouvelle tribune officielle de la capitale du Manga qui pour l'occasion, s'est fait "N'Glaa" (belle, coquette). Le Défilé civil et militaire, l'évènement phare de la célébration du 63e anniversaire de la Proclamation de la République du Niger a été rehaussé par la présence du Président Bazoum Mohamed ainsi que des hautes personnalités de l'Etat, des représentants du corps diplomatiques, organisations régionales et internationales, des délégations régionales  et aussi de plusieurs invités de marques dont des personnalités étrangères notamment le Premier ministre du Tchad Albert Pahimi Padacké ainsi que les gouverneurs des Etats de Borno, Kebbi, Zanfara, Yobé, Sokoto, Borno, Katsina et Zigawa du Nigeria.

Diffa NGlaa 18 Decembre BIS

La cérémonie a débuté avec les honneurs militaires rendus au chef de l'Etat qui était accompagné du Chef d'État-major des armées, le général Salifou Modi, puis  une série de décorations de personnalités pour services rendus à la Nation.

Le clou de la cérémonie a été le défilé militaire qui a été placé sous les ordres du commandant de la zone de défense 4 et qui a été ouvert par un magnifique et réussie mouvement d'ensemble des élèves de la 14e promotion de l'Ecole Nationale des Sous-Officiers d'Active (ENSOA) d'Agadez. Puis les différents corps des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont défilé à travers leurs différentes unités et métiers avec, en clôture, un défilé de leurs moyens motorisés d'interventions.

Diffa NGlaa 18 Decembre BIS1

L'édition 2021 de la Fête de la République a aussi été marquée par une fantasia des cavaliers des cours des chefferies de la région de Diffa qui a rappelé et mis en exergue le riche et diversifié patrimoine culture du Manga dont le rayonnement a connu son apogée à l'époque de l'empire du Kanem-Bornou.

Les activités de Diffa N'Glaa, qui ont démarré depuis le lundi 13 décembre dernier avec les manifestations culturelles et sportives, ont aussi été marquées par l'inauguration par le Président Bazoum Mohamed, de plusieurs avenues réhabilitées de la ville qui ont également été baptisées aux noms du maréchal Idriss Deby Itno, le défunt président du Tchad, de Muhamadu Buhari, actuel président du Nigéria et de Issoufou Mahamadou, ancien président du Niger. Ils étaient les principales personnalités invitées à l'édition 2020 qui aurait dû se tenir à Diffa mais qui a été reportée à cette année officiellement pour cause de pandémie de Covid-19.

Diffa NGlaa 18 Decembre BIS10

Diffa à l'heure de la relance

Cette 63e édition de la Fête de la République a un caractère particulier du fait qu'elle se tient dans une région meurtrie par plusieurs années de crise sécuritaire engendrée par les multiples attaques de la secte Boko Haram et de ses différentes factions. Une crise sécuritaire qui s'est traduite par des centaines de morts civils et militaires et à laquelle s'est greffée une crise humanitaire sans précédents avec des centaines de milliers de personnes déplacées, des refugiés et des retournées du Nigeria ainsi que des pays voisins.

Diffa NGlaa 18 Decembre BIS3

La situation qui a affecté et continue d'affecter toute la région du Lac Tchad a aussi eu des conséquences négatives sur les conditions socioéconomiques des populations locales avec les mesures prises par les autorités pour faire face aux attaques comme l'instauration de l'Etat d'urgence, l'interdiction de la circulation des motos, les restrictions des déplacement mais aussi et surtout, à une certaine époque, de l'interdiction de la culture du poivron et de la pêche du poisson, les deux principales activités économiques génératrices de revenus pour les habitants de la région.

Depuis quelques mois, la situation semble de plus en plus sous contrôle grâce à l'important déploiement des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et d'autres mesures prises par l'Etat avec l'appui des partenaires.

Après tant d'années de crise dont les effets continuent de peser sur le vécu des populations, cette célébration de la Fête de la République à Diffa est le signe d'un retour progressif à la normal. Plusieurs programmes de stabilisation et de relance sont en cours de mise en œuvre dans la région comme le programme de modernisation des infrastructures de la ville "Diffa N'Glaa" pour lequel 72 milliards de FCFA ont été investis sur trois années selon les estimations officielles.

Diffa meurtrie mais Diffa Débout selon le Président Bazoum

Dans le message à la nation qu'il a prononcé vendredi, à la veille de la célébration, le Président Bazoum a félicité les populations du Manga pour "leur mobilisation dans la réussite de cette édition de la fête de la République". Il est revenue sur la situation que traverse la région depuis quelques années et qui est cette année encore, "la grande préoccupation pour notre pays reste malheureusement l'insécurité comme cela est le cas depuis 2015". Selon le chef de l'Etat, malgré les efforts réels et l'amélioration sensible des performances des forces de défense et de sécurité, "les agressions criminelles et terroristes contre les paisibles populations vivant le long des frontières de certains de nos voisins persistent". Ces agressions a indiqué le Président de la République, consistent dans les assassinats à plus ou moins grande échelle, la soumission des populations au paiement de tribut, le vol de bétail, les enlèvements pour des rançons, les mises à feu des greniers et des écoles, les feux de brousse délibérés, etc. "Mais partout les populations font preuve de dignité et de résilience, ne cédant ni au ressentiment ni au découragement", a reconnu le Président qui a ajouté que partout, ces populations ont conscience que "l'Etat est à leur côté à travers un effort sincère de déploiement des forces de défense et de sécurité". Des forces, "constamment mobilisées et projetées sur des théâtres dangereux s'acquittent de leur devoir avec professionnalisme et dignité", a-t-il dit.

Dans son adresse à la nation, le Président Bazoum Mohamed a déclaré que de tous les pays victimes de l'insécurité à l'œuvre au Sahel, le Niger est le seul qui fait face à 5 foyers de violence à la fois : le bassin du lac Tchad à l'est, la frontière avec le Nigeria au Sud, la frontière avec la Libye au nord-est, la frontière avec le Mali et celle du Burkina Faso. "Mais malgré tout la situation globale connaît une évolution positive" a estimé le chef de l'Etat pour qui cette situation s'améliorera davantage lorsque le Niger sera en possession de tous les équipements militaires dont les commandes ont été déjà passées. 

Le Président de la République a souligné que la célébration de ce 18 décembre à Diffa, avec la tenue des festivités commémoratives dans le cadre du programme de renforcement et de modernisation des infrastructures urbaines de la capitale du Manga, est "un grand pari que nous faisons sur l'avenir". "Nous voulons démontrer que la situation dans cette région meurtrie par le terrorisme depuis 7 ans est en train de se normaliser" a fait savoir le chef de l'Etat qui a  rappelé que dans son discours d'investiture d'avril dernier, il avait promis de ramener toutes les populations déplacées internes dans leurs villages respectifs au cours de l'année 2021. "Cela est fait pour plus du tiers d'entre elles", a indiqué le Président tout en reconnaissant que "le processus a été quelque peu contrarié et retardé par divers facteurs sécuritaires et économiques. Mais il est en marche et il sera bientôt conduit à son terme". Le Chef de l'Etat a profité pour lancer un "un appel pressant à tous nos partenaires pour qu'ils s'investissent à nos côtés afin de mettre en œuvre toutes les mesures de relèvement que nous avons prévues". Il a en ce sens indiqué qu'il est persuadé qu'avec les mesures que le gouvernement compte mettre en œuvre pour y assurer définitivement la sécurité, la région de Diffa sera une région économiquement attractive et connaîtra les prochaines années une croissance remarquable.

S'agissant du retour dans leur pays des frères réfugiés nigérians, le Président a indiqué que le gouverneur de l'Etat de Borno avec lequel il est constamment en contact a pratiquement mis tout en œuvre pour qu'il se réalise au cours des prochaines semaines.
Diffa NGlaa 18 Decembre BIS4 Diffa NGlaa 18 Decembre BIS5 Diffa NGlaa 18 Decembre BIS6 Diffa NGlaa 18 Decembre BIS7 Diffa NGlaa 18 Decembre BIS8 Diffa NGlaa 18 Decembre BIS9

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 



Commentaires  

+8 #1 Maidagi 20-12-2021 08:43
Avenue Issoufou Mahamadou qui est a l'origine des horreurs de la secte malefique boko haram contre Diffa et ses paisibles citoyens sans jamais avoir temoigne la moindre compassion pour eux. Un geste de mepris a l'endroit de toutes les victimes des exactions des terroristes dans la region.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Ould 20-12-2021 08:45
Sur le meme Panneau devait apparaitre: Avenue Issoufou Mahamadou et Lawal Chekaou car tous travaillaient la main dans la main pour mettre a genou Diffa et decimer sa population.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #3 Ould 20-12-2021 11:21
Comment Bazoum pourrait faire le bonheur des Nigeriens si il regarde dans la direction opposee a celle de ses compatriotes? Bazoum et quelques rats repus du systeme guri sont les seuls encore a voir en issoufou un etre humain.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Arewa 20-12-2021 12:51
La roue tourne Bazoum
Comme quoi les africains sont manipulés des anti français. La mort de nos enfants restera pas impunis.
Monsieur qui pense que nous sommes ignorants la France a refusé au malien l’accès de Kidal et pense tu avoir des Famas à nos frontières?
Le jour viendra que les nigériens reprendront l’état nous allons mettre la peine de mort.
Les traîtres de la nation seront exécutés à la place de la concertation le jour viendra.
Vos Nom seront dans les livres d’histoires les traîtres du Niger pour que plus jamais ça.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Noma 20-12-2021 18:58
Et pourtant nous avions tous commence a croire en lui. Helas, bois mort a beau séjourné dans le marigot il ne sera jamais un crocodile.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Atom 22-12-2021 10:07
filiciter monsieur president republique
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com