jeudi 18 août 2022

2367 lecteurs en ligne -

fraren

FC G5 Sahel : les officiers du commandement du Fuseau Centre sensibilisés sur les droits de l'Homme et le Cadre de conformité au droit international  

Session formation officiers du commandement du Fuseau Centre BIS

Le Projet d'appui à la mise en œuvre du Cadre de conformité du Haut -Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme a organisé,  jeudi dernier à l'hôtel Noom de Niamey, une session de sensibilisation des officiers du poste de commandement du Fuseau centre de la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5 Sahel). La sensibilisation a porté sur les droits de l'homme et le Cadre de conformité de la force conjointe. Le Cadre de conformité de la force conjointe du G5 Sahel est une approche innovante du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme qui met les principes et standards des droits de l'homme et du droit international humanitaire au coeur des operations de lutte contre le terrorisme et l'extremisme violent. La session a été rehaussée par la présence de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet qui effectue une mission officielle au Niger du 1er au 4 décembre 2021.

  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La session de sensibilisation a débuté avec  la présentation aux officiers nouvellement déployés au niveau du Poste de commandement du Fuseau centre de la FC G5 Sahel, des différents piliers du Cadre de conformité et de l'appui du Haut-commissariat des Nations-Unies dans la mise en œuvre de ces piliers. Les participants ont également été briefés et sensibilisés sur  les droits de l'Homme et le Droit International Humanitaire (DIH) afin que les principes et standards des droits de l'Homme et du DIH soient au cœur des opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. 

Les responsables militaires du Poste de commandement ont ensuite pris part à une séance d'échanges avec  Mme Michelle Bachelet, Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme qui était pour l'occasion accompagnée par la Coordinatrice-résidente du Système des Nations Unies au Niger (SNU Niger), Louise Aubin, ainsi qu'une forte délégation.  Les échanges avec les officiers ont porté sur les défis rencontrés dans la mise en œuvre du Cadre de conformité. 

Dans son intervention, l'ancienne président chilienne qui fut également ministre de la Défense de son pays, a saisi l'opportunité pour rappelé aux participants l'engagement du Haut-commissariat à appuyer la Force Conjointe dans la réussite de sa mission dans le strict  respect des droits de l'Homme et du droit international humanitaire. " Le cadre de conformité et une approche innovante qui contribue à renforcer la protection des civils pendant les opérations militaires de la force conjointe. C'est également un outil essentiel pour vous aider à réussir votre importante mission car ce n'est que si la force respecte les lois relatives aux droits humains lors de ses opérations qu'elle réussira et gagnera le cœur et l'esprit de la population locale", a souligné Michelle Bachellet qui n'a pas manqué de faire part de sa préoccupation sur la dégradation de la situation sécuritaire dans la zone des trois frontières, la région du Liptako Gourma. "J'espère que la présence de la Force Conjointe dans cette zone renforcera la protection des communautés touchées, notamment les femmes et les enfants et garantira la responsabilisation", a poursuivi le Haut-commissaire des Nations Unies qui a réitéré que son bureau, à travers notamment le Projet d'Appui à la mise en œuvre du Cadre de conformité, " est pleinement engagé à soutenir la Force conjointe du G5 Sahel." 

Engagement à respecter les droits de l'homme dans la conduite des opérations militaires  

Biwanlo Joel

En prenant la parole, le colonel Biwanlo Joël, commandant du Fuseau Centre de la Force Conjointe G5 Sahel basé à Niamey,  a rappelé les missions et objectifs visés à travers la mise en place depuis 2016, de la Force Conjointe du G5 Sahel dont il a fait une brève présentation notamment le Fuseau centre qui est composé du Burkina Faso, du Mali et du Niger avec chacun une contribution d'un bataillon. La FC G5 Sahel est une initiative née de la volonté des Etats membres, a ajouté le commandant du Fuseau Centre, précisant qu'elle est composée au total  de 5000 hommes en charge de la lutte contre le terrorisme dans les zones frontalières. "Je voudrais vous dire que nous sommes conscients que la FC G5 Sahel et une force sur laquelle des populations comptent parce qu'elle gère les frontières et nous savons que les frontières sont très sensibles en matière de terrorisme et de criminalité transfrontalière", a indiqué le colonel Biwando Joel qui a tenu à remercier le Haut-commissariat aux droits de l'Homme des Nations Unies pour tout l'appui qu'il apporte à la Force Conjointe dans le cadre de sa mission. "Votre appui à travers le projet d'Appui à la mise en œuvre du Cadre de conformité crédibilise davantage nos actions", a-t-il fait savoir à la Haute-Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations-Unies, avant de prendre l'engagement, "de faire respecter les droits de l'homme au cours de toutes nos opérations". 

Les officiers participants à l’atelier ont ensuite posé des questions sur certaines préoccupations à Michelle Bachelet, qui en réponse, les a rassurés que toutes leurs préoccupations seront prises en compte et qu'il leur sera apportées des solutions adaptées. "Je serais votre porte-voix pour que ces questions soit mieux prise en compte par les autorités mais aussi avec le Secrétaire général de l'ONU », s'est engagée la Haute-Commissaire aux Droits de l'Homme de l'ONU. 

En plus des modules qui ont porté sur une introduction sur les droits de l’homme et les principes généraux du DIH, les participants ont été édifiés au cours de l'atelier sur les violences sexuelles liées aux conflits et la protection de l’enfant ainsi qu'une présentation sur le droit des migrants aux frontières internationales. Des formations assurées par des experts en la matière et qui ont été sanctionnées par une évaluation à la fin de l'atelier afin d'apprécier les connaissances acquises par les officiers participants à cette session de sensibilisation. 

Session formation officiers du commandement du Fuseau Centre BIS1Session formation officiers du commandement du Fuseau Centre BIS2 Session formation officiers du commandement du Fuseau Centre

A.K. Moumouni (actuniger.com 

 



Commentaires  

0 #1 Guetché 04-12-2021 16:35
Message à la Nation du Général Salou Djibo, Ancien Chef de l’Etat de la République du Niger. www.nigerdiaspora.net
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 richemon riviere pedophille 04-12-2021 17:50
La presence d,une seule juive sur le sol africain importe imediatement le trafics. D,organe , qui . Suite a epidemie en chaine programmer , demontre la taile du blaspheme raciste de pegassusse enver le continent le plus riche de la planete .
combien de satellite vous observes , pourquoi , QUI ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 assimi choguel 04-12-2021 17:53
Maitre salah hamouri est informer ici d,une tentative de contact par primature.ml
toute personne lisant ce message est vivement inciter avec bienveillance de prevenir salah hamouri d,une affaire pouvant l,interesser au plus haut point .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com