samedi, 27 novembre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Seminaire ANDC

Du 20 au 22 octobre 2021 se tient dans la capitale nigérienne, un séminaire scientifique organisé par l’Association Nigérienne de Droit Constitutionnelle (ANDC) en collaboration avec  la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (FSJP/UAM) et la Faculté d’économie et de gestion (FADEG) de l’Université de Tahoua ainsi que l’appui financier de la Fondation Hanns Seidel. Placée sous le thème « Droit, pouvoir et politique », cette rencontre de haut niveau va servir de cadre à d’éminents constitutionalistes, d’experts juridiques et de praticiens du droit venus de différents horizons, de débattre et d’échanger sur le contexte, les enjeux et la problématique des relations entre le pouvoir politique et le droit dans les sociétés humaines et Etats contemporains notamment en Afrique.

 

Zeyna transfert argent bis

La cérémonie d’ouverture du séminaire scientifique qui s’est déroulée le mercredi 20 octobre à la salle Amintchi de l’hôtel Bravia de Niamey a été rehaussée par la présence des présidents d’institutions, des députés, des responsables et enseignants des Universités de Niamey et de Tahoua, des universitaires et praticiens de droits en provenance de divers universités, instituts de recherche et think-thank africain, européen et canadien. On notait également la présence à l'évènement de  plusieurs  invités parmi lesquels des étudiants, des juristes et praticiens du droit ainsi que des représentants de la société civile et des hommes des médias publics et privés.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le Président de l’ANDC, Pr Narey Oumarou, a tout d’abord souhaité la bienvenue aux participants et aux invités à ce séminaire scientifique qui était initialement prévu pour se tenir en octobre 2020 mais a dû être reporté en raison des contraintes liées à la pandémie du Covid-19. Il a ensuite abordé le thème consacré au séminaire  en mettant en exergue son intérêt majeur. En effet, a souligné le Pr Narey, «Pouvoir, droit et politique sont consubstantiels à toute société humaine organisée autour des valeurs,  qui en constituent les outils nécessaires de sa gestion ou de sa régulation, dans l’objectif de l’atteinte du bien commun de ses composantes ». Il a en ce sens fait remarquer que si par nature, ils se divergent, mais bien souvent ils s’entremêlent. « Ainsi, si le pouvoir peut exister dans toute société ou association humaine, le pouvoir politique, qui nous préoccupe ici, est intimement lié à l’Etat », a relevé Pr Narey Oumarou qui est, par ailleurs, le président de la Cour des comptes du Niger après avoir occupé les fonctions de vice-président de la CENI.

Seminaire ANDC BIS

Exposer et échanger sur la problématique de la « pathologie du constitutionalisme » en Afrique

Dans son exposé, le président de l’ANDC n’a pas manqué de revenir sur certaine thématiques sous-jacentes qui fondent la problématique du thème central du séminaire, c'est-à-dire le fait que le droit reste dans l’obsession du pouvoir politique au même titre que le pouvoir et la politique sont saisis par le droit. Par rapport à ce point, il a souligné « la récurrence du pouvoir politique, dès que l’occasion se présente à lui de se débarrasser du droit, ou de créer à cette occasion en s’appuyant sur les expédients de la politique pour retrouver son état de nature ». Un phénomène que la doctrine africaine qualifie, selon le Pr Narey, de « pathologie du constitutionnalisme » et qui révèle, « la tension qui existe  notamment entre le droit et le pouvoir politique ».

En terminant sa brève mais brillante  mise en contexte thématique de la problématique du séminaire, le président de l’ANDC a tenu à exprimer toute sa gratitude ainsi que celle des membres de l’Association, aux professeurs membres du Comité scientifique pour la parfaite organisation de l’évènement, aux communicateurs qui ont fait le déplacement de Niamey ainsi qu’à tous les partenaires techniques et financiers pour leur importante contribution pour la tenue de cet évènement majeur annuel de l’ANDC.

Seminaire ANDC BIS1

Une initiative louable et un thème majeur d’actualité

Le représentant régional pour l’Afrique de l’ouest de la Fondation Hanns Seidel, Dr. Klaus Grutjen, s’est lui félicité du choix porté avec courage par l’ANDC, « notre partenaire de longue date », sur le thème consacré au séminaire de cette année et qui est, selon lui, « d’une  grande complexité, brisance et actualité ». Dans la réalité que nous vivions dans tous les pays du monde, a-t-il souligné,  le droit, le pouvoir et la politique constituent trois pôles de la vie en société, en communautés, qui peuvent quelques fois paraitre comme des éléments opposés, « mais qui sont en fait plutôt complémentaires, interdépendants et même indispensables ».

Le Représentant de la Fondation Hanns Seidel n’a pas manqué de mettre en exergue la qualité des enseignants, chercheurs et praticiens de droits présents à Niamey, ce qui est de nature à renforcer la position du centre d’excellence et de référence que constitue désormais la capitale nigérienne en Afrique de l’Ouest et Centrale. « Cela ne laisse point de doute sur la pertinence des contributions et discutions prévues pour les trois jours que durera le séminaire scientifique et encore moins des conclusions qui en seront tirées des travaux », a estimé Dr Grutjen qui a tenu à rendre un vibrant hommage au professeur Oumarou Narey ainsi qu’à l’ANDC.

« Les impacts de vos travaux scientifiques se manifestent dans la rédaction continue des constitutions des Etats de notre région. Certains problèmes constitutionnels relevés au cours des conférences de l’Association Nigérienne de Droit Constitutionnel (ANDC) et des travaux de recherche menés autour de son action ont laissé leurs empreintes dans la rédaction des nouvelles constitutions ou de leurs amendements. Les travaux de l’ANDC, soigneusement documentés dans les ouvrages collectifs que nous tenons aujourd’hui entre nos mains, témoignent et illustrent ainsi les progrès du droit constitutionnel en Afrique ».  Dr. Klaus GRUTJEN, Représentant régional de la Fondation Hanns Seidel pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel.

Pouvoir politique et droit dans la nouvelle ère post Covid-19

En procédant à l’ouverture officielle du séminaire scientifique de l’ANDC, le Recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM), Pr Saidou Mamadou a, de prime à bord, rappeler le contexte dans lequel se tient cette rencontre, celui de la pandémie de la Covid-19, une maladie qui paraissait banal à ses débuts mais qui a fini par bouleverser le monde avec des répercussions sur toutes leurs activités. « Les impacts sur la marche des Etats et des politiques publiques, sur l’aménagement des droits humains et les contraintes qui pèsent sur eux, le renforcement du pouvoir d’Etat face à l’urgence médicale et sociale, ne sont pas les moindres des effets induits par cette pandémie », a souligné le Recteur de l’UAM non sans ajouter que certainement, « les scientifiques s’attèleront à étudier les conséquences de la pandémie actuelle sur tous les aspects ». Pour le Pr Saidou Mamoudou, l’objectif de cette contextualisation est de rappeler à quel point la problématique ancienne des rapports entre droit, pouvoir et politique peut-être impactée par la crise actuelle. « Les rapports entre ces trois notions sont animés par une tension dynamique qui peut être considérée comme congénitale, dans la mesure où le pouvoir, pour être stable, doit s’exprimer à travers le droit ; de même que la politique emprunte les voies du droit pour atteindre ses objectifs, le droit, quant à lui, bien qu’émanant des deux autres, se pose comme la mesure et la limite du pouvoir politique », a déclaré le recteur de l’UAM.

Après avoir rappelé les résultats attendus à la fin de ce séminaire, le Pr Saidou Mamoudou a estimé que la qualité des nombreuses communications reçues vont permettre, au vu de la haute valeur scientifique de leurs auteurs, d’aller bien au delà de ces objectifs. Il s’agit notamment, d’identifier les différents mécanismes par lesquels le droit est instrumentalisé par le pouvoir public ; de cerner les situations politiques dans lesquelles le droit a une vocation sinon purement, du moins largement, instrumentale; de comprendre les mécanismes par lesquels le droit encadre le pouvoir et la politique; d’identifier les mécanismes par lesquels le droit contrôle le pouvoir et la politique dans leurs dimensions institutionnelles et, enfin, de relever les mécanismes par lesquels le droit contrôle l’activité normative des pouvoirs politiques.

Seminaire ANDC BIS2

M.A. Karim (actuniger.com)

Commentaires  

+1 #1 Mamoudou 21-10-2021 23:27
En quelle année narey fut vice président de la ceni au nigery?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 23-10-2021 00:03
8) :-* AH WIWI !!! Il faut leur marteler la vérité à ces Frenchies qui croient encore que l'Afrique est leur basse cour.... Leur Jardin....: FICHEZ LA PAIX AUX AFRICAINS.... QU'EST CE QUE VOUS COMPRENEZ.... ou voulez-vous que TOTO A DIT appelle son TONTON CHÉRI, HITLER ? :P :P

« Cette manière de considérer les anciennes colonies françaises comme le prolongement du territoire français est inadmissible »....Albert Yaloké Mokpeme porte-parole de la Présidence Centrafricaine.....

Et quand TOTO A DIT partage... Aller à la ligne reste un choix.... Oooooo.

La Centrafrique recadre la France et dénonce le « manque de politesse » de Le Drian.

Tout comme à Bamako, Bangui réclame également un peu plus de respect de la part de la France, qui selon les autorités centrafricaines, leur manque de considération, depuis l’intervention des mercenaires russes dans le pays pour mettre fin à la crise qui secoue le pays depuis plusieurs années. Au cours d’une émission sur France 5 le week-end dernier, au sujet de la présence russe en Centrafrique, le chef de la diplomatie française,
À suivre
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 23-10-2021 00:09
Suite 1

Jean-Yves LE CHIANT, avait accusé la société privée russe Wagner de faire « la guerre par procuration pour le compte de la Russie », une information que Vladimir Poutine a démenti, jeudi.

Cette énième sortie du ministre français des Affaires étrangères, a fait réagir Bangui qui l’a qualifié de « manque de politesse ». « Nous méritons de la part des grandes puissances comme la France du respect et de la considération pour nos dirigeants. Les Centrafricains sont étonnés de la manière et du manque de politesse avec lequel il [Jean-Yves Le Drian, ndlr] a tenu ces propos. Je pense quand même que nous devons prendre l’opinion nationale et internationale à témoin. Ce sont des propos que nous trouvons inacceptables », a déclaré Albert Yaloké Mokpeme, ministre délégué et porte-parole de la présidence centrafricaine .

Le prolongement du territoire français est inadmissible
Pour le porte-parole, cette manière de faire est inadmissible. « Cette manière de considérer les anciennes colonies françaises comme le prolongement du territoire français est inadmissible », a ajouté le ministre.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 23-10-2021 00:11
Suite 2 et finito.
Mokpeme estime que la Centrafrique a la liberté et le droit de choisir avec qui collaborer et ce n’est pas à la France de dicter à Bangui qui est bon au mauvais partenaire. « Ce n’est pas à la France d’attribuer les bons ou mauvais points à nos partenaires », a précisé le porte-parole de la présidence.

Des résultats qu’aucun autre pays n’a pu obtenir
Pour ce dernier, la coopération militaire avec la Russie a donné des résultats qu’aucun autre pays n’a eu avec la Centrafrique. « Pour le moment, en ce qui concerne le plan militaire et la défense du pays, la coopération avec les instructeurs russes donne des résultats qu’aucun autre pays n’a pu nous obtenir, et ça nous en sommes très satisfaits et il appartient aux Centrafricains de décider du sort de leur pays », a assuré le porte-parole.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

NOEL 2021 BOOSTER ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1 1

Top de la semaine

Publier le 27/11/2021, 12:12
tera-situation-tendue-suite-a-la-tentative-du-blocage-du-convoi-militaire-de-barkhane-en-route-pour-gao-au-mali La situation est tendue depuis hier nuit à Téra, dans la région de Tillabéri, suite aux heurts qui...Lire plus...
Publier le 27/11/2021, 08:15
securite-alimentaire-et-nutritionnelle-et-developpement-agricole-durable-sanad-la-cloture-du-contrat-de-reforme-sectorielle-crs-au-centre-d-un-atelier-de-capitalisation-des-acquis Dans le cadre de l’atelier technique de partage du Plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N et de...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 11:47
medias-communique-de-presse-du-bureau-du-conseil-superieur-de-la-communication-csc Les membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication ont constaté ces derniers temps une...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 19:40
master-chef-niger-laureate-de-la-premiere-edition-la-jeune-cheffe-ramatou-yacouba-va-representer-le-niger-a-master-chef-africa C’est en beauté que s’est terminée, mardi 23 novembre dernier à Niamey, la première édition de ...Lire plus...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 22/11/2021, 22:14
lutte-contre-la-covid-19-le-vaccin-desormais-obligatoire-pour-les-agents-de-sante-et-les-etudiants-en-medecine-ministere-de-la-sante Dans une note publiée ce lundi 22 novembre 2022, le ministère de la Santé publique a annoncé que dans...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 23/11/2021, 21:46
conseil-national-de-la-jeunesse-le-ministre-la-jeunesse-sekou-doro-promet-la-fin-du-tazartche-en-2022 Interpellé à l’Assemblée nationale sur le non renouvellement des différentes instances du Conseil...
Publier le 24/11/2021, 19:06
declaration-de-presse-du-mouvement-pour-la-promotion-de-la-citoyennete-responsable-mpcr A l’occasion du premier anniversaire de la disparition de l’ancien Président de République SEM Mamadou...

Dans la même Rubrique

Téra : situation tendue suite à la tentative du blocage du convoi militaire de Barkhane en route pour Gao au Mali

27 novembre 2021

La situation est tendue depuis hier nuit à Téra, dans la région de Tillabéri, suite aux heurts qui opposent les forces de défense et de sécurité (FDS) à des manifestants...

Sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement agricole durable (SANAD) : la clôture du Contrat de réforme sectorielle (CRS) au centre d’un atelier de capitalisation des acquis

27 novembre 2021
Sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement agricole durable (SANAD) : la clôture du Contrat de réforme sectorielle (CRS) au centre d’un atelier de capitalisation des acquis

Dans le cadre de l’atelier technique de partage du Plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N et de la Revue Annuelle Conjointe (RAC) 2020 du secteur de la Sécurité alimentaire et...

Médias : l’ANEPI répond au Conseil Supérieur de la Communication (Communiqué de presse)

26 novembre 2021
Médias : l’ANEPI répond au Conseil Supérieur de la Communication (Communiqué de presse)

Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt le communiqué de presse du bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) en date...

Médias : communiqué de presse du bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC)

26 novembre 2021
Médias : communiqué de presse du bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC)

Les membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication ont constaté ces derniers temps une véritable dérive de certains organes de presse, tendant à semer le doute au sein...

Master Chef Niger : lauréate de la première édition, la jeune cheffe Ramatou Yacouba va représenter le Niger à « Master Chef Africa »

25 novembre 2021
Master Chef Niger : lauréate de la première édition, la jeune cheffe Ramatou Yacouba va représenter  le Niger à « Master Chef Africa »

C’est en beauté que s’est terminée, mardi 23 novembre dernier à Niamey, la première édition de  la compétition culinaire « Master Chef Niger » organisée par l’Ambassade d’Italie au Niger, en collaboration...

Célébration de la 11ème Edition de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) sous le haut parrainage de la Première Dame du Niger  

25 novembre 2021
Célébration de la 11ème Edition de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) sous le haut parrainage de la Première Dame du Niger   

Niamey, NIGER -23 novembre 2021. Le ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales (MSP/P/AS) en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé au Niger et...