lundi 5 décembre 2022

2834 lecteurs en ligne -

fraren

Autonomisation des jeunes : des engagements fermes pour élargir les opportunités d’entreprenariat pour la jeunesse nigérienne

generation Unlimited Afriyan

Dans le cadre des activités commémoratives de l’édition 2021 de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ2021), le Réseau Africain des Adolescent.e.s et des Jeunes pour la Population et le Développement (AfriYan Niger) et Génération sans Limites (GenU Niger) ont organisé, le samedi 28 août 2021 à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, un panel de haut niveau sur « l'autonomisation des Jeunes, Opportunités d'Emploi, de Financement et de Partenariat ». Organisée conjointement avec l’appui de plusieurs partenaires notamment les agences du Systèmes des Nations Unies au Niger (SNU Niger), la rencontre avait pour but de créer un cadre d’échanges et de partage d’expérience entre les jeunes et les institutions publiques, privées et internationales, afin de  tirer profit des opportunités de financement, d’emploi et de partenariat qui existent à l’endroit de la jeunesse nigérienne, véritable fer de lance du développement du pays.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 Au Niger, c’est le cas de le dire encore, la jeunesse constitue l’avenir du pays. Avec plus de la moitié de la population soit 58% qui a moins de 18 ans et la plupart des citoyens âgés de moins de 24 ans, selon les estimations officielles, il va sans dire qu’aucun développement durable ne pourra se faire sans la prise en compte de ses préoccupations majeures. D’autant que le pays a l'un des taux de croissance démographique le plus rapide au monde (3,9% par an) avec, ce n’est point un truisme de le ressasser sous un autre angle, une structure de population la plus jeune avec une population moyenne de 15 ans, selon les mêmes chiffres officiels. Il va de soit donc que la jeunesse nigérienne soit à juste titre et plus que jamais considérée comme une force avec laquelle il faut compter pour l’amorce d’un véritable développement socioéconomique durable et inclusif conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations unies.  Malheureusement, comme c’est le cas pour les pays en voie de développement et particulièrement en Afrique, les jeunes et les adolescents du pays sont confrontés à de nombreux défis en matière d’emploi et d’opportunité d’accompagnement. Au Niger, ce phénomène est particulièrement marqué en raison de la conjugaison de plusieurs facteurs endogènes et exogènes, ce qui n’est pas sans comporter de risques  pouvant hypothéquer les chances de tirer pleinement profit de ce potentiel. En effet, selon des études récentes de la Cellule d’appui et d’évaluation de l’action gouvernementale (CAPEG) 500.000 jeunes entrent sur le marché du travail chaque année et à qui il va falloir créer un espace d’opportunités pour qu’ils se prennent en charge et s’affirment.

generation Unlimited Afriyan BIS4

C’est dans ce cadre et afin de contribuer à offrir de réelles perspectives d’avenir aux jeunes, qu’en marge des activités commémorant l’édition 2021 de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ 2021), les associations de jeunes Génération sans Limites (Generation Unlimited, GenU Niger) et  le Réseau Africain des Adolescent.e.s et des Jeunes en Population et Développement (African Youth and Adolescents Network on Population and Development, AfriYan Niger) ont  »organisé, samedi 28 août 2021 à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey, un panel de haut niveau sur le thème : « l'autonomisation des Jeunes, Opportunités d'Emploi, de Financement et de Partenariat ». Selon les initiateurs de l’évènement qui a été organisé en collaboration avec plusieurs partenaires notamment l’UNICEF, VNU et le FNUAP, « la promotion des jeunes passe par la création de cadres d’échanges à travers un dialogue entre l’Etat, les institutions internationales et les jeunes car c’est l’un des principaux moyens d’accélérer le progrès et d’obtenir des résultats ». En effet, ont estimé les organisations à l’initiative du panel grand public,  « les jeunes représentent une énergie, des idées, une créativité et un potentiel important pour la recherche de solutions aux défis de développement auxquels le pays est confronté ». C’est pourquoi, l’opportunité et la pertinence de cette rencontre assez enrichissante s’est imposée d’elle-même en prenant en compte cette problématique majeure avec comme principal objectif, de « créer un cadre d’échange et de partage entre les jeunes et les institutions publiques, privées et internationales, pour tirer profit des opportunités de financement, d’emploi et de partenariat qui existent à l’endroit de la jeunesse ».

Une stratégie nationale pour la promotion de l’entreprenariat des jeunes au Niger

Le panel de haut niveau a été placé sous le haut patronage du ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat des jeunes, M. Gado Sabo Moctar, avec comme invité d’honneur, Mme Louise Aubin, Coordinatrice résidente du Système des Nations unies (SNU Niger). On notait la présence à l’évènement du ministre de l’Elevage et porte-parole du gouvernement, M. Tidjani Abdoulkadri, ainsi que de plusieurs personnalités représentants les organisations partenaires notamment ceux du SNU Niger (Unicef, Fnuap, VNU, OIT), les autorités régionales et municipales de Niamey, les responsables d’institutions et d’organisations en charge de la question de la jeunesse et de l’entreprenariat, ceux du secteur privé et des organisations de la société civile et surtout, un public composé majoritairement de jeunes qui représentent plus d’une cinquantaine d’organisations de la jeunesse et qui se sont particulièrement mobilisés pour l’occasion.

Dans les mots introductifs qu’il a prononcés à cette occasion, le ministre Gado Sabo Moctar, parrain de l’évènement, s’est félicité de cette initiative et du choix du thème pour le panel, lequel revêt d'une importance capitale pour le gouvernement et particulièrement pour son département en charge de la question. « En effet, a déclaré le ministre du Commerce et de l’Entreprenariat des Jeunes,  l'autonomisation économique des jeunes fait aujourd'hui partie intégrante des préoccupations majeures des autorités nigériennes ». C’est pourquoi du reste, le ministre Gado Sabo Moctar n’a pas manqué « d’exhorter les jeunes a trouvé des solutions idoines pour faire sortir la jeunesse Nigérienne du goulot du chômage tout en réfléchissant sur d'autres sources de financements alternatifs qui contribueront sans nul doute à l'opérationnalisation de la stratégie nationale de promotion de l'entreprenariat des jeunes qui suscite tant d'espoirs chez les jeunes nigériens ».

Le ministre porte-parole du gouvernement a aussi abondé dans le même sens en rappelant tous les efforts et actions entreprises par les autorités en faveur de la jeunesse sur qui repose l’avenir de la nation. Le ministre Tidjani Abdoulkadri a aussi réitérer l’engagement des nouvelles autorités à promouvoir l’autonomisation économiques des jeunes à travers la stratégie nationale en matière d’entreprenariat en cours d’élaboration conformément aux promesses des plus hautes autorités à leur tête le chef de l’Etat et qui ont été traduites dans la Déclaration de politique générale (DPG) du gouvernement.

generation Unlimited Afriyan BIS3

Des engagements pour élargir les opportunités aux jeunes

Pour sa part, la coordinatrice-résidente du SNU au Niger s’est aussi réjouit de cette initiative qui au délà du cadre d’échanges qu’elle offre pour un dialogue entre Etat, partenaires et organisation des jeunes, offre l’opportunité d’écouter ces derniers afin de tenir réellement compte de leurs préoccupations. D’autant que cette rencontre se déroule en plein processus d’élaboration du nouveau Cadre de coopération pays entre les Nations unies et le Niger (PCC2021-2027). A ce sujet, Mme Louise Aubin a assuré les organisations de la jeunesse et les partenaires que les nations unies à travers leurs différentes agences dédiées, accorderont une attention particulière à apporter des réponses à ces défis afin de permettre aux jeunes de s’affirmer et ainsi contribuer pleinement à l’atteinte des ODD.

En plus de ces allocutions, des interventions fortement remarquées ainsi que des échanges ont animé la rencontre qui a été véritablement un véritable espace de dialogue, d’engagement, de participation et de partenariat vient d’être ouvert où les partenaires publics, privés, les partenaires techniques et financiers et autres parties prenantes se rassembleront autour de la jeunesse au Niger. Les jeunes se sont particulièrement distingués par la qualité de leurs interventions qui prouvent, si besoin est, leur disposition sans faille à s’engager dans cette voie de l’autonomisation afin de libérer leur énergie et surtout tirer pleinement profit des opportunités que leurs offrent les perspectives de développement du pays pour peu qu’on les écoute et qu’on les intègre. « Lorsque les jeunes sont préparés et disposent des moyens d’agir, ils peuvent exploiter leur énergie, leur créativité et leur talent pour transformer un contexte incertain en un monde de possibilités, pour eux et pour nous tous », a d’ailleurs estimé le représentant de l’Unicef à la rencontre.

De nombreux témoignages de formations, d’aides à l’entreprise et à la vie associative ainsi que d’autres aspects relatifs à l’entreprenariat ont été aussi au menu de la rencontre.

generation Unlimited Afriyan BIS2

Au sortir de l’évènement, c’est un sentiment de satisfaction qui a animé tous les participants car au regard de ce qui a été dit, le panel a été véritablement un moment de rencontre, de dialogue, d’engagement, de participation et de partenariat au cours duquel les secteurs publics, privés, associatifs, la société civile, les leaders traditionnels et communautaires se sont engagés en faveur de l’élargissement des opportunités pour les jeunes au Niger. Il ne reste plus qu’à veiller à concrétiser les promesses afin qu’elles ne restent pas lettre morte et surtout qu’elles puissent profiter au développement du pays et cela devrait se traduire à court et moyen terme dans la nouvelle Stratégie de promotion de l’entreprenariat des jeunes que prépare le gouvernement et qui suscite déjà l’intérêt de tous les partenaires.

generation Unlimited Afriyan BIS1 Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

-1 #1 Pauvre Niger 31-08-2021 06:21
Thussss
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Salete 31-08-2021 10:46
Sur le plan hygiene il ne faut pas accuser le gouvernement. Il faut reconnaitre que les nigériens sont très sales et n'ont aucun sens de l’hygiène. Faites un tour dans les toilettes des maisons pour se rendre compte qu'on a l'une des populations les plus sales d'Afrique. Il ne sert a rien de sortir de sa maison en bazin et parfumer alors que sa propre maison est un dépotoir de kaka: pas de sanitaire digne des humains du 21 siècle. Les mouches partent dans les toilettes et viennent se déposer sur les aliments que les individus consomment sans gêne. C'est décevant ce pays
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com