vendredi 2 décembre 2022

3536 lecteurs en ligne -

fraren

Cérémonie de triomphe de la 16e promotion de l’EFOFAN : 71 nouveaux officiers pour servir la patrie

EFOFAN 16e promotion  

Le ministre de la Défense nationale, M. Alkassoum Indatou, a présidé hier jeudi 05 août 2021 au Centre d’instruction de Tondibiah, la cérémonie de triomphe de la 16e promotion de l’Ecole de Formation et des Officiers des Forces Armées Nigériennes (EFOFAN). Baptisée promotion « Capitaine Habiboulaye Zakaria Karimoune », elle est composée de 71 stagiaires dont une dizaine d’officiers de pays amis prêts à servir avec loyauté la patrie  jusqu’au sacrifice suprême.

C’est sous une pluie battante que les soixante onze (71) désormais sous-lieutenants de la 16e promotion de l’EFOFAN ont été présentés au drapeau et ont prêté serment, après deux (2) ans de formation,  pour servir la patrie avec loyauté. La cérémonie de triomphe s’est déroulée tout en couleur, dans le strict respect du protocole militaire, au Centre d’Instruction de Tondibiah, sous la présidence du ministre de la Défense nationale, M. Alkassoum Indatou, et en présence de son homologue de l’Intérieur, M. Alkaché Alhada, du chef d’Etat-major des armées, le général de  division Salifou Modi, des inspecteurs des services de l’armée et de la gendarmerie, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ainsi que des officiers généraux, chefs de services et cadres du ministère de la Défense nationale et de l’Etat-major des Forces armées nigériennes. On notait également la présence à la cérémonie des présidents d’institutions, députés nationaux, du vice-président de la ville de Niamey, des attachés de Défense et membres des missions de coopération militaires des pays amis, des parents, amis des élèves officiers d’active ainsi que de plusieurs invités.

EFOFAN 16e promotion BIS2

Formés pour servir avec loyauté

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le commandant de l’EFOFAN, le colonel Abdoulkadri Amadou Daouda, a tenu tout d’abord et après les remerciements d’usage de bienvenue à tous les participants à la cérémonie, à exprimer toute sa gratitude ainsi que celle des différentes composantes d’encadrement de l’Ecole, à l’ensemble de la hiérarchie militaire pour le soutien permanent à l’endroit de l’institution, « signe s’il en faut de l’intérêt tout particulier accordé à la formation des cadres de nos armées ». Des remerciements qui vont également à l’endroit des partenaires pour leur assistance constante.

Le commandant de l’EFOFAN a par la suite présenté la 16e promotion d’élèves d’officiers d’active dénommée « Capitaine Habiboulaye Zakaria Karimoune », en hommage à un jeune officier des FAN tombés sur le champ d’honneur, et qui compte un effectif de soixante onze stagiaires dont cinquante six (56) nigériens parmi lesquels un élément féminin, deux (02) stagiaires du Cameroun, deux (02) du Congo, un (01) de la Centrafrique, deux (02) de la Cote d’ivoire, un (01) de la Guinée, deux (02) du Sénégal, trois (03) du Tchad et deux (02) du Togo. Cette promotion, d’une moyenne d’âge de 26 ans selon les explications du colonel Abdoulkadri Amadou Daouda, a intégré l’EFOFAN le 04 octobre 2019 et a suivi une scolarité de deux années académiques qui exige une réussite aux différents examens de compétence et autres stages et modules de qualifications divers, nécessaires à l’obtention du Brevet de chef de section. Selon le commandant de l’EFOFAN, cette formation s’est articulée durant les deux années, autour de trois axes principaux qui sont la formation militaire, la formation physique et sportive et une formation morale et de renforcement de caractère. « Au regard des résultats obtenus, je reste confiant en la capacité de chacun de ces jeunes Wangari (guerriers) pour servir honorablement dans nos armées respectives avec courage, discernement et engagement à l’instar d’ailleurs, de leurs illustres anciens ».

Le commandant de l’EFOFAN s’est enfin adressé aux stagiaires en fin de formation à qui il a adressé quelques recommandations qui visent notamment à leur rappeler tout le poids du devoir et la farouche responsabilité qui sont dorénavant en permanence les leurs à partir du port de leurs premières épaulettes de sous-lieutenants. « En effet, aujourd’hui plus que jamais, l’environnement opérationnel dans lequel nos forces armées sont durablement engagées s’est avéré de plus en plus contexte », a souligné le colonel Abdoul Kadri Amadou Daouda, qui a tenu à ajouter que dans ce contexte de paradigmes émergents et de multiplication des menaces, « le chef militaire doit s’affirmer d’emblée dès sa sortie comme un meneur d’hommes résilient au combat, un chef vers lequel tous les regards se tournent dans les moments difficiles, car, la particularité de notre métier nous impose l’aptitude de rester serein, épanoui et rayonnant dans des milieux hostiles, rustiques et déstabilisants ».

« C’est essentiellement dans le cadre de cette responsabilité farouche de meneur d’hommes au combat que vous aller prêter le serment aujourd’hui, devant Dieu et les hommes, de servir avec honneur et fidélité et d’être fier d’appartenir à cette catégorie privilégié de citoyens capables de servir jusqu’au sacrifice ultime », a adressé aux jeunes et nouveaux officiers le commandant de l’EFOFAN qui leur a également rappelé que, « être officier n’est pas qu’un métier,  c ’est aussi et surtout un choix de vie, un choix qui exige d’être constamment au service de la mission et de ses subordonnés, au rythme d’ailleurs du code d’honneur et des valeurs de notre école : patrie, loyauté et sacrifice ».

Le commandant de l’EFOFAN a, enfin, souhaité un plein épanouissement aux nouveaux officiers de l’armée dans leurs unités et pays respectifs en leur rappelant en guise d’adieu et en officier aguerri que, « ce qui guide le plus l’efficacité de nos actions et la confiance de nos subordonnés, c’est leur capacité plus que le courage ».

Engagés pour servir la patrie

Pour sa part, le ministre de la Défense a, de prime abord, tenu à transmettre au Chef d’Etat-major, au commandant ainsi qu’à tout l’encadrement de l’EFOFAN, les félicitations du Président de la République, SEM Bazoum Mohamed, chef suprême des armées, pour tous les efforts déployés dans le cadre de la formation initiale des armées. « Cette mission de formation initiative des officiers que les formateurs assument avec dévouement, est si essentielle pour disposer des militaires compétents », a indiqué M. Alkassoum Indatou, qui a rappelé par la même occasion que c’est au sein de cette école que « le métier d’officier, l’art d’être chef, et ses indissociables valeurs intemporelles d’honneur, de patriotisme, de courage et de discipline sont inculqués à ceux qui se destinent à la défense obstinée du territoire et à la protection résolue du peuple nigérien ».

Le ministre de la Défense nationale a également transmis ses remerciements et ceux du gouvernement nigérien aux partenaires et en particulier à la coopération américaine pour les investissements qui ont permis de doubler les capacités d’accueil de l’EFOFAN. « Quant au gouvernement du Niger, il poursuivra ses efforts d’investissements pour améliorer davantage le cadre de vie et de travail du militaire », a assuré M.Alkassoum Indatou.

EFOFAN 16e promotion BIS3

S’adressant aux jeunes officiers en fin de formation, le ministre Alkassoum Indatou a souligné que c’est certes un moment solennel, mais surtout un sacerdoce pour eux. La raison, c’est que comme l’a indiqué le ministre de la Défense nationale, le Niger est confronté à des défis sécuritaires sur plusieurs théâtres d’opérations notamment Almahaou, Saki 2, Fassa et Yarti dans la région de Tillabéri, Damissa dans la région de Dosso, Shara dans la région de Tahoua, Faraouta Boushia dans la région de Maradi et la Force Mixte Multinationale (FMM) dans la région de Diffa. « Vous serez  bientôt engagés dans des situations complexes où vous devrez faire appel aux savoir-faire que vous avez appris entre ces murs », a déclaré aux nouveaux officiers le ministre Indatou qui les a invités à veiller à respecter les deux principes fondamentaux de leurs missions, à savoir la compétence et la discipline »

« Face à toutes les situations, je vous exhorte encore de faire preuve de courage, d’abnégation, de sacrifice et de professionnalisme aux cotés des autres forces de défense et de sécurité pour le triomphe de la paix et de la quiétude sociale », a enfin appelé le ministre aux jeunes officiers en fin de formation à qui il a déclaré : « vous pouvez être fiers d’avoir choisi la carrière des armes pour servir votre pays. Je vous en félicite et vous souhaite de vivre votre vocation avec passion et bonheur ».

La cérémonie s’est par la suite poursuivie avec le port des épaulettes de sous-lieutenants aux récipiendaires par les officiers parrains, la prestation de serment et puis la présentation au drapeau. Le ministre de la Défense nationale a enfin signé le livre d’or de l’école en présence du chef d’état-major de l’armée et du commandant de l’EFOFAN, ce qui a marqué la fin de la cérémonie de triomphe de la 16e promotion « Capitaine Habiboulaye Zakaria Karimoune » qui a comme parrain le colonel à la retraite Mounkaila Sofiani.

 

 

EFOFAN 16e promotion BIS1

EFOFAN 16e promotion BIS5

EFOFAN 16e promotion BIS4

A.Y.Barma (actuniger.com)

.

Commentaires  

+1 #1 hum 06-08-2021 19:06
Que des fils a papa et maman , leurs bureaux climatisees sont deja prets pour servirent le PNDS et non le Niger et pendant ce temps les fils dignes du pays tomberent sur le champs d honneur.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 stravinski 08-08-2021 06:28
La shoah est un mythe , lescdis[mot censuré] au niger aussi.
le grand humaniste adolf hitler est le grand pere de lise marie puel et d'elodie broye lougnon.
daschau etait une colonie de reeducation pour apprendre la propreter , mengueler un bon encadrant .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 opex360 08-08-2021 06:29
Je suis entierement d'accord.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 gerard collomb 08-08-2021 06:31
Je veux des petits garcon noir qui e font des calins a marrakeck ,,des tout petit ouit ans c'est tres bon.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 conseil general974 08-08-2021 06:33
le resaux jihadiste du chemin de la ravine chesse , devrait nous inciter a plus de contact entre les couches.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 dgse banyuls 66650 08-08-2021 06:34
Nous serions agreablement surpris de voir nos associez juif se rasembler a vel d'hiv
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 jhonvanveldi@gouv.fr 08-08-2021 09:13
Macron est arriver , allumer le feu .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Toto a dit 08-08-2021 09:52
Citation en provenance du commentaire précédent de stravinski :
La shoah est un mythe , lescdis[mot censuré] au niger aussi.
le grand humaniste adolf hitler est le grand pere de lise marie puel et d'elodie broye lougnon.
daschau etait une colonie de reeducation pour apprendre la propreter , mengueler un bon encadrant .

Citation en provenance du commentaire précédent de stravinski :
La shoah est un mythe , lescdis[mot censuré] au niger aussi.
le grand humaniste adolf hitler est le grand pere de lise marie puel et d'elodie broye lougnon.
daschau etait une colonie de reeducation pour apprendre la propreter , mengueler un bon encadrant .

Le genocide rwandais aussi un mythe les quelques morts tutsi n étaient que des scorpions à supprimer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Stravinski 08-08-2021 14:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Toto a dit :
Citation en provenance du commentaire précédent de stravinski :
La shoah est un mythe , lescdis[mot censuré] au niger aussi.
le grand humaniste adolf hitler est le grand pere de lise marie puel et d'elodie broye lougnon.
daschau etait une colonie de reeducation pour apprendre la propreter , mengueler un bon encadrant .

Citation en provenance du commentaire précédent de stravinski :
La shoah est un mythe , lescdis[mot censuré] au niger aussi.
le grand humaniste adolf hitler est le grand pere de lise marie puel et d'elodie broye lougnon.
daschau etait une colonie de reeducation pour apprendre la propreter , mengueler un bon encadrant .

Le genocide rwandais aussi un mythe les quelques morts tutsi n étaient que des scorpions à supprimer

Gaskia !!!! : Toto a dit mon frère tu penses comme moi
Imitons notre tonton Hitler prenons nos machettes allons egorger tous les peuls ces termites maudites
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Toto a dit 08-08-2021 17:49
Stravinski ,mon frère jumeau ,mon double ,moi même ...
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 TOTO A DIT 09-08-2021 03:50
A l'attention de l'administrateur de cette site et le lectorat .....

TOTO A DIT dit que le billet # 8 n'est aucunement de lui et s'excuse pour toute confusion ou désagrément que cela ait pu créer dans l'esprit de certains..

Un fils (fille) de cochon même sous le couvert de l'anonymat ne peut s'assumer.... Et entrain d'utiliser le pseudo du vrai TOTO A DIT
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 TOTO A DIT 09-08-2021 03:52
:D :lol: lire plutôt
UN site ! ;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 goita 09-08-2021 18:10
Arretez vos anneries svp , le francais qui habite segou a videografiez la dgse en train de fournir des armes a trois resau jihadic , moussafir dahkla , segou cimetierre,
et un troisieme au maroc .
le mossad organise le petit con macron qui est sous hypnose pour que nous fassions la guerre en tre nous .
je lit tous les commentaires .
on recrute de segou a saint petersbourg via gaza et pekin , des poseurs de rails de route d'herbes et d'arbres
le cercle des prospectives des université de segou ,lance une campagne de formation a la connaissance miniere globale generaliser , les echantillon coute leur poids en or . Le tracer rrha est celui d'arlit , elf total bollore , canada , gold .banda kani et nathalie yamb sont charger de recruter les mass media autonome pour couvrir le chantier sans financement aitre que malien , nigerien est concernez .
levez vous , bougez vous prenez l'avenir du continent en main . UN NEGRE .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com