lundi 8 août 2022

2653 lecteurs en ligne -

fraren

UE-Niger : un partenariat fructueux magnifié à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Europe et du 10e anniversaire du Service européen d’action extérieur (SEAE /EEAS)

anniverssaire Union Europeenne BIS

Le Centre international de Conférence Mahatma Ghandi de Niamey a servit de cadre, lundi 5 juillet, à la célébration de la Journée de l’Europe qui coïncide cette année avec le dixième anniversaire du Service européen d’action extérieur (SEAE /EEAS). L’occasion pour la Délégation de l’Union Européenne (UE) et les autorités nigériennes de mettre en exergue le riche et important partenariat qui les lie et d’échanger sur les opportunités qu’offrent les perspectives de ce cette coopération qui s’adapté au nouveau contexte mondial et à ses nombreuses mutations.

Traditionnellement, la Journée de l’Europe est celebrée le 9 mai de chaque année. Pour cette édition, contexte oblige, c’est le 5 juillet que le 64e anniversaire de l’Union Européenne (UE)  a été commémoré au Niger en même temps que le 10e anniversaire du Service Européen d’Action Extérieur (SEAE /EEAS). Une double célébration donc qui est « à l’image du dynamisme des relations entre l'Union européenne et le Niger, qui ont connu des développements importants pendant ces derniers 10 ans », comme l’a souligné l’Ambassadeure et Cheffe de la Délégation de l’UE au Niger, SE.Denisa-Elena IONETE, lors de la cérémonie solennelle de célébration qui s’est tenue le lundi 05 juillet 2021 au Centre internationale des Conférences Mahatma Ghandi de Niamey. On notait à cette occasion, la présence des présidents des institutions nationales ; des membres du gouvernement dont le chef de la diplomatie nationale, Hassoumi Massouadou, des députés nationaux ; des Ambassadeurs, Chefs de missions diplomatiques et Représentants d’organisations internationales ; des autorités régionales et municipales, des responsables de l’administration publique ainsi que les représentants de la société civile et du secteur privé.

De la création de l’UE à celle du SEAE, un long cheminement qui fonde la force de l’Union

anniverssaire Union Europeenne BIS2

Dans l’allocution qu’elle a prononcé à cette occasion, la Cheffe de la Délégaton de l’UE au Niger a, de prime à bord, fait le rappel de l’historique de la journée du 9 mai, « une fête de la paix et de l’unité en Europe » qui commémore la date anniversaire de la « Déclaration européenne Schuman» qui a proposé « une nouvelle forme de coopération politique pour l’Europe, qui rendrait impensable toute guerre entre les nations du continent commençant par la mutualisation de la production de charbon et d’acier », a indiqué, toute enthousiaste, Dr Denisa-Elena IONETE .

L’ambassadeur de l’UE au Niger n’a pas manqué d’expliquer avec force et détails, le cheminement de cette  construction européenne qui a débuté avec le Traité de Rome en 1957  et s’est poursuivi par l’instauration de la Communauté Economique Européenne (CEE), ainsi que les autres piliers et domaines de politiques qui ont été entérinés dans les différentes modifications du traité de Rome, notamment le Traité de Lisbonne qui est entré  en vigueur le 1er Décembre 2009 ainsi que  celui qui a posé la configuration actuelle de l'Union Européenne et notamment de la Politique étrangère et de sécurité. « L'élargissement de l'Union européenne, tout au long de son histoire, nous a amené des 6 pays fondateurs à 27 Etats membres aujourd'hui. Après avoir mis ensemble en début des années 1950, les anciens ennemis de la 2e guerre mondiale, l‘Europe a amené ensemble aussi ceux que pendant 40 ans le mur de Berlin et la guerre froide et le rideau de fer avaient séparé et réunifié ainsi le continent », a poursuivi la diplomate européenne, pour qui, « Cette expérience nourrit aujourd'hui la politique étrangère d'une Europe diverse tournée vers un avenir commun, la diversité et l’unité sont notre force ».

Abordant ensuite le Service Européen d’Action Extérieur (SEAE /EEAS), Dr Denisa-Elena IONETE a aussi rappelé qu’il fait suite au Traité de Lisbonne, l’Acte qui  a modifié avant tout la façon dont l'Union exerce les pouvoirs ; et a encouragé la participation et la protection des citoyens, en créant un nouvel ordre institutionnel, notamment en renforçant le rôle du Parlement européen. « Fait marquant, le Traité confère à l’Union une personnalité juridique propre sur l'arène internationale. Sur le plan de la politique étrangère, il a créé la fonction permanente de Président du Conseil européen, et a institué la fonction du Haut Représentant pour la PESC qui est également le Vice-Président de la Commission européenne », a mis en exergue la Cheffe de la Délégation de l’UE au Niger qui a jugé de préciser qu’avec  cette fonction unique, « il représente l'Union pour les matières relevant de la politique étrangère et de sécurité commune, conduit au nom de l'Union le dialogue politique avec les tiers et exprime la position de l'Union dans les organisations internationales et au sein des conférences internationales ».

Selon la diplomate européenne, le Traité de Lisbonne a aussi renforcé et intégré à la Politique Extérieure de Sécurité Commune (PESC) la dimension Politique de Sécurité et de Défense Commune (PSDC)  qui se compose des missions et opérations, permettant à l'Union de défendre des valeurs fortes qui sont la paix, la liberté, la démocratie, les droits de l'homme et Etat de droit, et pas uniquement sur son territoire mais partout ailleurs. «  C'est donc pour assister le Haut-Répresentant et Vice-président de l’Union  (HR/VP)  dans ses multiples fonctions que le Service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE) a été créé par le Traité », a-t-elle indiqué, expliquant par la même occasion que les Délégations de l’UE font parties de ce service, qui travaille en collaboration avec les services diplomatiques des Etats membres, avec la Commission Européenne, et dispose aussi des agences spécialisées, comme l’European Defense Agency (EDA), le Centre satellitaire de l’UE (SatCen), European Securty and Defense College (ESDC). En plus des fonctionnaires de carrière, qui proviennent de toutes les institutions européennes, le SEAE intégré aussi personnel détaché des services diplomatiques nationaux, a détaillé Dr Denisa-Elena IONETE pour qui, de par l’ampleur des modifications introduites par le Traité de Lisbonne dans la politique étrangère, on voit l’importance, et l’ampleur des taches que reviennent au service comme il a été d’ailleurs  marqué dans la Décision du Conseil qui a dessiné sa structure et fonctionnement, « Il contribuera à renforcer l’Union européenne sur la scène internationale et à accroître sa visibilité, et lui permettra de projeter plus efficacement ses intérêts et ses valeurs». A ce sujet, l’ambassadrice s’est appuyée sur la déclaration du HR/VP qui a indiqué  que : « Ce n'est pas pour rien que le SEAE est appelé “Service”. C'est un privilège de servir I'UE et de contribuer à la création d'un monde meilleur. De travailler pour Europe, dans le monde entier. »

L’Afrique et le Niger au cœur de l’action externe de l’UE

Poursuivant son allocution, la Cheffe de la Délégation de l’UE au Niger a exposé les aspects-clés du travail du service d’action extérieure comme bras diplomatique et de sécurité de l’Union notamment l’Engagement dans le multilatéralisme avec comme devise : «  ensemble quand c’est possible ; seuls quand c’est nécessaire » comme c’est le cas actuel avec la réponse à la pandémie du Covid-19;  l’engagement dans la sécurité internationale dans les domaines de paix et de la sécurité ; L’UE comme acteur international animé par des principes forts et médiateur respecté avec comme exemple l'accord sur le nucléaire iranien, les négociations Serbie— Kosovo, ou  le processus de paix en Colombie, et enfin et surtout, le partenariat avec l'Afrique et le Niger, « un objectif de premier rang pour la prochaine décade du SEAE ». Pour Dr Denisa-Elena IONETE, “ces trois points forts du service diplomatique européen ont été prouvés haut et fort en terre africaine, et notamment au Sahel. Nous aurons l’occasion de les développer en détails dans les échanges qui suivront ».

anniverssaire Union Europeenne BIS3

« En plus de la coopération au développement, domaine traditionnel de partenariat et d’appui dans des secteurs clés comme les infrastructures, la sécurité alimentaire, l’éducation où, à travers les accords de Cotonou. Je souhaiterais mentionner, d'un part, l’accompagnement de la première heure du G5 Sahel ; de l’engagement soutenu dans le domaine de la sécurité et de la défense, l'appui a géré les conséquences des migrations irrégulières ainsi que l’appui aux institutions démocratiques, notamment dans les processus électoraux ».

Dans son intervention, la Représentante de l’UE au Niger a déclaré que l'agenda des 10 prochaines années du SEAE verra l'Afrique au top de ses priorités. « Non seulement l'adoption de la nouvelle communication et des conclusions du Conseil en2020 ont déjà tracé le chemin, mais l’adoption de la Stratégie Sahel, il y a un mois, ainsi que le sommet Afrique - UE, qui aura lieu en 2022, constitueront des pièces de résistance de cet agenda », a souligné Dr Denisa-Elena IONETE qui a ajouté que, par la même occasion et « fort de sa position privilégiée dans ce partenariat, car nous déployons au Niger tous les instruments et mécanismes d’action externe de l'UE, de la mission CSDP à l’aide humanitaire, l’Union européenne et les Etats membres animés par l’esprit Equipe Europe continueront cet engagement, animés par l’esprit de la redevabilité mutuelle et soutenu par un dialogue politique et sur les politiques transparent et efficace ».

En terminant son allocution, la Cheffe de la Délégation de l’UE au Niger a tenu à remercier, une fois de plus et au nom de la délégation de l'UE et en son nom personnel,  les institutions nationales et les organisations de la société civile mais aussi et surtout les autorités nigériennes pour l 'appui et la collaboration ouverte et transparente, ainsi que les partenaire techniques et financiers et l’ensemble des nigériens et nigériennes.

La cérémonie riche en couleurs qui a débuté avec l’hymne du Niger et de l’Europe s’est par la suite poursuivie avec une présentation détaillée et pleine d’enseignement sur le partenariat Niger et l’UE par le diplomate chevronné SE. Ilo Adani, qui a exposé les points saillants, les actions et interventions ainsi que les défis et les perspectives des dix (10) années de coopération au Niger du service diplomatique européen.

Des échanges ont enfin cloturé la cérémonie avec des questions sur plusieurs sujets d’actualités de l’heure. De la fin du Fond Européen au Développement (FED), à la polémique actuelle sur la position actuelle sur l’Astra Zenaca indien  de l’UE et les perspectives de coopération à l’aune des nouveaux instruments de partenariat de l’UE, rien n’a été occulté durant les débats. A toutes les préoccupations, l’ambassadrice Denisa-Elena Ionete a apporté toutes les clarifications nécessaires et a surtout, et c’est l’essentiel, l’engagement de l’UE et tous ses pays membres à accompagner le Niger et l’Afrique sur la voie du développement.

anniverssaire Union Europeenne BIS1photo anniverssaire Union Europeenne

A.K.Moumouni (actuniger.com)

 



Commentaires  

+3 #1 Hum 06-07-2021 20:54
Vous supportez des instruments créés pour vous garder dans la pauvreté, la misère et la dépendance.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Tounkoussouma 07-07-2021 11:06
To, kalla sourou :sad: :sigh: :sad:
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Sani Saley 08-07-2021 04:27
Et pourtant on est toujours le dernier pays de la planète. Les negres sont vraiment cons!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 ZAKO 08-07-2021 15:21
J interpelle la HALCIA POUR QU ELLE S ATTAQUE AU PROBLEME DE RAQUETTAGE DES USAGERS DE LA ROUTE OPERE PARTOUT AU NIGER PAR LES GENDARMES ROUTIERS ET LA POLICE!

VOUS DE LA HALCIA, DEGUISEZ VOUS EN TRANSPORTEURS ET PARCOUREZ CE PAYS POUR VOIR DE VOUS MEME CE QUE SUBISSENT LES VOYAGEURS!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 ZAKO 08-07-2021 15:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Sani Saley :
Et pourtant on est toujours le dernier pays de la planète. Les negres sont vraiment cons!


CHER AMI, CALME TOI! AVEC BAZOUM CELA VA CHANGER, SOYONS OPTIMISTES!
VIVE LE NIGER
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com