mercredi 10 août 2022

4246 lecteurs en ligne -

fraren

Infrastructures universitaires : inauguration officielle du Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS

Le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou, a procédé ce lundi 29 mars 2021 à Niamey, à l’inauguration officielle du Campus Universitaire Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud des filles de Niamey. Construit sur un terrain de 11 ha, l’infrastructure a été réalisée dans le cadre du programme Roi Abdullah pour les œuvres humanitaires, pour un coût de 70 millions de dollars soit 35 milliards de FCFA qui ont été mobilisés par la Banque Islamique de Développement (BID) dans le cadre d’un projet Waqf généreusement financé par le défunt Roi.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La cérémonie officielle d’inauguration a été rehaussée par la présence aux cotés du chef de l’Etat du Président de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar M. H. Hajjar, du secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), M. Youssef Al. Othaimeen et de M. Cheick Abdourahman Ben Ali Al-Jarwan, Vice-Président du Conseil de Gestion de l’Université Islamique au Niger. On notait également la présence à l’événement du Président de l’Assemblée nationale, M. Seyni Oumarou, du Premier ministre, M. Brigi Rafini, des présidents d’institutions nationales et membres du gouvernement ainsi que de nombreuses personnalités de marque parmi lesquelles, les représentants du corps diplomatique et des organisations internationales accréditées au Niger.

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey

Apres le cérémonial de bienvenue, plusieurs allocutions ont marqué l’inauguration officielle du campus universitaire Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud des Filles. Il s’agit notamment de celle du Président de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar M. H. Hajjar et du Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), M. Youssef Al. Othaimeen. Dans leurs différentes interventions, les deux personnalités qui ont fait spécialement le déplacement de Niamey pour l’occasion, ont rappelé le contexte dans lequel s’inscrit cette initiative qui illustre l’excellence des relations fructueuses entre le Niger et les institutions qu’ils représentent. Ils ont à juste titre réaffirmé l’engagement de l’OCI et de la BID à accompagner le Niger sur le chemin du développement dans la droite ligne des principes de la solidarité islamique. Dr Bandar M. H. Hajjar et M. Youssef Al Othaimeen ont aussi saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage aux autorités du Niger et particulièrement au Président Issoufou Mahamadou qui a consacré ses deux mandats à la tête du pays à œuvrer pour le bonheur des populations nigériennes et au rayonnement de la Oummah islamique.

Un projet d’envergure pour le secteur de l’Enseignement supérieur

En prononçant le discours inaugural, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a tenu tout d’abord à souhaiter la bienvenue à tous les invités présents à la cérémonie avant de rendre par la suite un hommage particulier à l’auteur du Waqf, Sa Majesté feu le Roi Abdallah Bin-Abdelaziz Al-Saoud. « Le Waqf est un des fleurons de la culture musulmane qui a fait ses preuves dans le cadre du développement scientifique, économique, spirituel, sociale et culturel aux temps du Prophète (SAW) et ses successeurs bien guidés », a indiqué M. Amadou Serkin Raffi non sans rappeler que « le Waqf profite à son constituant à la fois dans ce bas monde et davantage dans l’au-delà ».

Apres une brève présentation du complexe et de ses différentes composantes, le ministre Serkin Raffi Souley a mis en exergue toute la portée d’un tel investissement. « Le Campus Universitaire du Roi Abdullah Bin Abdul-Aziz Al–Saoud, vient élargir la liste des réalisations faites au profit de l’enseignement supérieur sous votre impulsion. Il vient s’ajouter également au patrimoine immobilier acquis sous forme de WAQF sensé assurer l’autonomie financière de l’Université Islamique au Niger dans un long terme afin qu’elle puisse assurer durablement la formation des meilleurs cadres provenant des pays membres de l’OCI en Afrique francophone », a ajouté le ministre Serkin Raffi Souley.

A propos toujours du nouveau complexe, il a expliqué que  c’est une œuvre imposante qui est désormais rentrée dans le répertoire architectural de la ville de Niamey et cadre parfaitement avec le programme de modernisation des villes du Président de la République. « La concrétisation de ce joyau est la énième preuve de votre engagement pour la scolarisation de la jeune fille, un volet qui occupe une place de choix dans les programmes de la Renaissance actes I et II », a souligné le ministre Serkin Raffi Souley qui n’a pas manqué de rappeler les réalisations majeures dont le Niger a bénéficié sous les deux mandats du Président Issoufou Mahamadou notamment pour le secteur de l’éducation nationale et particulièrement celui de l’Enseignement supérieur. Pour toutes ces réalisations qui ont permis au Niger d’enregistrer de substantielles avancées dans le domaine, le ministre Amadou Serkin Raffi Souley a transmis la gratitude de la communauté universitaire au Président de la République.

Selon les explications du ministre de l’Enseignement supérieur, le complexe qui fait l’objet de cette inauguration ne constitue que la première phase d’un projet novateur. La seconde phase va comporter un centre commercial, un logement des enseignants, une crèche avec un jardin d’enfants ainsi que des espaces et salles de sports. « Le financement total de cette seconde phase estimé à 15 millions de dollars US reste à mobiliser », a fait savoir le ministre Serkin Raffi Souley.

Un investissement en faveur de l’éducation des jeunes filles et de la transition démographique

La cérémonie s’est poursuivie avec des remises de décoration et des prix par le Chef de l’Etat. Ainsi, le Président de la République a élevé, à titre posthume, le défunt Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud, à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre National du Niger. Feu Abdullah, ancien Roi d’Arabie saoudite, a été tout au long de sa vie, « un acteur magnanime, résolument engagé dans la promotion de la paix, de la compréhension mutuelle et du développement international », a indiqué le Chef de l’Etat, qui a ajouté que « son investissement personnel, à travers des impulsions régulières pour le renforcement des relations d’amitié et de coopération entre le Niger et l’Arabie saoudite, a permis la réalisation d’importants projets et programmes qui ont contribué de façon conséquente, au développement économique et social du Niger ».

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS4

Trois autres personnalités, présentes à l’inauguration, ont été décorées par le Président de la République. Il s’agit du Président de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar M. H. Hajjar, élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre National du Niger, du Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), M. Youssef Al. Othaimeen, élevé à la Dignité de Grand Officier dans l’Ordre National du Niger et de l’Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Niger, M. Turki Ben Naj Abdoulkadir Al Ali, qui a été fait Commandeur dans l’Ordre du Mérite du Niger. L’ancien Président de la BID, Dr. Ahmed Mohamed Ali, a été également décoré de la médaille de Grand Officier dans l’Ordre National du Niger.

A l’issue de cette cérémonie, le Président Issoufou Mahamadou, le Président de la BID et le SG de l’OCI ont procédé à la solennelle coupure du ruban inaugurale ainsi qu’à une visite guidée du complexe universitaire.  Au terme de cette visite, le chef de l’Etat s’est confié à la presse nationale et internationale à qui il a fait part de sa joie d’avoir présidé cette cérémonie d’inauguration. Il a également saisi l’occasion pour remercier tous les partenaires ayant contribué à la réalisation de cet investissement de ce projet à savoir la BID, l’OCI et la Fondation du Roi Abdullah. Pour le chef de l’Etat, ce projet contribue à la réalisation des objectifs du Programme de Renaissance relatif à l’éducation. « Nous avons beaucoup investi dans ce secteur à tous les niveaux, du préscolaire jusqu’au supérieur. En dix ans, nous avons créé cinq universités, ce qui constitue une contribution forte au développement du système éducatif et en particulier de l’enseignement supérieur surtout en ce qui concerne la scolarisation des jeunes filles », a souligné Mahamadou Issoufou qui n’a pas manqué de relever que cette université est essentiellement consacrée aux jeunes filles, « ce qui va dans le sens de la réalisation d’un autre objectif central pour l’avenir du Niger, à savoir l’objectif relatif à la transition démographique».Pour le Président de la République, en effet, pour réaliser cette transition démographique, « il faut maintenir les jeunes filles à l’école le plus longtemps possible, au moins jusqu’à l’âge de 16 ans afin de mettre fin au mariage précoce et aux grossesses précoces qui alimentent la croissance démographique exponentielle dans le pays ». C’est pourquoi, a poursuivi le président Issoufou, « il faut attacher à la question de la maitrise de la croissance démographique, la même importance que la croissance économique, car les deux croissances, ensemble, permettront au Niger de réduire la pauvreté, d’avoir une forte classe moyenne qui va encore soutenir la croissance et la stabilité économique et politique du pays ».

Un complexe universitaire de dimension internationale

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS1

Le nouveau campus des étudiantes de l’Université Islamique au Niger, dit Campus Universitaire du Roi Abdullah Bin Abdul-Aziz Al-Saud est un projet waqf généreusement financé par Sa Majesté le regretté Roi Abdullah Bin Abdul-Aziz Al-Saud à hauteur de 65 millions de dollars US mobilisés par la Banque Islamique de Développement (BID) auprès du défunt roi, dotant ainsi cette illustre université des meilleures infrastructures d’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest. Le don avait été accordé sur un fonds Waqf anonyme dénommé « Fonds FaelKhair » ou Fonds de Bienfaisance, placé auprès de la BID. L’anonymat fut levé par la BID au décès du souverain en janvier 2015. Ce campus vient s’ajouter au patrimoine immobilier acquis sous forme de waqf sensé assurer l’autonomie financière de l’Université dans un long terme pendant qu’elle se développe sur le plan académique pour former les meilleurs cadres issus des pays membres de l’OCI en Afrique. L'Université Islamique au Niger (appartenant à l’OCI) a été créée en 1986 pour diriger la recherche et l'éducation et répondre aux besoins de la communauté musulmane en Afrique de l'Ouest en la dotant d’une nouvelle génération de cadre musulmans compétents techniquement et moralement équipés pour faire face aux défis modernes du monde.

Initialement, le campus devait être construit sur un terrain de 3 ha situé à Koira Kano. Cependant, voulant offrir le meilleur environnement d’étude aux étudiantes venant de plus de 25 pays de l’Afrique francophone et dans le but d’en faire un repère architectural de la ville de Niamey dans le cadre de son programme de modernisation, le Président Issoufou a décidé d’attribuer au projet un terrain plus grand, situé en face de l’hôpital de référence, pour y accueillir le campus mais également pour faire de l’hôpital un CHU puisque l’université comporte une faculté des sciences de santé.  Le nouveau campus est ainsi construit sur un terrain de 11.2 Ha. La surface bâtit est de 55 000 m2 comprenant 31 bâtiments dont : 5 facultés prévues pour 2 500 étudiantes, des dortoirs pour une capacité totale de 1 258 étudiantes, 1 amphithéâtre de 400 places ; 1 centre de recherche, 1 bibliothèque universitaire, 1 clinique, 1 mosquée et 1 station d’épuration des eaux usées.

Selon les explications des responsables, l’équipement en mobilier du campus est en cours de finition. Un avenant d’un montant de 1 million de dollars US a été obtenu du philanthrope pour l’installation d’équipement d’énergie solaire. A terme, l’Université devrait être complètement autonome sur le plan énergétique. Il convient enfin de noter que selon les termes de l’accord de financement, il incombe au gouvernement du Niger, de prendre les mesures nécessaires pour réceptionner les parties réalisées du projet, lui affecter les fonds nécessaires et assurer son exploitation et sa maintenance en bon état afin de réaliser les objectifs du Don. Ce qui tombe fort opportunément pour le Niger qui dispose désormais de tout le cadre législatif et réglementaire nécessaire pour la mobilisation, l’administration et la gestion des fonds Waqf avec notamment l’opérationnalisation de la Haute Autorité du WAQF.

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS3

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS2

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS6

inauguration Campus Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud de Niamey BIS5

A.K.Moumouni (actuniger.com)



Commentaires  

+2 #1 JMJ 30-03-2021 14:58
Excellent investissement, vivement que nos universités nationales soient baties selon les mêmes normes de qualité !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com