samedi, 25 juin 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


vernissage livre Abdourahmane Harouna BIS1

L’auditorium Sani Bako du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a servi de cadre, lundi après-midi, à la cérémonie de présentation du nouvel ouvrage de Harouna Abdouramane intitulé « Niger, ombres et lumières ». Dans ce second livre de grande portée politique, le deuxième du genre après l’œuvre biographique qu’il a consacrée au Président Issoufou Mahamadou, l’auteur, ancien leader estudiantin qui a gardé un œil tres avisé sur la sphère politique national, établit un diagnostic sans concessions de l’évolution politique du Niger de l’indépendance à nos jours. Entre devoir de mémoire et souci du devenir de son pays, Harouna Abdouramane défait sans filtre à travers « Niger, ombres et lumières » quelques impostures et passe au peigne fin les travers d’une société mutilée et desservie par ses acteurs référentiels.

  

Zeyna transfert argent bis

La cérémonie de présentation de l’ouvrage s’est déroulée en présence du ministre de la Renaissance cultuelle, des arts et de la Modernisation sociale, Assoumana Mallam Issa, son homologue porte-parole du gouvernement, Abdourahmane Zakaria, ainsi que plusieurs invités parmi lesquels les gens des lettres et du monde culturel nigérien, des académiciens et des étudiants. Dans les mots introductifs qu’il a prononcés à cette occasion, le ministre Assoumana Mallam Issa a brièvement présenté l’auteur de l’ouvrage Harouna Abdouramane, ancien membre de l’Union des Scolaires Nigériens (USN), qu’il a d’ailleurs représenté à la Conférence nationale de 1991 où il s’est fait brillamment remarqué à travers ses prises de position très apprécié comme l’a d’ailleurs confirmé le ministre Zakaria, qui a été lui aussi un acteur de cette grande messe nationale qui a placé le Niger sur la voie de la démocratie et du multipartisme. C’est dire que l’auteur de l’ouvrage, « Niger, ombres et lumières », est un grand témoin de l’histoire politique du Niger de ces dernières années d’autant que depuis, il a gardé un œil  vif et avisé sur son évolution à travers différentes péripéties.

Un témoignage de l’histoire politique mais aussi un diagnostic sans concessions de sa dynamique à travers les rôles joués par ses principaux acteurs que Harouna Abdouramane a compilé à travers un ouvrage de 289 pages, édité aux éditions du Mont Bagzane.

Une œuvre à forte portée politique

Ce nouvel ouvrage à forte portée politique est le deuxième du genre de Harouna Abdouramane, déjà auteur de l’œuvre intitulé  « les boutures du Manioc », un livre biographique consacré au Président de la République Issoufou Mahamadou. Un premier essai qui a révélé ses talents pour ce genre littéraire qui a la particularité d’enrichir et de faire prendre conscience le lecteur et qu’il confirme à travers ce second essai rédigé dans un style bien affiné.

L’ouvrage « Le Niger, ombres et lumières », c’est trois (3) parties et cinq (5) chapitres que l’auteur a exposé à l’auditoire. Il faut dire que les différents intitulés en donnent déjà une idée du travail de maitre réalisé par l’auteur et surtout de la pertinence des angles et phases de l’histoire politique du Niger qui structurent l’ouvrage et en facilitent la compréhension et l’appréciation. La première partie qui s’intitule  « les sentiers du purgatoire  » comporte deux  chapitres qui traitent du « Niger malade de sa classe politique » et « En fait, nous sommes tous coupables ». La deuxième partie « Tuwo ya yi magana  », est aussi subdivisée en deux chapitres dont le premier évoque «  L’affaire faisandée des bébés importés » et le second revient sur « les véritables enseignements des scrutins de 2016  ». Enfin, la troisième qui porte sur « la Renaissance culturelle, le sentier de la rédemption  », ne comporte qu’un seul chapitre qui parle justement de « la Renaissance culturelle, une vision  », et qui complète l’ouvrage.

Un livre témoin de son temps

vernissage livre Abdourahmane Harouna BIS6

Comme tout ouvrage et particulièrement à portée politique, « le Niger, ombres et lumières » suscitera bien des commentaires et diverses interprétations. Ce que l’auteur a déjà anticipé en assumant certaines prises de positions qui transparaissent au travers de l’ouvrage.  « Lorsque l’on fait méticuleusement le choix de se taire devant une vérité pourtant saillante, on doit clairement, et tout aussi délibérément, le lit douillet des mensonges les plus éhontés et impertinents. Dans cette posture assumée, à soi même comme aux autres, on ment alors ne serait-ce que par omission», a d’ailleurs averti Harouna Abdouramane dans le préambule de son ouvrage.  « Jusque-là, notre génération à nous, je ne songe même pas à sa devancière, a enregistré moult échecs. Et j’ai bien peur que sur bien des choses, pour nous, c’est déjà trop tard. J’écris donc pour que nos manquements et nos errements ne soient pas vains. A nos plus jeunes frères et enfants, qu’ils servent de socle pour asseoir durablement le rayonnement de notre pays. Demain leur appartient et le Niger de demain sera, en définitive, tel qu’ils l’auront souhaité et formaté. Comme le Niger d’aujourd’hui est, du reste, ce que nous, nous avons amplement mérité », s’explique-t-il également pour lever toute équivoque. A travers cette œuvre politique assumée, Harouna Abdouramane a apporté sa contribution à l’édifice de construction nationale et en dépit de tout ce qui pourrait se dire, le diagnostic qu’il livre sans concessions et sans filtre, a fait l’unanimité à plusieurs reprises au sein de l’opinion et explique en grande partie les sources des maux qui ont plombés la marche du Niger vers le développement, que l’avènement de la démocratie au Niger aurait dû propulser. A lire l’extrait qui va suivre, on ne saurait dire malheureusement que hélas !

vernissage livre Abdourahmane Harouna BIS2

« Toutes les embellies desquelles nous pouvons légitimement nous prévaloir, et ce depuis notre accession à l’indépendance nominale en 1960, ne sauraient indéfiniment occulter ce que tout le monde et chacun d’entre nous sait : le sens de l’Etat est une valeur en perdition. Les ‘’intellectuels’’ ont, pour la plupart, donné leur langue au chant. Une partie de la presse a déjà largement consommé son deuil avec l’éthique et la déontologie. Une certaine catégorie de la société civile, surnommée à dessein ‘’ société si vile’’ par les plus blasés, a souvent démontré qu’elle a atteint les limites de la probité et de l’indépendance. La corruption, rampante dans une démesure certifiée, a fortement gangrené l’ensemble du tissu économique du pays. L’administration est dramatiquement plombée par une politisation voire un ‘’familiarisation’’ débridée et outrancière. La classe politique –majorité et opposition- et son postulat, aussi abusif que burlesque, d’éternité a démontré bien des fois que son étendard le plus visible reste celui de ces échecs répétitifs retentissants. » Extrait de « Niger, ombres et lumières de Harouna Abdouramane.

A noter qu'en marge de la cérémonie de présentation Abdouramane Harouna a été décoré Chevalier de l'Ordre National du Mérite. La distinction lui a été remise par le ministre Assoumana Mallam Issa.

vernissage livre Abdourahmane Harouna

vernissage livre Abdourahmane Harouna BIS

vernissage livre Abdourahmane Harouna BIS4

vernissage livre Abdourahmane Harouna BIS5

A.K.M (actuniger.com)

 

Commentaires  

+5 #1 Manioc pourri 23-03-2021 13:42
Un ouvrage écrit à l'encre partisane. Du coup, il comporte plus d'ombres que de lumières :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 SOLI 25-03-2021 05:59
Félicitations

au moins un bon témoignage qui éclaire et guide nos enfants
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ACTU NIGER 800 800 pixels Booster 30ANS Plan de travail 1 2

Top de la semaine

Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:42
cybercriminalite-le-niger-supprime-la-peine-d-emprisonnement-pour-delit-de-diffamation-et-d-injure Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et...Lire plus...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 21/06/2022, 23:53
au-sahel-la-soif-de-securite-par-omar-sylla La région du Sahel couvre une superficie de 3 millions de km² mais compte peu de cours d’eau et de...Lire plus...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 20/06/2022, 19:56
reunion-du-panel-de-haut-niveau-sur-le-sahel-l-ancien-president-issoufou-prend-conseils-aupres-du-president-bazoum Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu lundi en fin d’après-midi,...
Publier le 20/06/2022, 13:59
bepc-2022-146-904-candidats-vont-affronter-les-epreuves-a-partir-de-ce-mardi-21-juin Les épreuves de la session 2022 du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) vont débuter ce mardi 21...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...
Publier le 20/06/2022, 07:33
mali-plus-d-une-centaine-de-personnes-massacrees-par-des-hommes-armes-dans-la-region-de-bandiagara Au moins 110 personnes ont été massacrées dans une série d'attaques qui ont visé, ce dimanche 19 juin...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 21/06/2022, 17:57
hadj-2022-les-premiers-vols-prevus-a-partir-du-jeudi-23-juin Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...

Dans la même Rubrique

Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

23 juin 2022
Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque d’un faux étudiant en médecine qui aurait administré des soins pendant plusieurs années au...

Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

23 juin 2022
Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le mercredi 22 juin 2022 à l'Hôpital général de référence de Niamey. "Papa" comme l'appelle affectueusement ses...

Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

23 juin 2022
Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et complétant la loi n 2019-33 du 03 juillet 2019 portant répression...

JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

21 juin 2022
JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

Dans le cadre des activités commémorant l'édition 2022 de la Journée de l'Enfant Africain (JEA 2022), un café de presse a réuni ce mardi 21 juin, le Représentant de l'Unicef...

Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

21 juin 2022
Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le 23 juin 2022. Plusieurs vols charters sont prévus par le Commissariat pour l'organisation du...

Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

20 juin 2022
Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

Adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 avril dernier et transmis à l'Assemblée nationale pour adoption, le Projet de Loi sur les Principes Fondamentaux de la...