lundi 8 août 2022

2261 lecteurs en ligne -

fraren

Diffa N’Glaa : les festivités reportées à une date ultérieure (Officiel)

LogoFinal DiffaNglaa2020

Les autorités ont décidé de reporter à une date ultérieure, les festivités entrant dans le cadre de la commémoration du 62e anniversaire de la proclamation de la République qui devraient se tenir cette année à Diffa. En plus des l’impact de plusieurs facteurs notamment la pandémie du Covid-19, l’insécurité ambiante et le contexte électoral, c’est surtout le retard accusé dans l’exécution des travaux entrant dans le cadre du Programme de modernisation de la ville, « Diffa N’Glaa », qui justifie cette décision et qui suscite divers interprétations au sein de l’opinion.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La capitale du Manga ne sera pas « N’Glaa » le jour J et n’est donc pas prête à accueillir les festivités entrant dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre, qui commémore cette année le 62e anniversaire de la Proclamation de la République du Niger. A l’issue d’une mission de supervision à Diffa conduite par le ministre d’Etat et du pétrole, Foumakoye Gado,  qui représentait le premier ministre, les autorités ont annoncé qu’à la suite des concertations, « tous les acteurs  se sont accordés sur le report à une date ultérieure  des festivités entrant dans le cadre de Diffa N’Glaa ».

Si elle a été certainement difficile à prendre, cette décision n’est pas vraiment une surprise pour beaucoup de nigériens et surtout les populations de Diffa. Malgré l’optimisme affiché par les membres du Comité d’organisation, les travaux n’ont guerre avancé surtout en ce qui concerne la voirie. Certaines infrastructures sont certes achevées dans les délais comme la tribune officielle, le stade régional ou la villa présidentielle mais pour ce qui est du bitumage des principales artères, un sérieux retard a été accusé dans le démarrage des travaux. Afin de sauver la face, le chef du gouvernement BrigiRafini avait fait miroiter, il y  a quelques jours, l’organisation « d’une fête simplifiée », c'est-à-dire réduite au strict minimum avec le grand défilé militaire. Cependant, même la réhabilitation de l’axe principal sur lequel se déroulera l’évènement a pris du retard avec des travaux qui n’ont réellement commencé qu’il y a quelques semaines avec la visite du chef de gouvernement sur les lieux.

Comme pour les autres chefs-lieux de région du pays, Diffa N’Glaa était attendue particulièrement par la population du Manga et les ressortissants de la région qui esperaient quelques jours et heures de répit et de fierté pour une zone qui est placée en état d’urgence depuis 2015 et le début des attaques de Boko Haram. L’heure n’est certes pas à la fête mais elle aurait pu servir d’occasion pour réaffirmer la solidarité des nigériens à leurs compatriotes et c’est ce qui explique l’incompréhension suscitée chez beaucoup par ce report que d’aucuns trouvent injustifie. Avec les comités interministériel, national et local d’organisation mis en place depuis presque un an, il a fallut les derniers instants pour voir les autorités s’activer à sauver les meubles en accélérant les travaux qui ont été pourtant lancés depuis belle lurette. Et jusqu’à un mois de l’évènement, les membres des différents comités d’organisation n’ont cessé de marteler que tout sera prêt pour une fête « N’Glaa » à Diffa.

Cette fête tournante du 18 décembre 2020 devrait être la dernière du Programme de modernisation des principales villes du pays qui a été initié par le président Issoufou dans son programme de Renaissance. Les populations du Manga vont devoir attendre et faire avec la promesse de ce report à une date ultérieure en espérant que d’ici là,  les travaux de modernisation se poursuivent. Comme n’a cesser de le répéter le chef du gouvernement, « c’est le programme de modernisation de la ville qui est essentiel au delà des festivités ». Et sur ce point, Diffa mérite bien son make-up à l’image des autres villes du pays !

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

+1 #1 Hum 08-12-2020 16:08
Donc pour les gouristes la campagne électorale est importante que la république, eux même ils savent que le Niger n est plus une république, un pays qui sous traite sa sécurité intérieure et même sa souveraineté.
Ils ont aussi peur d un Salou Djibo n aller les cueillir à Difa comme déjà il y’a électricité dans l air.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 lilwayne 08-12-2020 18:11
salou ou pas salou ils vont mourrir...dans quel pays au monde un va nu - pieds à l'aide d'un apatride president va gouverner le pays .....si ce n'est un pays compose d'une population de moutons
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 Maiga 08-12-2020 22:27
Issoufou a peur de se faire lapider a Diffa. Ils savent qu'ils seront accueillis avec des huees et des jets de pierre par Diffa pourtant lieu de naissance declare par le candidat du Guri.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 lilwayne 09-12-2020 08:31
Non Diffa n'a jamais été pour le GURI, nul part d'ailleurs....l'enfer sera leur monde ...INCHA ALLAH
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Abdoulaye 09-12-2020 15:47
Hum on verra tout dans ce pays. C'est vraiment pas juste. Toujours insécurité on en a assez avec ces incapables de dirigeants
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com