jeudi, 23 septembre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


cloture atelier HCDH

La série des ateliers d’informations et de consultations des membres de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), des Organisations de la société civile (OSC) et des professionnels des médias, débutée le lundi 23 novembre à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey, a pris fin le mercredi 25 novembre 2020. Durant trois (3) jours, les participants ont été édifiés sur la vision, les concepts et les objectifs du Projet d’appui à la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5S) ou Cadre de conformité aux droits de l’homme et au droit international humanitaire du Haut-commissariat des Nations Unies pour les Droits Humains (HCDH). Les ateliers ont également permis aux participants de prendre connaissance du mandat, de la mission ainsi que les défis de la force conjointe du G5 Sahel ainsi que les enjeux de l’implication des organisations de la société civile et des médias dans la communication, le plaidoyer et la sensibilisation pour la réussite du projet. Des recommandations pertinentes ont été adoptées à l’issue des travaux et visent pour l’essentiel à contribuer à améliorer la collaboration entre les parties prenantes afin de bien conduire à bien le projet.

 

Zeyna transfert argent bis

 C’est avec l’atelier consacré aux journalistes de la presse écrite et en ligne que s’est clôturée, jeudi 26 novembre à Niamey, la série de rencontres initiée depuis lundi dernier par le Haut Commissariat des Nations Unies au Droits de l’Homme (HCDH) sur le Projet d’Appui à la Force Conjointe du G5 Sahel  dans le cadre de la mise en œuvre du Cadre de Conformité aux Droits de l’Homme et du Droit international humanitaire. Durant ces trois jours, les 82 participants dont 22 femmes, issus des médias, de la société civile et de la Commission nationale des droits humains (CNDH) venus de diverses régions du Niger ont échangé avec les équipes du Projet du Mali et du Niger et le Commandement du Fuseau Centre de la FC G5S sur le concept et les objectifs du Cadre de conformité ; le mandat, la mission et les défis de la Force conjointe du G5 Sahel ; et les enjeux de l’implication des Osc et des médias dans la communication, le plaidoyer et la sensibilisation.

C’est le Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr Sani Kabir, qui a présidé la cérémonie officielle de clôture des ateliers qui se sont déroulés sous le thème : «Cadre de conformité aux droits de homme ct au droit international humanitaire : enjeux, sens et portée de l’appui du HCDH à la FC G5S ». La cérémonie s’est déroulée en présence de la coordinatrice adjointe  du Projet d’appui à la Force Conjointe du G5 Sahel, Mme Meriem Mafessanti, de la Représentante par intérim du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme, Mme. Zeinab Daiby, ainsi que de nombreux invités.

A cette occasion, le président du CSC a prononcé une allocution dans laquelle il a d’abord rappelé le processus qui a abouti à l’établissement  du Cadre de conformité ainsi que son importance pour les pays du G5 Sahel. Dr Kabir Sani a en ce sens mis en exergue « la prise en compte des impératifs, aussi de la responsabilité professionnelle et sociale de tous les intervenants pour que dans la sensibilisation ils trouvent non seulement le format le plus adapté pour faire face à la menace  des activistes et  aux risques dans les champs des  réseaux sociaux, mais aussi et surtout le message et le contenu susceptible de faire comprendre à la population que les opérations des Forces de Défenses et de Sécurité se font conformément aux exigences du droit de l’homme et du droit international humanitaire ». Le Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) n’a pas manqué de relever, à la lecture du programme des travaux, que « les acteurs membres de la CNDH, les acteurs des OSC et les professionnels des médias en savent désormais un peu plus sur la problématique de la mise en œuvre du Cadre de conformité », et du reste, a-t-il ajouté,  les résultats de la compilation des attentes des participants « confirment la nécessité du renforcement des capacités des acteurs engagés dans ce processus ». Tout en reconnaissant que « la tâche parait immense et difficile », Dr Kabir Sani a indiqué qu’il compte sur l’engagement des participants aux ateliers « pour nous permettre de gagner le pari de la sensibilisation au service du changement de comportement ».

Auparavant, la Représentante par intérim du Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme (HCDH) au Niger, Mme Zeinab Diaby, a pris la parole pour se réjouir particulièrement de l’atmosphère qui a prévalu au long de trois jours des ateliers. Ce qui, dira-t-elle, « a favorisé des échanges fructueux et enrichissants sur le projet ». Elle a ainsi souhaité que les réflexions qui ont été menées au cours de ces rencontres « ont pu dégager les voies et moyens utiles à l’amélioration de la communication, du plaidoyer et de la sensibilisation pour les prochaines actions du projet d’appui à la Force conjointe du G5 Sahel ».  Mme Zeinab Diaby a par ailleurs souhaité que, « les recommandations formulées au cours des ateliers puissent être mises en œuvre et consolider les actions de projet en termes de plaidoyer et de sensibilisation afin d’améliorer la collaboration entre les différents acteurs et à contribuer à une meilleure conduite des actions d’intervention du projet ».

De son coté, la coordinatrice  adjointe du Projet d’appui à la Force conjointe du G5 Sahel, Mme Mirial Mafessanti, s’est également félicité des résultats auxquels les participants sont parvenus aux termes des ateliers. Cependant, a-t-elle souligné, « pour que le Projet et la Force conjointe réussissent dans leurs mandats respectifs, leur travail doit être compris et l’engagement de toutes les parties prenantes clés notamment les médias, les défenseurs des droits de l’homme, les OSC y compris les populations,  est nécessaire ».

Des recommandations pertinentes à l’issue des travaux

Les travaux de l’atelier ont débuté lundi 23 novembre 2020 à l’Hôtel Radisson Bu de Niamey avec les membres de la Commission nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et les représentants des Organisations de la société civile (OSC) actives dans la défense et la promotion des droits humains. Ils se sont poursuivis avec les professionnels des médias audio-visuels et ont été clôturés par la rencontre avec les journalistes de la presse écrite et en ligne. Initiés par le Projet d’appui à la force conjointe du G5 Sahel dans le cadre de la mise en œuvre du Cadre de Conformité du Haut-commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH), ces ateliers d’information, d’échanges et de sensibilisation ont visé, entre autres, l’amélioration de l’exposition du projet en donnant la parole  aux parties prenantes pour écouter, recueillir  et évaluer leurs attentes en termes de perception, d’impliquer et communiquer sur le projet, partager avec les participants les motivations et la vision du Projet, exposer le processus du Cadre de Conformité et également le mandat de la Force Conjointe du G5 Sahel , son fonctionnement et défis. Au cours de ces rencontres, les participants ont suivi plusieurs communications notamment  un exposé introductif sur la présentation du cadre de conformité en question,  une communication qui porte sur la Force Conjointe du G5 Sahel notamment son organisation, ses mandats, sa mission  et ses défis  ainsi que sur le Projet d’appui à la FC G5S ; le rôle des institutions nationales et des OSC de défense et de promotion des droits humains, ainsi qu’une communication sur l’implication des médias dans la vulgarisation du projet d’appui à la mise en œuvre du Cadre de conformité.

A l’issue des recommandations pertinentes ont été formulées par les participants à qui des attestations de participation ont été remises aux termes des ateliers. Entre autres recommandations faites, la mise en place d’un cadre de concertation sur le projet entre les Forces de défense et de sécurité, la Force conjointe du G5 Sahel ainsi que les médias ; le renforcement des capacités ; et la création d’un cadre d’échanges pour faciliter le dialogue entre les OSC et toutes les parties prenantes.

Un cadre de conformité pour réduire les risques et dommages aux civils

Pour rappel, le Cadre de conformité a été conçu pour être un cadre de réduction de risques afin de prévenir les dommages et préjudices aux civils lors de la conduite d’opérations militaires offensives, y compris des opérations antiterroristes. Il découle  de la résolution 2391 de  2017  du Conseil de sécurité des Nations Unies qui a appelé les pays du G5 Sahel à établir un cadre de conformité solide pour prévenir, enquêter, remédier  et à publier dans un rapport, toute violation et abus du droit international et du droit international humanitaire  en rapport avec la force conjointe du G5 Sahel. C’est dans ce cadre que le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH), en appui aux pays du G5 Sahel et en collaboration avec eux, a conçu un Cadre de conformité, adapté à l'environnement opérationnel de la FC-G5S. Le HCDH fournit un appui direct à  la FC-G5S pour opérationnaliser et mettre en œuvre les mesures et outils visant à réduire les dommages et préjudices aux civils et remédier aux violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire.

Le G5 Sahel a été lancé en 2017 par le Niger, le Mali, le Burkina, le Tchad et la Mauritanie dans le cadre de la lutte commune contre les menaces sécuritaires qui affectent la zone. Il se compose d’un volet militaire avec la création d’un Force conjointe de 5.000 hommes ainsi qu’un volet destiné au développement.

Boubacar Wally (actuniger.com)

 

Ajouter un Commentaire

BOOSTER SEPT 2021 ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1

Top de la semaine

Publier le 22/09/2021, 17:22
benin-rencontre-au-sommet-entre-patrice-talon-et-yayi-boni-pour-decrisper-le-climat-politique Le Président  béninois Patrice Talon a reçu en audience, ce mercredi 22  septembre ...Lire plus...
Publier le 21/09/2021, 20:59
cholera-l-union-europeenne-alloue-280-millions-de-francs-cfa-au-niger-pour-faire-face-a-l-epidemie-communique-de-presse Niamey, 20 septembre 2021 - Suite à la déclaration officielle d’épidémie de choléra par le...Lire plus...
Publier le 21/09/2021, 20:55
region-de-tahoua-des-attaques-des-cultures-par-des-sauteriaux-signalees-dans-la-commune-d-affala Au cours de la deuxième décade du mois de septembre 2021, des attaques des cultures par des sautériaux...Lire plus...
Publier le 21/09/2021, 14:33
force-conjointe-du-g5-sahel-le-bataillon-nigerien-demantele-un-reseau-de-terroristes-dans-la-zone-des-trois-frontieres-communique Dans sa mission de combattre les groupes armés terroristes, la Force Conjointe du G5 Sahel a démantelé...Lire plus...
Publier le 20/09/2021, 11:10
cedeao-le-benin-demande-la-revision-du-pacte-additionnel-sur-la-democratie-pour-prevenir-les-coups-d-etat De retour d’Accra où il a pris part à la Session extraordinaire des Chefs d’État et de gouvernement de...Lire plus...
Publier le 19/09/2021, 22:32
officiel-le-gouvernement-malien-condamne-les-propos-du-chef-de-la-diplomatie-nigerienne-communique Dans un communiqué publié ce dimanche 19 septembre 2021, le gouvernement malien a fermement condamné...
Publier le 17/09/2021, 18:57
situation-politique-au-mali-et-en-guinee-les-verites-crues-et-pas-tres-diplomatiques-de-hassoumi-massaoudou-le-chef-de-la-diplomatie-nigerienne C’est connu de tous au Niger, le ministre Hassoumi Massaoudou n’a pas « sa langue dans la...
Publier le 18/09/2021, 18:06
guinee-la-junte-militaire-oppose-une-fin-de-non-recevoir-aux-exigences-de-la-cedeao La junte militaire du Conseil national pour le rassemblement et le développement (CNRD), qui a...
Publier le 19/09/2021, 22:44
defense-et-securite-au-sahel-la-ministre-francaise-des-armees-en-visite-au-niger La ministre française des armées, Florence Parly est arrivée, dimanche en début d’après-midi, à Niamey...
Publier le 17/09/2021, 07:41
sommet-extraordinaire-de-la-cedeao-les-chefs-d-etats-haussent-le-ton-sur-la-situation-en-guinee-et-au-mali-communique-final-du-sommet-d-accra  A l’issue de leur Sommet extraordinaire tenu le jeudi 16 septembre  2021 à Accra au Ghana,...
Publier le 18/09/2021, 12:19
region-de-tahoua-arrestation-de-5-presumes-bandits-armes-impliques-dans-des-attaques-de-domiciles-de-commercants  Cinq présumés bandits armés impliqués dans plusieurs attaques de domiciles de  commerçants...
Publier le 21/09/2021, 14:33
force-conjointe-du-g5-sahel-le-bataillon-nigerien-demantele-un-reseau-de-terroristes-dans-la-zone-des-trois-frontieres-communique Dans sa mission de combattre les groupes armés terroristes, la Force Conjointe du G5 Sahel a démantelé...
Publier le 17/09/2021, 18:57
situation-politique-au-mali-et-en-guinee-les-verites-crues-et-pas-tres-diplomatiques-de-hassoumi-massaoudou-le-chef-de-la-diplomatie-nigerienne C’est connu de tous au Niger, le ministre Hassoumi Massaoudou n’a pas « sa langue dans la...
Publier le 19/09/2021, 22:32
officiel-le-gouvernement-malien-condamne-les-propos-du-chef-de-la-diplomatie-nigerienne-communique Dans un communiqué publié ce dimanche 19 septembre 2021, le gouvernement malien a fermement condamné...
Publier le 19/09/2021, 22:44
defense-et-securite-au-sahel-la-ministre-francaise-des-armees-en-visite-au-niger La ministre française des armées, Florence Parly est arrivée, dimanche en début d’après-midi, à Niamey...

Dans la même Rubrique

Région de Tahoua : des attaques des cultures par des sautériaux signalées dans la commune d'Affala

21 septembre 2021
Région de Tahoua : des attaques des cultures par des sautériaux signalées dans la commune d'Affala

Au cours de la deuxième décade du mois de septembre 2021, des attaques des cultures par des sautériaux ont été signalées dans la commune d'Affala, selon le directeur départemental de...

Force conjointe du G5 Sahel : le bataillon nigérien démantèle un réseau de terroristes dans la zone des trois frontières (Communiqué)

21 septembre 2021
Force conjointe du G5 Sahel : le bataillon nigérien démantèle un réseau de terroristes dans la zone des trois frontières (Communiqué)

Dans sa mission de combattre les groupes armés terroristes, la Force Conjointe du G5 Sahel a démantelé un réseau terroriste dans la zone des trois frontières (Burkina Faso-Mali et Niger)....

Fin du 1er Forum d’affaires Niger-Pakistan : le Niger se positionne comme porte d’entrée des investissements pakistanais en Afrique

20 septembre 2021
Fin du 1er Forum d’affaires Niger-Pakistan : le Niger se positionne comme porte d’entrée des investissements pakistanais en Afrique

Le premier forum d’affaires nigéro-pakistanais a pris fin samedi 18 septembre 2021 au Centre international des conférences Mahatma Ghandi de Niamey avec une grandiose cérémonie présidée par le chef de...

56ème édition de la Cure Salée (Fête des éleveurs) en présence du Président de la République

18 septembre 2021
56ème édition de la Cure Salée (Fête des éleveurs) en présence du Président de la République

La cérémonie officielle marquant les festivités de la 56ème édition de la fête des éleveurs dénommée Cure Salée s’est déroulée ce vendredi 17 septembre 2021 à Ingall (Agadez, dans le...

Région de Tahoua : arrestation de 5 présumés bandits armés impliqués dans des attaques de domiciles de commerçants

18 septembre 2021
Région de Tahoua : arrestation de 5 présumés bandits armés impliqués dans des attaques de domiciles de commerçants

  Cinq présumés bandits armés impliqués dans plusieurs attaques de domiciles de  commerçants dans la région de Tahoua ont été arrêtés, ce vendredi 17 septembre 2021 à Birni Zango (commune...

Forum d’affaires Pakistan-Niger : une première édition à Niamey pour promouvoir les investissements pakistanais au Niger

17 septembre 2021
Forum d’affaires Pakistan-Niger : une première édition à Niamey pour promouvoir les investissements pakistanais au Niger

La capitale nigérienne abrite du 16 au 18 septembre 2021, la première édition du Forum sur les investissements de la République islamique du Pakistan au Niger. Au programme, des échanges...