jeudi, 26 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


QG G5 Sahel

Le chef des opérations de paix de l’ONU a appelé cette semaine devant le Conseil de sécurité à renforcer l’action de la Force conjointe du G5 Sahel face à la menace terroriste, notamment à accroître le soutien sur le plan financier.

Zeyna transfert argent bis

Au Sahel, la lutte contre le terrorisme ne peut être menée seule. « Il faut une variété d'acteurs pour faire face aux défis de taille dans la région », a déclaré Jean-Pierre Lacroix, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix.

Devant le Conseil de sécurité, M. Lacroix a salué la « coordination accrue des acteurs de la sécurité » au Sahel, à savoir les armées nationales, la force française Barkhane, la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), le groupe de travail Takuba ainsi que la Force conjointe du G5 Sahel qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Cette coordination des efforts a, selon lui, accru la pression sur les groupes terroristes.

« Malgré la pandémie de Covid-19, il convient de noter que les efforts de lutte contre le terrorisme au Sahel se sont en fait intensifiés », a souligné le Secrétaire général adjoint.

Dans ce contexte, la Force conjointe du G5 Sahel demeure un élément essentiel des réponses sécuritaires pour lutter contre les groupes armés extrémistes dans la région, estime le haut responsable onusien, qui a également cité les autres défis transfrontaliers de la région que sont les trafics de personnes, de marchandises illicites, d'armes et de drogues.

Ces six derniers mois, la Force conjointe du G5 Sahel a continué de renforcer ses effectifs opérationnels. « Les unités de la Force conjointe ont de plus en plus acquis des expériences pratiques et une efficacité dans leurs opérations », a précisé M. Lacroix. 

Il estime que le renforcement de la composante police de la Force conjointe permettrait d’améliorer la surveillance des opérations militaires, mais aussi d’appuyer la consolidation des États, le secteur de la justice, la réforme des prisons et le respect des droits de l’homme. « De nombreux domaines nécessitent encore une attention urgente » pour mettre en œuvre la composante police de la Force conjointe, a-t-il rappelé.

S’agissant du respect des droits de l'homme et du droit international humanitaire par la Force conjointe, « des travaux essentiels restent encore en suspens », a dit M. Lacroix, mais « la Force conjointe a pris des mesures importantes dans la bonne direction, notamment les mesures d'atténuation mises en place à la suite de l'établissement en cours du Cadre de conformité ».

Le soutien de la MINUSMA à la Force conjointe du G5 Sahel reste essentiel

Le soutien opérationnel et logistique réactif de la MINUSMA à la Force conjointe reste essentiel pour les opérations de la Force, en particulier dans le secteur Centre (région des trois frontières Mali, Burkina Faso et Niger). « La fourniture de denrées consommables de survie par la Mission s'est avérée essentielle pour soutenir la Force conjointe, notamment pendant la saison des pluies », a expliqué M. Lacroix.

Suite à l’autorisation donnée par le Conseil de sécurité, la MINUSMA a commencé à mettre en œuvre la commande de denrées consommables de survie aux contingents de la Force conjointe opérant en dehors du territoire malien sur la base des besoins identifiés et approuvés par le G5 Sahel.

Néanmoins, les limites du modèle d’appui actuel à la Force conjointe présentent d’importants obstacles. « La question de la prévisibilité du financement reste préoccupante », a rappelé M. Lacroix. « La Force conjointe du G5 Sahel joue un rôle essentiel dans la réponse régionale à l'extrémisme violent. À cet égard, il est essentiel qu’elle reçoive l’assistance dont elle a besoin pour s’acquitter des tâches qui lui ont été confiées », a-t-il dit.

Par ailleurs le modèle d’appui actuel qui repose sur une planification trimestrielle pour la fourniture de denrées consommables de survie, alors que la Force conjointe opère dans un milieu changeant, offre une marge de manœuvre limitée.

« Malgré des progrès encourageants dans l'opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel, il reste encore beaucoup à faire », a dit M. Lacroix. « Nous devons être conscients des conséquences désastreuses de la situation sécuritaire pour le reste de la région de l'Afrique de l'Ouest si la situation au Sahel n'est pas traitée de manière adéquate », a-t-il prévenu.

Alors que les appels à la mobilisation de ressources supplémentaires pour soutenir la lutte du G5 Sahel contre le terrorisme se poursuivent, il en va de même pour les appels à une mobilisation accrue pour lutter contre la pauvreté et la crise humanitaire sans précédent que traverse actuellement la région. « Le renforcement de la Force conjointe n’est en fait qu’un des aspects de l’appui de la communauté internationale », a précisé le Secrétaire général adjoint.

Dans cet esprit, M. Lacroix a salué les mécanismes de coordination renforcés que la Coalition pour le Sahel (initiative des cinq pays de la région et de la France) propose de mettre en place. Selon lui, ces mécanismes permettront à tous les partenaires internationaux de tirer parti de leurs atouts comparatifs et de travailler ensemble plus efficacement dans les domaines du développement, de l'humanitaire et de la protection des civils.

« Face à la situation au Sahel, la communauté internationale doit continuer à être motivée par une responsabilité partagée d'agir rapidement dans la complémentarité et dans un esprit de solidarité vis-à-vis des populations de la région », a-t-il conclu.

 

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 22:44
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-25-novembre-2020 En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 23/11/2020, 07:46
elections-malgre-des-defis-importants-le-niger-a-l-opportunite-d-assurer-un-transfert-paisible-du-pouvoir-selon-mohamed-ibn-chambas-envoye-special-du-sg-de-l-onu Le Représentant spécial du SG des nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel  de l’ONU,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Obsèques officielles de Tandja Mamadou : hommage national à l’ancien président au Palais de la Présidence

26 novembre 2020
Obsèques officielles de Tandja Mamadou : hommage national à l’ancien président au Palais de la Présidence

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26 novembre 2020, dans la cour du Palais de la Présidence, à la cérémonie officielle...

Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26 novembre au Palais de la Présidence de Niamey où un hommage national lui sera...

Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

25 novembre 2020
Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25 novembre 2020 à Niamey, une formation à l’endroit des journalistes, du parquet et des...

Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

25 novembre 2020
Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles sous le thème ‘’Orangez le monde : financez,...

Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à rendre hommage au défunt président Tandja Mamadou, décédé le mardi 24 novembre, et dont...

Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

24 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président Issoufou Mahamadou a décidé de reporter la visite qu’il devrait entamer dans la...