jeudi, 26 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


celebration UN75

Le Niger, à l’instar des autres pays du monde, a célébré ce 24 octobre 2020, la Journée des Nations Unies (JNU) qui a coïncidé cette année avec le 75e anniversaire de l’Organisation des nations Unies (ONU). A cette occasion, le gouvernement représenté par le chef de la diplomatie nigérienne, SE. Kalla Ankourao, et la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger, Mme Khardiata Lo Ndiaye, ont réaffirmé la volonté commune des deux parties à renforcer et à promouvoir  leur coopération afin d’agir ensemble pour un monde meilleur conformément aux idéaux de la Charte des Nations Unies et pour le bien des populations nigériennes. Un engagement qui a été symboliquement  matérialisé au cours d’une cérémonie protocolaire symbolique à l’hôtel Bravia de Niamey,  qui a servi de cadre pour marquer cette double célébration d’une ambition commune pour un monde meilleur pour tous d’ici 2030.

 

Le 24 octobre de chaque année, est célébrée à travers le monde depuis 1977, la Journée des Nations Unies (JNU). Cette année, la commémoration de ce fait historique et marquant pour l’humanité, a coïncidé avec la célébration du 75e  anniversaire de l’ONU. Un double évènement qui a été célébré au Niger à travers une cérémonie protocolaire riche en symboles dans le splendide hôtel Bravia de Niamey, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, SE. Kalla Ankourao, et de la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger, Mme Khardiata Lo Ndiaye. La cérémonie a été également rehaussée par la présence des présidents des institutions nationales, de plusieurs membres du gouvernement, des chefs, responsables et personnels des Agences du Système des Nations Unies, des représentants du corps diplomatique et des organisations internationales, ainsi que ceux du secteur privé, de la société civile, des partenaires et de nombreux invités de marque.

La cérémonie a débuté avec l’exécution de la Fanfare des Forces armées nigériennes (FAN) de l’hymne des Nations Unies et celui du Niger. Par la suite, la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies (SNU) au Niger a pris la parole pour souhaiter la chaleureuse bienvenue à toutes les personnalités présentes au cocktail qui marque la célébration de la Journée des Nations Unies et le 75e anniversaire de l’organisation commune. « Le 24 octobre est, en effet, pour nous un moment privilégié de retrouvailles et de commémoration autour des idéaux de paix et de progrès pour l’humanité, contenus dans la Charte des Nations Unis signée à San Fransisco du 26 juin 1945, qui fonde l’Organisation des Nations Unies », a indiqué Mme Khardiata Lo Ndiaye, qui a ajouté que « cette Journée est aussi l’occasion d’explorer les possibilités d’être encore plus créatifs et plus efficaces dans nos actions et d’être le meilleur outil de promotion de la paix et de réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) ».  A juste titre, Mme Lo Ndiaye a fait d’ailleurs observer que,  « cette volonté de mieux servir les peuples et de promouvoir le potentiel dans la diversité », a été réaffirmée par le Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres,  dans son message à l’occasion de ce 75e anniversaire et dont elle a apporté les propos :

« Le 75e anniversaire des Nations Unies intervient au milieu d’une pandémie mondiale. Notre Mission fondatrice est plus critique que jamais : promouvoir la dignité humaine ; protéger les droits de l’homme ; respectez le droit international et sauver l’humanité de la guerre. Lorsque la pandémie a frappé, j’ai appelé à un cessez-le-feu mondial. Dans notre monde d’aujourd’hui, nous avons un ennemi commun : le Covid-19. Il est maintenant temps de redoubler d’efforts en faveur de la paix pour parvenir à un cessez-le-feu mondial. L’horloge tourne. Nous devons également faire la paix avec notre planète. L’urgence climatique menace la vie elle-même. Nous devons mobiliser le monde entier pour atteindre la neutralité carbone avec  zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050. Un nombre croissant de pays et d’entreprises se sont déjà engagés à atteindre cet objectif. Partout dans le monde, nous devons faire plus pour mettre fin aux souffrances humaines de la pauvreté, des inégalités, de la faim et de la haine ; et lutter contre la discrimination fondée sur la race, le sexe ou toute autre distinction. Les mois de pandémie ont vu une augmentation horrible de la violence contre les femmes et les filles. Nous devons bâtir sur le progrès. Une collaboration mondiale remarquable est en cours pour un vaccin Covdi-19 sûr, abordable et accessible pour tous. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) nous donnent un plan inspirant pour mieux récupérer. Nous sommes confrontés à des défis colossaux. Avec la solidarité et la coopération mondiale, nous pouvons les surmonter. C’est ce qu’est l’ONU. En cet anniversaire, je demande aux peuples du monde entier de se rassembler. Les nations Unies ne sont pas seulement à vos cotés… L’ONU vous appartient et c’est vous : « nous les peuples ». Ensemble, défendons les valeurs durables de la Charte des nations Unies. Mettons à profit nos progrès au fil des décennies. Réalisons notre vision commune d’un monde meilleur pour tous ». Message de M. Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU.

Le Système des Nations Unies engagé aux cotés du Niger

celebration UN75 BIS2

Pour la Coordinatrice du SNU au Niger, cet appel du SG de l’ONU à « réaliser une vision commune d’un monde meilleur pour tous, est le leitmotiv de toute l’équipe du Système des Nations Unies ici, au Niger, aux cotés du gouvernement, du peuple nigérien et de tous les partenaires au développement ». Elle a rappelé en ce sens que le Niger, avec les autres 192 Etats membres, a adopté à New York, les ODD à l’horizon 2030, avec comme crédo de lutter contre les inégalités, et de n’oublier personne quant à la satisfaction des droits humains. Par ailleurs, a poursuivi Mme Lo Ndiaye, et toujours avec les autres Etats membres des Nations Unies, « le Niger s’est engagé à contribuer à un monde libéré de la pauvreté, de la faim, de la maladie, de la peur et de la violence ; à un monde où tous jouissent d’un accès équitable et de qualité à l’Education, à la Santé et à la Protection sociale ; à un monde où le droit fondamental à l’eau potable, à l’électricité, à l’énergie en général, à l’assainissement et à l’hygiène est respecté pour tous et partout ; et enfin à un monde où chacun peut se nourrir de manière saine et nutritive quels que soient ses moyens ».

Poursuivant son allocution, la Coordinatrice-résidente du SNU au Niger a relevé que le contexte particulièrement difficile de cette année 2020 avec la pandémie du Covid-19, ses millions de contaminés et de victimes, la crainte par l’OMS d’une seconde vague dans les prochains mois avec des risques que le bilan humain soit plus dévastateur et son impact socioéconomique très sévère sur les pays à travers le monde. « Le Niger n’a pas été en reste », a souligné Mme Khardiata Lo Ndiaye, qui a ajouté que malgré la mise sur pied rapide d’un plan de riposte par le gouvernement avec l’appui de l’OMS, la pandémie s’est déclarée dans le pays au mois de mars. « Avec des mois de confinement et de fermeture des frontières, nous sommes aujourd’hui confrontés à un impact socio-économique des plus sévères », a indiqué la Coordinatrice, ajoutant que, « pour ne pas arranger les choses, de graves inondations se sont récemment abattues dans toutes les régions du pays, causant de nombreux décès et détruisant de nombreuses habitations ».

A coté de la Covid-19 et des inondations, « les défis en matière de sécurité se sont accrus cette année, surtout au  niveau de la zone des trois frontières, avec les malheureux incidents que nous connaissons tous », a rappelé Mme Khardiata Lo Ndiaye, qui n’a pas manqué de préciser que, « dans ce contexte sanitaire et sécuritaire, la famille des Nations Unies au Niger, dans un élan d’action commune, a œuvré et continue d’œuvrer de concert avec les autres partenaires et amis du Niger pour faire répondre à ces défis urgents et, avancer divers chantiers essentiels pour l’avenir économique et social du pays».

Au nombre de ces chantiers, la Coordinatrice du SNU au Niger a cité, entres autres, l’accompagnement du processus électoral pour des élections générales prévues fin 2020 et début 2021, pacifique, inclusives et répondant au standard international  ainsi que l’appui au gouvernement dans ses efforts de consolidation de la paix à travers l’instrument fédérateur du Secrétaire général des Nations Unies, le Fonds pour la   consolidation  et la stabilisation du lac Tchad qui concerne 4 pays transfrontaliers pour un budget global approuvé de 25.500.00 dollars US. Sur ce chantier, Mme Khardiata Lo Ndiaye a expliqué que ces projets ont été élaborés conformément aux priorités établies par la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) et le gouvernement, et « contribuent à améliorer la cohésion sociale, la sécurité communautaire dans les zones d’intervention, l’autonomisation socioéconomique de la femme, à la promotion de l’emploi des jeunes et leur participation aux instances de décisions communautaires, à la culture de citoyenneté et de la paix ». 

Dans la même dynamique, l’appui au gouvernement nigérien du Système des Nations Unies s’est traduit aussi dans le soutien à ses efforts de lutte contre les violences basées sur le genre, dans la promotion de la santé et de l’éducation, notamment celle des filles à travers l’Initiative Spotlihgt, « un partenariat sans précédent entre les Nations Unies et l’Union européenne, mis en œuvre dans les régions de Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder », a mis en exergue la Coordinatrice-résidente du SNU au Niger. Autre chantier non moins important de cet appui constant et permanent, c’est l’appui à la résilience des communautés en soutien à l’Initiative 3N « Les Nigériens Nourrissent les Nigériens », et en réponse aux besoins identifiés par les communes elles-mêmes, avec les autorités déconcentrées et décentralisées. « Nous appuyons la prospective et la planification et mettons en place des paquets d’intervention contextualisés aux besoins sociaux, économiques et sanitaires des populations cibles », a déclaré Mme Khardiata Lo Ndiaye, qui a saisi l’opportunité pour rappeler et réitérer l’engagement du Système des Nations Unies à maintenir et renforcer cette dynamique en faveur du Niger.

« Les Nations Unies se sont tenues fermement auprès des autorités nationales et des populations éprouvées en cette année où le Niger fait face à des chocs successifs. Nous sommes conscients que le chemin à parcourir ensemble est encore long, car les défis auxquels font face des millions de personnes à travers le pays demeurent importants. Mais nous avons la ferme intention de poursuivre résolument ce travail d’accompagnement auprès du gouvernement et des autres acteurs nationaux. Le thème de la Journée des Nations Unies (JNU) lié au multilatéralisme, vient rappeler à notre mémoire collective que ce n’est que dans le cadre d’un  multilatéralisme revitalisé que nous parviendrons à surmonter les difficultés auxquelles nous nous heurtons. Le Niger en a les moyens, il y a les femmes, les hommes, les filles et les fils de ce pays qui ne demandent qu’à s’atteler à rendre leur avenir meilleur. Nous avons tous la responsabilité de leur fournir les outils de leurs aspirations. Dans cette perspective, le Système des Nations Unies poursuivra son soutien, à travers la mise en œuvre du Plan de développement Social du Niger que nous avons préparé et adopté ensemble ». Mme Khardiata Lo Ndiaye, Coordinatrice résidente du SNU au Niger.

C’est a ce titre, a expliqué la Coordinatrice-Résidente que l’expérience programmatique du SNU au Niger du « Delivering as One », celle des interventions dans les communes de convergence, a été concluante et a permis notamment une plus grande proximité des agences du SNU ainsi que les Partenaires techniques financiers (PTF), une rationalisation des interlocuteurs des communes cibles, de mise en œuvre et de suivi, une amélioration des instruments de pilotage des communes et des résultats plus tangibles liés à la synergie des interventions. « Nos personnels, professionnels et dévoués, sont à pied d’œuvre pour que nos engagements ne soient pas de vains mots. Du haut de cette tribune, et au nom de tous mes collègues Chefs d’agence, je souhaite ici leur témoigner, notre reconnaissance et notre fierté pour leurs efforts et engagements », n’a pas manqué d’adresser Mme Khardiata Lo Ndiaye qui a saisi également l’occasion pour rendre un vibrant hommage à tous les partenaires nationaux et internationaux du SNU Niger, aux partenaires bilatéraux ainsi que ceux du secteur privé et de la société civile, « qui sont de plus en plus réceptifs à notre ambition d’élargir notre réseau d’acteurs du développement ». La Coordinatrice résidente n’a pas manqué de félicité le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) pour le prix Nobel de la Paix 2020 qui lui a été décerné et qui honore l’ensemble du Système des Nations Unies. Au Groupe de communication inter agence, elle a adressé son « entière satisfaction pour le professionnalisme et le formidable travail abattu » pour l’organisation de cette édition de la Semaine des Nations Unies.

En terminant ses propos, Mme Khardiata Lo Ndiaye a tenu à réitérer ses remerciements au gouvernement de la République du Niger, au Premier ministre SEM. Brigi Rafini, et au Président Issoufou Mahamadou, « pour l’excellence de la coopération entre le Niger et le Système des nations Unies ».

« A l’occasion de cette journée des Nations Unies et du 75e anniversaire de notre organisation commune, nous réaffirmons une fois de plus notre engagement et notre détermination collective à être à la hauteur des idéaux de la charte des Nations Unies et d’accompagner la construction d’un Niger meilleur pour tous », a réaffirmé la Coordinatrice-résidente des Nations Unies au Niger.

En prenant la parole à son tour, le chef de la diplomatie nigérienne a tenu tout d’abord à présenter ses « vives félicitations » et ses « plus sincères remerciements », au Système des Nations Unies, « pour leurs accompagnements permanents et pour les efforts soutenus, qu’ils consacrent pour le développement de mon pays et le bien être de sa population ». SE. Kalla Ankourao a ensuite souligné que cette date qui marque le 75e anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies et qui marque l’acte de naissance de l’ONU sur les cendres de la Société des Nations (SDN), au sortir de la seconde guerre mondiale, célèbre une organisation qui a pour mission fondamentale, de prévenir un autre conflit mondial et de garantir la paix entre les nations. « Ainsi, a poursuivi le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, la création de l’ONU nous rend héritiers d’un formidable espoir, celui de préserver les générations futures du fléau de la guerre, de construire un ordre international fondé sur le droit et le respect de la parole donnée, de faire avancer l’humanité vers un progrès économique, social et moral, dans une liberté toujours plus assurée ». Abordant la symbolique de la célébration de la Journée du 24 octobre, qui est célébrée conformément à la résolution 2782  (1971) de l’Assemblée générale des Nations Unies, il a estimé qu’elle sert d’occasion pour les gouvernements et les peuples de réaffirmer leur foi dans les buts et les principes de la Charte des Nations Unies. « Au moment de marquer cet anniversaire, nous devons nous rappeler ces nombreuses réalisations qui résistent au temps, tel que l’appui multiforme pour la réalisation des Objectifs nationaux de développement orientés vers la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ou de tout autre agenda post 2015 notamment les ODD », a souligné le ministre Ankourao, qui a aussi ajouté que c’est l’occasion «de renforcer notre détermination commune à faire davantage encore pour promouvoir la paix et la sécurité, le développement durable et les droits de l’homme ».

« C’est ici le lieu de saluer à juste titre la coopération entre le Niger et le Système des Nations Unies, présent au Niger depuis 1977, date à laquelle l’Accord de base qui régit cette coopération a été signé », qui a souligné que dans le cadre de cette coopération, le SNU intervient de façon concertée, cohérente et intégrée sur la base du Plan cadre d’assistance au développement (UNDAF). Evoquant celui en cours, l’UNDAF 2019-2021, le chef de la diplomatie nigérienne a rappelé qu’il est « le fruit d’une planification stratégique conjointe sous le pilotage actif et l’appropriation effective du gouvernement », et qu’il a été préparé sur la base d’une analyse des priorités nationales et des avantages comparatifs, en tenant compte également des leçons tirées et des acquis du cycle antérieur (UNDAF 2014-2018 ».

Défis et enjeux d’une coopération fructueuse entre le Niger et les Nations Unies

Le ministre Ankourao a poursuivi son intervention avec le contexte au Sahel  avec « une situation sécuritaire complexe alors même que la vulnérabilité aux changements climatiques est intense ». « De multiples facteurs ont créé un terreau fertile pour l’extrémisme violent, le terrorisme et la criminalité », a-t-il fait remarquer, précisant que c’est pour répondre à ces défis environnementaux, politiques et sécuritaires que l’ONU avait élaboré un plan de soutien au Sahel qui cible 10 pays, consistant à intensifier les efforts pour accélérer la prospérité partagée et la paix durable dans la région. Le plan qui couvre la période 2018-2030 est destiné à contribuer à la mise en œuvre des priorités identifiées pour réaliser l’Agenda 2030 pour les ODD et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA). « C’est pour que tous ces agendas réussissent que l’ONU s’implique pleinement dans tous les conflits à travers le monde pour promouvoir la paix et sécurité », a souligné le chef de la diplomatie nigérienne pour qui, « les missions de maintien ou d’imposition de la paix rendent des services inestimables à l’humanité ». C’est pourquoi, le ministre Kalla Ankourao a tenu à leur rendre  un vibrant hommage tout en plaidant sur la nécessité et l’importance de continuer à « défendre leur grande utilité face à ceux qui commencent à douter de leur efficacité ». « Bien entendu, nous ne disons pas que le Système des Nations Unies est exempt de tout reproche notamment dans son fonctionnement », a ajouté le ministre des Affaires étrangères, qui a d’ailleurs rappelé en ce sens le débat présidé récemment par le président de la république Issoufou Mahamadou au Conseil de Sécurité sur la gouvernance mondiale et qui a mis en exergue « l’insuffisance de la prise en compte des opinions des plus faibles et la nécessité d’accélérer les réformes au sein de l’ONU ».

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a enfin abordé le contexte dans lequel intervient cette double commémoration avec la pandémie du Covid-19, « qui frappe sans distinction tous les pays du monde, avec des impacts sociaux, économiques et politiques dévastateurs, qui laisseront sans nul doute de profondes cicatrices ». Pour le chef de la diplomatie nigérienne, « cette pandémie et ses répercussions viennent durement rappeler au monde que les défis globaux ne peuvent pas être réglés de manière isolée et que la coopération multilatérale et l’ordre international sont les seules garanties pour la stabilité, la paix et la prospérité internationale».

« Dans ce moment critique, nous devons être plus déterminés que jamais à protéger l’ordre international ainsi fondé sur des règles, à redonner foi et confiance aux valeurs fondatrices et universelles de l’ONU à travers la promotion de nouvelles initiatives et réfléchir aux réformes qui permettraient à rendre les institutions multilatérales plus efficaces pour servir l’humanité toute entière », a relevé le ministre Ankourao, avant de réitérer à nouveau que « les différents défis auxquels le monde fait face, méritent une attention particulière et une réponse collective, adaptée et soutenue et nécessitent la conjugaison des efforts adaptés et durables ainsi qu’un accompagnement soutenu de tous ».

 Kalla Hankourao UN75

« L’ONU reste l’outil inestimable entre les mains de l’humanité pour faire avancer le bien commun dans ce monde en pleine mutation. C’est pourquoi nous devrons ainsi profiter de cet anniversaire pour tirer les leçons des 75 années passées, et renouveler notre engagement au service des peuples afin que chacun puisse vivre dans la prospérité, la paix et la dignité. Car ce n’est qu’en conjuguant nos efforts que nous pouvons vaincre les menaces communes et saisir les chances qui naissent de l’action collective. S’agissant de l’avenir de notre espace, le Niger demeure plus que jamais déterminé à appuyer toutes les initiatives de l’ONU et autres actions au triple niveau national, régional et international pour une meilleure articulation des interventions au Sahel, en vue de trouver les solutions efficaces et durables aux défis qui se posent à la région ». SE. Kalla Ankourao, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.

En concluant ses propos, le chef de la diplomatie nigérienne a tenu à réaffirmer, au nom du gouvernement et du peuple nigérien, « le Système des Nations Unies, pour l’excellent partenariat que nous entretenons et souhaite que cette fructueuse collaboration caractérisée par la synergie et la complémentarité, se poursuivre dans un avenir propice et durable ».

Après le toast porté par le ministre, la cérémonie s’est poursuivie avec un moment solennel et symbolique mais chargé d’enjeux : la coupure du splendide et majestueux gâteau d’anniversaire « UN75 » par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Kalla Ankourao,  et la Représentante-Coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Khardita Lo Ndiaye, entourée pour la circonstance des membres du gouvernement et des Chefs d’agence du SNU au Niger. Et pour respecter la digne et tradition nigérienne, la cérémonie s’est clôturée avec la dégustation par toutes les personnalités et les invités, d’un délicieux méchoui préparé version locale en signe de convivialité à tout le personnel du SNU Niger et en reconnaissance du peuple pour  toute la sollicitude dont il fait l’objet de la part des Nations Unies et de ses Agences. Comme on le dit ici au Niger, et qui constitue presque une évidence dans les coins les plus reculés du pays comme le ressasse à chaque occasion les populations, « l’ONU ou les Nations Unies, c’est l’UNICEF, le PAM, l’OMS,  l’OIM, le HCR ou le FNUAP et autres ; si tu n’as pas profité d’un, tu as forcément bénéficié de l’autre sinon tu auras hérité de ce qu’ils ont fait pour la génération précédente pour que toi et nous, on puisse vivre dans ce monde plein d’incertitudes et qu’il nous préparer pour le transférer dignement  à la prochaine génération, nos héritiers, pour que à leur tour ils fassent que l’humanité survive ». Comme quoi, vivre mieux et dans un monde meilleur en 2030, une ambition des Nations Unies portée à travers les ODD et pour lesquels elles réaffirment son engagement à l’occasion de ce 75e anniversaire…

celebration UN75 BIS

celebration UN75 BIS1

celebration UN75 BIS3

A.Y.B et A.K.M (actuniger.com)

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 22:44
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-25-novembre-2020 En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 23/11/2020, 07:46
elections-malgre-des-defis-importants-le-niger-a-l-opportunite-d-assurer-un-transfert-paisible-du-pouvoir-selon-mohamed-ibn-chambas-envoye-special-du-sg-de-l-onu Le Représentant spécial du SG des nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel  de l’ONU,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Obsèques officielles de Tandja Mamadou : hommage national à l’ancien président au Palais de la Présidence

26 novembre 2020
Obsèques officielles de Tandja Mamadou : hommage national à l’ancien président au Palais de la Présidence

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26 novembre 2020, dans la cour du Palais de la Présidence, à la cérémonie officielle...

Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26 novembre au Palais de la Présidence de Niamey où un hommage national lui sera...

Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

25 novembre 2020
Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25 novembre 2020 à Niamey, une formation à l’endroit des journalistes, du parquet et des...

Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

25 novembre 2020
Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles sous le thème ‘’Orangez le monde : financez,...

Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à rendre hommage au défunt président Tandja Mamadou, décédé le mardi 24 novembre, et dont...

Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

24 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président Issoufou Mahamadou a décidé de reporter la visite qu’il devrait entamer dans la...