dimanche, 17 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Societe civile liberation acteurs

Les 3 acteurs de la société civile Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa ont été libérés d’office par la justice ce mardi 29 septembre 2020, après plus de six (6) mois de détention. Alors que le verdict de leur procès en appel est attendu pour le 6 octobre prochain, leurs avocats ont dénoncé leur détention illégale et arbitraire à défaut du renouvellement de leur mandat qui est arrivé à expiration depuis le 21 septembre dernier.

Zeyna transfert argent bis

 

C’est en hommes libres que les acteurs de la société civile Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa vont attendre le prononcé du verdict de leur procès en appel du 22 septembre dernier qui a été fixé pour le 6 octobre prochain. Ils ont été, en effet, libérés ce mardi 29 septembre après six (6) mois et 2 semaines de détention respectivement dans les prisons de Daikaina, Ouallam et Kollo.

Libération d’office et détention arbitraire

Selon un de leurs avocats, « ils ont été libérés d’office » puisqu’après 6 mois de détention, leur mandat n’a pas été renouvelé, ce qui signifie que les 3 défenseurs des droits humains sont depuis quelques jours en « détention illégale et arbitraire ».

Dans un communiqué de presse publié le vendredi 25 septembre dernier, le collège des avocats des acteurs de la société civile avait indiqué que depuis le lundi 21 septembre 2020 à 18 heures, Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa sont détenus sans titre par les régisseurs des prisons de Daikaina, Ouallam et Kollo. Selon les avocats,  « malgré la fragilité des charges et l’absence de renouvellement des mandats »,  ils restent toujours détenus en violation de l’article 132 du code de procédure pénale qui dispose que, «en matière correctionnelle, lorsque le maximum de la peine prévue par la loi est inférieur ou égal à 3 ans d’emprisonnement, l’inculpé domicilié au Niger ne peut être détenu plus de six (6) mois après sa première comparution devant le juge d’instruction s’il n’a pas été déjà condamner soit pour crime, soit pour délit à un emprisonnement de plus de trois (3) ans sans sursis. Dans les cas autres que ceux prévus à l’alinéa précédent, l’inculpé ne peut être détenu plus de six (6) mois renouvelables une seule fois par ordonnance motivée du Juge d’instruction ».

Le collège des avocats a ainsi annoncé son intention  de déposer une plainte « contre ces geôliers de temps modernes pour détention arbitraire »,  et ce, conformément à l’article 108 du code pénal qui dispose que : « tout fonctionnaire public, agent ou préposé de l’administration qui aura donné ou fait quelque acte arbitraire ou attentatoire soit à la liberté individuelle, soit aux droits civiques d’un ou plusieurs citoyens, soit à la Constitution, sera puni d’un emprisonnement de un à cinq ans et pourra, en outre, conformément aux dispositions de l’article 20, être privé de tout ou partie des droits énoncés à l’article 21». Pour les avocats des 3 acteurs de la société civile, « une telle détention prouve à suffisance l’incapacité de notre système judiciaire à veiller au respect du principe de la soumission de tous les nigériens à la loi et l’égalité de tous devant la loi lorsque ceux qui dénoncent sont écroués et embastillés pendant que ceux qui sont dénoncés jouissent de leur liberté en toute impunité », et, « la justice ne doit pas être utilisée pour régler des comptes personnels, réduire la société civile au silence, ni même étouffer les libertés si durement conquises ».

Pression nationale et internationale

Pour rappel, c’est le 19 mars dernier que Mounkaila Halidou, Maikol Zodi et Moudi Moussa furent inculpés et placés sous mandat dépôt pour les « délits d’organisation d’une manifestation interdite, de complicité d’homicide involontaire, d’incendie involontaire et destruction des biens publics ». Ils ont été arrêtés à la suite d’une manifestation organisée le 15 mars 2020 par des associations de la société civile pour dénoncer les malversations relevées par un audit dans la gestion des fonds alloués au Ministère de la défense nationale (MDN) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Depuis, les organisations nationales et internationales de défense des droits humains se sont mobilisées pour exiger leur libération. Dernièrement, la pression internationale s’est accentuée sur les autorités nigériennes comme en témoigne la lettre adressée le 19 septembre dernier par des sénateurs américains au secrétaire d’Etat américain Mike Pompéo et dans laquelle ils s'inquiètent de la détention prolongée des acteurs de la société civile.

A.Y.B (actuniger.com)

Commentaires  

+3 #1 TOTO A DIT 29-09-2020 17:26
BARKAH!!!!!!!! WOOOOÔO
Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa...

BARKAH!! DEY..
Que la matérialisation de votre combat qu'est la lumiere sur les commandes fictives de matériels non délivrés des FAN avec ces centaines de morts, soit étalée au grand jour .... Un jour ....
Que la mort de ces éléments des FDS et des FAN assassinés et trahis par des singes politiques cupides ne soit pas vaine et vengée par la manifestation de la vérité un jour , toute la vérité , rien que la vérité .... Pas par un arrangement à l'amiable entre ESCROCS d'Etat... Tu fais un semblant de paiement et l'on ferme les yeux...
Que dire donc des morts des FDS et FAN , trompés , morts qui ne demander que le bon matériel pour sécuriser le pays...

Et quand ces 3 combattants de la patrie ont été incarcérés puis libérés pour avoir osé demander pourquoi des détournements de fond de défense sont opérés avec morts des FAN ... Que pensez ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Yampabou 30-09-2020 12:56
Bonjour
Que ceux qui les ont arrêté se préparent à les remplacer dans ces prisons.
Tout ce que tu fais à quelqu'un, une autre personne te le fera ou le fera à ton prochain.
La vie est une roue qui tourne.
Comme l'a dit Bonkano "Un jour tu es chasseur, un jour tu es la biche"
Le dicton de chez nous dit "Laisse mouton courir, Tabaski viendra". Toute chose a une fin.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Daïdaï 30-09-2020 13:41
@#2
Hakane bien que ceux qui violentent les autres n'y pense même pas à ce sort qui les attends.
L'ancien président de la Mauritanie, tout puissant dans un passé récent se trouve aujourd'hui trimbalé dans de sales draps, humilié et lamentable. Même aller dans son village lui est interdit.
Karim IBK, hier fêtard dans des boites de nuit tout en nargant les maliens est devenu un "wanted" au Mali depuis la chute du papa protecteur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Hassane LAOUEL 01-10-2020 08:40
BARKA. Mes encouragements camarades.
Le patriotisme est à cet prix malheureusement.
La protestation est un droit que la seule la lâcheté peut taire mais pas les coups de matraques et coups d’arrêts d'autres lâches au service du machiavélisme.
Le NIger a besoin d'une société civile forte pour lutter contre tous les abus d’où qu'ils viennent. Merci de votre combat d'avant garde pour protéger nos soldats, notre armée, notre peuple contre les méfaits mortels des fausses factures.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...

Dans la même Rubrique

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...

Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

4 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

Le premier ministre s’est rendu dimanche 3 janvier à Tchombangou et Zaroumdarèye, dans la commune de Tondikiwindi, où une centaine de civils ont été massacrés par des présumés djihadistes le...

Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

3 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun...