NITA Fond Site Web 675 x 240

reunion douane NE BIS

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Pendant deux jours, ce séminaire qui réunit les agents des douanes tout grades confondus ainsi que les principaux partenaires des services de la Direction Générale des  Douanes (DGD), vont réfléchir sur les différentes facettes de la corruption au sein des  douanes et proposer des pistes pour l’éradication de ce fléau qui en plus d’engendrer un énorme manque à gagner pour l’Etat, gangrène la société dans son ensemble.

Zeyna commission0

 

C’est la Direction régionale de Niamey-Tillabéri qui a été choisie pour le lancement de la série de réflexions entrant dans le cadre de la mise en œuvre de ce vaste chantier d’éradication de la corruption de promotion de l’intégrité au sein des douanes qui a été initiée par la Direction Générale des Douanes (DGD) dans le cadre du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD).  L’ouverture de la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme A-CPI/OMD s’est déroulée à travers une cérémonie officielle au siège du Syndicat National des Agents des Douanes (SNAD) de Niamey, en présence du Directeur général des Douanes  M. Abdallah Harouna, de la Directrice générale adjointe Madame Sama Safoura Elhadj Abou, du Directeur régional des douanes de Niamey-Tillabéri, M. Abou Oubandawaki ainsi que de nombreux invités.

Pendant deux jours, cette première rencontre de réflexions sur la corruption et les voies et moyens de son éradication au sein de la Douane a réuni les Directeurs nationaux à la DGD ;  les assistants techniques du Directeur général; les chefs de divisions à la Direction générale ainsi que les agents et les chefs d’unités douanières de la Direction régionale de Niamey-Tillabéri. Y prennent également parts, afin de mieux cerner le fléau et apporter des réponses idoines, les contributeurs externes notamment les collaborateurs quotidiens des services des douanes que sont les opérateurs économiques, les commissaires en douane, les acteurs de la chaîne logistique ainsi que les représentants des établissements bancaires.

Des réflexions au sein de la Douane pour mettre fin à la corruption

Dans l’allocution de bienvenue qu’il a prononcée à cette occasion, le Directeur régional des douanes de Niamey-Tillabéri a indiqué que cette journée inaugurale des séminaires de réflexion du programme A-CPI/OMD marquera une date importante dans le processus de modernisation de l’administration des Douanes du Niger au regard de ses enjeux stratégiques notamment la lutte contre la corruption, « un fléau qui gangrène notre société ». « La Direction régionale des douanes de Niamey-Tillabéry est honorée d’abriter la première réunion de ce vaste chantier de lutte contre la corruption et de la promotion de l’intégrité », a déclaré M. Abou Oubandawaki, qui a fait remarquer que, « regroupant les plus grandes unités douanières du pays en terme de mobilisation des recettes budgétaires, la Direction régionale Niamey-Tillabéri représente le terrain adéquat de réflexions et de mise en œuvre du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité de l’organisation mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)». Tout en souhaitant la chaleureuse bienvenue aux participants au séminaire, il a émis le souhait qu’ils seront à la hauteur des attentes placées en eux par les acteurs du milieu de la douane aux cours des deux journées de réflexions.

En procédant à l’ouverture officielle du séminaire de réflexions, le Directeur général des Douanes a tout d’abord tenu à transmettre aux participants, les salutations et les encouragements du ministre des Finances, M. Mamoudou Diop, « qui porte une attention particulière à l’organisation de cette réunion traitant d’un thème suffisamant important ». M. Abdallah Harouna a ensuite situé les enjeux du séminaire qui entre dans le cadre dans la mise en œuvre du Plan stratégique 2019-2023 de l’Administration des Douanes, qui prévoit en son axe stratégique 3, le développement organisationnel et le leadership sur l’éthique et la bonne gouvernance. « C’est pourquoi, a poursuivi  le DG Abdallah Harouna, la Douane a adhéré à partir de février 2020 au Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) qui s’adresse aux administrations des pays membres de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) se trouvant à différents stades de leur processus de promotion de l’intégrité ».

« Conformément aux objectifs du  Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), la cible des efforts menées est la corruption au sein de l’Administration douanière et les opérations douanières en particulier. La corruption dans les douanes ne se produit pas en vase clos. Il s’agit, le plus souvent, d’un problème de société beaucoup plus vaste impliquant des acteurs multiples ». M. Abdallah Harouna, Directeur général des Douanes (DGD).

En terminant son allocution, le Directeur général des douanes a rappelé qu’au cours des deux jours de travaux, les participants auront à établir un état des lieux des pratiques corruptives au sein de notre société et au sein de la Douane en particulier. « Je ne doute point de vos capacités à faire le diagnostic sans complaisance des maux qui minent la bonne performance et la crédibilité de notre administration », a adressé M. Abdallah Harouna aux participants au séminaire.

Un Programme international de lutte contre la corruption au sein des douanes

Lancé en janvier 2019, le Programme anti-corruption et promotion de l’intégrité des douanes (A-CPI) est une réponse aux coûts notoirement élevés de la corruption dans les douanes. Ce programme a pour but d’améliorer l’environnement économique en matière d’échanges transfrontaliers dans certains pays membres de l’OMD, en apportant des modifications au contexte opérationnel et administratif de façon à restreindre les comportements entachés de corruption et à promouvoir la bonne gouvernance dans les opérations et l’administration douanières. Ces modifications s’inspirent et s’inscrivent dans la logique des dix facteurs principaux de la Déclaration d’Arusha révisée, concernant la bonne gouvernance et l’éthique en matière douanière. Initialement financé par l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (Norad), le Programme A-CPI apporte actuellement un soutien à 17 pays bénéficiaires dans le cadre de la composante bilatérale.

Dans sa composante bilatérale, le Programme A-CPI prévoit l’octroi d’une assistance technique par l’OMD ainsi qu’un renforcement des capacités, afin d’aider un certain nombre de pays membres de l’Organisation à prendre des mesures pour mettre en œuvre les aspects prioritaires de la Déclaration d’Arusha révisée. Pour chaque administration, un plan d’action pluriannuel est établi. Y figurent des outils de référence clairs ainsi que des critères d’évaluation des performances.

Le programme contient également une composante multilatérale afin de créer un environnement qui va permette aux membres de l’OMD de mettre en œuvre des mesures anti-corruption et de promotion de l’intégrité tout en tirant profit d’autres initiatives régionales et internationales, en s’appuyant sur les instruments et outils de l’OMD.

Selon l’OMD, le programme a été conçu en tenant compte des enseignements tirés des précédents programmes de l’OMD, ainsi que de l’expérience et de l’éclairage d’autres pays sur les défis liés à l’assistance technique et au renforcement des capacités dans la lutte contre la corruption. En particulier, les activités A-CPI se fondent sur les principes de mise en œuvre que sont l’action collective, l’évaluation des performances et l’analyse des données pour obtenir des résultats.

En adhérant depuis février 2020 à ce programme, l’Administration des douanes du Niger se donne donc les moyens de mener efficacement la mise en œuvre de son Plan stratégique notamment en son axe 3 sur la promotion de l’éthique et de la bonne gouvernance et ainsi, s’engage résolument à éradiquer la corruption en son sein selon les pratiques, normes et standards internationaux qui ont démontré  leurs preuves à travers le monde. Ce qui permettra assurément aux douanes nigériennes de mener convenablement leurs missions de mobilisation des recettes internes et de contribuer pleinement au développement du pays.

reunion douane NE BIS2

reunion douane NE BIS3

reunion douane NE

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 



Commentaires

8
Mahamane Bakah
3 années ya
La bonne blague.....la meilleure de l'ann
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Momo
3 années ya
Pfffffffffffffff, le corps le plus corrompu.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
greboun
3 années ya
Mdr :lol: :lol: :lol:
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Aminou
3 années ya
C'est comme apprendre a un vegetarien comment cuir un steak.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Momo
3 années ya
La douane contre la corruption ?? :lol: :lol: :lol: :lol:
Je r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Foutaises!
3 années ya
N'importe quoi! Donc, si je comprends, on doit s'attendre
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
TOTO A DIT
3 années ya
Incroyable mais vrai.... La Douane ....ce corps de la douane lutter contre la corruption????
Quelle farce!!!
La corruption est l'ADN de la Douane ....
C'est comme demander un alcoolique inv
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
TOTO A DIT
3 années ya
8) :-* SI NON et SINON

Comment expliquer ces Douaniers ....des fonctionnaires de l'
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
3 années ya
Et POURQUOI les citoyens ne commencent pas
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
alistoh
3 années ya
Bravo
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 années ya
8) :-* Une autre utilit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
3 années ya
Lire plut
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Dankadouro
3 années ya
La douane qui veut lutter contre la corruption. Il vaut mieux essayer de vendre un refrigerateur a un Esquimo
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Aucun m
3 années ya
Citation en provenance du commentaire précédent de Dankadouro :
La douane qui veut lutter contre la corruption. Il vaut mieux essayer de vendre un refrigerateur a un Esquimo

Non, mon fr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
V
3 années ya
[quote name="Aucun m
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Enfin!
3 années ya
Ah! Donc comme
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Un peu tard
3 années ya
Nos princes semblent visiblement repus d'argent, et avoir pris conscience (quoique tardivement) de l'immensit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Mon oeil!
3 années ya
C'est vrai, ce mensonge?! Le corps de la Douane (v
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Deuil
3 années ya
Les "gabdis" de ce pays, qui ne jurent que par les douaniers, doivent d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Soyons s
3 années ya
Arr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Moise
3 années ya
S'il vous pla
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1604 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
510 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
302 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
336 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
342 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2271 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages