lundi 8 août 2022

2898 lecteurs en ligne -

fraren

Zinder : après trois mois de détention, l’acteur de la société civile Moustapha Adam «Obama » est sorti de prison

116369820_290343932241334_5275224535206922152_n.jpg

L’acteur de la société civile de Zinder Moustapha Adam dit « Obama » est sorti de la prison civile de ce jeudi 30 juillet 2020. Il a été condamné à trois (3) mois de prison ferme pour « voie fait » sur une autorité publique.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est après avoir purgé la totalité de sa peine que Moustapha Adam dit « Obama » est sorti libre de la prison civile de Zinder. Il a été accueilli en triomphe, le jeudi 30 juillet dans l’après-midi, par ses proches et les membres des structures de la société civile locale qui se sont mobilisés pour la circonstance. 

Aussitôt sa liberté recouvrée, l’acteur de la société civile et membre du collectif « Tournons la Page » (TLP-Niger, section de Zinder) s'est dit « très réconforté » par l'accueil qui lui a été réservé. Il a réaffirmé qu’il va poursuivre, avec les autres acteurs de la société civile, « le combat contre l'injustice, la corruption ou la mal gouvernance ».

Pour rappel, Moustapha Adam « Obama » a été condamné à 3 mois de prison ferme avec une amende d’un franc symbolique pour « voie de fait » sur une autorité publique dans une affaire qui l'a opposé au préfet de Tanout (Région de Zinder) au cours d’une manifestation de protestation.

Plusieurs organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme ont appelé à sa libération ainsi que celle des autres acteurs de la société civile qui continuent de croupir dans différentes prisons du pays en raison de leur engagement pour une meilleure gouvernance et une gestion saine des affaires publiques. Il s'agit notamment de  Mounkaila Halidou  du ROTAB qui est détenu à la prison de Ouallam, Moudi Moussa de TLP-Niger au camp pénal de Kollo et Maikoul Zodi, coordinateur national de TLP-Niger qui est lui aussi en détention à la prison civile de Filingué. Ils ont été arrêtés entre le 15 et le 16 mars dernier suite à une manifestation de la société civile en soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et pour exiger un traitement judiciaire à l’audit du ministère de la Défense nationale qui relevé de graves malversations dans la gestion des fonds alloués à la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 Ib 01-08-2020 07:05
Apparemment c qui explique la mal gouvernence d la septième République et le égalité des citoyens
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Tenbon 01-08-2020 08:55
Barka. La torture morale du gurisme. Quand leur propres pratiques leur seront appliquées sans pitié, ils n'auront pas d'arguments pour le regret. Incha Allah. Attendez un jour de rendre gorge incha Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Abdourahamane 01-08-2020 15:15
Avec la renaissance, le slogan ''force des arguments '' a disparu . c'est l'arbitraire et l'abus qui restent
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com