jeudi 18 août 2022

2814 lecteurs en ligne -

fraren

CERMES : mécontents de leurs conditions de travail, les agents menacent d’aller en grève

travailleurs cermes

Les agents du Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES) n’en peuvent plus des conditions dans lesquelles ils travaillent et menacent d’aller en grève si leurs revendications ne sont satisfaites dans les brefs délais. Malgré le rôle majeur qu’ils jouent dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, les agents du CERMES estiment que leur sacrifice n’est pas pris en compte par les autorités de tutelle. La preuve, ils n’ont pas encore perçu leurs salaires du mois de juin 2020.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est un véritable cri de cœur que viennent de lancer les agents du CERMES ce vendredi 17 juillet 2020 à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire et à l’issue de laquelle, leurs délégués se sont exprimés devant la presse. Selon les explications des agents, c’est un véritable que vit le personnel malgré le sacrifice qu’il consent pour « travailler dans la discrétion et la dignité », surtout dans le contexte actuel marqué par la pandémie de Covid-19. Acteur majeur du dispositif national de riposte, les agents du CERMES sont, en effet, appelés à travailler assez souvent de jour et de nuit pour accomplir leur devoir. Cependant, selon les agents, ce sacrifice n’est pas pris en compte par les autorités de tutelle au regard de leurs conditions de travail et du traitement qui leur est réservé. La preuve, le salaire de juin 2020 n’est toujours pas payé, une situation qui ne date pas d’aujourd’hui en dépit des assurances données par le ministre de la Santé publique ainsi que le Premier ministre qui ont tous visité récemment le Centre dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, et ont donc été mis au courant des conditions déplorables de travail des agents.

C’est  pourquoi, face à cette situation qui perdure, les agents du CERMES ont tapé du poing sur la table et ont décidé de hausser le ton pour réclamer l’amélioration de leur condition de travail notamment le paiement à terme échu de leurs salaires. A l’issue de l’assemblée générale, ils ont décidé de donner 48h aux autorités de tutelle pour satisfaire leurs revendications, faute de quoi, « nous nous réservons le droit d’user de tous les moyens légaux pour faire valoir nos droits », a indiqué le délégué des agents du CERMES.

Cette sortie des agents du CERMES met un grain du sable dans la réponse du gouvernement à la pandémie du Covid-19. Tout comme le personnel médical, les agents du CERMES sont en effet en première ligne dans la lutte contre la pandémie. Institution nationale de coordination de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et membre depuis janvier 2008 du Réseau international des Instituts Pasteur (RIIP), le CERMES réalise l’essentiel des tests de dépistage au Niger.

Créé en 1980,  le CERMES est un Etablissement public à caractère scientifique et technique placée sous la tutelle du ministère de la Santé publique. Depuis sa création, le CERMES a toujours contribué à l’amélioration de la santé des populations par ses travaux de recherche scientifique dans le domaine de la Santé. C’est dire toute son importance dans l’amélioration de la Santé au Niger surtout en cette période de pandémie du Covid-19 où les principaux acteurs impliqués dans la réponse nationale doivent être mis dans les meilleures conditions de travail afin de garantir l’efficacité de la lutte.

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 Amed 20-07-2020 20:53
Malheureusement nous sommes au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com