dimanche, 20 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


la faim n attend pas

Action contre la Faim (ACF), CARE International, Norwegian Refugee Council (NRC), OXFAM et Save the Children alertent sur le report de la conférence des bailleurs sur le Sahel initialement prévue le 18 juin, alors que la situation au Sahel est dramatique et n’a jamais été aussi inquiétante. Avec l’impact de covid-19 et le début de la période de soudure, une « pandémie de la faim » vient désormais menacer une région déjà fortement éprouvée par de multiples crises, où 24 millions de personnes (y compris des enfants), un nombre sans précédent, ont déjà besoin d’une aide humanitaire urgente.  

logo save the children et partenaires

Alors que les violences et massacres se poursuivent et contraignent toujours plus de personnes à fuir leurs foyers, les besoins humanitaires explosent et les financements eux tardent à arriver. A la moitié de l’année 2020, les plans de réponse humanitaire du Sahel restent financés seulement à hauteur de 26% ou moins. Déjà en 2019, seule la moitié des financements nécessaires avaient pu être mobilisés.  « Face à l’urgence de la situation au Sahel et alors que la soudure de juillet à août va aggraver encore la situation pour des millions de personnes, le report de la conférence des bailleurs est un coup de plus qui risque d’être fatal pour des millions de sahéliens. La faim elle, n’attend pas. La communauté internationale ne peut pas abandonner le Sahel au moment où les populations ont le plus besoin d’aide, nous sommes à un point de rupture », interpellent les organisations.  

L’arrivée du COVID-19 n’a fait qu’aggraver la crise humanitaire et alimentaire. Au Sahel Central, 5,5 millions devraient souffrir d'insécurité alimentaire pendant la période de soudure, soit 2,5 fois plus que la moyenne des cinq dernières années. Les mesures prises par les pays pour ralentir la pandémie ont permis d’éviter, pour l’heure, les scénarios catastrophes annoncés au début de la pandémie COVID 19. Cependant, elles ont aussi fragilisé les ménages, et en premier lieu, les plus précaires. 

A Kaya, au Burkina Faso, des personnes déplacées internes ont manifesté en avril dernier devant la mairie pour appeler à l’aide. La situation est d’autant plus dramatique pour les femmes, qui se privent de manger pour sauver leurs enfants, dont l’état nutritionnel pourrait rapidement se dégrader. « Le coronavirus est venu et a tout changé dans ma vie », rapporte Ali, 15 ans, dans la région de Maradi au Niger. « Avant, j’arrivais à manger au moins trois fois par jour, aujourd’hui c’est à peine que je peux avoir à manger deux fois par jour. Mon père ne sort plus beaucoup pour chercher de l’argent comme avant ».

« La pandémie de COVID 19 a ajouté une pression supplémentaire sur une situation déjà intenable. La période de soudure a toujours été une période difficile pour les populations sahéliennes mais dans ce contexte explosif, c’est la saison de tous les dangers et l’arrivée des pluies va augmenter les cas de paludisme et de choléra. L’accès aux services essentiels à la santé, à l’eau, sont d’autant plus indispensables en contexte de maladie et de pandémie et aujourd’hui largement insuffisants. » s’inquiètent les organisations humanitaires.   « Cette maladie nous fait peur, on nous dit qu’il faut de l’hygiène, alors qu’on n’a pas d’eau, on n’a pas à manger », s’inquiète Zara, femme déplacée à Kaya, avant d’ajouter : « Avec l’arrivée de la saison des pluies, nous aurons aussi bientôt besoin d’abri et de médicaments ». 

« Face à la situation inédite que nous vivons plusieurs pays donateurs ont proclamé la nécessité d’être solidaire avec le continent Africain pour soutenir les réponses en cours dans les différents pays. Force est de constater aujourd’hui que ce discours ne semble pas suivi d’effet. Les bailleurs humanitaires doivent urgemment au moins doubler leurs financements humanitaires pour le Sahel pour les deux mois à venir." concluent les organisations humanitaires.

La communauté internationale doit soutenir les efforts déjà engagés par les pays du Sahel en réponse aux multiples défis auxquels ils font face. En 2020, selon OCHA, 2,8 milliards de dollars sont nécessaires au Sahel pour apporter une aide vitale à 24 millions de personnes. A cela s’ajoute les 638 millions demandés pour la réponse à la pandémie de covid-19. 

Dakar, le 16 juin 2020

 

 

Notes aux éditeurs, la crise au Sahel en chiffres :

  • Le nombre de victimes d’attaques de groupes armés a été multiplié par cinq en trois ans au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Plus de 4.000 décès dus à cette violence ont été signalés en 2019 dans ces 3 pays, contre 770 décès en 2016 (source : UN).
  • En 2020, selon OCHA, 2,8 milliards de dollars sont nécessaires au Sahel pour apporter une aide vitale à 24 millions de personnes. Les plans de réponse humanitaires au Sahel sont financés en moyenne à 26%. Fin mars 2020 le plan de réponse du Burkina Faso n’était financé qu’à hauteur de 13%.
  • Sur 24 millions de personnes ayant besoin d’assistance humanitaire, la moitié sont des enfants (OCHA).
  • Au Sahel, les personnes déplacées internes, refugies, ou refugies rapatriés sont plus de 2,5 millions (source : HCR). Au seul Burkina Faso, on dénombre 921 000 déplacés internes, soit 400 000 de plus qu’au début de cette année (source : CONASUR). Au Mali, 99 055 nouveaux déplacements ont été enregistrés depuis le début de l'année (source : RRM, Rapid Response Mechanism)
  • On estime que 5,5 millions de personnes devraient souffrir d'insécurité alimentaire dans le Sahel central (Niger, Mali, Burkina Faso) pendant la période de soudure, soit 2,5 fois plus que la moyenne des cinq dernières années. L'augmentation pour la période de soudure est la plus prononcée au Burkina Faso (+213%) et au Mali (+142%) (source : Analyses du Cadre Harmonisé, mars 2020). Les analyses montrent que la concentration de l'insécurité alimentaire se situe principalement dans la zone du Liptako Gourma. Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’impact présumé de la covid19

 

Commentaires  

0 #1 Zein 17-06-2020 08:48
Ils plaident pour eux memes ou pour les populations qui souffrent.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 18-06-2020 10:15
Un autre son de cloche ...... le SAHELISTAN doit se prendre en charge de façon endogène et apprendre à se faire passer de l'aide extérieure.... pour philanthropique soit elle ....
Respectes avant que les autres ne le fassent ....
Il faut apprendre à dépasser cette mentalité de mendicité pour exister ...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...

Dans la même Rubrique

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...

Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

18 septembre 2020
Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au cours d’une cérémonie solennelle d’au revoir, son témoignage de satisfaction à Dr....

« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

17 septembre 2020
« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

Communiqué de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi relatif à l'évolution de l'enquête sur l'affaire de présomption d’exécutions sommaires de 102 personnes...

Lutte contre le chômage des jeunes : lancement de la formation de reconversion professionnelle des jeunes diplômés par l’ANPE sur financement du PRODEC

17 septembre 2020
Lutte contre le chômage des jeunes : lancement de la formation de reconversion professionnelle des jeunes diplômés par l’ANPE sur financement du PRODEC

Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15 septembre 2020, pour le lancement officiel de la formation de reconversion professionnelle des jeunes...

Communiqué de presse conjoint : trois défenseurs des droits humains injustement détenus entament leur sixième mois en prison

16 septembre 2020
Communiqué de presse conjoint : trois défenseurs des droits humains injustement détenus entament leur sixième mois en prison

● Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi sont des prisonniers de conscience qui doivent être libérés immédiatement et sans condition ●Inquiétudes face à une répression croissante des droits humains...

Inondations : l’Union européenne décaisse 52,4 millions FCFA pour les populations affectées

16 septembre 2020
Inondations : l’Union européenne décaisse 52,4 millions FCFA pour les populations affectées

En réponse aux fortes inondations causées par les pluies diluviennes pendant le mois d’août et de septembre, au Niger dans les régions de Dosso, Tahoua et Maradi, l'Union européenne a...