jeudi, 27 janvier 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


la faim n attend pas

Action contre la Faim (ACF), CARE International, Norwegian Refugee Council (NRC), OXFAM et Save the Children alertent sur le report de la conférence des bailleurs sur le Sahel initialement prévue le 18 juin, alors que la situation au Sahel est dramatique et n’a jamais été aussi inquiétante. Avec l’impact de covid-19 et le début de la période de soudure, une « pandémie de la faim » vient désormais menacer une région déjà fortement éprouvée par de multiples crises, où 24 millions de personnes (y compris des enfants), un nombre sans précédent, ont déjà besoin d’une aide humanitaire urgente.  

logo save the children et partenaires

Alors que les violences et massacres se poursuivent et contraignent toujours plus de personnes à fuir leurs foyers, les besoins humanitaires explosent et les financements eux tardent à arriver. A la moitié de l’année 2020, les plans de réponse humanitaire du Sahel restent financés seulement à hauteur de 26% ou moins. Déjà en 2019, seule la moitié des financements nécessaires avaient pu être mobilisés.  « Face à l’urgence de la situation au Sahel et alors que la soudure de juillet à août va aggraver encore la situation pour des millions de personnes, le report de la conférence des bailleurs est un coup de plus qui risque d’être fatal pour des millions de sahéliens. La faim elle, n’attend pas. La communauté internationale ne peut pas abandonner le Sahel au moment où les populations ont le plus besoin d’aide, nous sommes à un point de rupture », interpellent les organisations.  

L’arrivée du COVID-19 n’a fait qu’aggraver la crise humanitaire et alimentaire. Au Sahel Central, 5,5 millions devraient souffrir d'insécurité alimentaire pendant la période de soudure, soit 2,5 fois plus que la moyenne des cinq dernières années. Les mesures prises par les pays pour ralentir la pandémie ont permis d’éviter, pour l’heure, les scénarios catastrophes annoncés au début de la pandémie COVID 19. Cependant, elles ont aussi fragilisé les ménages, et en premier lieu, les plus précaires. 

A Kaya, au Burkina Faso, des personnes déplacées internes ont manifesté en avril dernier devant la mairie pour appeler à l’aide. La situation est d’autant plus dramatique pour les femmes, qui se privent de manger pour sauver leurs enfants, dont l’état nutritionnel pourrait rapidement se dégrader. « Le coronavirus est venu et a tout changé dans ma vie », rapporte Ali, 15 ans, dans la région de Maradi au Niger. « Avant, j’arrivais à manger au moins trois fois par jour, aujourd’hui c’est à peine que je peux avoir à manger deux fois par jour. Mon père ne sort plus beaucoup pour chercher de l’argent comme avant ».

« La pandémie de COVID 19 a ajouté une pression supplémentaire sur une situation déjà intenable. La période de soudure a toujours été une période difficile pour les populations sahéliennes mais dans ce contexte explosif, c’est la saison de tous les dangers et l’arrivée des pluies va augmenter les cas de paludisme et de choléra. L’accès aux services essentiels à la santé, à l’eau, sont d’autant plus indispensables en contexte de maladie et de pandémie et aujourd’hui largement insuffisants. » s’inquiètent les organisations humanitaires.   « Cette maladie nous fait peur, on nous dit qu’il faut de l’hygiène, alors qu’on n’a pas d’eau, on n’a pas à manger », s’inquiète Zara, femme déplacée à Kaya, avant d’ajouter : « Avec l’arrivée de la saison des pluies, nous aurons aussi bientôt besoin d’abri et de médicaments ». 

« Face à la situation inédite que nous vivons plusieurs pays donateurs ont proclamé la nécessité d’être solidaire avec le continent Africain pour soutenir les réponses en cours dans les différents pays. Force est de constater aujourd’hui que ce discours ne semble pas suivi d’effet. Les bailleurs humanitaires doivent urgemment au moins doubler leurs financements humanitaires pour le Sahel pour les deux mois à venir." concluent les organisations humanitaires.

La communauté internationale doit soutenir les efforts déjà engagés par les pays du Sahel en réponse aux multiples défis auxquels ils font face. En 2020, selon OCHA, 2,8 milliards de dollars sont nécessaires au Sahel pour apporter une aide vitale à 24 millions de personnes. A cela s’ajoute les 638 millions demandés pour la réponse à la pandémie de covid-19. 

Dakar, le 16 juin 2020

 

 

Notes aux éditeurs, la crise au Sahel en chiffres :

  • Le nombre de victimes d’attaques de groupes armés a été multiplié par cinq en trois ans au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Plus de 4.000 décès dus à cette violence ont été signalés en 2019 dans ces 3 pays, contre 770 décès en 2016 (source : UN).
  • En 2020, selon OCHA, 2,8 milliards de dollars sont nécessaires au Sahel pour apporter une aide vitale à 24 millions de personnes. Les plans de réponse humanitaires au Sahel sont financés en moyenne à 26%. Fin mars 2020 le plan de réponse du Burkina Faso n’était financé qu’à hauteur de 13%.
  • Sur 24 millions de personnes ayant besoin d’assistance humanitaire, la moitié sont des enfants (OCHA).
  • Au Sahel, les personnes déplacées internes, refugies, ou refugies rapatriés sont plus de 2,5 millions (source : HCR). Au seul Burkina Faso, on dénombre 921 000 déplacés internes, soit 400 000 de plus qu’au début de cette année (source : CONASUR). Au Mali, 99 055 nouveaux déplacements ont été enregistrés depuis le début de l'année (source : RRM, Rapid Response Mechanism)
  • On estime que 5,5 millions de personnes devraient souffrir d'insécurité alimentaire dans le Sahel central (Niger, Mali, Burkina Faso) pendant la période de soudure, soit 2,5 fois plus que la moyenne des cinq dernières années. L'augmentation pour la période de soudure est la plus prononcée au Burkina Faso (+213%) et au Mali (+142%) (source : Analyses du Cadre Harmonisé, mars 2020). Les analyses montrent que la concentration de l'insécurité alimentaire se situe principalement dans la zone du Liptako Gourma. Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’impact présumé de la covid19

Commentaires  

0 #1 Zein 17-06-2020 08:48
Ils plaident pour eux memes ou pour les populations qui souffrent.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 18-06-2020 10:15
Un autre son de cloche ...... le SAHELISTAN doit se prendre en charge de façon endogène et apprendre à se faire passer de l'aide extérieure.... pour philanthropique soit elle ....
Respectes avant que les autres ne le fassent ....
Il faut apprendre à dépasser cette mentalité de mendicité pour exister ...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

BOOSTER CAN ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1 1

Top de la semaine

Publier le 26/01/2022, 22:37
lutte-contre-la-criminalite-un-reseau-de-trafic-illicite-de-migrants-et-de-falsification-de-documents-demantele-a-niamey-et-maradi Les locaux de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) ont servi de cadre, ce jour 26...Lire plus...
Publier le 26/01/2022, 22:28
mali-cedeao-l-union-africaine-prend-le-relais-de-la-mediation-pour-la-reprise-de-dialogue-et-une-solution-continentale-a-la-crise Le Président de la Commission de l'Union Africaine (UA), le tchadien Moussa Faki Mahamat, vient...Lire plus...
Publier le 26/01/2022, 18:25
situation-politique-au-burkina-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-en-sommet-virtuel-ce-vendredi-28-janvier Les Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest...Lire plus...
Publier le 26/01/2022, 17:50
promotion-des-droits-humains-et-de-l-acces-a-la-justice-le-projet-adalci-renforce-les-capacites-des-juges-d-instruction-un-maillon-essentiel-de-la-chaine-judiciaire Du 25 au 27 janvier 2022, Niamey abrite un séminaire de formation des juges d’instruction, à...Lire plus...
Publier le 25/01/2022, 22:45
lutte-contre-le-trafic-de-drogue-ceremonie-d-incineration-des-214-kilos-de-cocaine-pure-saisis-dans-le-nord Les autorités nigériennes ont procédé, ce mardi 25 janvier près de Niamey, à l'incinération des 214,63...Lire plus...
Publier le 23/01/2022, 10:03
burkina-faso-le-gouvernement-dement-une-prise-de-pouvoir-par-l-armee-mais-reconnait-l-effectivite-de-tirs-dans-certaines-casernes-porte-parole-du-gouvernement Le gouvernement a démenti dimanche une prise de pouvoir par l’armée alors que des tirs nourris ont été...
Publier le 24/01/2022, 09:48
burkina-le-president-kabore-aux-mains-des-militaires-medias Le Président Roch Marc Christian Kaboré a été mis aux arrêts par des militaires qui depuis hier...
Publier le 25/01/2022, 07:09
mali-faute-d-un-accord-les-soldats-danois-de-la-force-takuba-sommes-par-bamako-de-quitter-le-pays Dans un communiqué publié ce lundi 24 janvier 2022, le gouvernement de transition malien a inviter le...
Publier le 24/01/2022, 18:59
burkina-le-regime-du-president-kabore-depose-par-une-junte-militaire-dirigee-par-le-lt-colonel-paul-henri-sandaogo-damiba Au Burkina, des officiers de l’armée ont annoncé, lundi en fin d’après-midi, avoir déposé le Président...
Publier le 25/01/2022, 15:04
coup-d-etat-au-burkina-la-cedeao-condamne-l-action-des-militaires-un-sommet-extraordinaire-des-chefs-d-etat-prevu-les-prochains-jours Dans un nouveau communiqué publié ce mardi 25 janvier 2022, la Commission de la  CEDEAO a noté...
Publier le 23/01/2022, 10:03
burkina-faso-le-gouvernement-dement-une-prise-de-pouvoir-par-l-armee-mais-reconnait-l-effectivite-de-tirs-dans-certaines-casernes-porte-parole-du-gouvernement Le gouvernement a démenti dimanche une prise de pouvoir par l’armée alors que des tirs nourris ont été...
Publier le 24/01/2022, 13:05
trafic-de-drogue-1-433-kg-de-methamphetamine-saisis-a-l-aeroport-de-niamey La Cellule aéroportuaire anti-trafics (CAAT) de l’Aéroport Diori Hamani de Niamey a mis la main, il y...
Publier le 24/01/2022, 09:48
burkina-le-president-kabore-aux-mains-des-militaires-medias Le Président Roch Marc Christian Kaboré a été mis aux arrêts par des militaires qui depuis hier...
Publier le 21/01/2022, 22:05
interdiction-de-la-vente-de-carburant-fraude-a-maradi-la-mesure-ne-passe-pas Les autorités de Maradi avec à leur tête le gouverneur  Chaibou Aboubacar, ont rencontré jeudi...
Publier le 24/01/2022, 18:59
burkina-le-regime-du-president-kabore-depose-par-une-junte-militaire-dirigee-par-le-lt-colonel-paul-henri-sandaogo-damiba Au Burkina, des officiers de l’armée ont annoncé, lundi en fin d’après-midi, avoir déposé le Président...

Dans la même Rubrique

Lutte contre la criminalité: un réseau de trafic illicite de migrants et de falsification de documents démantelé à Niamey et Maradi

26 janvier 2022
Lutte contre la criminalité: un réseau de trafic illicite de migrants et de falsification de documents démantelé à Niamey et Maradi

Les locaux de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) ont servi de cadre, ce jour 26 janvier 2022, à la cérémonie de présentation d'une importante filière de fraude...

Promotion des Droits humains et de l’accès à la Justice : le Projet ADALCI renforce les capacités des juges d’instruction, un maillon essentiel de la chaîne judiciaire

26 janvier 2022
Promotion des Droits humains et de l’accès à la Justice : le Projet ADALCI renforce les capacités des juges d’instruction, un maillon essentiel de la chaîne judiciaire

Du 25 au 27 janvier 2022, Niamey abrite un séminaire de formation des juges d’instruction, à l’initiative de l’ONG Search for Common Ground (Search) et de la Cour de Cassation....

Lutte contre le trafic de drogue: cérémonie d'incinération des 214 kilos de cocaïne pure saisis dans le nord

25 janvier 2022
Lutte contre le trafic de drogue: cérémonie d'incinération des 214 kilos de cocaïne pure saisis dans le nord

Les autorités nigériennes ont procédé, ce mardi 25 janvier près de Niamey, à l'incinération des 214,63 kg de cocaïne pure saisis en début du mois dans le nord du pays....

Niger : 99 milliards de CFA, dont 2 dans la lutte contre la covid-19, investis dans le pays en 2020 par les ONG et associations de développement (Ministère)

25 janvier 2022
Niger : 99 milliards de CFA, dont 2 dans la lutte contre la covid-19, investis dans le pays en 2020 par les ONG et associations de développement (Ministère)

En 2020, les organisations non-gouvernementales et associations de développement (ONG/AD) ont investi au Niger un  peu plus de 99 milliards de francs CFA  contre 103 milliards en 2019 ; 130 milliards...

Indice de perception de la corruption (IPC 2021) : la corruption gagne toujours du terrain au Niger selon Transparency International

25 janvier 2022
Indice de perception de la corruption (IPC 2021) : la corruption gagne toujours du terrain au Niger selon Transparency International

L’organisation non gouvernementale Transparency International vient de publier, ce mardi 25 janvier 2022, son 27e indice annuel de perception de la corruption (IPC). Sur 180 pays, le Niger a été...

Trafic de drogue : 1,433 kg de méthamphétamine saisis à l’aéroport de Niamey

24 janvier 2022
Trafic de drogue : 1,433 kg de méthamphétamine saisis à l’aéroport de Niamey

La Cellule aéroportuaire anti-trafics (CAAT) de l’Aéroport Diori Hamani de Niamey a mis la main, il y a quelques jours, sur 1,433kg de méthamphétamine soigneusement emballé dans un colis postal...