NITA Fond Site Web 675 x 240

Conference Renjed Maradi

 

Après Niamey la capitale le 12 Mai 2020, Tahoua le 19 Mai 2020, c’est au tour de la région de Maradi d’accueillir la mission de vulgarisation du fascicule résumant le cadre juridique et institutionnel en matière de l’information et de la communication au Niger. Cette activité conduite par le Réseau Nigérien des Journalistes pour l’Education et le Développement (RENJED), financée par l’Ambassade Royale du Danemark à travers l’ONG internationale OXFAM entre dans le cadre du projet ‘’promotion de l’éthique et de la déontologie des médias nigériens pour un accès équitable à l’information’’.

Zeyna commission0

Cette conférence de Maradi a été co-animée par le Président du RENJED Monsieur Ousmane Dambadji, le Magistrat Arma Yaou représentant duTribunal de Grande Instance de Maradi et Monsieur Inoussa Himou, représentant régional du Conseil Supérieur de la Communication en présence d’un public venu nombreux pour la circonstance, composé des journalistes des médias publics et privés de Maradi, des acteurs de la société civile, des représentants des associations féminines et des étudiants, des représentants des partis politiques et de tous les usagers de l’information et de la communication de la région .

Conference Renjed Maradi BIS

Le Président du RENJED a tout d’abord expliqué le contexte du projet avant de remercier l’ambassade royale du Danemark et l’ONG Internationale OXFAM pour avoir accepté de financer cette importante activité qui cadre parfaitement avec les orientations stratégiques du gouvernement du Niger. Il a ensuite, présenté le contenu du fascicule objet de cette rencontre. « Il s’agit d’un résumé succinct de toutes les lois, les ordonnances, les décrets, les arrêtés en matière de l’information et de la communication au Niger » dit-il.

Le représentant du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) monsieur Inoussa Himou, a pour sa part expliqué le rôle, les missions et les activités du CSC dans le cadre de la régulation du secteur et les avantages pour les acteurs au niveau de Maradi. « Il existe une certaine méconnaissance des textes et leur non-respect au niveau des journalistes et surtout les acteurs de la société civile. » disait Monsieur Inoussa Himou. Heureusement, le fascicule édité par le RENJED vient aider les journalistes à mieux comprendre l’arsenal juridique et institutionnel régissant la profession. Il a exprimé sa disponibilité à collaborer davantage avec tous les acteurs du domaine afin de relever les défis.

‘’C’est une erreur de penser qu’il existe une liberté totale dans un pays. Aucun pays à travers le monde ne peut être dans une situation de liberté totale. Ces libertés sont toujours encadrées par des dispositions juridiques et institutionnelles’’. Ce sont les mots du Magistrat Arma Yaou, représentant du Tribunal de Grande Instance de Maradi (TGI-Maradi) à l’ouverture de cette conférence de Maradi.

Les journalistes ont des avantages importants liés à leur profession. Ils doivent saisir ces opportunités offertes par l’environnement juridique national et même international pour faire avancer leurs entreprises dans le respect de l’éthique et de la déontologie. Plusieurs dispositions consacrent cette liberté notamment la constitution en ses articles 31, 157 etc. la charte portant liberté de la presse au Niger de juillet 1997 en ses articles 15 par exemple. Par conséquent, les journalistes et tous les usagers de l’information (administrateurs, acteurs de la société civile, étudiants, jeunes, hommes politiques, citoyens) doivent connaitre les textes pour mieux assurer leurs missions. Ce sont les conseils qu’avait donné le magistrat Arma Yaou aux participants à cette conférence de vulgarisation du cadre juridique et institutionnel en matière de l’information et de la communication au Niger.

S’agissant de la loi sur la cybercriminalité qui est d’actualité aujourd’hui, le magistrat a attiré l’attention du public de mieux comprendre les textes y afférents pour éviter d’éventuels problèmes avec les juridictions. Quiconque s’exprime dans les réseaux sociaux en tant que citoyen dans le non-respect de la loi sera poursuivi conformément à son délit. C’est pourquoi, pour aider les citoyens en général et les journalistes en particulier à s’exprimer librement, des dispositions règlementaires ont été prévues au niveau national et international.

En très bon orateur, convainquant, maitrisant son sujet, les interventions du magistrat Arma Yaou ont suscité beaucoup de questionnements qui ont eu des réponses satisfaisantes.  Des contributions ont également été données avec un caractère interactif. Les journalistes se sont surtout appesantis sur le refus de donner des informations publiques détenues par les services publics au niveau de la région de Maradi. A ce niveau, l’intervention du magistrat Arma Yaou a permis de bien comprendre le processus par lequel on peut demander une information communicable à un service public conformément à la loi.

La conférence a pris fin sur une note totale de satisfaction de la part des conférenciers et des participants. Ainsi, le fascicule résumant le cadre juridique et institutionnel a été partagé à chaque participant pour une meilleure internalisation des différents actes réglementaires.

Rappelons que plusieurs activités sont prévues au titre de la région de Maradi dans le cadre de la mise en œuvre du projet qui durera dix-huit (18) mois et concernera aussi les régions de Niamey, Tahoua et Zinder.

Conference Renjed Maradi BIS1

Ibrahim Diolombi Mahamadou

Envoyé spécial à Maradi/RENJED



Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2257 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
544 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
340 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
486 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
375 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages