samedi 13 août 2022

2803 lecteurs en ligne -

fraren

Nécrologie : emporté par le covid-19, le ministre Ben Omar a été inhumé ce lundi à Niamey

BENcim

Le ministre de l’Emploi et du travail Mohamed Ben Omar a été inhumé ce lundi 3 mai à Niamey, après une cérémonie officielle de levée du corps à laquelle a assisté le Président de la République. Le président du PSD Bassira a été rappelé à Dieu dimanche soir, des suites du Covid-19.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a assisté ce lundi à la levée du corps du ministre du Travail et de l’Emploi, Mohamed Ben Omar, qui a été rappelé à Dieu dans l’après-midi du dimanche 3 mai. C’est à l’Hôpital général de Référence de Niamey que s’est déroulée la cérémonie officielle, en présence également du Président de l’Assemblée nationale Ousseini Tinni, du Premier ministre, Brigi Rafini, des membres du gouvernement ainsi que de plusieurs personnalités et membres de la famille du disparu. En raison de l’épidémie de coronavirus, la cérémonie a été allégée et restreinte afin de respecter les mesures sanitaires de lutte contre la pandémie.

Après la prière funéraire, le chef de l’Etat a rendu un dernier hommage à l’illustre disparu avant de présenter ses condoléances à sa famille. Peu après la cérémonie, le corps a été transporté aux cimetières musulmans de Yantala où le défunt a été inhumé.

De sources officielles, Mohamed Ben Omar est décédé des suites d’une maladie, sans plus de précisions. Selon des sources de son parti, il serait décédé des suites du Covid-19 qu’il a contracté depuis quelques jours. C’est ce qui explique son absence des écrans télévisés pour le traditionnel message aux travailleurs à l’occasion de la dernière fête du 1er mai. Il a été dans un premier temps confiné à son domicile avant d’être admis à l’Hôpital général de référence de Niamey suite à l’aggravation de sa santé. Il a par la suite rendu l’âme au niveau du centre de prise en charge des patients atteints de covid-19.

Décédé à l’âge de 55 ans, le président du PSD Bassira, parti qu’il a lancé en 2015, a été un acteur majeur de la vie politique du pays de ces 20 dernières années. Ancien syndicaliste, très connu pour sa verve, il a été plusieurs fois ministre et député national au titre de son ancien parti, le RDP Jama’a. Au lendemain de sa disparition, la classe politique continue à lui rendre un hommage bien mérité.

benc2

benc3

benc4

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

+4 #1 Moussa 05-05-2020 08:04
Allahu akbar avec ça certains continuent à croire que le corona virus n'existe pas au Niger que dieu nous montre la voie de la sagesse
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 TOTO A DIT 05-05-2020 11:55
Mais dîtes donc ...... TOTO A DIT ne croyerait pas aussi que ceux là qui s'estimaient de pouvoir immortelset infinis.... Ceux qui mangeaient goulûment et s'approprient et détournaient impunément dans les caisses de la grande masse sans se soucier ...... Avaient si peur de la mort ...... De la "grande faucheuse" comme dirait le Citoyen Djibril Bare......... Regardez les avec leur masque et social distancing..... comme si en se comportant ainsi la mort va les épargner .....sauf que même tu portes CASQUE INTÉGRAL AVEC VISION ..... tu prends une distanciation sociale ... De 1.5 km et un
Walkie-talkie ou un téléphone satellite THURAYA pour échanger avec les autres ou cacher dans le plus semblant sécurité de bunker conçu humainement si la et quand la grande faucheuse ...... La mort veut te saisir par le toupet ..... Rien absolument rien ne peut l'en empêcher .. Pour dire changer vos comportement et attitude et toute âme goûtera à la mort et répondra de ses actes
REGARDEZ ... l'hôtel 10 Étoile de la 25 heure ou gît Ben Omar v .... Il n'a amené ni maison .... ni même ces lunettes. ou argent
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 zig 05-05-2020 13:10
L'imam n'est pas vraiment concentre sur la priere.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 zig 05-05-2020 13:13
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
Mais dîtes donc ...... TOTO A DIT ne croyerait pas aussi que ceux là qui s'estimaient de pouvoir immortelset infinis.... Ceux qui mangeaient goulûment et s'approprient et détournaient impunément dans les caisses de la grande masse sans se soucier ...... Avaient si peur de la mort ...... De la "grande faucheuse" comme dirait le Citoyen Djibril Bare......... Regardez les avec leur masque et social distancing..... comme si en se comportant ainsi la mort va les épargner .....sauf que même tu portes CASQUE INTÉGRAL AVEC VISION ..... tu prends une distanciation sociale ... De 1.5 km et un
Walkie-talkie ou un téléphone satellite THURAYA pour échanger avec les autres ou cacher dans le plus semblant sécurité de bunker conçu humainement si la et quand la grande faucheuse ...... La mort veut te saisir par le toupet .....
REGARDEZ ... l'hôtel 10 Étoile de la 25 heure ou gît Ben Omar v .... Il n'a amené ni maison .... ni même ces lunettes. ou argent


Eh oui TOTO A DIT, Kalla Moutari et Karidjo iront aussi rejoindre Ben Omar sans emporter dans leurs bagages les centaines de milliards voles aux FDS.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Zoro 07-05-2020 13:14
Le défunt étant aussi un acteur important de la 4eme république, Djibril Baré va lui rendre peut être un hommage. Il a été très proche de Baré quand même.
J'ai beaucoup aimé l'intervention du défunt à l'assemblée nationale lorsqu'il défendait la cherté des prix du car[mot censuré]nt après que le Niger soit exportateur et raffineur du pétrole, il luttait de toutes ses forces pour que les prix soient baisés et il nous a même appris certains secrets liés à ce fameux pétrole mais d'un seul coup, il a arrêté de parler de tout ça et s'était rangé aux coté du pouvoir et jusqu'à aujourd'hui nous pleurons ces prix élevés du car[mot censuré]nt....
Paix à son âme.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com