jeudi 18 août 2022

2136 lecteurs en ligne -

fraren

Covid-19 : 09 nouveaux confirmés, au total 671 cas dont 256 guéris et 24 décès (jeudi 23 avril)

corona test positif covid19

Selon le point de situation du ministère de la Santé publique en date du jeudi 23 avril, le Niger a confirmé 09 nouveaux cas positifs, dont quatre (04) de la région de Dosso et deux  (02)  décès. Cela porte le total des cas à 671 dont 256 guéris, 391 en cours de traitement et 24 décès.

COMMUNIQUÉ DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE 

Les examens virologiques dont les résultats sont parvenus ce jour 23 avril 2020 se présentent comme suit :

9 Nouveaux cas positifs sur 29 testés au COVID- 19 dont :

  • 2 cas de sexe féminin ;
  • 7 cas de sexe masculin ;

Ces cas positifs proviennent de :

  • Niamey: 5cas
  • Dosso : 4 cas
  • Deux (02) décès ont été enregistrés

A ce jour, sur 2.603 patients testés, 671 sont déclarés positifs au COVID-19 parmi lesquels :

  • 391 en cours de traitement ;
  • 256 sont sortis guéris ;
  • 24 décès

Le gouvernement rappelle qu'en cas d'apparition de fièvre, toux, rhume, difficultés respiratoires chez toute personne sans distinction, cinq (5) mesures sont à prendre :

  1. Eviter tout contact avec l'entourage ;
  2. Porter votre masque ;
  3. Eviter de toucher la bouche, les yeux, le nez ;
  4. Rester chez vous et téléphoner gratuitement au 15
  5. Eviter de voyager.

Fait à Niamey, le 23 Avril 2020

LE SECRETAIRE GENERAL Pi

Dr ARBA NOUHOU

 



Commentaires  

+2 #1 Zoro 24-04-2020 05:13
C'est vraiment important de savoir si ces décès se trouvent parmi les patients en cours de traitement ou bien c'est des sujets testés positifs covid19 après leurs décès ?
Vous mentionnez à chaque rapport que l'état des patient s est stable, on comprend par la qu'au Niger, aucun patient covid19 n'a encore été admis en réanimation ou sous assistance respiratoire (stade critique), très souvent de ce stade, les patients décèdent....
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Daram 24-04-2020 08:37
Au ministère de la santé, arrêtez d'inciter des directeurs à se verser dans de pratiques malsaines pour satisfaire vos besoins d'argent. Par lettre N°001415/MSP/SG/DGR/DRFM du 23 avril 2020 vous demandez aux inspecteurs, directeurs (tous niveaux), coordonnateurs de projets et programmes de contribuer au compte de solidarité COVID-19. C'est une lettre administrative et vous dites de le faire de façon volontaire au plus tard le mardi 05 mai 2020. Ainsi, vous les inciter à puiser dans des fonds destinés à autres choses pour ne pas dire voler des fonds pour le faire et je ne vois pas un directeur qui ne le fera pas malgré que c'est volontaire. Même à des inspecteurs!!! Ayez peur de Dieu. Une administration ne se gère pas comme cela. Ils le feront pas de leur poches pour la plupart et ainsi, vous les inciter même à puiser de l'argent destiné à la gestion du covid-19 pour sauver leur poste. Aussi, j'espère que cette année vous n'allez pas demander aux directeurs des régions de l'argent pour le sucre du ministère de la santé. Du sucre du carême pour vous!!! Haram! Ayez peur de Dieu.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Attention 24-04-2020 13:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Daram :
Au ministère de la santé, arrêtez d'inciter des directeurs à se verser dans de pratiques malsaines pour satisfaire vos besoins d'argent. Par lettre N°001415/MSP/SG/DGR/DRFM du 23 avril 2020 .... Haram! Ayez peur de Dieu.


Je suis d accord. En tous cas je ne sais pas comment une telle idée a pu etre murie par des intellectuels.
Un directeur, 2 femmes, 6 enfants + autres personnes à charge + loyer + eau + electricité + transport + scolarité enfants + manger + vetements + crédit bancaire eventuellement + toutes les sollicitations de tous les côtés: fissabillilah, quel directeur peut faire des economies sur la seule base de son salaire? ca veut dire qu il faut encore aller arnaquer l etat à travers les fournisseurs et quelques surfacturations pour avoir de quoi verser (puisque c'est pas 10 mille ou 20 mille qu'on attend de chaque directeur. .
On aurait à la limite demander une cotisation à tous les fonctionnaires sans distinction sur la base de 5¨p cent du salaire par exemple.
A bon entendeur...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com