samedi 13 août 2022

3181 lecteurs en ligne -

fraren

Zinder : après le premier cas de Covid-19, les autorités se mobilisent pour contenir la propagation de la maladie  

Zdrcovid

Depuis la confirmation du premier cas positif au Covid-19, les autorités sanitaires de Zinder se mobilisent pour retrouver les contacts du patient et ainsi contenir la propagation de la maladie. Parallèlement, une vaste opération de sensibilisation et de désinfection est engagée par les responsables municipaux afin de lutter contre la pandémie.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

D’après les explications du Directeur Régional de la Santé Publique (DRSP) de Zinder,  Dr Abou Yahaya,  le premier patient confirmé positif à Zinder est un sujet de sexe féminin âgé d'environ 47 ans. Il a séjourné d'abord à Niamey avant de voyager ensuite à destination de Zinder par voie terrestre avec escale à Maradi. Selon  Dr Abou Yahaya, le sujet a eu plusieurs contacts tout le long de son trajet. C’est pourquoi, a-t-il expliqué en conférence de presse ce samedi 4 avril,  une recherche de plus de 10 groupes de personnes qui étaient en contact avec le patient a été engagée par les services sanitaires de la Région. Le cas a été signalé par la famille du malade qui,  ayant constaté quelques signes chez lui, a très vite alerté les autorités sanitaires. Actuellement, selon le DRSP,  le malade est isolé avec sa famille avec une prise en charge effective depuis la confirmation du cas. D'ores et déjà, a ajouté la même source, les services sanitaires sont en alerte. La maison a été désinfectée et les alentours sécurisés pour éviter la propagation de la maladie. D'autres prélèvements ont également été effectués sur des personnes, 12 au total dont 3 en cours d'acheminement sur Niamey. Parmi ces cas,  figurent 2 cas prélevés dans le département de Tanout où des rumeurs faisaient allusion des cas confirmés.

Opérations de sensibilisation et de désinfection

Selon le docteur Abou Yahaya,  « la situation pourrait évoluer bien que l'on ne le souhaite pas ». Il a profité de l’occasion pour lancer un appel à la population à bien coopérer pour la gestion des cas suspects surtout qu'il y'a pas assez de matériels pour une grande prise en charge. Il a en ce sens souligné l'insuffisance des appareils d'oxygène. La Région ne dispose que de 5 appareils dont 4 sont fonctionnels. C'est d’ailleurs pour cette raison que dès le début de l'État d'urgence décrété dans le pays, les responsables de la ville avec à leur tête le maire et président du Conseil municipal de Zinder, Docteur Bachir Sabo, ont multiplié les rencontres avec les couches socioprofessionnelles de la ville afin de les sensibiliser pour une bonne compréhension des mesures sanitaires prises pour lutter contre le COVID-19. Aussi, les oulémas de Zinder ont pris le relais pour édifier les fidèles sur les stratégies et les pratiques d’adoration et de culte en temps de crises ou de quelconque pandémie suivant la tradition de la Sunnah du Prophète Mohamed( PSSL). Ainsi, pour lutter efficacement contre le COVID-19, la Mairie centrale a procédé au lancement d'une vaste opération de désinfection des marchés, des autogares et des autres services publics. Le coup d'envoi a été donné par le maire central au Grand marché « Dollé » de Zinder où en plus de l'opération de pulvérisation des produits d'hygiène et d'assainissement, un don de matériels composés de fûts à robinets, des seaux en plastique et des cartons de savons a été offert gracieusement à l'administrateur délégué du Grand marché Dollé, Soumailla Sani. Il a saisi l'opportunité pour remercier vivement le Maire Central pour ce geste symbolique et a rassuré les autorités municipales que ces matériels seront utilisés à bon escient. Pour cette première opération, 50 fûts à robinets, 50 seaux en plastique et 50 cartons de savons sont commandés en attendant l'arrivée des autres matériels. Le maire central a aussi rendu un vibrant hommage au Syndicat de la Police municipale pour son appui de 10 cartons de savons avant d’émettre le vœu que d'autres bonnes suivent le mouvement de solidarité.

Maman Moutari Magagi



Commentaires  

0 #1 Lecteur Actuniger 06-04-2020 09:36
Garder le malade avec sa famille n'est pas une solution efficace à mon avis même si la prise en charge et la désinfection sont totales. Avoir un pavillon destiné à la prise en charge à l'HNZ est meilleure pour réduire le contact entre le patient et les personnes
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com