vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


signature sencs gouv accord

Après presque une semaine de négociation, le gouvernement et le syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (Snecs) sont parvenus à un protocole d’accord qui va mettre fin aux récurrentes grèves dans les universités publiques.  Les deux parties se sont accordées sur plusieurs points qui constituaient la pomme de discorde notamment la  nomination par décret pris en conseil des ministres d’un Président du conseil de l’Université et l’élection d’un recteur  par la communauté universitaire.

Zeyna transfert argent bis

C’est une nouvelle fois encore la paix des braves entre le gouvernement et le syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (Snecs). Après un bras de fer de presque deux (2) ans, qui a fortement perturbé les activités académiques dans les 8 universités publiques du pays, les deux parties ont pu enfin parvenir à un protocole d’accord. Il a été signé sous l’égide du Comité  de négociation mis en place à l’initiative du premier ministre Brigi Raffini et placé sous l’autorité du ministre d’Etat en charge de l’Intérieur Bazoum Mohamed.

Après l’échec des médiations entreprises par plusieurs autres institutions notamment le CNDH et le Médiateur de la République, le gouvernement et le Snecs ont repris langue il y a une semaine. Les négociations entre les deux parties ont principalement porté sur la problématique de la gouvernance dans les universités qui conduit au dysfonctionnement de cette institution. A l’issue des pourparlers notamment sur la réforme de la nouvelle loi qui porte sur la nomination des recteurs, la principale pomme de discorde, le comité est parvenu à un protocole d’ accord en plusieurs points.

Un protocole d’accord sur plusieurs points de divergence

Au terme du protocole signé par le ministre d’Etat Bazoum Mohamed pour la partie  gouvernementale et son secrétaire général Nabala Adaré pour le SNECS, les deux parties ont convenu de certaines nouvelles dispositions pour ce qui concerne la désignation des responsables administratifs et académiques des Universités publiques , « dans le souci d’un consensus autour de la gouvernance universitaire et de respect de l’autonomie et des libertés académiques » selon le comité de négociations. C’est ainsi que le Président du conseil de l’Université sera nommé par décret en conseil des ministres et le recteur sera nommé par décret pris en conseil des ministres  mais après élection par la communauté universitaire. Il sera chargé des activités académiques et des recherches, et selon les termes de l’accord, « les recteurs des universités publiques ne remplissant pas les conditions d’élections seront nommés par décret sur proposition du ministre de l’Enseignement Supérieur de la recherche et de l’Innovation ».

Sur les autres points, notamment la révision des textes, la relecture des textes législatifs et réglementaires en vue d’assurer un meilleur fonctionnement des universités publiques du Niger (UPN), un comité technique sera mis en place à cet effet. Pour ce qui est de la gouvernance administrative, les deux parties ont convenu qu’il est apparu nécessaire d’améliorer le lien de tutelle et la gouvernance administrative du Niger pour un bon déroulement des activités administratives, académiques et ou des recherches. Ainsi, pour ce est du lien de tutelle, le protocole d’accord mentionne que dans le souci de renforcer l’autorité du Ministre de l’Enseignement Supérieur de la recherche et de l’innovation  (MESRI) le pouvoir de tutelle inclut les aspects relatifs au  contrôle des actes administratifs de portée générale des autorités universitaires précédant du conseil de l’université ou recteurs, à la hiérarchisation du pouvoir de nomination ; ainsi qu’à la faculté de substituer une autorité universitaire en cas de faute grave dans l’accomplissement de sa mission. Sur le même registre, les deux parties se sont accordés sur le fait que le pouvoir disciplinaire de suspension des fonctions de l’organe exécutif président du conseil de l’Université et ou Recteur et Doyen, ainsi que la signature d’un contrat de performance entre la tutelle et le recteur élu. Selon les termes du protocole, ce contrat de performance devra fixer les obligations réciproques des parties.

Vers la fin des perturbations académiques dans les UPN

C’est par des concessions de part et d’autres et des artifices pour que chaque partie sauve la face que le gouvernement et le Snecs peuvent enfin fumer le calumet de la paix. Le nouveau protocole d’accord fait suite à celui signé un an auparavant entre le Ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation et le SNECS, et qui n’a pas fait long feu. Cette fois, c’est un accord qui engage le gouvernement et qui ouvre de nouvelles perspectives pour la fin du bras de fer entre les deux parties.

Il va certes falloir que le gouvernement engage la réforme de certains textes mais déjà sur la base des engagements pris, le ministre Yahouza Sadissou et le syndicat pourront trouver un autre accord pour la fin de la grève du Snecs et la reprise des activités académiques dans les Universités publiques du Niger (UPN). En première ligne, rattraper le temps perdu pour les milliers d’étudiants des universités publiques qui en ont payé le prix fort de ce bras de fer. Pour l’heure, les activités académiques sont suspendues à cause des mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

A.Y.B (actuniger.com)

Commentaires  

+1 #1 Zakariyaou Moussa 30-03-2020 11:17
Rien de concret , que des corrompus et des insolents
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Zoom 30-03-2020 12:24
L'enseignement sup ne forment que des chomeurs à la rigueur de contractuels aujourd'hui les recruteurs aiment plus les fruits des ecoles prives que celles publiques l'Etat n'a aucune politique en la matière et aujourd'hui le pays fait face à une crise dont la solution est aspirée de l'éducation
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Intarou 31-03-2020 08:35
Vaut mieux tard que jamais. La remise en cause des droits acquis de haute lutte se paie !!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...