samedi 13 août 2022

4129 lecteurs en ligne -

fraren

Lutte contre la drogue : la police saisit d’importantes cargaisons à Abalak et Niamey

drogue saisi Abalak Niamey

Le 23 mars 2020, les éléments de la Police Nationale d'Abalak (région de Tahoua), en service à la barrière route Tahoua, ont saisi 69 briques de cannabis à bord d'un camion transportant des produits stratégiques destinés aux entreprises minières de la place. La drogue provenait de Cotonou au Bénin à destination d'Agadez. Quatre (4) personnes ont été interpellées dont deux sur place et les deux autres à Agadez avec la collaboration de l'antenne OCRTIS d'Agadez.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le 25 mars 2020, la drogue a été présentée aux autorités administratives et judiciaires locales lesquelles ont dénoncé la dangerosité du trafic de la drogue, félicité et encouragé les agents des FDS d'Abalak en général et ceux de la Police Nationale en particulier. La cérémonie s'est déroulée dans les locaux de la Direction Départementale de la Police Nationale D'Abalak en présence des responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).
Dans une interview qu'il a accordée à l'ORTN/antenne régionale de Tahoua, le Directeur Départemental de la Police Nationale d'Abalak, le Commissaire de Police Ibrahim Abdou a rappelé que ce n'est pas pour la première fois que ce genre de saisie a été opéré dans les camions gros porteurs, transportant des produits stratégiques et a démontré que la vigilance observée a permis l'appréhension de ces malfrats tout en soulignant les conséquences négatives de ces pratiques sur le pays. Enfin, il a lancé un appel à la population pour une collaboration avec la Police Nationale en dénonçant tous comportements suspects qu'elle constatera.

A Niamey, suite à une opération organisée par l'OCRTIS, il a été saisi 114 g de crack de cannabis. Trois personnes (3) ont été interpellées au cours de cette opération qui a duré plusieurs jours.

drogue saisi Abalak Niamey BIS

Source : DGPN



Commentaires  

-3 #1 TOTO A DIT 27-03-2020 02:42
:o :o ;-) ce que TOTO A DIT ne comprend pourquoi chaque fois dans le cas d'interpellation de malfrats , l'on cherche chaque à cacher leur identité .... pourquoi dans le cas d'espèce de ces deux couillons sur la photo c'est leur photo prise de dos , l'on montre
Pourquoi ne pas montrer leur sale bobine au monde entier de savoir qui sont ces salauds et peut être remonté la chaîne de connaissances et d'accointances ???
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Espoir deçu 27-03-2020 17:00
Djaffa...djaffa...mais actuniger bloquez cette ânerie
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Blackmarket 28-03-2020 22:26
c'est quand bizarre: à Agadez on fume plutôt de la résine de cannabis (communément appelée shit) et d'habitude la drogue fait le trajet inverse.
En plus, les agents. de l'OCRTIS doivent appeler les substances par leurs noms. Le crack de cannabis n'existe pas. Le crack est toujours dérivé de l'héroïne, elle-même dérivée de la cocaïne.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Zoom 30-03-2020 08:45
L'insécurité au Sahel a pour finalité de faciliter la libre circulation de drogue dans la zone et cela, c'est un complot à haut niveau.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com