samedi, 26 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


ny11fev1

Nous, organisations de la société civile regroupées au sein du Cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes, réunies en séance extraordinaire, faisons la déclaration dont la teneur suit :

Zeyna transfert argent bis

-Considérant que le meeting projeté le 15 Mars dernier à la place de la concertation a été régulièrement déclaré par correspondance N*003/03/2020/CNTLP et enregistrée le 9 Mars 2020 à 10h31mn auprès des autorités municipales de la ville Niamey. Nous avons donc rempli les conditions légales de délai de déclaration de manifestation sur les voies publiques fixé à « cinq (5) jours francs au moins et quinze (15) jours francs au plus, avant la date de la manifestation » par l’article trois (3) de la loi N°2004-45 du 8 juin 2004 régissant les manifestations sur la voie publique en république du Niger.
-Notant très clairement que jusqu’à ce jour, nous, organisateurs du meeting régulièrement déclaré, n’avons encore jamais reçu notification d’un quelconque acte administratif portant interdiction de la manifestation projetée. Or, au sens de l’article 5 de la loi susvisée, l’interdiction d’une manifestation régulièrement déclarée ne peut se faire que par « arrêté motivé » que l’autorité compétente, en l’occurrence la délégation spéciale de la ville de Niamey est tenue de « notifier immédiatement aux signataires de la déclaration au domicile élu». Qu’il nous soit donc permis de relever que le communiqué générique tendant à interdire des regroupements notamment à caractère politique, sportif et culturel susceptibles de mettre ensemble au moins 1.000 personnes » ne peut jamais servir à soustraire les autorités municipales de prendre obligatoirement un arrêté en pareille circonstance.
-Rappelant du reste, à toute fin utile, qu’un communiqué n’est pas un acte administratif. Il ne peut donc suffire à servir de base pour interdire ou limiter l’exercice d’une liberté fondamentale constitutionnellement garantie. La délégation spéciale de la ville de Niamey n’est pas censée l’ignorer, car en 2016, par ordonnance de référé N°170/16 du premier septembre 2016, le tribunal de grande instance hors classe de Niamey le lui a clairement dit en ces termes : « Dans un Etat de droit, les autorités ne peuvent agir que par le biais d’actes administratifs pour remettre en cause un droit, même précaire ; le communiqué radio télévisé ne saurait remplacer un acte administratif préalable ».
-Cependant, alors que, forts de notre bon droit, nous nous attendions au bénéfice d’un encadrement pour une bonne tenue paisible de notre meeting qui devait se tenir, à la place de la concertation, de 9h à 13h, grande fut notre surprise, de constater une forte mobilisation de force de sécurité, rendant matériellement impossible l’accès au lieu de meeting.
- Conscients que l’objectif du meeting ne vise pas un affrontement avec les forces de sécurité, mais d’exprimer de vive voix notre soutien aux forces de défense et de sécurité (FDS) si durement éprouvées par la mauvaise gestion sécuritaire, et d’exiger un traitement judiciaire approprié du dossier de détournement et malversation au ministère de la défense nationale. Malgré tout, ordre a visiblement été donné, comme toujours, d’user et d’abuser de la force pour réprimer des paisibles citoyens, avec comme conséquences des pertes en vies humaines, des blessés graves et des dégâts matériels importants, en violation flagrante des lois et règlements de la république.
-Apprenant, par ailleurs, qu’une délégation de la CNDH conduite par son président, partie s’enquérir des conditions de détentions de nos camarades interpellés par la Police Judiciaire a été sommée de quitter les lieux, au mépris des lois et règlements de la république.
-Au regard de tout ce qui précède, nous organisations de la société civile regroupées au sein du Cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes :
1. Exprimons notre compassion à l’endroit des familles des victimes innocentes de la délinquance d’Etat et leur présentons également nos condoléances les plus attristées. Qu’Allah, le tout miséricordieux accueille les disparus dans son paradis éternel. Amïne.
2. Exigeons l’ouverture d’une enquête indépendante sur l’incendie mortel du marché Tagabati, afin d’identifier et châtier les auteurs, coauteurs, complices et commanditaires de ce crime abominable et d’accorder un dédommagement intégral à toutes les victimes. Aussi, exigeons-nous la démission du ministre de l’intérieur et de toute la chaine de commandement pour donner les chances de succès à cette enquête que nous voulons indépendante.
3. Informons l’opinion publique nationale et internationale que 15 de nos camarades sont actuellement interpellés et arbitrairement gardés à vue à la PJ pour le seul tort d’avoir voulu organiser un meeting régulièrement déclaré et non interdit; manifestation légale et régulière á laquelle ils n’ont pas pu participer, du reste, à cause de fait du prince. Les camarades en question sont ;
-Moussa Tchangari, SG/AEC
-Mounkaila Halidou, SG/SYNACEB et Membre du ROTAB
-Maikoul Zodi, coordonnateur National de Tournons la Page ;
-Karim Tanko, trésorier de TLP ;
-Moudi Moussa, Coordonnateur régional de TLP-Niamey
-Habibou Soumaila, chargé à la communication du bureau régional TLP-Niamey.
-Seyni Djibo
-Issaka Sido
-Six (6) étudiants dont Hassane Oumarou, Alassane Ousseini, Abdourahamane Seydou, Alzouma Soumana,Alguitech Hamed et Issami Souleymane.
- Sani Chekaraou, Président de Syndicat des Commerçants importateurs et exportateurs du Niger,.
4. Exigeons la libération sans délai de tous les camarades arbitrairement détenus ;
5. Demandons au parquet de requérir l’ouverture d’une information judiciaire pour identifier et châtier tous ceux qui ont, par pures voies de fait, ordonné et ou exécuté l’utilisation manifestement illégale des forces publiques pour nous empêcher d’exercer nos droits civiques.
6. Condamnons avec fermeté l’entrave inadmissible suivie de l’humiliation de la délégation de la CNDH conduite par son président dans l’exercice de leurs fonctions ; et exigeons une sanctions appropriée contre une telle forfaiture.
7. Lançons un appel à tous les citoyens, sur l’ensemble du territoire national de rester mobilisés, vigilants et ne pas être divertis et attendre les prochains appels aux JAC en vue de soutenir de :
- soutenir les forces de défense et de sécurité, dénoncer la mal gouvernance, l’impunité
- exiger un traitement judiciaire approprié du dossier de détournement et de malversation au ministère de la défense nationale
- et exiger le traitement judiciaire de l’incendie criminel du marché Tagabati.
8. enfin remercions l’ensemble des citoyennes et citoyens, dans les différentes localités du pays, pour l’observance de la JAC du 15 Mars 2020.
Vive le Niger
Vive la mobilisation citoyenne
La lutte continue
La lutte continue

 

Commentaires  

+1 #1 Lecteur Actuniger 18-03-2020 16:49
Que Dieu protège le Niger, Amen
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Mairiga 18-03-2020 20:49
Bon courage.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 MAIGAYI 19-03-2020 06:20
C'est inutile de continuer à soutenir des gens qui ne veulent pas de soutient,et de surtout tabassent les civils qui ont eu le courage de sortir les soutenir.
Tant pis,qu'elles se débrouillent ces FDS pour sortir de leur situation.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Zoom 20-03-2020 11:53
La force du régime d'issoufou est fondée sur la corruption et le régionalisme. S'ils n'arrivent pas à te mobiliser par leurs arguments régionalistes alors ils le feront par les affaires.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:49
assemblee-nationale-discours-du-pan-a-l-ouverture-de-la-2e-session-ordinaire-au-titre-de-l-annee-2020 La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 13:36
elections-2020-2021-l-union-europeenne-lance-son-programme-de-soutien-pour-un-processus-electoral-credible-inclusif-et-transparent Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de...Lire plus...
Publier le 24/09/2020, 11:53
lutte-contre-la-covid-19-le-groupe-orano-renforce-les-capacites-operationnelles-du-cermes Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...

Dans la même Rubrique

Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

24 septembre 2020
Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano Mines Niger vient d’offrir un important don au centre de Recherche Médicale...

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

23 septembre 2020
Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des...

L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

23 septembre 2020
L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont formulé la nécessité de créer un mécanisme formel de collaboration entre eux pour...

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...

Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

18 septembre 2020
Unicef  Niger : en fin de mission, la Représentante Dr. Félicité Tchibindat félicitée par les autorités pour son travail au service des enfants

Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au cours d’une cérémonie solennelle d’au revoir, son témoignage de satisfaction à Dr....

« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

17 septembre 2020
« Au stade actuel de l’enquête, aucun indice ne permet d’attribuer la responsabilité aux éléments des forces armées nigériennes (Elhadj Amadou BARHAME, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi)

Communiqué de presse du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Tillaberi relatif à l'évolution de l'enquête sur l'affaire de présomption d’exécutions sommaires de 102 personnes...