vendredi, 26 février 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


kaka Toudou pc

L’activiste Kaka Touda Mamane Goni, militant actif et employé de l'association Alternative Espaces Citoyens (AEC), a été déféré ce lundi 9 mars 2020 à la prison civile de Niamey. Après une garde à vue de quatre (4) jours à la Police judiciaire (PJ), il a été présenté ce matin au parquet du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey. Poursuivi pour « diffusion de données de nature à troubler l'ordre public », sur plainte de l'hôpital général de référence, il a comparu devant le procureur adjoint en l’absence de ses avocats qui observent la journée « Justice morte » qu’observe l’Ordre des avocats et l’Association des jeunes avocats (AJAN), en soutien au mot d’ordre lancé par le Syndicat autonome des magistrats du Niger (SAMAN).

Zeyna transfert argent bis

L’activiste Kaka Touda a été interpellé la semaine dernière suite à une publication qu’il a faite sur les réseaux sociaux et dans laquelle, il faisait cas de la fermeture des urgences de l’Hôpital général de référence de Niamey, suite à la détection d’un cas suspect de coronavirus. Une information démentie par la suite par l’hôpital bien que plusieurs sources sanitaires ont confirmé les faits.

Condamnation de la société civile

Dans un communiqué ce lundi 20 mars, le Collectif « Tournons la page » (TLP-Niger », s’est indigné de cette « poursuite honteuse » qui a été engagée contre le lanceur d’alerte, « en violation des lois de la République et de tous les instruments juridiques internationaux ou régionaux relatifs à la protection des droits de l’Homme ». Au-delà du fait qu’il soit un acteur de la société civile, poursuit le communiqué, « Kaka Touda Mamane Goni est un journaliste dont le statut est régi par le régime de la liberté de la presse ». C’est pourquoi, le Collectif a estimé que « cette interpellation vient confirmer l’attitude négationniste du régime actuel vis à vis de la liberté d’opinion, de presse et de communication au Niger ».

Le collectif a par conséquent  demandé au gouvernement, « de garantir le plein exercice des libertés fondamentales, dont la liberté de presse, d’opinion et de pensée, relevant de la première catégorie génération de droits, c’est-à-dire, droits effectifs et applicables », tout en dénonçant, « l’intimidation contre les lanceurs d’alerte et tous autres activistes engagés dans la défense des droits humains sérieusement mis en cause au Niger ». Il a aussi « exiger la libération immédiate et sans condition de l’activiste KAKA TOUDA MAMANE GONI », à qui il a apporté son « soutien ferme ».

A.Y.B (actuniger.com)

Commentaires  

+8 #1 Amadou 10-03-2020 06:25
C'est facile d'arrêter un acteur de la société civile pour une information erronée par contre les voleurs circulent librement
Honte à ce régime basé sur l'injustice
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #2 Moussa 10-03-2020 07:28
Bien fait. La liberté de la presse ne veut pas dire anarchie, diffusion de fausses nouvelles et impunité. Honte à ces faux journalistes.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 zammo 10-03-2020 07:49
sincerement je pense qu il ne merite pas la prison meme si je ne suis pas du tout d accord avec lui; pourquoi se precipiter pour annoncer une telle chose qui de toutes les façons ne peut se cacher si cela s avérait vrai?
le jour de son message erroné j ai vu un etudiant en medecine stagiare qui a chômé à cause de ça
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #4 Tchimi 10-03-2020 10:43
Ce pays n'est pas que dernier en IDH mais c'est aussi un pays dernier du fait des analphabètes lettrés; Il a bien dis un cas suspect, le communiqué a parlé de cas confirmé, y'a pas de débat. Et pour éclairer la lanterne aujourd'hui tout celui qui présente des signes cardinaux de la dite maladie et/ou qui vient d'une zone épidermique est un cas suspect jusqu'à preuve du contraire (confirmation par un test). Au passage nous avons notre propre Corona virus ( affaire MDN) ayant causés beaucoup de mort.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #5 Da Gaské 10-03-2020 11:08
Hum, pauvre Kaka Touda,
Partout dans les pays atteints par le Corona Virus, c'est soit le Gouvernement par la voie du Ministre de la santé, soit les autorités hospitalières qui communiquent sur les cas détectés, la gravité de l'épidémie, les mesures de prévention et autres.
Comment un activiste de la Société Civile peut il s'estimer permis de communiquer sur cette pandémie comme ça, même s'il est journaliste.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Zoro 10-03-2020 11:26
Certes nos journalistes, si on doit les appeler d'ailleurs ainsi, manquent de professionnalisme, ils diffusent toujours tout à la va vite sans prendre le soins de mener leurs propres enquêtes (essence même du métier)...on ne peut pas faire du journalisme à base des rumeurs sinon tout le monde se mettrait à faire du journalisme, un peu ce qui se passe aujourd'hui, tout le monde veut être le premier à donner des nouvelles, bonnes ou mauvaises...mais le plus souvent, c'est des mauvaises nouvelles que les gens aiment diffuser....
le châtiment pour ce activiste est un peu sévère et sous entend qu'il était attendu au tournant, comme si on attendait juste une occasion pour l'enfermer et il vient de la donner avec cette faute bête... il y a aussi la loi sur les "fake news" déjà en vigueur, il fallait peu être un exemple pour dissuader les potentiels troubleurs de l'ordre public avec de telles nouvelles.....
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Le Patriote 10-03-2020 12:10
Etre journaliste ou Activiste n'est pas synonyme d'un hors la loi ou d'un super-citoyen. Au contraire, c'est à vous de respecter la loi de la République sous pretexte que vous la connaissiez pour avoir toujours decrier la pietiner par le regime en place. A quoi donc sert de diffuser des fausses informations dont on a pas verifier et justifier. Certains soit disant journaliste n'honore pas le metier.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 DAN KASSA 10-03-2020 13:43
Même s'il dit la vérité, ce qu'il a fait n'est pas normal, parce qu'il veut créer du désordre au sein de la population. Il ne mérite pas la prison, mais il mérite une punition
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Toh 10-03-2020 15:19
Certains nigériens refusent de voir la réalité des choses.on a seulement des dictateurs qui nous dirigent. Pire se passent au Niger dont les acteurs circulent. Mais nous citoyens faisons pitier.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Tikal back 10-03-2020 18:14
;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 AA 11-03-2020 07:50
A mon avis, il y’a des informations qui relèvent purement de l'Etat!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Muslim 11-03-2020 12:18
La question sanitaire et sécuritaire est l'affaire de tous. Les nigériens ont toujours attendu ce gouvernement qui ne vient jamais à leur secours. Celui qui tu te tue avec les armes ferai économie de ses munitions et profiter de l'épidémie. Du courage mon frère KKT la lutte continue.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 16:10
troubles-post-electoraux-2-morts-et-pres-de-500-arrestations-depuis-mardi-niamey-toujours-sous-haute-tension Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 14:36
ibrahim-moussa-redacteur-en-chef-du-journal-nigerien-la-roue-de-l-histoire-analyse-pour-apa-les-principaux-chantiers-de-mohamed-bazoum Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...Lire plus...
Publier le 24/02/2021, 21:48
elections-la-secretaire-generale-de-la-francophonie-oif-condamne-les-violences-post-electorales-au-niger-communique Dans un communiqué publié ce mercredi 24 février 2021, la Secrétaire générale de l’Organisation...Lire plus...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 23/02/2021, 20:28
presidentielle-apres-sa-victoire-bazoum-felicite-ousmane-et-lui-tend-la-main-pour-faire-face-ensemble-aux-defis-majeurs-du-pays-declaration Après la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle qui le donne...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 22/02/2021, 10:29
presidentielles-2e-tour-legere-avance-de-bazoum-sur-ousmane-selon-les-premiers-resultats-proclames-par-la-ceni La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé depuis quelques heures, la...
Publier le 23/02/2021, 15:35
elections-l-opposition-denonce-un-hold-up-electoral-et-exige-la-suspension-de-la-publication-des-resultats-par-la-ceni   Dans un communiqué publié ce mardi 23 février 2021, la direction nationale de campagne du...
Publier le 21/02/2021, 21:57
bazoum-mohamed-j-ai-des-raisons-de-croire-que-la-chance-sera-de-mon-cote Le candidat du PNDS Tarraya au second tour de l’élection présidentielle, Mohamed Bazoum, a accompli...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 23/02/2021, 16:57
elections-situation-tendue-a-niamey-en-marge-de-la-proclamation-des-resultats-du-second-tour-de-la-presidentielle De violents heurts ont éclaté ce mardi après-midi dans plusieurs quartiers de Niamey à quelques heures...

Dans la même Rubrique

Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

25 février 2021
Urgent : le domicile de l'opposant Hama Amadou actuellement encerclé par un imposant contingent des forces de l’ordre (images exclusives)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales  de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant...

Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

25 février 2021
Troubles post-électoraux : 2 morts et près de 500 arrestations depuis mardi, Niamey toujours sous haute tension

Les manifestations qui secouent Niamey et plusieurs villes du pays depuis mardi dernier et la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle ont deux (2) morts selon les...

Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

25 février 2021
Ibrahim Moussa, rédacteur en chef du journal nigérien La Roue de l’Histoire, analyse pour APA les principaux chantiers de Mohamed Bazoum

Comment appréciez-vous le déroulement du scrutin présidentiel de dimanche dernier ? En dépit de quelques irrégularités, notamment la saisie de faux bulletins de vote à Dogondoutchi (Sud-Ouest) par la Commission...

Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

25 février 2021
Tensions post-électorales : calme précaire à Niamey, internet toujours bloqué

Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25 février. La contestation s’est toutefois étendue à Tillabéri où les échauffourées ont nécessité...

Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

24 février 2021
Tensions postélectorales : interpellation du «général Tchanga », ancien chef d’Etat major de l’armée

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à l’interpellation de l’ex général Moumouni Boureima dit « Tchanga », ancien chef d’état-major des Forces Armées Nigériennes...

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

24 février 2021
Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux...