lundi 8 août 2022

3017 lecteurs en ligne -

fraren

MARADI/GUIDAN ROUMDJI : la CMCF perd deux braves policiers dans une embuscade à Shawagui...

Soldats CMCF maradi bis

La levée des corps suivie de leur enterrement a eu lieu ce soir lundi 2 décembre à Maradi, en présence des autorités régionales et communales ainsi que des responsables des Forces de défense et de sécurité. Il y'avait également une foule importante composée de militaires, de policiers ainsi que de plusieurs parents, amis et connaissances des victimes.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Les faits se sont déroulés hier dimanche 1er décembre dans le village frontalier de Shawagui, à moins de 2 km de la frontière, près de Dan Kano, commune de Tibiri, département de Guidan Roumdji. Des bandits armés sont arrivés sur place autour de 16.30 et ont immédiatement commencé à rassembler le bétail du village. Aussitôt, les éléments de la Compagnie Mobile de Contrôle des Frontières CMCF en patrouille dans la zone sont alertés.

Avant que la patrouille n'arrive sur place, les bandits nigérians sont montés sur des arbres pour se cacher et tendre une embuscade. Le premier véhicule arrivé sur place autour de 17.30 est littéralement mitraillé. Deux jeunes policiers sont fauchés: Les brigadiers Ismaël Mounkaila Issoufou et Ali Moussa Ali. Quatre autres de leurs collègues sont blessés et sont en soin au CHR de Maradi.

Selon des témoins, malgré la surprise, les combats ont été âpres. Les bandits se sont vite repliés emportant leurs cadavres et blessés, laissant cependant un mort sur place. Dans leur fuite vers la frontière toute proche, ils ont pu également emporté une dizaine de bovins et huit moutons.

A l'heure du sacrifice ultime, les deux policiers ont laissé chacun une femme et un enfant.

Paix éternelle aux âmes de nos martyrs. Prompt rétablissement aux blessés.

Soldats CMCF maradi

Le Souffle de Maradi.



Commentaires  

+11 #1 Django 02-12-2019 23:21
Dans cette guerre le Niger fait inutilement des prisonniers qui sont nourris par nos contribuables et qui seront relâchés et aussi vont reprendre leurs forfaits
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Aichatou Dade Raphaël 02-12-2019 23:26
Paix à leurs âmes
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 PAIX À LEURS ÂMES 03-12-2019 05:34
PAIX À LEURS ÂMES
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Abou Mariam 03-12-2019 06:32
Inna lillahi wa inna ilaihi rajioun, qu'Allah leur pardonne leurs erreurs et les accueille dans sont paradis al firdaous.
Incha Allah ceux là sont des martyrs par ce qu'ils sont morts en défendant leurs frères et leur patrie.
Une fois encore Allah pardonne leur et accueille les dans ton paradis.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Opinion 03-12-2019 08:34
Paix à leur âmes
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Yahaya mainassara 03-12-2019 08:46
Paix à leurs âmes, amen!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 patriote 03-12-2019 08:48
Paix aux âmes des disparus. Mais comment peut on débarquer comme ça dans un véhicule sans aucune précaution ? Les bandits sont arrivés à bord de quel types de moyens de transport ? Les combats étaient après selon l'article, mais comment ces éléments n'ont pas pu demander des renforts( madarounfa n'est pas si loin de Maradi) ? Et en fin commentés ces bandits arrivent tout le temps à s'enfuir en emportant leurs blessés et cette fois même avec du bétail ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #8 alibori 03-12-2019 08:59
Django, nous sommes differents de ces bandits car nous sommes des humains, des croyants et comme l'a fait le prophete Mohamed ( PSL) nous devons épargner la vie des prisonniers. car noublions jamais le grand chatiment c'est au jour du jugement dernier !!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Les Abdou 03-12-2019 10:39
Qu'ils reposent en paix et que Firdaws soit leurs récompenses
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Ounfana 03-12-2019 11:15
Que la terre leurs soit légère amen
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Laoualy 03-12-2019 17:04
Paix au âmes des disparus !!! Qu'Allah leur pardonne et nous fasse alléger cette souffrance !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 TOTO A DIT 03-12-2019 21:00
:sad: :sigh: TOTO A DIT se demande....si de la lecture de l'article il est cru comprendre que ces bandits de carrière ont tendu un guet-apens en prenant soin de se placer sur des arbres comme des singes et commettre leur forfait ....COMMENT ont ils pu redescendre sans se faire ZIGOUILLER voire avoir mêmele temps de vite se replier et d'emporter leurs cadavres et blessés,??? :zzz

Qui sont ces témoins oculaires qui ont vu ces sauve souris perchés et n'ont pas informés ces forces de défense lors de leur arrivée......??

les pensées les sincères de TOTO A DIT aux familles éplorées de ces assassinés .... Et prompt rétablissement aux blessés....

Et quand l'on parle de sécurité au Niger .... Non de la sécurité de froussards hâbleurs belliqueux se cachant derrière les forces de défense dans leur compound barbelé et quadrillé ..... Mais de la sécurité du citoyen lambda du fin fond Niger laissé à lui même .. une potentielle victime collatérale... De seulement où et quand?

HÉ JAH!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 hum 04-12-2019 08:49
Qu'Allah les accepte dans son paradis eternel.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Omar issa 04-12-2019 11:32
Que les fasse miséricorde
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Nigerien 04-12-2019 14:50
QU'ALLAH SWT les accueille dans son paradis firdaws, ameen.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 echec 05-12-2019 20:44
Baba bahari a vraiment échoué dans sa gestion
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 echec 05-12-2019 21:02
Le Nigeria a fermé ses frontières terrestres avec ses voisins sans avertissement, depuis le 21 août et accuse ce pays de faire entrer sur son territoire du riz importé, portant un coup à la production locale. nous ne sommes en 1983 sous le régime militaire avec BABA BUHARI en tete.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 echec 05-12-2019 21:02
Le Nigeria a fermé ses frontières terrestres avec ses voisins sans avertissement, depuis le 21 août et accuse ce pays de faire entrer sur son territoire du riz importé, portant un coup à la production locale. nous ne sommes en 1983 sous le régime militaire avec BABA BUHARI en tete.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 Malik 16-12-2019 01:21
Que leurs âmes reposent en paix :cry:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com