dimanche, 15 décembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

30 ans cde Niamey

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le mercredi 20 novembre, la Journée mondial de l’Enfance qui a coïncidé cette année, avec le 30e anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE). A cette occasion, une cérémonie en grande pompe a été organisée à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, afin de marquer cette double célébration qui a été précédée par plusieurs autres activités destinées à rappeler aux autorités des différents Etats, les promesses tenues en faveur de la promotion des droits des enfants.

La cérémonie, organisée par l’UNICEF en collaboration avec plusieurs partenaires notamment le ministère de la Protection des enfants ainsi que l’ONG Save The Children, a été rehaussée par la présence des membres du gouvernement, des présidents d’institutions, des responsables de différents ministères et cadres de l’administration, des représentants des ONG et organisations de la société civile, des Partenaires techniques et financiers, du corps diplomatique ;  ainsi que des autorités régionales, leaders coutumiers et d’opinions et de plusieurs invités. 

Le Niger engagé pour la promotion des droits des enfants

Comme le veut le thème de la journée, la célébration a été un moment fort de plaidoyer mené par les enfants eux-mêmes pour réclamer leurs droits, à travers divers prestations culturelles et artistiques,  et une tribune pour l’ensemble des parties prenantes pour renouveler leurs promesses envers les enfants. A cette occasion, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a prononcé une importante allocution dans laquelle elle a d’abord rappelé que le Niger a ratifiée la  CDE, dès le 30 septembre 1990, soit un an après son adoption par les Nations Unies, en 1989. « Vous conviendrez avec moi que la CDE est l’instrument par excellence de Promotion des Droits de l’Enfant. A cet effet, la célébration de ses 30 ans appelle les Etats à réaffirmer par écrit leur engagement à mettre en œuvre la CDE dans son intégralité », a estimé la ministre en charge de la protection de l’enfant, qui a souligné que depuis qu'il a ratifié la CDE, le Niger met en œuvre des actions fortes en faveur des enfants avec la même détermination. «  Ces actions sont soutenues par les plus Hautes Autorités du Niger, avec en leur tête SEM. ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat et son SEM. BRIGI RAFINI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement », a poursuivi Mme Elback Zeinabou Tari Bako, qui a tenu à informer l’assistance, « que le Niger vient de réaffirmer son engagement à la  Communauté Internationale à mettre en œuvre la CDE dans son intégralité ».

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de cette convention, la ministre a listé les actions réalisées par le Niger, notamment la ratification du Protocole Facultatif à la Convention relative aux Droits de l’Enfant, concernant la vente d’enfants, la Prostitution des enfants et la Pornographie mettant en scène les enfants en 2003; la ratification de la Convention de la Haye sur la Protection de l’Enfance et la  Coopération Internationale en matière d’Adoption en 2018 ; la ratification de la Convention de l’‘Organisation Internationale du Travail sur le travail des enfants en 1999 ; et la ratification de la Charte Africaine des Droits et du Bien Etre des Enfants en 1990. Dans le même cadre, la ministre de la Promotion de la Femme et de la protection de l’Enfant, a souligné l’adoption par le Niger, de la loi portant Orientation du Système Educatif Nigérien en 1998 ; celle de la loi déterminant les compétences, les attributions et le  fonctionnement des juridictions pour mineurs au Niger en 2014; de la loi portant sur l'état civil au Niger en 2019; ainsi que l’adoption du Décret portant sur la Protection, le Soutien et l'Accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité en 2017, et du Décret portant création des Comités de Protection de l’Enfant du niveau central au niveau village et tribu en 2019. Le Niger a également adopté le Décret portant création et fonctionnement des Institutions privées d‘Accueil, d’Ecoute, d’Orientation ou d’Hébergement pour Enfants en 2010; et a assuré régulièrement la présentation des  Rapports  initiaux et périodiques de mise en œuvre de la CDE et de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant.

Malgré ces actions concrètes, la ministre Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a reconnu qu’il reste beaucoup à faire dans ce domaine. « Eu égard aux nombreux défis qui restent à relever dans le domaine de la Protection de l’Enfant, la synergie d’actions et les appuis accrus des Partenaires sont nécessaires afin de maximiser les chances pour atteindre les objectifs », a plaidé la ministre, qui a tenu à adresser ses remerciements aux partenaires qui œuvrent à nos cotés pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Enfant. Elle a en ce sens adressé une mention spéciale au Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) en tant que Représentant des Nations Unies pour la Protection de l’Enfant.

Les enfants aux commandes : pour chaque enfant, une enfance !

Dans l’allocution qu’elle a prononcée à cette occasion, Mme Félicité Tchibindat, Représentante de l'UNICEF au Niger, a aussi rappeler qu’il y a 30 ans, aujourd'hui, jour pour jour, les dirigeants du monde ont pris un engagement historique envers les enfants en adoptant la Convention relative aux droits de l’enfant. « Cette convention est devenue le traité relatif aux droits de l'homme le plus largement ratifié de l’Histoire et a contribué à transformer la vie de millions d'enfants », a fait remarquer la Représentante de l’Unicef au Niger, qui a ajouté qu’au-delà de la dimension historique de cette journée, elle offre l’occasion de marquer un temps d'arrêt pour faire le point sur la situation des enfants au Niger. Selon Mme Félicité Tchibindat, ces dernières années ont été un voyage exceptionnel pour les enfants au Niger. « Aujourd’hui, les bébés et les jeunes enfants sont moins susceptibles de mourir d'infections respiratoires, de diarrhée, de paludisme, de prématurité et d’autres maladies infantiles courantes que par le passé. Pouvoir aller à l'école au Niger est maintenant une réalité pour beaucoup plus d'enfants qu'il y a prés de 30 ans », s’est félicité Mme Félicité Tchibindat, qui a aussi relevé que des développements substantiels dans les législations, les politiques, les stratégies et la programmation au niveau national ont été enregistrés au cours des dernières années. C’est le cas, dans la lutte contre le mariage des enfants, dans la promotion de la scolarisation des filles, dans les secteurs de la santé, de l'eau, hygiène et assainissement, ainsi que de l'éducation et de la protection des enfants.

Cependant, a poursuivi, la Représentante résidente de l’UNICEF au Niger, il reste beaucoup à faire pour créer un environnement favorable aux enfants et aux générations futures. « Certains enfants n’ont toujours pas la possibilité de profiter pleinement de leur enfance. Le parcours depuis le ventre de la mère jusqu’aux années vulnérables de l'adolescence est souvent rempli de dangers et de difficultés », a-t-elle déploré, tout en reconnaissant que le Niger continue de faire face à des urgences simultanées qui mettent à rude épreuve les capacités du pays à répondre. « Les enfants sont confrontés à la malnutrition, à des épidémies récurrentes,  et des inondations cycliques, à la sécheresse et au déplacement », a encore déploré la Représentante de l’UNICEF, ajoutant que, par ailleurs, « la situation est exacerbée par l'instabilité dans les pays voisins, entraînant l'afflux de milliers de réfugiés, de rapatriés, de migrants et de déplacés  internes qui ont tous besoin d’accéder aux services sociaux de base pour survivre ».

En évoquant la célébration de l'anniversaire de la Convention, Mme Félicité Tchibindat a souligné qu’elle offre une tribune pour honorer nos devoirs et nos responsabilités et renouveler nos promesses envers les enfants. « C'est un moment pour nous de réaffirmer notre engagement indéfectible à respecter et à protéger les droits et les principes énoncés dans la convention, et à identifier et à prendre des mesures concrètes et réalisables à l’égard de son application complète, en adoptant des politiques pertinentes centrées sur l'enfant, en augmentant les investissements et en affectant les ressources nécessaires pour la réalisation de leurs droits. Il est tout aussi important de prendre en compte le véritable point de vue des enfants lors de l’élaboration et de l’évaluation des programmes conçus pour réaliser leurs droits et répondre à leurs besoins », a réitéré la Représentante de l’UNICEF au Niger. Mme Félicité Tchibindat a d’ailleurs profité de l’occasion pour se féliciter de l’engagement public pris par le Premier Ministre, avant-hier, au nom du Gouvernement, en faveur de la mise en œuvre complète de la Convention. Aussi, a-t-elle affirmé en guise de conclusion, « à l’heure où nous dressons le bilan des 30 ans de la Convention, nous devons regarder vers l’avenir, et plus précisément vers les 30 prochaines années ». Pour cela, il est essentiel, selon Mme Félicité Tchibindat, qu’on écoute ce que les enfants et les jeunes d'aujourd’hui, ont à nous dire sur les questions qui les préoccupent et qu’on leur donne la possibilité de trouver les solutions à ces problèmes. « Soyez ces enfants et ces jeunes que célèbre le poète, les enfants de l'appel de la vie à la vie, les enfants qui résident dans la demeure de demain que nous les adultes ne peuvent pas visiter », a plaidé de nouveau la Représentante de l’UNICEF au Niger, qui dans une envolée lyrique pleine d’émotion, a invité les autorités, parents et autres responsables, à assumer chacun sa responsabilité et à tenir ses promesses à l’endroit des enfants, l’avenir de demain.  « Nous devons nous contenter d’être les archers qui visent avec puissance, joie et amour les flèches que vous êtes afin que vous alliez loin et que vous bâtissiez avec votre cœur et persévérance votre futur; que vous soyez les artisans d'un Niger prospère ou chaque fille et chaque fils du pays contribuent a son développement », a plaidé de nouveau Mme Félicité Tchibindat, Représentante de l’Unicef au Niger.

 « Chaque jour de l'année devrait être une Journée Mondiale pour l'Enfance. Car nos engagements envers les enfants doivent se traduire en action au quotidien. Le moment est venu de remettre les droits de l’enfant à l'ordre du jour. Le moment est venu de faire des enfants une priorité absolue.  L'UNICEF n’est pas seul à plaider en faveur des droits de l'enfant. Fort heureusement, la Convention peut compter sur un vaste réseau d'organisations et d’individus, y compris les enfants eux-mêmes, qui surveillent et soutiennent son application. Plus ils seront nombreux, meilleures seront les chances que l’idéal décrit il y a 30 ans devienne une réalité pour toutes les générations d’enfants à venir. Pour chaque enfant, une enfance ! ». Mme Félicité Tchibindat, Représentante de l'UNICEF au Niger.

La célébration du 30éme anniversaire de la Convention des droits de l’enfant  (CDE), couplée à celle de la Journée mondiale de l’Enfance, s’est poursuivie dans la soirée au Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch (CCFN) de Niamey,  toujours sous le  thème retenu cette année, qui est « Mots d’avenir, les enfants du Niger prennent la parole ». Là aussi, les enfants ont gratifié le public de plusieurs prestations au cours de la cérémonie qui a été marquée par la remise des prix aux lauréats du concours média organisée par l’UNICEF, en collaboration avec le ministère de la Communication et le Conseil supérieur de la Communication.  Des photos et des vidéos des enfants de Niamey, Diffa et Zinder ont été également exposées au cours de cette cérémonie qui a finit en beauté, sur une note de satisfaction, et avec des promesses et des engagements renouvelés en faveur des enfants, pour qui s’ouvrent un avenir plein de promesses…

30 ans cde Niamey BIS

30 ans cde Niamey BIS1

30 ans cde Niamey BIS2

Abdoul Karim Moumouni (actuniger.com)

 

Commentaires  

0 #1 Niger Oye 22-11-2019 10:27
Merveilleux.
Le monde appartient à cette force de demain
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 14/12/2019, 22:57
sommet-extraordinaire-du-g5-sahel-le-president-du-faso-a-niamey (Ouagadougou, 14 décembre 2019). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en...Lire plus...
Publier le 13/12/2019, 20:56
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-13-decembre-2019 Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 13 décembre 2019, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 13/12/2019, 18:24
drame-d-inates-hommage-national-aux-71-soldats-tombes-sur-le-champ-d-honneur La base aérienne 101 de Niamey a abrité, dans la matinée de ce vendredi 13 décembre,  la...Lire plus...
Publier le 13/12/2019, 14:22
le-president-issoufou-aux-71-victimes-d-inates-votre-sacrifice-est-un-pas-decisif-vers-notre-victoire-contre-l-ennemi Hommage de la Nation aux victimes d'Inatès  Intervention de Son Excellence Monsieur...Lire plus...
Publier le 12/12/2019, 21:01
deuil-national-et-hommages-voici-les-principales-mesures-prises-par-le-gouvernement-suite-aux-tragiques-evenements-d-inates-et-d-angando-communique #Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes...Lire plus...
Publier le 11/12/2019, 22:06
drame-d-inates-71-soldats-tues-12-blesses-et-plusieurs-portes-disparus-officiel Photo D'illustration Soixante-onze (71) soldats sont tombés sur le champ d’honneur, douze (12) ont...
Publier le 11/12/2019, 19:40
insecurite-plus-de-60-soldats-tues-et-des-portes-disparus-suite-a-l-attaque-du-camp-d-inates-tillaberi Au moins une soixantaine de militaires ont été tués et plusieurs autres encore portés disparus,...
Publier le 09/12/2019, 17:17
barkhane-le-president-issoufou-a-recu-une-invitation-officielle-de-macron-pour-le-sommet-de-pau Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu lundi en début...
Publier le 12/12/2019, 21:01
deuil-national-et-hommages-voici-les-principales-mesures-prises-par-le-gouvernement-suite-aux-tragiques-evenements-d-inates-et-d-angando-communique #Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes...
Publier le 09/12/2019, 10:10
rapport-sur-le-developpement-humain-2019-le-niger-toujours-dernier-selon-l-indice-du-pnud-189e-189-pays Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a rendu public, ce lundi 9 décembre,...
Publier le 11/12/2019, 22:06
drame-d-inates-71-soldats-tues-12-blesses-et-plusieurs-portes-disparus-officiel Photo D'illustration Soixante-onze (71) soldats sont tombés sur le champ d’honneur, douze (12) ont...
Publier le 11/12/2019, 19:40
insecurite-plus-de-60-soldats-tues-et-des-portes-disparus-suite-a-l-attaque-du-camp-d-inates-tillaberi Au moins une soixantaine de militaires ont été tués et plusieurs autres encore portés disparus,...
Publier le 12/12/2019, 21:01
deuil-national-et-hommages-voici-les-principales-mesures-prises-par-le-gouvernement-suite-aux-tragiques-evenements-d-inates-et-d-angando-communique #Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes...
Publier le 09/12/2019, 17:17
barkhane-le-president-issoufou-a-recu-une-invitation-officielle-de-macron-pour-le-sommet-de-pau Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu lundi en début...
Publier le 09/12/2019, 12:30
insecurite-au-moins-2-soldats-tues-et-5-autres-blesses-dans-l-attaque-d-une-position-militaire-a-agando-tahoua La position militaire d’Agando, près de Tillia (Région de Tahoua), a été visée, ce lundi matin, par...

Dans la même Rubrique

Drame d’Inatès : hommage national aux 71 soldats tombés sur le champ d’honneur

13 décembre 2019
Drame d’Inatès : hommage national aux 71 soldats tombés sur le champ d’honneur

La base aérienne 101 de Niamey a abrité, dans la matinée de ce vendredi 13 décembre,  la cérémonie des obsèques nationales des 71 soldats tombés sur le champ d’honneur, le...

Deuil national et hommages : voici les principales décisions prises par le gouvernement suite aux tragiques événements d'Inates et d'Angando (communiqué)

12 décembre 2019
Deuil national et hommages : voici les principales décisions prises par le gouvernement suite aux tragiques événements d'Inates et d'Angando (communiqué)

#Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes lourdement armés ont attaqué le Poste Militaire de Reconnaissance d'Inates proche de la frontière avec le Mali....

Drame d’Inatès : 71 soldats tués, 12 blessés et plusieurs portés disparus (Officiel)

11 décembre 2019
Drame d’Inatès : 71 soldats tués, 12 blessés et plusieurs portés disparus (Officiel)

Photo D'illustration Soixante-onze (71) soldats sont tombés sur le champ d’honneur, douze (12) ont été blessés et d’autres encore portés disparus, suite à l’attaque de la position militaire des Forces...

Insécurité : plus de 60 soldats tués et des portés disparus suite à l’attaque du camp d’Inatès (Tillabéri)

11 décembre 2019
Insécurité : plus de 60 soldats tués et des portés disparus suite à l’attaque du camp d’Inatès (Tillabéri)

Au moins une soixantaine de militaires ont été tués et plusieurs autres encore portés disparus,  selon un bilan provisoire et non officiel, suite à l’attaque qui a visé, le mardi...

UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE : COMMUNIQUE DE PRESSE

11 décembre 2019
UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE : COMMUNIQUE DE PRESSE

5ème Revue Annuelle des Réformes, Politiques, Programmes et Projets de l’UEMOA au Niger. Niamey, le samedi 14 décembre 2019.

Attaque du camp militaire d’Agando (Tillia) : 3 militaires et 14 assaillants tués (Officiel)

11 décembre 2019
Attaque du camp militaire d’Agando (Tillia) : 3 militaires et 14 assaillants tués (Officiel)

Le bilan de l’attaque qui a visé, le lundi 9 décembre, le camp militaire d’Angando, près de Tillia dans la région de Tahoua, s’est alourdit. Selon le communiqué rendu public...