mercredi 10 août 2022

4107 lecteurs en ligne -

fraren

Journée Mondiale de l'Enfance : les enfants "prennent les commandes" des médias au Niger

droits des enfants

A l'occasion de la célébration de la Journée Mondiale de l'Enfance et des 30 ans de la Convention relative aux Droits de l'Enfant, le 20 novembre, des enfants "prendront les commandes" des médias nationaux pour faire entendre leurs voix sur des sujets qui les concernent. Ils assumeront le rôle de journalistes, de reporters et d'animateurs pour exprimer leur soutien à leurs pairs, notamment ceux qui restent encore privés de leurs droits fondamentaux.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 Tout au long de la semaine du 18 au 24 novembre 2019, des enfants réaliseront ainsi des séries de reportages, de micros-trottoirs sur des sujets spécifiques qu'ils ont eux-mêmes choisis et des entretiens avec des personnalités du Gouvernement, des organisations internationales et de la société civile. Les enfants traiteront de sujets divers, allant de la question du mariage des enfants aux thématiques de l'éducation, de la santé, de la protection, de la jeunesse et des loisirs.

Plusieurs médias nationaux, de la presse écrite et audiovisuelle, se sont alliés à cette initiative. Il s'agit notamment de l'ORTN, des stations de télévision Tambara et Ténéré, et des journaux de la presse écrite Le Sahel, Le Matinal, La Roue de l'Histoire, La Nation et le Républicain. Dans les régions, les stations Sahara d'Agadez et Garkwa de Maradi ont aussi rejoint le mouvement.

Ces initiatives sont au cœur de la célébration mondiale de Journée mondiale de l'enfance et le moyen d'expression idéal de l'engagement de chacun à en faire une journée d'action pour les enfants, par les enfants. Elles sont une manifestation du principe clé des droits de l'enfant selon lequel chaque enfant a le droit d'être entendu, de participer et de jouer un rôle actif dans la société.

"Les "prises de commandes" ne doivent pas se résumer en une simple opération médiatique. Ce sont des actions qui fournissent aux enfants et aux jeunes la possibilité de découvrir leurs droits et de mieux comprendre les processus de prise de décisions. Elles leur permettent d'exprimer leurs préoccupations et de proposer des solutions qui sont écoutées sérieusement et mises en œuvre par des adultes et des décideurs," a déclaré Dr. Félicité Tchibindat, Représentante de l'UNICEF. 

L'UNICEF estime qu'un contenu médiatique de haute qualité et un débat public incluant la voix des enfants peuvent contribuer aux efforts visant à améliorer l'environnement pour la protection et la promotion des droits des enfants au Niger.

"La célébration de la Journée Mondiale de l'Enfance est une occasion pour les enfants de défendre leurs droits, d'exprimer ce qu'ils veulent et la manière dont cela devrait être fait. Personne ne peut être un meilleur défenseur des droits de l'enfant que les enfants eux-mêmes. C'est à eux de tracer leur propre avenir", a conclu Dr. Félicité Tchibindat.

 



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com