jeudi 18 août 2022

2491 lecteurs en ligne -

fraren

UEMOA : à Niamey, une célébration en grande pompe pour marquer les 25 ans de l’organisation

coupure gateau 25 UEMOA

A l’instar des autres pays de l'Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), le Niger a également célébré les 25 ans de la création de l’organisation sous-régionale. A cette occasion, une cérémonie en grande pompe s’est déroulée dans la soirée du vendredi 8 novembre à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, en présence des membres du gouvernement, des représentants sortant et entrant de la Commission de l’UEMOA au Niger ainsi que des représentants dans notre pays, des institutions et fonctionnaires, en poste et retraités nigériens,  des organes de l’Union. La cérémonie, riche en couleur, a été également rehaussée par la présence des ambassadeurs et représentants des organisations Inter-africaines et internationales accréditées au Niger, des députés nationaux, des directeurs et cadre de l’administration nigérienne ainsi que de nombreux invités.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Après une brève présentation des activités de l’UEMOA, la cérémonie a été marquée par deux importantes allocutions notamment celle de M. Issouf Oumar Maiga, nouveau représentant résident de la Commission de l’UEMOA au Niger. Dans son intervention, M. Issouf Oumar Maiga a tenu tout d’abord, à  adresser la profonde reconnaissance des plus hautes autorités de la Commission de l’UEMOA, à l’occasion de  la  célébration du 25e anniversaire de la création de l’UEMOA au Niger. « Je voudrais, à cet effet, en leurs noms, exprimer notre profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, Chef de l’Etat, pour son ferme engagement en faveur de la réalisation de l’intégration régionale, à Son Excellence Monsieur Birgi Rafini, Premier ministre, Chef du gouvernement, aux membres du Gouvernement, ainsi qu’au peuple nigérien, pour l’appui constant dont l’UEMOA bénéficie dans la conduite des réformes et des chantiers qu’elle met en œuvre au Niger », a déclaré M. Issouf Oumar Maiga.

L’UEMOA, 25 ans au service des populations

Abordant l’objet de la cérémonie, le représentant résident de l’UEMOA au Niger, a rappelé que c’est le 10 janvier dernier, que l’UEMOA, créée a Dakar, le 10 janvier 1994, a célébré son 25e anniversaire à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, qui abrite le siège de la Commission. A cette occasion, a poursuivi M. Issouf Oumar Maiga,   SEM. Alassane Ouattara, Président de la République de Cote d’Ivoire et président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union,  avait évoqué les avancées majeures réalisées par l’organisation au cours des 25 dernières années. Il s’agit, notamment de la création d’un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, convergence macro-économique et l’harmonisation des législations nationales des Etats membres dans les secteurs socio-économiques. En dépit de ces avancées, « la Commission est consciente des défis qui restent à relever pour répondre avec efficacité aux attentes des populations de l’Union », a souligné le Représentant résidant, qui a cité au nombre de ces défis, « la mise en œuvre effective de la libre circulation des personnes et des biens dans notre espace communautaire, afin de favoriser l’émergence d’un marché intracommunautaire, qui éprouve des difficultés à décoller ». C’est à cet égard d’ailleurs, a expliqué M. Issouf Oumar Maiga, que la Commission a organisé à Ouagadougou, les 7 et 8 octobre 2019, un forum scientifique international sur le thème: « l’UEMOA, 25 ans : ensemble  relevons le défi de la libre circulation des personnes et des biens dans un espace communautaire sécurisé ». Ce forum, auquel ont pris part tous les acteurs concernés, a donné l’occasion de procéder à une évaluation des outils et des pratiques face à la problématique de la libre circulation des personnes et des biens au regard du contexte sous régional caractérise par une insécurité grandissante et multiforme, et des recommandations fortes ont été formulées afin de résoudre de façon idoine l’ensemble des difficultés relevées pour une intégration réussie au bénéfice des populations de l’Union. Après ce rappel des réalisations ainsi que des défis, le Représentant résident a évoqué le rôle du Niger dans le processus d’intégration régionale, les efforts des autorités pour atteindre les objectifs communs ainsi que les perspectives dans le cadre des activités et des ambitions de l’UEMOA. 

« Le Niger, très engagé dans le processus d’intégration régionale et sous régionale, au regard des résultats qu'il a obtenus lors de la dernière revue annuelle des reformes, Programmes et projets communautaires de l’UEMOA, d’octobre 2019, est assurément comptable, aux cotés des autres Etats membres, des avancées enregistrées par l’Union. Le Niger, faut-il le rappeler, a fait un bond de 9,54 points de 2018 a 2019, et affiche un taux moyen de mise en œuvre des réformes de 74,33% contre 64,79% en 2018. Au titre des programmes et projets, le Niger affiche un taux moyen d’exécution physique de 90,60% avec un indice de performance de 57,52%. Qu’il me soit ainsi permis d’adresser, au nom du Président de la Commission de l’UEMOA, Monsieur Abdallah BOUREIMA, les vifs remerciements et la reconnaissance de la Commission au Gouvernement de la République du Niger qui, ne cesse de réaffirmer son engagement en faveur de l’intégration africaine et particulièrement de l’intégration sous régionale, à travers sa disponibilité  constante et sa forte implication dans les questions relatives aux activités des organes de l’UEMOA ».  M. Issouf Oumar Maiga, Représentant résident de la Commission de l’UEMOA au Niger.

Issouf Oumar Maiga

M. Issouf Oumar Maiga, Représentant résident de la Commission de l’UEMOA au Niger

En terminant son intervention, le représentant résident  a tenu à réaffirmer  « la solidarité pleine et entière de la Commission de l ’UEMOA et son engagement total aux cotés du Gouvernement de la République du Niger et des autres Etats membres pour relever les défis relatifs à la paix et à la sécurité dans notre sous-région. Il a enfin réitérer toute la reconnaissance de la Commission, «  à tous les dignes fils du Niger », présents ou non ce soir dans cette salle, qui ont servi avec dévouement et occupée de hautes fonctions au sein des organes de l’UEMOA, ainsi que sa gratitude à tous les partenaires institutionnels, à l’ensemble des partenaires techniques et financiers, avec lesquels la Commission de  l’UEMOA travaille pour les mêmes objectifs de paix, de sécurité et de développement, au corps diplomatique et aux plus hautes Autorités nigériennes, pour l’hospitalité dont bénéficient les cadres et fonctionnaires de la Commission dans au Niger.

Le Niger, engagé dans l’intégration sous-régionale

En prenant la parole, le ministre délégué au Budget, M. Ahmed Jidoud, représentant le ministre des Finances, a fait la genèse du chemin parcouru par l’UEMOA à Dakar, 25 ans après sa création. « Le chemin parcouru est louable a bien des égards », a estimé le ministre du Budget, qui a rappelé qu’en effet, « les pères fondateurs, ayant pris conscience de la complémentarité de leurs économies, avaient décidé de conjuguer les efforts de leurs pays respectifs, déjà liés par une solidarité monétaire ». Au plan institutionnel, a indiqué M. Ahmed Jidoud, tous les mécanismes et les organes prévus par le Traité de l'UEMOA ont été mis en place et fonctionnent régulièrement. En matière de gouvernance économique, « une avancée majeure a été réalisée à travers l’exercice de la surveillance multilatérale et l’application effective des principes de l'Union douanière », a poursuivi le ministre, ajoutant par la même occasion,  que dans le même sens, « la mise en œuvre des politiques sectorielles a permis d’améliorer les réalisations en matière d’accès des populations de l’Union a certains services sociaux de base, tels que l’eau potable, énergie, le renforcement du réseau routier communautaire et la sécurité alimentaire ». Enfin, a relevé le ministre délégué au Budget, il faut saluer l’adoption en 2013 de la politique commune de l'UEMOA dans le domaine de la paix et de la sécurité. « Nous devons ces résultats remarquables atteints par l'UEMOA aux orientations claires de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, et à leur  leadership a travers notamment les Comités de Haut Niveau, qui ont contribué a faire avancer les chantiers majeurs dans les domaines de la paix et de la sécurité, de l’énergie, de la sécurité alimentaire et du financement des économies », a souligné M. Ahmed Jidoud, rappelant que « l’évolution de notre Union est régulièrement évaluée à travers l'institution de la Revue annuelle des réformes instituée dans les Etats membres ».

Si les acquis sont « palpables et concrets », le représentant du ministre des Finances, a toutefois reconnu que le contexte de l’Union reste marquer par des mutations profondes et rapides et l’existence de défis multiples et complexes à relever. « Cela sous-entend que I UEMOA doit, vingt-cinq ans après sa création, faire preuve d’une réelle capacité d’adaptation afin de préserver et consolider ses nombreux acquis », a-t-il estimé, avant de souligner que pour accélérer le processus d'intégration sous régionale et consolider le marché régional, « des défis importants restent encore a relever, notamment en matière de commerce intra-communautaire ».  Abordant le cas du Niger dans le processus, le ministre délégué au Budget a déclaré que le Niger a affiché des progrès notables comme l’atteste les conclusions  issues de la dernière Revue.

« Je voudrais vous réaffirmer ici l’engagement du Gouvernement à accélérer et soutenir le rythme des reformes, en matière de transposition et d’application effective des textes communautaires. Les résultats de l’évaluation de la performance des projets et programmes relevés en 2019 appellent de la part du Gouvernement du Niger, de la Commission de l’UEMOA, des agences d’exécution assurant la maitrise  d’ouvrage déléguée, ainsi que de toutes les entreprises intervenant dans la réalisation de nos projets communautaires, a plus d’efforts et à œuvrer davantage pour le respect des délais conventionnels et contractuels ». M. Ahmed Jidoud, ministre délégué au Budget.

Avant de terminer son allocution, M. Ahmed Jidoud, a  souhaité un joyeux anniversaire à l’UEMOA et réaffirmer la volonté commune des autorités du Niger et des autres pays de l’organisation, « de rester mobilisés pour des progrès encore plus significatifs ».

La cérémonie, animée par les prestations de la célèbre troupe culturelle nigérienne, le  groupe Shoga, s’est conclue en beauté par la coupure du gâteau par le représentant résident de la Commission et le ministre délégué au Budget, devant une assistance qui a massivement honoré de sa présence ce 25e anniversaire de l’UEMOA.

anniverssaire 25 UEMOA BIS1

anniverssaire 25 UEMOA BIS

anniverssaire 25 UEMOA

Abdoul Karim Moumouni (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com