jeudi 11 août 2022

3858 lecteurs en ligne -

fraren

SIMED 2019 : les médias à l’école des ODD !

SIMED 05 11 2019 BIS

Les travaux de la 3ème Edition du Symposium International des Médias pour le Développement Durable à l’horizon 2030 (SIMED) 2019, se sont ouverts mardi 5 novembre 2019 et se poursuivent jusqu’au 7 novembre à la Maison de la presse de Niamey. Cette troisième Edition a réunis plusieurs journalistes de l’intérieur du pays et de la sous-région (Mali, Togo, Burkina Faso, Cote d`Ivoire, Benin, Algérie, Tunisie etc.). Le thème de cette 3ème édition est ‘’ Relever les défis de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030, quelle contribution pour les médias’’.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Tout d’abord, c’est le Secrétaire Général du Ministère de la Communication du Niger, M. Abdoulaye Coulibaly, qui a donné le coup d’envoi des travaux en présence du Directeur–Pays de WaterAid Niger, du représentant de la Ministre du Plan, du représentant de la directrice Générale de l`Agence Nationale d`Assistance Juridique (ANAJ Niger), de la Directrice Générale 2M Invest Matata, du représentant de l’Agence du Barrage de KANDADJI, des cadres techniques centraux des Ministères sectoriels, des Journalistes de la Sous-région, des étudiants des écoles et instituts et de la presse publique et privée.

Avec le concours des partenaires techniques et financiers dont l’ONG Internationale WaterAid, la Coopération SwissAid, la Coopération Luxdev, l’UNICEF, la SPEN, la SEEN, Plan International et la Banque Mondiale, le RENJED et le REJEA se sont investis afin d’assurer une réussite totale aux différents travaux qui se déroulent dans la plus grande sérénité.

Le SIMED est un rendez-vous international de réflexions et d’échanges d’idées, par les médias, sur les questions du développement durable et de ses corollaires avec tous les acteurs et, dans tous les secteurs pour faciliter la mise en œuvre des actions de développement.

Pour rappel, la communauté internationale a adopté en septembre 2015, 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) et leurs 169 cibles formant ainsi la clé de voûte de l’Agenda 2030 du développement durable. Ces objectifs de développement durable tiennent compte équitablement de la dimension économique, sociale et environnementale du développement. Les ODD doivent être réalisés par tous les Etats membres de l’ONU d’ici 2030. A l’épreuve du bilan triennal, les résultats de la mise en œuvre ne sont pas totalement satisfaisants. Cela est dû au fait que les Etats ne s’y investissent pas pleinement pour atteindre les différentes cibles y afférentes notamment l’implication effective des médias dans la mise en œuvre des projets et programmes de développement.

Face à ce constat, il incombe aux Etats et aux autres acteurs du développement de se plancher pleinement sur la question en vue de mettre en exergue une synergie d’actions performante à même de permettre l’atteinte des ODD au Niger.

Les initiateurs du SIMED, dont le RENJED et le REJEA, par la tenue de cette rencontre d’envergure internationale, entendent contribuer à relever les défis de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 à travers une participation active et un engagement productif des médias dans la concrétisation de ce pari d’où la pertinence du thème de cette année.

Le SIMED vise principalement à amener les médias à se mobiliser davantage pour l’accompagnement des Etats africains dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des projets et programmes de développement pour l’atteinte des ODD à l’horizon 2030. Quoi de plus normal, que de cibler les medias à cause du rôle social qu’est le leur et surtout de leurs capacités de propagation des messages relatifs à cette problématique.

Dans son intervention, le Secrétaire Général du Ministère de la Communication, M. Abdoulaye Coulibaly, représentant le Ministre de la Communication Sala Mahamadou Habi, a salué cette initiative du SIMED qui cadre avec la volonté du Gouvernement dans la mise en œuvre et l’atteinte des ODD au Niger. Le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs à travers l’adoption du programme de développement économique et social et autres documents de politiques nationales a ajouté M. Coulibaly. Les autorités de la 7ème République, avec au premier rang le Président Issoufou Mahamadou,  accordent une importance particulière aux médias et à l’exercice libre et citoyen du métier de la presse avec la signature de la Table de la montagne depuis leur entrée en fonction en 2011. Enfin, il souligne l’engagement des médias nigériens dans l’accompagnement de la mise en œuvre et du suivi des politiques et programmes de développement du Niger.  

Le Président du SIMED, M.Ousmane Dambadji a, pour sa part, remercié tous les participants pour leur présence à cette 3ème édition du SIMED, quatre années après l’adoption des ODD. Le SIMED marque la volonté des médias à contribuer dans l’atteinte des ODD. C’est pourquoi, il a invité tous les participants, notamment les jeunes, à comprendre les Objectifs mondiaux et à contribuer dans leur mise en œuvre d’ici 2030.

Cette rencontre de Niamey a eu le mérite d’attirer l’attention des Etats sur leur rôle de catalyseur de bonnes pratiques dans la mise en œuvre des ODD. Des communications générales et des thématiques spécifiques sur l’égalité-genre, l’industrie, l’innovation et les infrastructures, la paix, la justice et les institutions, l’éducation de qualité, l’accès à l’énergie propre, l’extrémisme violent, le changement climatique seront développées pendant cette édition du SIMED.

Cette première journée a permis de faire la présentation des expériences de bonnes pratiques et les défis dans la mise en œuvre des ODD au Niger. Le Chef de Division Suivi des ODD au Ministère du Plan, M. Ibrahim Issoufou, s’est d’abord appesanti sur les mécanismes d’appropriation et d’intégration des ODD dans la planification des plans de développement régionaux (PDR) et des plans de développement communaux (PDC) au Niger avant de présenter les bonnes pratiques dans la mise en œuvre des ODD notamment la mobilisation exceptionnelle des acteurs, l’organisation institutionnelle, l’approche participative,  ainsi que la collecte et l’analyse des données.  

Autre part, vue l’envergure de la tâche, les Etats, les Partenaires techniques et financiers ainsi que les Médias doivent faire preuve d’engagement nécessaire dans l’organisation et la capitalisation des acquis de ce rendez-vous de Niamey.

A la sortie de cette tribune de Niamey, en plus de la Déclaration de Niamey qui sera actée, les médias auront ainsi dépassé leur rôle traditionnel de couverture sporadique des évènements factuels afin de devenir pleinement des acteurs du développement et permettre aux Etats de sortir du spectre de la pauvreté qui assaille leurs populations pendant des siècles.

SIMED 05 11 2019



Commentaires  

0 #1 Abdoul rafat 06-11-2019 09:16
Je vous souhaite bonne chance
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com