samedi, 16 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


ceremonie bapteme CMK

Le Centre de formation de la NIGELEC porte désormais sa nouvelle appellation officielle : Centre des métiers d’électricité Boukari Kané (CME-BK), un honneur au premier directeur général de la société, et un des précurseurs de l’évolution du sous-secteur de l’électricité au Niger. La cérémonie officielle de baptême dudit centre s’est déroulée le mercredi 14 octobre, dans son enceinte, sous la présidence du ministre d’Etat, ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, qui assurait l’intérim de son homologue de l’Energie.  Elle a été  rehaussée par les cadres du ministère de l’Energie, la présidente du Conseil d’administration ainsi que le directeur général, les responsables et agents de la NIGELEC, les autorités régionales administratives et coutumières, les directeurs des sociétés d’Etat et de nombreux invités qui ont tenu à assister à cet évènement historique.

A cette occasion, plusieurs allocutions ont été prononcées ainsi que des activités destinées à rappeler le parcours de M. Boukari Kané mais aussi à présenter les activités du CME, qui porte désormais le nom de celui qui a marqué d’une empreinte indélébile, l’histoire de la NIGELEC.

Hommage mérité pour M. Boukari Kané, premier DG nigérien de la NIGELEC

Dans le discours qu’il a prononcé, le ministre d’Etat, ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado,  a d’abord tenu à rappeler le contexte dans lequel se tient cette cérémonie, notamment les réformes entreprises depuis 2015 par le gouvernement dans le sous-secteur de l’électricité. Des réformes qui ont porté sur les plans institutionnel, législatif et réglementaire et qui se sont traduite par la création, en 2015, de l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE), la révision du Code de l’électricité en 2016 pour consacrer l’ouverture du segment production et de l’électrification rurale au financement privé, l’adoption en 2018 du Document de Politique Nationale de l’Electricité.  Dans le même sillage, il a ensuite abordé les perspectives pour le secteur notamment  l’étude sur un schéma directeur production-transport d’énergie électrique au Niger, qui est actuellement en cours, et qui vise à améliorer l’offre en énergie électrique. Selon le ministre d’Etat, au terme de l’étude, un plan d’investissement à l’horizon 2035 sera élaboré et constituera le fil conducteur de toutes les actions de renforcement des capacités de production et de transport d’énergie électrique. Le ministre Foumakoye a aussi évoqué la mise en œuvre de la politique nationale de l’électricité, dans le cadre de laquelle, le gouvernement a adopté une Stratégie Nationale d’Accès à l’Electricité (SNAE) visant l’électrification du territoire à travers différentes options dont 85% par réseaux, 5% par mini-réseaux et 10% par des systèmes individuels, avec comme objectif un taux d’accès des populations à l’électricité de 80% à l’horizon 2035. En terminant son intervention, le ministre de l’Energie par intérim, a souligné l’importance de la formation pour la mise à niveau du personnel, qui est aujourd’hui une nécessité notamment pour  ce qui est de la pérennisation des investissements massifs réalisés par l’Etat dans la construction de nouveaux ouvrages de production et de transport, et qui fonctionnent avec des technologies modernes. Selon le ministre, le CME-BK contribuera efficacement  à permettre au personnel de maîtriser ces moyens de production, de transport et de distribution, pour ce qui concerne, entre autres, la centrale diesel de Gorou Banda, les postes et lignes d’évacuation ainsi que les autres ouvrages en cours de réalisation,  et dont la technologie est plus développée que celle des ouvrages précédents. Enfin, le ministre d’Etat a tenu à rendre un vibrant hommage à M. Boukari Kané, « pour les innombrables actions qu’il a menées durant sa carrière ayant marqué de façon indélébile le sous-secteur de l’électricité ». Parmi ces actions, le ministre Foumakoye Gado a cité la ligne d’interconnexion Birnin Kebbi au Nigeria –Niamey au Niger, qui a été mise en service en 1976, ainsi que son engagement résolu dans la réalisation de la centrale thermique à charbon de la SONICHAR.

 « C’est le lieu de saluer cette initiative d’immortaliser le nom de ce grand serviteur de notre secteur afin de permettre à la jeune génération de s’inspirer d’un tel exemple de réussite. Merci M. Boukari Kané pour tout ce que vous avez fait pour votre pays ». Le ministre d’Etat M. Foumakoye Gado.

Le Directeur général de la NIGELEC a, quant à lui, entamer son allocution en rappelant le caractère exceptionnel de la cérémonie qui consacre le baptême officiel du Centre des métiers d’électricité, qui porte désormais, et depuis le 7 septembre 2018, à l’occasion du 50ème anniversaire de la NIGELEC, le nom de Boukari Kané, en hommage au premier directeur général nigérien de l’entreprise publique. Après avoir rappelé son parcours académique, M.Khalid  a cité quelques faits marquants de sa vie professionnelle qui a été pour l’essentiel consacrée à la NIGELEC, qu’il a intégrée en 1964 (à l’époque SAFELEC), et dont il fut le directeur général de 1970 à 1985. Quinze années durant lesquels, poursuivra le DG de la NIGELEC, M. Boukari Kané a rendu d’énormes services au pays notamment pour ce qui est de l’équipement du pays en infrastructures électriques, mais aussi dans le domaine de la formation des hommes. A cette occasion, le DG de la NIGELEC a mis en exergue, « le rôle centrale joué par M. Kané dans la création de l’Ecole Supérieure de l’Electricité, implantée en Côte d’ivoire, conçue et fondée spécialement pour former des ingénieurs hautement qualifiés pour le compte des sociétés d’électricité africaines ».

« Monsieur Kané, toute la famille de l’électricité au Niger, par ma modeste voix, vous dit tout simplement: Merci. Si vous pensez électricité au Niger, pensez Boukari Kané ». Khalid Alhassan, DG NIGELEC.

Au cours de son intervention, le DG de la NIGELEC a fait une brève présentation du CME-Boukari Kané qui, « représente pour les électriciens que nous sommes, ce que le CI Tondibia représente pour les militaires ». M. Khalid Alhassan a ensuite évoqué les perspectives pour le CME-BK, dont les services sont désormais ouverts à tous ceux qui désirent une spécialisation pratique pointue dans la matière électricité. « Le métier de l’électricité, parce qu’il est des plus complexes, requiert des hommes bien formés. C’est pourquoi, la NIGELEC ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit de la formation », a poursuivi le DG de la NIGELEC, avant d’annoncer que dans le cadre des programmes d’investissement en cours de la société, « le CME-BK bénéficie d’un financement important qui permettra d’upgrader significativement son cadre, son plateau pédagogique et son corps enseignant ».

Dans une brève allocution, le héros du jour, M. Boukari Kané, s’est dit très ému de cet honneur qui lui a été décerné, en associant sa modeste personne au baptême du Centre de formation de la Nigelec. Il a évoqué les faits marquants de son passage au sein de l’entreprise, dont le plus décisif, selon ses propres mots, a été « l’implication au plan national et inter-africain dans la formation des agents pour prendre en main la gestion de tous les segments des activités de production, transport et distribution de l’électricité ». M. Boukari Kané a également fait la genèse de l’école de formation de la Nigelec, qui a connut plusieurs changements mais aussi des périodes difficiles, avant de se réjouir du fait que désormais, « le développement du Centre se poursuit avec bonheur pour répondre à la demande croissante en personnel technique ». Fidèle à lui-même, il a profité de l’occasion pour encourager la NIGELEC, « à développer des formations spécialisées en intégrant les énergies renouvelables ».

Le CME-BK, un centre d’excellence qui monte en puissance

Au tout début de la cérémonie, le directeur du centre CME-BK, M. Sidi Amar Ahmed, a prononcé une allocution de bienvenue au cours de laquelle il a présenté l’école ainsi que les missions qui lui sont assignés notamment celles de dispenser des formations aux métiers et de perfectionnement dans les domaines de la production, du transport et la distribution d’énergie électrique, ainsi que dans les filières commerciales, comptables et informatiques. L’établissement qui a été créé en 1965 sous l’appellation de Centre de formation professionnelle (CFP/SAFELEC) a connu plusieurs mutations jusqu’en 2004 où il est devenu l’Ecole professionnelle d’électricité (EPELEC), Selon les explications du DG du CME-BK, l’école a formé, de 2011 à 2019, 1069 recrues toutes catégories et corps de métiers confondus, soit une moyenne de 119 élèves par an, ce qui correspond à 60,25% de l’effectif actuel de la NIGELEC. En plus de la formation des agents de la NIGELEC, l’école assure également et régulièrement, des formations de perfectionnement au profit de certaines institutions de la place comme la COMINAK, la SOMAIR, la SONICHAR, la SONIDEP, l’ASECNA, l’EAMAC ainsi que le personnel du ministère de la Défense nationale dans les activités relevant de son cœur de métier. C’est dire qu’il s’agit d’un établissement qui contribue à sa manière hautement à la formation et au renforcement des compétences nécessaires au développement du pays, et qui s’apprête à monter en puissance grâce au projet de réhabilitation du Centre, avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD). A ce sujet d’ailleurs, M. Sidi Amar Ahmed a saisit l’occasion pour remercier, au nom du personnel du Centre, le DG de la NIGELEC, Khali Alhassan, « qui depuis sa nomination à la tête de la société, n’a pas hésité un seul instant à entreprendre et à soutenir toute les actions nécessaires pour faire renaitre l’établissement et le placer au cœur des activités de l’entreprise afin qu’il contribue au développement des compétences nécessaires pour l’accomplissement de sa mission de service public de qualité ».

En marge de la cérémonie de baptême du CME-BK, s’est déroulée celle consacrant  la sortie de 46 élèves Electriciens de réseau de la promotion 2019 ; la rentrée académique de 49 nouveaux élèves nouvellement recrutés composés de 10 caissiers, 25 agents de conduite de centrales et postes, 9 techniciens supérieurs (TS) électromécaniciens, 5 mécaniciens monteurs ; ainsi que la présentation de 20 bacheliers nouvellement sélectionnés pour la formation de Techniciens Supérieurs au CME de Bingerville en Côte d’Ivoire à partir de ce 18 octobre. Des cadeaux en diverses natures ont été pour l’occasion, remis aux meilleurs apprenants de l’année 2019.

PCA Niegelec et eleve CMEDg Niegelec et eleve CME

affiche Boukary Kane

A.K. Moumouni (actuniger.com)

Commentaires  

+2 #1 illo 18-10-2019 08:12
Le sinistre du pétrole est tutelle de la Nigelec? Ou bien le Boukari est un de ses parents? Niger!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 damagaram 18-10-2019 12:59
Bravo à M. Boukari KANE. si la génération actuelle avait pris votre exemple, d'homme intègre, travailleur, soucieux du bien-être des nigériens, nous ne seront pas là avec les délestages.
Feu le Général Kountché, vous a toujours félicité pour le travail bien fait.
Espérons que ce Khalid, saura bien prendre l'exemple.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Momo 18-10-2019 14:09
Comment la Nigelec peut avoir un homme de connaissance comme Boukari Kane et ne pas pouvoir etre autonome?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Gaskiya 18-10-2019 14:11
Citation en provenance du commentaire précédent de illo :
Le sinistre du pétrole est tutelle de la Nigelec? Ou bien le Boukari est un de ses parents? Niger!!!

Il faut savoir lire et s'assurer d'avoir bien lu avant de critiquer. Le ministre Foumakoye assure l’intérim de la ministre de l'Energie Amina Moumouni absente.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...

Dans la même Rubrique

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...

Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

4 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

Le premier ministre s’est rendu dimanche 3 janvier à Tchombangou et Zaroumdarèye, dans la commune de Tondikiwindi, où une centaine de civils ont été massacrés par des présumés djihadistes le...

Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

3 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun...