jeudi, 04 juin 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Rencontre Presse Prodec 13 09 2019 

L’offre nationale en formation professionnelle et technique se renforce, en quantité et surtout en qualité, avec la restructuration de trois (3) nouveaux établissements d’enseignement, désormais mis aux normes internationales. Il s’agit du Centre des Métiers du Cuir et D'Art du Niger (CMCAN) de Niamey, du Lycée Technologique de Doutchi, et du Lycée Professionnelle d’Hôtellerie et de Tourisme d’Agadez.

Zeyna transfert argent bis

La restructuration de ces établissements entre dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC), un projet placé sous la tutelle directe du ministère des Enseignements professionnels et techniques, et qui est le fruit d’une collaboration entre le Niger et la Banque mondiale. Selon le coordinateur du PRODEC, Dr. Aoula Yahaya, qui était face à la presse, le jeudi 12 septembre à Niamey, la restructuration de ces trois établissement vise à faciliter l’atteinte de l’objectif du projet qui est d’accompagner le développement de compétences de près de 32.000 jeunes d’ici la fin du projet prévue en 2022. Dans ce sens, le projet intervient en faveur de l’amélioration de l'efficacité de la formation professionnelle formelle. C’est ainsi, a expliqué le coordinateur du PRODEC, qu’un certain nombre d'établissements professionnels du secteur public ont été identifiés, avec comme objectif, de leur faire bénéficier d’un appui du projet notamment en termes d’infrastructures, d'équipements, de formation de formateurs et d'élaboration de curricula. «Il s’agit d’en faire des établissements qui répondent aux normes internationales, afin que les jeunes puissent faire leur formation dans des conditions optimales,  ce qui leur permettra d’intégrer, des leurs sorties, le marché du travail et ainsi pouvoir contribuer au renforcement du tissu économique », a expliqué Dr Aoula Yahaya, qui était, pour la circonstance, accompagné des responsables du ministère de tutelle ainsi que ceux des établissements nouvellement restructurés.

Restructuration et mise à niveau globale

 Les trois (3) établissements ont connu une restructuration globale qui a concerné la construction d’infrastructures et leurs équipements, ainsi que l’amélioration et le renforcement de l’offre de formation. La réforme portera également sur le mode de gestion afin que, selon les explications du coordinateur du PRODEC,  « ces établissements collaborent directement avec le secteur privé de leur domaine d'intérêt ». Dans son intervention le coordinateur du PRODEC, Dr Aoula Yahaya, a annoncé que d’autres établissements seront concernés par cet appui, même si, pour l’heure,  c’est sur ces 3 établissements que se focalisera l’appui du projet, afin qu’ils soient opérationnels et dans les normes, à la rentrée académique 2019-2020, prévue en octobre prochain. 

Avec la restructuration de ces 3 établissements, le PRODEC poursuit ses activités conformément aux objectifs qui lui ont été assignés. Il s’agit surtout de renforcer les compétences des jeunes afin de faciliter leur intégration sur le marché du travail, et donc de lutter contre le chômage tout en améliorant la contribution  du secteur privé au développement socioéconomique du pays. Les résultats enregistrés sur le terrain ont été jusque-là satisfaisant, et le projet entend poursuivre sur la même lancée, comme l’a confirmé, Dr Aoula Yahaya, avec chiffres à l’appui.

« Après quatre (4) années de mise en œuvre, le PRODEC a été reconnu comme un projet qui a des impacts positifs, et dans l'intérêt général. C’est ce qui explique pourquoi, les bailleurs de fonds et les partenaires se sont entendus pour rallonger la durée du projet, avec des ressources additionnelles. Avec l'expérience de ces trois établissements, il est prévu d’étendre le projet à d'autres. Je peux d'ores et déjà vous annoncer qu'il y aura une nouvelle Ecole de la culture et de la mode, qui est lancée par le styliste nigérien Alphadi, bénéficiera de l’appui du PRODEC ». Dr. Aoula Yahaya, coordinateur du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC).

Des résultats édifiants pour des métiers promoteurs

 La mise à niveau du Centre des Métiers du Cuir et D'Art du Niger (CMCAN),  du Lycée Technologique de Doutchi, et du Lycée Professionnelle d’Hôtellerie et de Tourisme d’Agadez, entre dans le cadre de la première sous-composante du PRODEC intitulée : « Approche axée sur la demande de la formation ». Présent à la rencontre, le Directeur général du CMCAN, M. Gonimi Amadou, a présenté l’établissement, ainsi que les retombées de la restructuration menée par le PRODEC. « Avant la restructuration, le Centre ne faisait que de l'apprentissage, la formation par apprentissage, le perfectionnement et la formation continue. Après la structuration, nous sommes passés à la formation formelle», a expliqué M. Gonimi Amadou, qui a fait savoir que grâce à l’appui du PRODEC,  260 jeunes nigérien issus des 8 régions du Niger dont 34 %  de fille ont été recruté en 2018 et suivent actuellement des formations dans différents métiers.  Cette année, une seconde vague de 140 apprenants a  été recrutée, ce qui fait qu’à la rentrée académique 2019-2020, ils seront  deux promotions de  400 élèves en formation initiale, dans trois principales filières à savoir  la maroquinerie, la botterie, et la tannerie. Par ailleurs et toujours grâce à l'appui de la Banque mondiale à travers le PRODEC, le Centre a recruté, en collaboration le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA),  100 jeunes qui sont actuellement en apprentissage, qui porte sur une période de 6 mois. Avant la restructuration, le Centre ne formait que  50 apprentis par an, mais désormais, c’est 200 apprentis par an et 400 ans en formation initiale. Le directeur du CMCAN, Gonimi Amadou a également précisé qu’en plus de l’appui à l'amélioration de l'efficacité de la formation formelle, l’établissement a bénéficié de nouveaux équipements de dernière génération, ainsi que l’extension de sa capacité d’accueil et de formation avec la construction ou l’extension des infrastructures notamment les blocs administratifs, salle de cours, ateliers et autres commodités (restaurant, salle de vente, foyer, dortoirs). « Avec la restructuration, le Centre est devenu un complexe moderne qui n'a rien à envier aux autres, avec touts les équipements et les infrastructures nécessaires ».

De son coté, le directeur de l’Enseignement et de la formation professionnelle et technique publique au niveau du ministère de tutelle  M. Hassane Idé, a présenté le Lycée professionnel d’Hôtellerie et du Tourisme d’Agadez et aussi le Lycée Technologique des Métiers de Dogondoutchi. Les deux établissements ont également bénéficié du même appui du PRODEC, qui a concerné l’amélioration de l’offre de formation, le renforcement des capacités avec l’acquisition de  matériels et d’équipements, ainsi que la construction de nouvelles infrastructures.  Des établissements désormais aux normes internationales, ce qui va leur permettre de renforcer l’offre nationale en matière de formation professionnelle et technique, surtout dans des secteurs qui disposent d’importants potentiels, et qui constituent de véritable relais de croissance pour l’économie nigérienne. Des secteurs qui ont besoin d’une mise à niveau au regard de leurs potentiels et leurs perspectives de développement. Afin d’en tirer pleinement profit de ces secteurs d niche, le développement des compétences dans ces métiers constitue donc un préalable, et c’est ce qui amplifie l’intérêt des objectifs visés par le PRODEC. Des objectifs qui sont porteurs de véritables  enjeux pour le pays, comme la création d’emplois.

Le PRODEC est un en effet un projet destiné à lutter contre le chômage, principalement chez les jeunes, en leur donnant les compétences nécessaires pour intégrer le marché du travail. Il a démarré ses activités le 1er janvier 2014 pour une durée initiale de six (6) ans, avant d’être prolongé jusqu’en 2022, suite aux bons résultats enregistrés sur le terrain. Le PRODEC qui intervient dans toutes les régions du Niger,  est  financé par la Banque Mondiale pour un montant initial de 15 Milliards de FCFA (30 millions de dollars américains), puis avec un autre financement additionnel de 27 Milliards (50 millions de dollars américains). L’objectif de développement du projet, consiste à améliorer l’efficacité de la formation professionnelle formelle et les programmes courts de développement des compétences dans les domaines pourvoyeurs d’emplois comme le Bâtiment et le Génie Civil, l’Hôtellerie et le Tourisme ; les métiers de la Viande, peaux et Cuirs; la Mécatronique ou l’Agriculture et l’élevage.

Rencontre Presse Prodec 13 09 2019 BIS1

Rencontre Presse Prodec 13 09 2019 BIS

Abdoul Karim Moumouni (Actuniger.com)

 

Commentaires  

0 #1 Mahamadou Soumana Yankori Yankori 15-09-2019 22:28
Et pour l'inscription???
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Hackaton

NITA Banniere web 03

promo canal mars

Top de la semaine

Publier le 03/06/2020, 20:12
covid-19-un-seul-nouveau-cas-enregistre-a-agadez-ce-mercredi-03-juin-2020 Selon le point de situation du Ministère de la santé publique, un (1) seul cas positif a été...Lire plus...
Publier le 03/06/2020, 14:17
communique-de-presse-de-l-ambassade-de-turquie-au-niger Sur l’instruction de Son Excellence M. Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie, la...Lire plus...
Publier le 02/06/2020, 19:42
covid-19-sur-34-tests-ce-mardi-2-juin-2020-2-cas-enregistres-a-niamey-et-a-zinder 02 nouveaux cas positifs au Covid-19, dont 01 à Niamey et  01 à Zinder ont été confirmés ce mardi...Lire plus...
Publier le 02/06/2020, 19:32
le-cerf-soutient-l-unicef-et-ses-partenaires-pour-accelerer-la-reponse-humanitaire-au-niger-communique-de-presse Le Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies (CERF) a alloué plus de cinq...Lire plus...
Publier le 02/06/2020, 14:32
covid-19-le-niger-parmi-les-5-premiers-pays-ayant-les-taux-de-guerisons-les-plus-eleves-ins Le Niger figure parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés au Covid-19, a...Lire plus...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...
Publier le 01/06/2020, 16:06
ecoutes-telephoniques-apres-ses-propos-polemiques-a-l-assemblee-le-ministre-marou-amadou-tente-de-se-raviser Le ministre de la Justice Marou Amadou est revenu sur ses déclarations du samedi 30 mai à l’Assemblée...
Publier le 30/05/2020, 14:53
prise-en-charge-des-malades-du-covid-19-le-niger-maintient-le-traitement-a-base-de-chloroquine-associee-a-l-azithromycine A l’opposé des recommandations de l’OMS qui a, en début de semaine, préconisé la suspension de...
Publier le 02/06/2020, 14:32
covid-19-le-niger-parmi-les-5-premiers-pays-ayant-les-taux-de-guerisons-les-plus-eleves-ins Le Niger figure parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés au Covid-19, a...
Publier le 29/05/2020, 20:29
lutte-contre-le-covid-19-suspension-de-la-mesure-relative-a-la-fermeture-des-bars-et-boites-de-nuit Le gouvernement nigérien a décidé, en conseil des ministres de ce vendredi 29 mai,  la suspension...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...
Publier le 29/05/2020, 19:28
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-29-mai-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 29 mai 2020, dans la salle...
Publier le 01/06/2020, 15:59
tahoua-au-moins-cinq-5-morts-et-des-infrastructures-etatiques-incendiees-a-intikane-tillia Des individus armés non identifiés aux guidons de plusieurs motos ont attaqué aux environs de 18...
Publier le 01/06/2020, 16:06
ecoutes-telephoniques-apres-ses-propos-polemiques-a-l-assemblee-le-ministre-marou-amadou-tente-de-se-raviser Le ministre de la Justice Marou Amadou est revenu sur ses déclarations du samedi 30 mai à l’Assemblée...
Publier le 02/06/2020, 14:32
covid-19-le-niger-parmi-les-5-premiers-pays-ayant-les-taux-de-guerisons-les-plus-eleves-ins Le Niger figure parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés au Covid-19, a...

Dans la même Rubrique

Covid-19 : un seul nouveau cas enregistré à Agadez ce mercredi 03 juin 2020

3 juin 2020
Covid-19 : un seul nouveau cas enregistré à Agadez ce mercredi 03 juin 2020

Selon le point de situation du Ministère de la santé publique, un (1) seul cas positif a été enregistré à Agadez ce mercredi 03 juin sur 50 tests réalisés. A ce...

Covid-19: sur 34 tests ce mardi 2 juin 2020, 2 cas enregistrés à Niamey et à Zinder

2 juin 2020
Covid-19: sur 34 tests ce mardi 2 juin 2020, 2 cas enregistrés à Niamey et à Zinder

02 nouveaux cas positifs au Covid-19, dont 01 à Niamey et  01 à Zinder ont été confirmés ce mardi 02 juin par le ministère de la Santé publique. Selon le communiqué...

Le CERF soutient l'UNICEF et ses partenaires pour accélérer la réponse humanitaire au Niger (communiqué de presse)

2 juin 2020
Le CERF soutient l'UNICEF et ses partenaires pour accélérer la réponse humanitaire au Niger (communiqué de presse)

Le Fonds central pour les interventions d'urgence des Nations Unies (CERF) a alloué plus de cinq millions de dollars cette année à l'UNICEF pour soutenir les efforts du pays dans...

COVID-19 : le Niger parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés (INS)

2 juin 2020
COVID-19 : le Niger parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés (INS)

Le Niger figure parmi les 5 premiers pays ayant les taux de guérisons les plus élevés au Covid-19, a annoncé l’Institut National de la Statistique (INS) dans sa note technique...

Covid-19 : 0 cas et un décès enregistrés ce lundi 1er juin 2020

1 juin 2020
Covid-19 : 0 cas et un décès enregistrés ce lundi 1er juin 2020

Selon le point de situation du ministère de la Santé publique de ce lundi 1er juin, aucun cas  positif au Covid-19 n’a été enregistré sur 15 tests réalisés. Un (1)...

Justice : le SAMAN revient à la charge et accuse le ministre Marou de banaliser le pouvoir judiciaire

1 juin 2020
Justice : le SAMAN revient à la charge et accuse le ministre Marou de banaliser le pouvoir judiciaire

Le bras de fer, par joutes épistolaires interposées, continue entre le Syndicat autonome des magistrats du Niger (SAMAN) et le ministre de la Justice Marou Amadou. Dans un nouveau communiqué...