mercredi, 30 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Dollars_2.jpg

Peu avant la Tabaski, éclatait une rocambolesque affaire de « mallette bourrée de dollars », défrayant toutes les chroniques, tant à Maradi qu’à Niamey, où des acteurs de la Société civile s’en sont saisis et « racontent » sur les médias et les réseaux sociaux des versions souvent contradictoires. En lien avec la même affaire, le jeudi 29 aout, Abdou Dan Neito, acteur notoire de la société civile de Maradi est arrêté à son domicile par la Police. De quoi relancer totalement la polémique !

De quoi s’agit-il exactement ? Enquête sur le parcours cahoteux d’une mallette peu ordinaire !

Deux migrants ultra chanceux

A ses débuts, l’affaire ressemble à un véritable conte de fée. Deux amis originaires de Garin Daré (d’autres sources parlent de Gochiro), commune rurale de Koona, département de Tessaoua, émigrent au Nigéria, dans l’une des ses grandes métropoles où ils s’adonnaient à des petits métiers.

Un jour, l’un deux, le nommé K s’était réveillé comme à son habitude à 5h du matin pour la prière de l’aube. C’est alors que, sur le chemin de la mosquée, dans la pénombre, il aperçut une forme qui ressemblait bien à une mallette, à côté d’une décharge sauvage. Son instinct de migrant le poussa naturellement à s’en saisir et la ramener dans leur bicoque, avant de repartir à la mosquée.

De retour de la prière, il réveilla son ami et ensemble procédèrent à l’examen du contenu de la mallette. Quelle ne fut leur agréable surprise de constater qu’il y’avait soigneusement emballés dans une djellaba des paquets de dollars. Plutôt bons musulmans, ils décidèrent d’attendre quelques jours, le temps de savoir si un avis de recherche n’aurait pas été lancé.

Après trois jours d’attente, ils décident alors de rapatrier le pactole dans leur village. Ils firent appel à un kabou kabou résident au village, avec lequel rendez-vous a été pris au niveau de la frontière. C’est lui qui récupérera la mallette, pour la mettre à la disposition des familles des deux migrants ultra chanceux.

Contrairement à ce qui se raconte ici et là, l’argent n’était pas dans un sac et n’a pas été ramassé dans les champs dans une brousse de Tessaoua.

Des villageois patriotes

On s’en doute, l’arrivée d’un telle somme, va créer un fort émoi dans le village. Ici, plusieurs versions circulent. La première est que, quelques billets auraient été monnayés, donnant des centaines de milliers de CFA. L’information fit naturellement le tour du village, jusqu’à tomber dans les oreilles d’un informateur de la gendarmerie qui alerta aussitôt le Commandant de Brigade (CB) de la Gendarmerie de Tessaoua. Celui-ci est en effet le premier officiel qui a été en contact avec l’argent.

L’autre version, celle développée par les autorités, est que les parents des deux migrants fortunés, parmi lesquels figure un directeur d’école, après consultation, ont spontanément décidé de remettre la mallette et son contenu aux autorités. Ainsi, ils ont directement fait appel à la gendarmerie, en contournant au passage le Maire de Koona dont dépend leur village.

C’est ainsi que le CB de Tessaoua se transporta immédiatement sur place. Après avoir constaté lui-même le contenu, il en informa le juge de Tessaoua qui à son tour informa le préfet. Le Gouverneur de Maradi fut saisi et l’information remonta rapidement jusqu’au sommet de l’état.

Procédure de sécurisation

Entre temps, le CB était rentré à Tessaoua avec la mallette. Un premier examen de son contenu, en présence de plusieurs témoins, dont le juge, le maire de Koona, eut lieu dans le bureau du préfet de Tessaoua monsieur Sani Idi. De cette séance, le CB a établi un PV dans lequel il est expressément marqué que la mallette contenait 500 000 dollars.

Informé de cette séance de comptage de billets, le Gouverneur Zakari Oumarou ordonna immédiatement sa suspension et la mise en sécurité de la mallette et de son contenu dans le coffre fort de la paierie de Tessaoua et de confier les clés du coffre au Juge du département. Aussi, il donna instruction pour qu’un peloton monte la garde en attendant les instructions.

Le lendemain, le Gouverneur instruit le préfet pour que l’argent soit expertisé par une banque. Le chef d’antenne d’ECOBANK de Tessaoua certifia en effet que l’argent était bien « vrai » et qu’aucun faux billet n’y figurait. Fort de cette confirmation, le Gouverneur ordonna alors que la mallette soit transférée à Maradi, accompagnée de tous les témoins clés, dont le préfet, le maire de Koona, le CB, le juge, les deux migrants chanceux ainsi que certains membres de leurs familles.

Un nouveau comptage des billets eut lieu dans le bureau du Gouverneur, en présence de tous les témoins cités ci-dessus. C’est au cours de ce décompte qu’il est apparu que la mallette contenait plutôt 1 000 000 dollars, soit le double de ce que mentionnait le PV de la Gendarmerie de Tessaoua. Un autre PV a donc été rédigé qui lui mentionne la somme sus indiquée, ainsi que certains accessoires contenus dans la mallette. Il s’agit principalement d’un chéquier, d’une fiche de versement, de clés USB et de trois trousseaux de clés. Ce PV a été signé par l’ensemble des témoins présents, soit à peu près une dizaine de personnes.

Aussitôt cette séance terminée, la mallette et son contenu, plus le PV du gouvernorat sont placés dans le coffre fort du Trésor régional où ils se trouvent encore actuellement. Contrairement donc à tout ce qui se raconte, l’argent n’est pas dans les mains du Gouverneur de Maradi.

La polémique qui éclate…

Conséquemment, le parquet de Maradi a ouvert une enquête pour déterminer l’origine de l’argent. Peu de temps après, l’acteur de la société civile locale, Abdou Dan Neito du CODDAE, accorde une interview à Radio Labari de Niamey pour ébruiter l’affaire. Dans cette interview, il insinuait que l’argent se trouverait dans les mains du Gouverneur de Maradi.

Le 18 aout le Gouverneur Zakari Oumarou, objet de toutes les attaques sur les réseaux sociaux, convoque une réunion informelle avec la presse locale et la société civile pour clarifier la situation. Une réunion que certains acteurs de la société civile, dont Abdou Dan Neito, ont boycotté arguant ne pas se soumettre à une à une consigne donnée par le gouverneur aux Gardes de faction de récupérer les portables de tous les participants à la réunion.

Au cours de cette réunion, le Gouverneur de la région a fait la genèse de l’affaire en donnant lecture in extenso des deux PV jalonnant l’itinéraire de la mallette. Il aussi indiqué que toute la hiérarchie est au courant de l’affaire depuis le début. Une hiérarchie qui lui a demandé de transmettre aux deux migrants et à leurs familles toutes les félicitations et les encouragements de la République pour leur patriotisme et leur exemplarité.

Loin d’éteindre la polémique, cette réunion la relança de plus belle, particulièrement au niveau de la société civile qui l’a boycottée. D’autres audios d’Abdou Dan Neito circulent actuellement sur Wathsapp, jetant le doute sur le contenu de la mallette. Et le « must » dans ce flot d’infox, c’est ce reportage d’une radio de Niamey, qui avance le montant de 10 millions de dollars, se basant sur ce que leur auraient dit les proches des migrants chanceux.

Joint au téléphone, le Maire de Koona Moussa Illiassou, devant qui l’argent a été compté, a dit que cette information est totalement fausse. « Ce sont 10 paquets de 100 000 dollars que nous avons compté devant tout le monde », a-t-il précisé.

Dernier rebondissement : Au moment de mettre sous presse, nous apprenons l’arrestation hier jeudi 29 aout, d’Abdou Dan Neito sur une plainte du CB de Tessaoua pour diffamation.

Preuve que ce feuilleton autour d’une mallette de dollars est loin d’être terminé !

El Kaougé Mahamane Lawaly, Le Souffle de Maradi.

Commentaires  

+8 #1 Maiga 31-08-2019 11:09
La morale de cette histoire est que la chance sourit toujours aux leve-tot.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Mallam idi Boubacar 31-08-2019 12:44
Bonjour,
Est ce que la société civile peut saisir la HALCIA au sujet de concours d'entrée au prytanée militaire 2019.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Mallam idi Boubacar 31-08-2019 12:51
Il faudrait que la HALCIA vérifie qui sont les admis, que sont leurs parents.......Il faudrait aussi que la HALCIA procède à la vérification des copies, des notes .....etc
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 banyab1206@yahoo.com 31-08-2019 13:39
On felicite ces migrants pour leur patriotisme et leur exemplarite? Bons musulmans? Les pauvres! Pourquoi cette malette ne serait pas une recompense du bon dieu envers des gens serieux, croyants et travailleurs qui se sont expatries pour aider leurs famille? Notez qu'ils n'ont pas vole la malette et ont attendu 23 jours avant de se l'approprier
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 MM - 140 31-08-2019 14:27
quel patriotisme ?!! remettez les leurs argent si c'est pas de l'arnaque...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 ZZ 31-08-2019 14:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Mallam idi Boubacar :
Bonjour,
Est ce que la société civile peut saisir la HALCIA au sujet de concours d'entrée au prytanée militaire 2019.

Ni la societe civile, ni la HALCIA ne peuvent resoudrent le probleme de fraude dans ce pays. Seul le depart du regime malfaisant de issoufou mahamadou pourrait y mettre un terme.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 MM AZ 31-08-2019 15:01
Allahou Akhbar. En voici encore une preuve de l'existence de notre seigneur pour ce qui en doute encore. Des bons Musulmans ces deux Amis ont fait preuve de Sagesse de Patriotisme à l'égard de leur pays et de surcroît de la grandeur de l'Islam.Qu'Allah vous bénisse. Amiine.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 mika 31-08-2019 16:31
Toi aussi El KAOUGÉ toujours à la solde des autorités mais tu nous a pas dit comment de 500 000 chez le CB au premier comptage on en est à 1000,000 au gouvernorat. Et le chéquier porte un nom et le nom d'une banque. Êtes vous sur qu'ils n'ont pas braqué le propriétaire de la mallette. Trop de non dit dans cette affaire 1000 000 de dollars ne peuvent se retrouver dans une charge publique. Avec des clés et autre objets.
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #9 Baare 31-08-2019 21:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Mallam idi Boubacar :
Il faudrait que la HALCIA vérifie qui sont les admis, que sont leurs parents.......Il faudrait aussi que la HALCIA procède à la vérification des copies, des notes .....etc

Non c'est une honte à vous que même le plus petit concours qui puisse exister dans ce pays les gens pensent qu'il y a eu magouille et que soit disant cette fameuse HALCIA doit être saisi pour dire quoi?
Et si les enfants qui sont admis viennent des familles aisées ça fait quoi sils méritent ?Il faut que les enfants des pauvres figurent pour dire qu'il n'y a pas eu magouille ?On est dans quel pays ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 YOUSSEF adamou ck 31-08-2019 22:45
Bonsoire cheér Nigérienn ce un inconnu je emvie de paireles contact avec nos président son éxcélence baba zaki si possible com ce trés importante..les maleete des ce l'argean...popa les touchez ok po les déposez ce pr moi ts ce lui qt l'atouchez ce un grand problème pr lui po éviter okay ......
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #11 YOUSSEF adamou ck 31-08-2019 23:12
Si possible sil vous je emvie de paire lettre à nos papa de la natoin de mn pays Niger éxcélence a vous ts cheér dirigeant
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Dandize 01-09-2019 08:00
Le nigérien est vraiment égoïste méchant et sadique sinon pourquoi les autorités se sont accaparées de la situation On fait déplacer les autorités la sécurité comme pour se rendre sur un champ de bataille.C'est ainsi quand le président Bare a voulu utiliser la méthode utilisée par tous les pays de la sous région pour résoudre le problème de salaire les sadiques l'ont fait échouer.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 hakim 01-09-2019 10:53
Citation en provenance du commentaire précédent de Dandize :
Le nigérien est vraiment égoïste méchant et sadique sinon pourquoi les autorités se sont accaparées de la situation On fait déplacer les autorités la sécurité comme pour se rendre sur un champ de bataille.C'est ainsi quand le président Bare a voulu utiliser la méthode utilisée par tous les pays de la sous région pour résoudre le problème de salaire les sadiques l'ont fait échouer.

Tu as raison c,est une tempête dans un verre d'eau et tous les pétards mouillés vont couler
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #14 oumarou 01-09-2019 15:14
Citation en provenance du commentaire précédent de Baare :
Citation en provenance du commentaire précédent de Mallam idi Boubacar :
Il faudrait que la HALCIA vérifie qui sont les admis, que sont leurs parents.......Il faudrait aussi que la HALCIA procède à la vérification des copies, des notes .....etc

Non c'est une honte à vous que même le plus petit concours qui puisse exister dans ce pays les gens pensent qu'il y a eu magouille et que soit disant cette fameuse HALCIA doit être saisi pour dire quoi?
Et si les enfants qui sont admis viennent des familles aisées ça fait quoi sils méritent ?Il faut que les enfants des pauvres figurent pour dire qu'il n'y a pas eu magouille ?On est dans quel pays ?

Tu te sens coupable?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 tanko 01-09-2019 23:53
ils vont sûrement dire qu'ils ont retrouvé le propriétaire cela pour détourner l'argent et on n'en parle plus.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Namiji 02-09-2019 04:03
Citation en provenance du commentaire précédent de ZZ :
Citation en provenance du commentaire précédent de Mallam idi Boubacar :
Bonjour,
Est ce que la société civile peut saisir la HALCIA au sujet de concours d'entrée au prytanée militaire 2019.

Ni la societe civile, ni la HALCIA ne peuvent resoudrent le probleme de fraude dans ce pays. Seul le depart du regime malfaisant de issoufou mahamadou pourrait y mettre un terme.

Toutes les fraudes ce sont les gens de Lumana qui pensent que ce Niger leur appartient seuls
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Rien à dire 02-09-2019 17:21
Hum!!! Rehummm !!! :sigh:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Rien à dire 02-09-2019 17:21
Hum!!! Rehummm !!! :sigh:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Moise 03-09-2019 10:51
J'ai doute de l'expertise faite par la banque. Je ne pense pas si une agence bancaire de la place a le moyen nécessaire de faire cette expertise.
La seule banque crédible qui doit faire ce travail est la BCEAO.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 ha 03-09-2019 13:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Mallam idi Boubacar :
Bonjour,
Est ce que la société civile peut saisir la HALCIA au sujet de concours d'entrée au prytanée militaire 2019.



tu peux toi aussi saisir la HALCIA si tu as des preuves
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 Blackmarket 04-09-2019 09:09
Le CB là aussi... :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Dan Kassa 04-09-2019 15:26
Les gens aiment l'argent facile dey :D :D
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 way 04-09-2019 15:28
Est-ce qu'on peut les appeler chanceux maintenant que les autorités se sont saisi de l'affaire, hum… On risque même de leur créer un problème pour les emprisonner et l'argent…
Ah vous aussi mes chers frères migrants, fallait motus bouche cousue, ni vu ni connu, car l'argent n'a pas d'odeur… j'aimerai m'y voir...
Bon, maintenant il est temps de rendre à césar ce qui appartient à césar...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 DAN TIBIRI 07-09-2019 17:42
Comme l'affaire est un fait divers on
Peut imaginer que l'argent est tombé
D'un avion en partance de la banque
Mondiale
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 30/09/2020, 09:48
niamey-le-delegue-special-mouctar-mamoudou-demissionne-pour-briguer-la-presidence-du-conseil-de-ville Le Président de la Délégation Spéciale de Niamey, Mouctar Mamoudou,  a annoncé sa démission mardi...Lire plus...
Publier le 29/09/2020, 14:13
societe-civile-apres-6-mois-de-detention-mounkaila-halidou-maikoul-zodi-et-moudi-moussa-libres-en-attendant-le-delibere-de-leur-proces-en-appel Les 3 acteurs de la société civile Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa ont été libérés...Lire plus...
Publier le 29/09/2020, 10:07
journee-de-solidarite-coris-day-2020-coris-bank-niger-offre-des-vivres-et-du-materiel-a-plus-de-300-sinistres-de-harobanda-et-de-saga L’édition 2020 de la Journée de solidarité, « CORIS DAY », de Coris Bank International a été...Lire plus...
Publier le 29/09/2020, 08:48
communique-du-conseil-des-ministres-du-lundi-28-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 28 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 28/09/2020, 14:47
togo-le-president-faure-nomme-victoire-tomegah-dogbe-a-la-tete-du-gouvernement Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé,...Lire plus...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...
Publier le 28/09/2020, 14:47
togo-le-president-faure-nomme-victoire-tomegah-dogbe-a-la-tete-du-gouvernement Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé,...
Publier le 27/09/2020, 21:31
fenifoot-le-francais-jean-michel-cavalli-va-s-engager-avec-le-mena-national Le technicien français Jean-Michel Cavalli vient d’arriver à Niamey où il va s’engager avec la...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 27/09/2020, 16:24
niger-des-partis-politiques-comme-s-il-en-pleuvait Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130...
Publier le 29/09/2020, 08:48
communique-du-conseil-des-ministres-du-lundi-28-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 28 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...

Dans la même Rubrique

Société civile : après 6 mois de détention Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa libres en attendant le délibéré de leur procès en appel

29 septembre 2020
Société civile : après 6 mois de détention Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa libres en attendant le délibéré de leur procès en appel

Les 3 acteurs de la société civile Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa ont été libérés d’office par la justice ce mardi 29 septembre 2020, après plus de six...

Journée de solidarité « Coris Day » 2020 : Coris Bank International Niger offre des vivres et du matériel à plus de 300 sinistrés de Harobanda et de Saga

29 septembre 2020
Journée de solidarité « Coris Day » 2020 : Coris Bank International Niger offre des vivres et du matériel à plus de 300 sinistrés de Harobanda et de Saga

L’édition 2020 de la Journée de solidarité, « CORIS DAY », de Coris Bank International a été célébrée le samedi 26 septembre 2020 à Niamey.  A cette occasion, les agents du groupe...

Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

24 septembre 2020
Lutte contre la Covid 19 : le groupe Orano renforce les capacités opérationnelles du CERMES

Dans le cadre du soutien aux autorités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, le groupe Orano Mines Niger vient d’offrir un important don au centre de Recherche Médicale...

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

23 septembre 2020
Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et Promotion de l'Intégrité de l’Organisation Mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des...

L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

23 septembre 2020
L’AJ-SEM Niger pose les jalons d’un cadre de dialogue et de collaboration entre FDS et acteurs des médias

A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont formulé la nécessité de créer un mécanisme formel de collaboration entre eux pour...

Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

18 septembre 2020
Marathon Day du Groupe Bolloré : au Niger, l’édition 2020 en solidarité avec les victimes des inondations

Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au « Marathon Day », une course de solidarité qui vise à lever des fonds en faveur de ceux...