dimanche, 15 septembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

celebration 100e anniverssaire SOS

Animation culturelle troupe SOS

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le dimanche 23 juin, la Journée Internationale SOS Villages d’Enfants. A Niamey, plusieurs activités ont marqué cette journée qui coïncide cette année avec le 70ème anniversaire de la création de SOS Villages d’Enfants International, et la commémoration du centenaire de Hermann Gmeiner, le fondateur de l’organisation humanitaire internationale à vocation sociale. Reportage de notre envoyé spécial à cette cérémonie riche en couleur au centre SOS Village d’Enfants de Niamey.

Le dimanche 23 juin, c’était la fête au SOS Village d’Enfants de Niamey. A l’instar des 134 autres pays où l’organisation est présente, le Niger a aussi célébré en grande pompe, la « Journée Internationale SOS Village d’Enfants ».  Cette année, l’évènement à une triple portée puisqu’il coïncide avec la célébration du 70e anniversaire de la création de l’organisation « SOS Village d’Enfants International », ainsi que le 100e anniversaire de Hermann Gmeiner, le fondateur de l’organisation.

A Niamey, la célébration de cette journée a été marquée par deux importants évènements. Le premier évènement, c’est la cérémonie solennelle au cours de laquelle il a été présenté les réalisations de SOS Villages d’Enfants Niger, avec des témoignages de plusieurs bénéficiaires, et qui a été couronnée par une conférence de presse du Directeur national, Maman Aboubacar, en plus de plusieurs activités socioculturelles et sportives. Le second évènement, c’est la « Journée Portes ouvertes » au centre SOS Village d’Enfants de Niamey, et qui a visé comme objectif de mieux partager qui est l’organisation, ce qu’elle fait, et au-delà, les cadres conventionnels dans lesquels, SOS Villages d’Enfants opèrent au quotidien, notamment à Niamey, la capitale.

Une journée riche en couleurs et en activités

C’est tôt le matin, que les invités ont commencé à prendre place sur les lieux de la cérémonie officielle lançant la célébration du triple évènement. Elle a commencé par une « Fatiha », la présentation du programme ainsi que le mot de bienvenue du coordinateur des familles SOS. Au cours de cette cérémonie, le Directeur des programmes de SOS Village d’Enfants de Niamey, M. Gambo Oumarou, a prononcé une allocution solennelle au cours de laquelle, il a rappelé la portée de la célébration de cette journée, ainsi que l’engagement de l’organisation au Niger. « Depuis 1987, la journée internationale de SOS Village d’enfants a été célébrée le 23 juin de chaque année, jour de l’anniversaire de Hermann Gmeiner, fondateur de l’Organisation ; et qui coïncide aussi cette année avec le 70ème anniversaire de la création de SOS Villages d’Enfants international », a expliqué le Directeur des programmes, avant de rappeler qu’en effet, c’est un an après la mort de Hermann Gmeiner (1919-1986), que la journée internationale de SOS Villages d’Enfants a été créée. « Depuis, dans le monde entier, des fêtes pour les enfants, des compétitions sportives et des manifestations culturelles sont organisées chaque année dans de nombreux villages SOS », a ajouté M. Gambo Oumarou, pour qui, « on commémore ainsi d’une part l’engagement humanitaire de Hermann Gmeiner et sa vision intemporelle d’un monde où les enfants ont une place, et d’autre part, c’est une journée qui est organisée avec beaucoup d’imagination par des enfants et pour des enfants, et au cours de laquelle la solidarité avec les enfants défavorisés, exclus et nécessiteux doit être renforcée ».

Le coordinateur des Familles SOS et le Directeur des programmes de SOS Village d’enfants de Niamey, ont prononcé chacun une allocution lors de la cérémonie de célébration de la journée internationale.

Directeur Programme SOS Village Niamey

M. Gambo Oumarou, Directeur des programmes de SOS Village d’Enfants de Niamey lisant son discours  

La cérémonie a été agrémentée par plusieurs activités socioculturelles et sportives, avec une très belle animation de la troupe culturelle de SOS Village d’Enfants de Niamey. A travers une majestueuse prestation, les jeunes enfants du Centre, filles et garçons, ont véritablement épaté et conquis le public, comme en témoignent les multiples applaudissements qui les ont accompagnés sur scène. Le sport était aussi de la partie, avec la démonstration réussie du Club de Taekwondo de SOS Villages d’Enfants, qui a aussi épaté l’assistance. L’équipe de football du SOS Village d’Enfants de Niamey a également régalé le public venu massivement, avec des jonglages et des prouesses techniques et artistiques de ces véritables stars en herbe du ballon rond. Leur prestation a d’ailleurs été marquée par la présentation de deux joueurs bien connus du public nigérien, Omar Cherif et Moumouni Adamou, qui pour la petite histoire, sont d’anciens pensionnaires du village SOS. Un moment des plus émouvants surtout pour les deux footballeurs professionnels mais aussi les enfants et les jeunes, qui envoient des idoles !

Les enfants et jeunes du centre SOS Village d’enfants de Niamey ont livré au public, plusieurs activités culturelles et sportives. 

enfants sos demonstration football

Lors de la présentation de l'équipe football du Village d’Enfants SOS

enfants sos taekwondo

Démonstration Club de taekwondo SOS

Le clou de la cérémonie, c’est incontestablement la remise des prix aux enfants et aux jeunes ayant eu les meilleurs résultats scolaires. Au cours cette remise des lots, qui a été riche en émotion, certaines mamans n’ont pas pu masquer leurs joies de voir leurs enfants récompensés et honorés, qu’elles ont esquissé des pas de danse, qui ont égayé le public, malgré la solennité du moment.

Les élèves ayant obtenus les meilleurs résultats de l’année ont reçu plusieurs prix, sous le regard enthousiasmé de leurs mamans dont certaines n’ont pas pu s’empêcher d’esquisser quelques pas de danses, devant la prouesse de leurs enfants qui ont été honorés.

remise de prix enfants sos

Lors de la remise des prix aux enfants

Il convient de noter qu’on notait à cette cérémonie, la présence du secrétaire général du ministère de l’Enseignement primaire, M. Assoumane Mahamadou, son homologue du ministère de la Promotion de la Femme et de protection de l’enfant, M. Achimou Abdoulkarim ; des cadres centraux et régionaux des ministères et de l’administration, du secrétaire général du 4ème Arrondissement Communal de Niamey ; du président du Lions Club ainsi que celui de la Jeune Chambre Internationale (JCI). La présidente de Women’s Association US Embassy de Niamey, le secrétaire général de Léo Lagrange Niger, tout comme le juge des Mineurs du 1er et 2ème cabinet du Tribunal de première Instance Hors Classe de Niamey ; ainsi que des représentants des banques et institution de microfinances, et du chef du quartier Dar Es Salam, ont également rehaussé de leur présence la cérémonie. On notait également la participation d’éminentes personnalités parmi lesquelles, l’ancien ministre M. Abdou Labo, et plusieurs députés à l’image de l’honorable Mamoudou Oumarou, le président de la Commission des Affaires sociales et culturelles (CAS/C) de l’Assemblée nationale.

La cérémonie a été rehaussée par la présence de plusieurs officiels ainsi que d’éminentes personnalités.

officiels ceremonie sos

vue des officiels

Une « Journée Portes-ouvertes » pour le public

L’autre activité majeure de la célébration de la Journée internationale, c’est la « Journée portes ouvertes », qui a constitué une occasion d’interaction avec le public, mais aussi d’information et d’échanges sur les activités de SOS Village d’Enfants de Niamey. La « Journée portes-ouvertes » a été destinée au public, qui a eu ainsi l’opportunité de s’informer à la source, d’apprendre et de comprendre, de poser les questions pour les visiteurs interessés, et en un mot de mieux se familiariser avec SOS Villages d’Enfants. Le public a ainsi découvrir, à travers les différents stands érigés pour l’occasion et animés par le personnel du SOS Village d’Enfants de Niamey, les prestations de l’organisation ainsi ses réalisations depuis son installation au Niger.

La « Journée Portes ouvertes » a permis au public qui a massivement fait le déplacement, de découvrir les activités du SOS Village d’Enfants de Niamey.

Au cours d’une conférence de presse tenue en marge des activités, le Directeur national de SOS Village d’Enfants Niger, Maman Aboubacar, a présenté d’ailleurs l’organisation ainsi que ses activités au Niger, avant de solliciter plus de soutien de la part de l’Etat et des partenaires, afin que les actions sociales touchent le plus grand nombre de bénéficiaires.  « SOS Village Enfants, est une organisation humanitaire œuvrant dans la prise en charge sociale ; à travers deux formes de prise en charge qui sont la prise en charge du remplacement qui se fait à travers les villages, c’est-à-dire prise en charge à long terme ; et le Programme de renforcement des familles, ou prise en charge à court terme », a indiqué Maman Aboubacar, lors de son intervention. Devant les journalistes et l’assitance, le Directeur national de l’organisation a aussi évoqué la question du financement de SOS Village d’Enfants, qui provient majoritairement et selon ses explications, des fonds d’autres institutions SOS de l’organisation, qui sont basées notamment en Allemagne ou en France, et qui arrivent à mobiliser assez de ressources pour leurs propres centres avant d’aider les pays qui en ont besoin. « Il est vrai qu’à travers l’Etat nigérien, nous bénéficions des avantages liés à l’exonération fiscale, mais je pense que l’Etat peut faire plus que cela », a plaidé Maman Aboubacar, qui n’a pas manqué de souligner qu’en effet, « il existe des pays d’Afrique où c’est l’Etat qui apporte la principale contribution qui peut aller de 50 à 75% dans certains pays, et même 100% du financement du programme SOS dans d’autres ». C’est pourquoi, le directeur national de SOS Village d’Enfants Niger, a interpellé les pouvoirs publics sur le travail que l’organisation réalise au Niger. « C’est un travail régalien, et pour nous permettre de toucher et de permettre à beaucoup plus, au plus grand nombre d’enfants de grandir dans un environnement plus serein, de ne pas grandir seul ; nous avons besoin davantage du soutien de l’Etat », a plaidé de nouveau Maman Aboubacar. Le directeur national de SOS Village d’Enfants pour le Niger n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à l’endroit du gouvernement, aux institutions nationales, ainsi qu’à l’ensemble des partenaires nationaux, « pour l’excellence de la collaboration qu’ils nous apportent dans la réalisation de nos missions ».

Le Directeur national de SOS Village d’enfants au Niger, Maman Aboubacar, a plaidé au cours d’une conférence de presse, un appui supplémentaire de l’Etat afin de toucher le plus grand nombre de bénéficiaire.

Directeur national SOS

Maman Aboubacar (en bazin jaune), Directeur national de SOS Village d'Enfants lors de sa conférence de presse

SOS Village d’Enfants : un partenaire historique au Niger

Fondée en Autriche en 1949 pour supporter les enfants et les femmes victimes de la deuxième guerre mondiale, SOS Villages d’Enfants est une organisation non gouvernementale internationale à vocation sociale. Elle offre une prise en charge holistique à court, moyen et long terme selon le type de programme aux enfants ayant perdu ou risquant de perdre la prise en charge parentale. SOS Villages d’Enfants est implantée dans 134 pays et territoires à travers le monde. La coordination est assurée par la fédération SOS Kinderdorf International dont le siège se trouve à Insbruk en Autriche.

Au Niger, SOS Villages d’Enfants a démarré ses activités le 1er Avril 1993 avec l’ouverture du 1er Village d’Enfants SOS à Niamey, suite à la signature de la convention de partenariat entre SOS Kinderdorf International et la République du Niger le 20 Avril 1989. A l’occasion de cette journée, le public a ainsi pu de nouveau, découvrir le Village d’Enfants SOS de Niamey. C’est la première structure des programmes SOS, installés au Niger, et il est la fondation des programmes du site de Niamey, qui abrite des bâtiments pour les enfants, les mères SOS et la famille du coordonnateur. Le Centre de la capitale a une capacité de 120 enfants mais en compte actuellement 118 dont 48 filles, et qui sont répartis dans 12 maisons familiales. Selon les explications des responsables, 78 de ces enfants vivent dans 11 maisons familiales au sein du village, 7 dans une maison installée dans la communauté et 33 dans leurs familles d'origine. Chaque maison familiale est dirigée par une mère aidée par une assistante familiale, et au total 12 mères et 6 assistants familiales s’occupent directement des enfants.

Au Niger, SOS Villages d’Enfants a démarré ses activités, le 1er Avril 1993 avec l’ouverture du premier Village d’Enfants SOS à Niamey.

village enfant SOS

Une vue du Village d’enfants SOS Niamey

L’admission des enfants au Village se fait à la demande de leurs parents ou des autorités administratives et coutumières, mais entérinée par un comité d'admission après une enquête sociale, qui détermine le niveau de vulnérabilité du groupe cible. Il convient de noter que toutes les admissions sont notifiées à un juge des mineurs, en vue d’une régularisation du placement des enfants au SOS Village, par la délivrance d’une ordonnance de placement. Les enfants admis au village sont totalement pris en charge notamment pour ce qui est de leur alimentation, de leur scolarité, de leur santé, ainsi que de l’habillement et des loisirs. Pour la prise en charge sanitaire, le Village dispose d'une infirmerie et un contrat a été établi avec un médecin conventionné et deux conventions de soins ont été signées avec la clinique Mali Béro et la pharmacie SOS Village d’Enfants. Sur le plan scolaire, des enseignants répétiteurs ont été recrutés au profit des collégiens, des lycéens et des élèves du primaire ayant un faible niveau. Les enfants vivant dans les maisons familiales et ceux placés dans la maison de la communauté sont quant à eux, sous la responsabilité directe des mères SOS, tandis que ceux qui sont placés dans leur famille biologique sont sous la responsabilité de leurs parents ou tuteurs. Le Village vient en appui à leur famille en prenant en charge leur alimentation, leur scolarité, leur habillement et leur santé.

Au Niger, SOS Villages d’Enfants Niger est présente dans 4 régions à savoir Niamey, Tahoua, Dosso et Maradi. Cette présence se manifeste à travers 3 Villages d’Enfants SOS implantés à Niamey, Tahoua et Dosso ; 3 Programmes de renforcement de la Famille (PRF) implantés à Niamey (2 PRF) et 1 à Maradi ; 2 Programmes d’Accompagnement des Communautés et de Protection de l’Enfant (PACOPES) ; 3 écoles primaires implantées à Niamey, Dosso et Tahoua ; ainsi que 3 jardins d’enfants implantés à Niamey, Dosso et Tahoua, 2 centres de santé implantés à Dosso et Tahoua, et une infirmerie à Niamey. Au-delà des programmes de développement qui sont en cours, SOS Villages d’Enfants a également mis en œuvre plusieurs programmes d’Aide d’Urgence (PAU) dont celui de Diffa De 2015 à Février 2019 avec 2 importants projets (Projet santé nutrition et projet protection éducation). Avec toujours comme mission : construire des familles pour les enfants qui en ont besoin, les aider à dessiner leur propre avenir et à prendre part au développement de leurs communautés, en ciblant des enfants privés ou risquant d’être privés d’une prise en charge parentale et vivant dans un contexte de vulnérabilité accrue.

Des témoignages émouvants par des bénéficiaires des programmes

En marge des activités entrant dans le cadre de la célébration de la journée internationale SOS Village d’Enfants, des témoignages par des bénéficiaires du programme, ont permis au public d’apprécier davantage l’impact social des activités de l’organisation humanitaire au Niger.

Razak Ibrahim SOS

Razak Ibrahim Adamou, étudiant et bénéficiaire du programme de prise en charge à long terme

Razak Ibrahim Adamou, bénéficiaire du programme de prise en charge à long terme, qui est arrivé au village SOS, alors qu’il avait à peine 4 mois. « J’ai bénéficié de la prise en charge à long terme du village SOS Village d’Enfants, qui nous donne d’abord une famille, nous donne ensuite une éducation complète et nous prépare enfin, à la vie active », a-t-il témoigné, très reconnaissant. « A partir de 14 ans, je me suis retrouvé dans le foyer des jeunes ou nous avions des éducateurs que nous appelons communément « conseillers des jeunes » ; a poursuivit Razak Ibrahim Adamou, ajoutant qu’en dehors des éducateurs, il a été mis à leur disposition, des personnels toujours à l’écoute. « Présentement, je suis étudiant à Abidjan, en Côte d’ivoire et cela, je le dois à SOS Village d’Enfants. Je suis étudiant en Master 1 animation culturelle ; et je peux dire sans risque de me tromper, que tous les jeunes SOS réalisent leurs rêves. Moi en tout cas, je suis en train de le réaliser et pas moi seul, certains se trouvent aujourd’hui au Maroc, en France ou ailleurs. Un grand merci aux partenaires qui accompagnent cette organisation, et j’appelle à soutenir SOS Village d’Enfants, car c’est soutenir les enfants vulnérables du Niger. Vous savez généralement, dès qu’on parle d’enfant SOS, les gens éprouvent de la pitié, mais pourtant pour moi, il n’en est point question. Au village SOS, les enfants ne demandent point d’argent. Tout ce dont les enfants ont besoin c’est de sentir cette chaleur, cette présence de la population qui nous apporte son soutien moral. Je tiens à remercier, en mon nom propre et à celui de tous les jeunes SOS, les mères SOS, les éducateurs, le personnel les papas du village et le directeur national ». Des mots qui en disent long sur la contribution sociale de SOS Village d’Enfants au Niger.

Fati AMADOU

Fati Amadou, bénéficiaire du Programme de Renforcement de la Famille ou prise en charge à court terme, mène des activités génératrices de revenus grâce à SOS Village d’Enfants. 

Fati Amadou, bénéficiaire quant à elle, du Programme de Renforcement de la Famille PRF1 (prise en charge à court terme) témoigne : « Mon époux est décédé en 2003. En 2008, le Programme PRF m’a pris en charge ; ils m’ont accompagné pendant cinq ans. J’avais trois enfants qu’ils ont inscrits au niveau de l’école SOS Village d’Enfants, et ils m’ont appris la fabrication du savon liquide dans un premier temps, et par la suite la transformation des produits agroalimentaires.   Aujourd’hui, à l’heure où je vous parle, j’ai ma propre unité de transformation. Je fais du « Dégué », et j’ai suivi une formation au Sénégal sur la codification de la farine améliorée. Cette farine a même été achetée par SOS Village d’Enfants de Tahoua, où j’ai formé des femmes sur la fabrication du savon liquide et la transformation agroalimentaire. Aujourd’hui, je forme les femmes à mon tour à Maradi et Niamey, et les gens viennent même du Nigeria pour payer mes produits. Nous livrons la farine aux établissements « Dan Takoussa », un grand distributeur nigérien des produits alimentaires. En matière de transformation agroalimentaire, j’avais l’habitude d’avoir une commande de 10 tonnes, que j’ai pu livrer dans un délai de deux mois ». 

Mahamadou Boubacar, chef du quartier Aéroport de Niamey, a bénéficié du Programme de Renforcement de la Famille (PRF2, prise en charge à court terme). Il a témoigné sur l’impact social des programmes SOS Village d’Enfant, en particulier en matière d’autonomisation des femmes et d’accès à la population aux services sociaux de base notamment l’eau et la scolarisation des enfants. 

Mamadou Boubacar

Mahamadou Boubacar

Mahamadou Boubacar est lui, le chef du quartier Aéroport de Niamey. Il est bénéficiaire du Programme de Renforcement de la Famille PRF2 (prise en charge à court terme), une expérience qu’il témoigne en ces termes : « Vraiment SOS Village d’Enfants Niger nous a beaucoup aidé. Elle nous a construit deux classes bien équipées à la cité Yassalam. Ils nous ont fait également des latrines bien équipées aussi à Ballaré 6, toujours dans la commune 4 de Niamey, et maintenant, les élèves qui ont reçu le matériel nécessaire, s’occupent même de la salubrité des locaux notamment les latrines. A Talladjé 2, l’organisation a aidé nos femmes avec une formation en transformation de l’arachide afin d’extraire de la pâte d’arachide et produire des tourteaux. Elles ont été aussi formées à la transformation du maïs. SOS Village d’Enfants a également accordé à nos femmes, des prêts en cash qui leur ont permis de faire des activités génératrices des revenus, notamment la location de chaises. Mieux encore, ils ont mis à disposition des mêmes femmes, des bornes fontaines grâce auxquelles, nous avons maintenant accès à l’eau, à seulement deux mètres de chez nous. Comme ils l’ont mentionné, effectivement avant la construction de ces bornes fontaines, nos femmes et surtout les filles faisaient la corvée d’eau sur une distance de plus de 500 mètres, pour laver les ustensiles avant d’aller à l’école. Tout ça m’amène à dire et à confirmer de vive voix que le partenariat avec SOS est bénéfique pour nous à plus d’un titre, et ce partenariat est parti pour toujours.  Nous ne pouvons que souhaiter longue vie à SOS Village Enfants pour ses multiples appuis en faveur de nos communautés surtout les plus vulnérables qui arrivent désormais à se prendre en charge ».

Abdoul Karim Moumouni (Actuniger.com)

 

Commentaires  

0 #1 Sam 27-06-2019 04:09
Epoussouflant, c'est dans Le vrai, formidable Longue vvie a SOS
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Ludovic Kengne 27-06-2019 05:42
Good job la team Niger.
Votre collègue depuis la Guinée Équatoriale
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Ludovic Kengne 27-06-2019 05:42
Good job la team Niger.
Votre collègue depuis la Guinée Équatoriale
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Niger Oye 27-06-2019 06:31
Bonjour
Ce fut une manifestation grandiose. Félicitations vraiment
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Mahamadou Nassirou 27-06-2019 08:23
Moi j'ai toujours cru que c'est l'Etat qui s'occupait de la prise en charge de ce village d'Enfants SOS. Vraiment l'Etat doit revoir sa copie, il est inconcevable qu'on dépense des milliards dans des bêtises alors que de pauvres enfants qui ne réclament pas grand chose pour devenir des élites de demain sont abandonnés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 NOUHOU G.Abdourahamane 28-06-2019 09:42
Le village sos c'est humanitaire et que Dieu vous en soit reconnaissant.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 14/09/2019, 18:50
mahamadou-issoufou-president-de-la-cedeao-nous-parviendrons-a-relever-le-defi-du-terrorisme-et-du-crime-organise DISCOURS DE SEM ISSOUFOU MAHAMADOU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU NIGER, PRÉSIDENT DE LA CONFÉRENCE DES...Lire plus...
Publier le 13/09/2019, 19:34
prodec-19-jeunes-chauffeurs-formes-en-maintenance-auto-a-tillabery Au titre de l’année 2019, l’antenne régionale du fonds d’appui à la formation professionnelle et à...Lire plus...
Publier le 13/09/2019, 13:48
l-afrique-de-l-ouest-n-a-pas-besoin-d-une-force-antiterroriste-supplementaire Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest doivent examiner les...Lire plus...
Publier le 13/09/2019, 13:17
cds-rahama-me-boubacar-madougou-et-abdou-amani-enterrent-la-hache-de-guerre Les deux ailes qui se disputent jusque-là, la direction de la Convention démocratique et sociale (CDS...Lire plus...
Publier le 12/09/2019, 22:47
abala-malgre-les-defis-securitaires-et-alimentaires-des-actions-salvatrices-ont-permis-de-renforcer-la-resilience-des-populations Les interventions du projet « d’Appui à l’amélioration de la résilience des éleveurs et...Lire plus...
Publier le 10/09/2019, 11:36
recrutement-a-la-douane-des-candidats-demandent-l-annulation-pure-et-simple-du-concours-a-polemiques-communique COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU  COLLECTIF DES CANDIDATS AU CONCOURS DES DOUANES Les 22 et 23 février...
Publier le 12/09/2019, 01:39
exclusif-le-niger-risque-de-perdre-son-petrole-s-inquiete-ibra-hadiza-presidente-de-l-association-niwo À l’aube de l’exploitation à grande échelle de l’or noir de notre pays - ce qui, du reste, suscite...
Publier le 11/09/2019, 15:47
recrutement-des-specialistes-au-sein-des-douanes-le-comite-des-candidats-admissibles-repond-au-collectif-des-candidats-non-admis Mise au point du Comité représentatif des candidats admissibles au concours de recrutement de...
Publier le 11/09/2019, 23:53
prix-d-excellence-et-de-merite-2019-211-laureats-honores-par-la-fondation-guri-vie-meilleure Comme de tradition depuis neuf (9) ans, la Fondation « Guri Vie Meilleure », de la Première...
Publier le 12/09/2019, 22:47
abala-malgre-les-defis-securitaires-et-alimentaires-des-actions-salvatrices-ont-permis-de-renforcer-la-resilience-des-populations Les interventions du projet « d’Appui à l’amélioration de la résilience des éleveurs et...
Publier le 12/09/2019, 01:39
exclusif-le-niger-risque-de-perdre-son-petrole-s-inquiete-ibra-hadiza-presidente-de-l-association-niwo À l’aube de l’exploitation à grande échelle de l’or noir de notre pays - ce qui, du reste, suscite...
Publier le 10/09/2019, 11:36
recrutement-a-la-douane-des-candidats-demandent-l-annulation-pure-et-simple-du-concours-a-polemiques-communique COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU  COLLECTIF DES CANDIDATS AU CONCOURS DES DOUANES Les 22 et 23 février...
Publier le 10/09/2019, 22:58
communique-du-conseil-des-ministres-du-mardi-10-septembre-2019 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mardi 10 septembre 2019, dans la salle habituelle des...
Publier le 11/09/2019, 15:47
recrutement-des-specialistes-au-sein-des-douanes-le-comite-des-candidats-admissibles-repond-au-collectif-des-candidats-non-admis Mise au point du Comité représentatif des candidats admissibles au concours de recrutement de...
Publier le 09/09/2019, 16:26
rentree-universitaire-le-cd-usn-denonce-les-mauvaises-conditions-de-preparation-de-l-annee-academique-declaration DÉCLARATION DE PRESSE/CD-USN: Camarades militantes et militants de...

Dans la même Rubrique

PRODEC: 19 jeunes chauffeurs formés en maintenance auto à Tillabéry

13 septembre 2019
PRODEC: 19 jeunes chauffeurs formés en maintenance auto à Tillabéry

Au titre de l’année 2019, l’antenne régionale du fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage(FAFPA) de Tillabéry a organisé une formation en maintenance auto, au profit des jeunes...

L'Afrique de l'Ouest n'a pas besoin d'une force antiterroriste supplémentaire

13 septembre 2019
L'Afrique de l'Ouest n'a pas besoin d'une force antiterroriste supplémentaire

Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest doivent examiner les avantages comparatifs des initiatives existantes. Ce 14 septembre, les dirigeants de la Communauté économique des...

Abala : malgré les défis sécuritaires et alimentaires, des actions salvatrices ont permis de renforcer la résilience des populations

12 septembre 2019
Abala : malgré les défis sécuritaires et alimentaires, des actions salvatrices ont permis de renforcer la résilience des populations

Les interventions du projet « d’Appui à l’amélioration de la résilience des éleveurs et agropasteurs dans la zone pastorale de Tillabéry », ont permis d’enregistrer des résultats positifs dans les départements d’Abala...

Exclusif : « Le Niger risque de perdre son pétrole », s’inquiète Ibra Hadiza, présidente de l’association NIWO

12 septembre 2019
Exclusif : « Le Niger risque de perdre son pétrole », s’inquiète Ibra Hadiza, présidente de l’association NIWO

À l’aube de l’exploitation à grande échelle de l’or noir de notre pays - ce qui, du reste, suscite beaucoup d’espoirs chez le Peuple nigérien — la présidente de l’association...

Prix d’excellence et de mérite 2019 : 211 lauréats honorés par la Fondation « Guri Vie Meilleure »

11 septembre 2019
Prix d’excellence et de mérite 2019 : 211 lauréats honorés par la Fondation « Guri Vie Meilleure »

Comme de tradition depuis neuf (9) ans, la Fondation « Guri Vie Meilleure », de la Première Dame, Hadjia Aïssasta Issoufou, a tenu à honorer les meilleurs élèves et étudiants de l’année...

Recrutement des spécialistes au sein des douanes : le Comité des candidats admissibles répond au Collectif des candidats non admis

11 septembre 2019
Recrutement des spécialistes au sein des douanes : le Comité des candidats admissibles répond au Collectif des candidats non admis

Mise au point du Comité représentatif des candidats admissibles au concours de recrutement de spécialistes au sein du corps des cadres des Douanes Pourquoi tant de bruit autour de ce...

960x494px.jpg