mardi, 01 décembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


mere et ses enfants mariage precoce

La ville de Maradi a servi de cadre ce lundi 10 juin, pour l’ouverture des travaux du Forum national sur l’élimination du travail des enfants. L’évènement qui durera deux jours, a été initié par le Cabinet du Médiateur de la République, en collaboration avec le ministère de la Promotion de la femme et de la protection de l’Enfant, ainsi que plusieurs partenaires intervenant dans le domaine de la protection de l’enfant.

 

Zeyna transfert argent bis

Ils sont une centaine de participants venus de toutes les régions du pays et représentant différentes institutions à prendre part à ce forum qui s’inscrit dans le cadre des activités prévues par l’axe stratégique 4 du Plan stratégique national pour mettre fin au mariage des enfants (2019 –2021). Il s’agit à travers ces assises, de renforcer le dialogue entre les acteurs locaux notamment les chefs traditionnels, les leaders religieux, et les organisations de la société civile, mais également les acteurs étatiques et les ONG intervenant dans le domaine de la lutte contre le mariage des enfants.

Synergie d’actions

Selon les initiateurs de l’évènement, le Forum de Maradi vise comme principal objectifs de renforcer la synergie d’actions entre toutes les différentes composantes engagées dans la lutte contre ce fléau, afin d’agir plus efficacement dans le cadre de la mobilisation nationale et internationale visant l’élimination du mariage des enfants, un phénomène particulièrement vivace au Niger. Au cours de leurs travaux, les participants auront entre autres à échanger sur les voies et moyens qui devront permettre une plus grande synergie et plus de complémentarité entre les actions gouvernementales et celles des différents acteurs communautaires.  Dans ce cadre, il sera question de partager et d’harmoniser les approches qui ont fait leurs preuves à différents niveaux, et qui seront par la suite vulgarisées dans la lutte contre le mariage des enfants. Il est attendu de la fin des travaux, l’élaboration d’une feuille de route pour les différentes actions à entreprendre ainsi que les engagements de chaque partie prenante, afin que soit soumis au Médiateur de la République, des lettres de doléances pour un plaidoyer à l’endroit de l’Etat du Niger et de ses partenaires.

Au cours du Forum et en plus des échanges et autres présentations sur les différents aspects de la problématique ainsi que les réponses jusqu’à apporter ou envisager, cinq panels seront organisés à savoir le panel des Chefs traditionnels ; le panel des leaders religieux ; le panel des jeunes ; le panel des intervenants sur le mariage des enfants (ONG, services technique) et le panel des chercheurs pour faire une communication sur le mariage des enfants sous l’angle scientifique.

Le mariage des enfants, un frein au développement

Le mariage des enfants, particulièrement en milieu rural, est un véritable fléau qui handicap le développement de notre pays notamment dans le cadre de l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).  Selon les chiffres officiels, notre pays présente en effet le plus haut taux de mariage des enfants du monde avec une proportion de 75% des filles qui sont mariées avant leur dix-huitième anniversaire, et 28% d’entre elles sont mêmes devenues des épouses avant leur 16 ans (Unicef 2016). Cette pratique est particulièrement ancrée dans les familles défavorisées issues de communautés rurales souvent peu éduquées, et où les valeurs familiales traditionnelles sont très présentes. Selon une étude de la FNUAP en 2012, cette prévalence est d’autant plus importante dans les territoires situés au sud du Niger, jusqu’à atteindre le nombre critique de 89% dans la région de Diffa. « Le mariage des enfants est à la fois un symptôme et une conséquence de la discrimination basée sur le genre favorisé par le patriarcat, l’insuffisance de l’offre de service tant au niveau de l’accès que de la qualité, en particulier pour l’éducation, et la pratique d’une justice traditionnelle orale », souligne-t-on auprès des organisateurs du Forum.

Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics et les partenaires ont pris à bras le corps la lutte contre ce fléau à travers une approche intégrée impliquant les multiples parties prenantes et les ministères permettra d’accélérer, ce qui constitue une approche adéquate pour faire reculer le mariage des enfants. Les interventions suggérées doivent favoriser le processus de changement des normes sociales tout en étant soutenues par des opportunités et alternatives qui contribueront à la création d’un environnement favorable dûment soutenu par des cadres institutionnels, des améliorations structurelles, une mobilisation communautaire et une législation efficace. 

C’est dans ce cadre qu’en 2014, le gouvernement du Niger s’est joint au mouvement de lutte contre le mariage des enfants initié par l’Union Africaine (UA) et a lancé sa campagne nationale en décembre de la même année. En août 2016, suite au bilan à mi-parcours qui a eu lieu à Lusaka, le ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a mis en place un comité national de coordination pour promouvoir le mariage des filles après 18 ans, lequel comprend entre autres les ministères de l’éducation, de la santé, de la justice, de l’intérieur, des représentants des coalitions d’ONG nationales des droits de l’enfant et des droits de la femme, Save The Children, World Vision, Plan International, Care et Oxfam, UNFPA et UNICEF.

A travers cette initiative de Maradi, la lutte contre le mariage des enfants va connaitre un nouveau souffle à travers une nouvelle feuille de route consensuelle qui permettra aux pouvoirs publics et aux partenaires d’affiner leurs interventions. Pour rappel, le Niger est partie prenante à la Charte des droits des enfants (CDE) et à la Charte Africaine des droits et du bien de l’enfant.

mere et ses enfants mariage precoce BIS

Actuniger.com

 

Commentaires  

+1 #1 Issaka Abdoulaye 10-06-2019 15:22
Pourquoi pas la prostitution des jeunes filles dans la ville de Maradi ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Hama Idrissa 10-06-2019 20:21
Il fallait d'abord nous proposer comment éradiquer les jeûnes filles de tomber enceintes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Hama is coming 10-06-2019 20:49
Le compte à rebours a commencé
J - 25
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 maestro 11-06-2019 06:50
Citation en provenance du commentaire précédent de Hama Idrissa :
Il fallait d'abord nous proposer comment éradiquer les jeûnes filles de tomber enceintes.

Citation en provenance du commentaire précédent de Hama Idrissa :
Il fallait d'abord nous proposer comment éradiquer les jeûnes filles de tomber enceintes.

drole
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 seynos 11-06-2019 16:18
Au Niger, nous voulons nous engager dans les luttes contre certains phénomènes sans tenir compte de nos réalités culturelles et religieuses. Sachant que à 99% les nigériens sont musulmans et sachant que l'Islam n'interdit pas le mariage des enfants (même s'il ne force pas les musulmans à le faire), il est difficile que la population considère des recommandations d'un forum au détriment des prescriptions islamiques surtout que les promoteurs de ce genre de forum ne font rien pour protéger les jeunes filles à la débauche. Pire, souvent on encourage même la débauche des jeunes filles; dans ces conditions chaque père de famille préfère marier sa jeune fille que de la voir tomber enceinte.
Le meilleur remède de ce fléau, c'est l'éducation; il faut faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons inscrits au CI achèvent au moins le collègue avec leur BEPC.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 To ! 12-06-2019 07:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Issaka Abdoulaye :
Pourquoi pas la prostitution des jeunes filles dans la ville de Maradi ?

Bien dit ! Ils ne combattront jamais ce fléau parce que c'est un"droit constitutionnel ".
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Maharazou 12-06-2019 12:03
Je ne crois pas toute qualification à nos chères frères filles , elles ne sont pas des enfants . comment le mariage peut freiner le développement d'un pays ou d'une région ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 MOMO TOTO 13-06-2019 08:27
Citation en provenance du commentaire précédent de seynos :
Au Niger, nous voulons nous engager dans les luttes contre certains phénomènes sans tenir compte de nos réalités culturelles et religieuses. Sachant que à 99% les nigériens sont musulmans et sachant que l'Islam n'interdit pas le mariage des enfants (même s'il ne force pas les musulmans à le faire), il est difficile que la population considère des recommandations d'un forum au détriment des prescriptions islamiques surtout que les promoteurs de ce genre de forum ne font rien pour protéger les jeunes filles à la débauche. Pire, souvent on encourage même la débauche des jeunes filles; dans ces conditions chaque père de famille préfère marier sa jeune fille que de la voir tomber enceinte.
Le meilleur remède de ce fléau, c'est l'éducation; il faut faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons inscrits au CI achèvent au moins le collègue avec leur BEPC.

Valide mon frère, tenez compte des réalités socioculturelles, merci
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 30/11/2020, 22:54
communique-de-presse-du-mouvement-patriotique-pour-la-republique-mpr-jamhuriya Le bureau politique national, Les militantes , militants  sympathisantes  et sympathisants...Lire plus...
Publier le 30/11/2020, 12:07
laboratoire-des-jeunes-talents-de-save-the-children-des-idees-et-des-solutions-innovantes-pour-la-paix-et-le-developpement-en-afrique-de-l-ouest L’ONG internationale Save the Children (SCI) en collaboration avec le ministère des Affaires...Lire plus...
Publier le 30/11/2020, 10:45
defense-l-effectif-des-militaires-sera-porte-a-50-000-hommes-dans-les-5-prochaines-annees Afin d’améliorer et renforcer les capacités des Forces armées nigériennes (FAN), le gouvernement a...Lire plus...
Publier le 30/11/2020, 09:28
presidentielles-des-professeurs-de-philosophie-apportent-leur-soutien-a-leur-collegue-bazoum-mohamed-candidat-du-pnds-tarraya-declaration DÉCLARATION DE SOUTIEN DES PROFESSEURS DE PHILOSOPHIE DU NIGER À LA CANDIDATURE DE LEUR COLLÈGUE...Lire plus...
Publier le 30/11/2020, 09:22
maradi-le-president-issoufou-a-lance-les-travaux-de-construction-de-la-route-bitumee-mayahi-tessaoua-frontiere-du-nigeria Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé dimanche 29 novembre...Lire plus...
Publier le 30/11/2020, 09:28
presidentielles-des-professeurs-de-philosophie-apportent-leur-soutien-a-leur-collegue-bazoum-mohamed-candidat-du-pnds-tarraya-declaration DÉCLARATION DE SOUTIEN DES PROFESSEURS DE PHILOSOPHIE DU NIGER À LA CANDIDATURE DE LEUR COLLÈGUE...
Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...
Publier le 30/11/2020, 10:45
defense-l-effectif-des-militaires-sera-porte-a-50-000-hommes-dans-les-5-prochaines-annees Afin d’améliorer et renforcer les capacités des Forces armées nigériennes (FAN), le gouvernement a...
Publier le 28/11/2020, 09:36
ce-que-tandja-m-a-dit-l-emouvant-hommage-du-journaliste-abdoulaye-barry-a-tandja-mamadou Un grand baobab vient de se coucher pour toujours. Homme d’état au patriotisme inaltérable, son...
Publier le 25/11/2020, 10:24
disparition-de-tandja-mamadou-le-peuple-nigerien-vient-de-perdre-un-de-ses-illustres-fils-selon-hama-amadou-son-ancien-premier-ministre-et-bras-droit Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à...
Publier le 28/11/2020, 09:36
ce-que-tandja-m-a-dit-l-emouvant-hommage-du-journaliste-abdoulaye-barry-a-tandja-mamadou Un grand baobab vient de se coucher pour toujours. Homme d’état au patriotisme inaltérable, son...
Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...
Publier le 25/11/2020, 22:44
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-25-novembre-2020 En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la...
Publier le 30/11/2020, 10:45
defense-l-effectif-des-militaires-sera-porte-a-50-000-hommes-dans-les-5-prochaines-annees Afin d’améliorer et renforcer les capacités des Forces armées nigériennes (FAN), le gouvernement a...
Publier le 26/11/2020, 17:28
tandja-mamadou-baba-repose-pour-l-eternite-a-maine-soroa-sous-sa-terre-natale L’ancien président Tandja Mamadou a été inhumé ce jeudi en début d’après-midi à Mainé-Soroa, sa ville...

Dans la même Rubrique

Laboratoire des Jeunes Talents de Save the Children : des idées et des solutions innovantes pour la paix et le développement en Afrique de l’ouest

30 novembre 2020
Laboratoire des Jeunes Talents de Save the Children : des idées et des solutions innovantes pour la paix et le développement en Afrique de l’ouest

L’ONG internationale Save the Children (SCI) en collaboration avec le ministère des Affaires Etrangères du Danemark a organisé du 23 au 27 novembre, un Laboratoire des Jeunes Talents de l’Afrique...

Défense : l’effectif des militaires sera porté à 50.000 hommes dans les 5 prochaines années

30 novembre 2020
Défense : l’effectif des militaires sera porté à 50.000 hommes dans les 5 prochaines années

Afin d’améliorer et renforcer les capacités des Forces armées nigériennes (FAN), le gouvernement a proposé des innovations à travers le projet de loi portant statut du personnel militaire voté le...

Maradi : le président Issoufou a lancé les travaux de construction de la route bitumée Mayahi-Tessaoua-Frontière du Nigeria

30 novembre 2020
Maradi : le président Issoufou a lancé les travaux de construction de la route bitumée Mayahi-Tessaoua-Frontière du Nigeria

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé dimanche 29 novembre 2020 à Tessaoua, Région de Maradi, au lancement officiel des travaux de réhabilitation et...

Infrastructures : inauguration officielle de la route bitumée Maradi-Madarounfa-Frontière du Nigeria

28 novembre 2020
Infrastructures : inauguration officielle de la route bitumée Maradi-Madarounfa-Frontière du Nigeria

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a inauguré officiellement, samedi, 28 novembre 2020, la route bitumée Maradi- Madarounfa-Frontière du Nigéria, et visité le chantier, presque...

« Ce que Tandja m’a dit » : l’émouvant hommage du journaliste Abdoulaye Barry à Tandja Mamadou

28 novembre 2020
« Ce que Tandja m’a dit » : l’émouvant hommage du journaliste Abdoulaye Barry à Tandja Mamadou

Un grand baobab vient de se coucher pour toujours. Homme d’état au patriotisme inaltérable, son attachement au monde rural pour ne pas dire au pays réel a créé une fusion...

Issa Abdou, élève de 16 ans : « nos conditions de vie sont vraiment précaires sur ce site qui accueille les sinistrés des inondations »

28 novembre 2020
Issa Abdou, élève de 16 ans : « nos conditions de vie sont vraiment précaires sur ce site qui accueille les sinistrés des inondations »

Dans le cadre de la célébration de l’édition 2020 de la Journée Mondiale de l’Enfance,  célébrée le 20 novembre de chaque année, actuniger en collaboration avec UNICEF Niger, a décidé...